Épisode 44 :Banksy a encore fait parler de lui, en ce premier week-end d’octobre, en détruisant l’une de ses oeuvres les plus célèbres juste après qu’elle se soit vendue à plus d’1 millions d’euros. L’occasion pour nous de revenir sur le rapport que Banksy entretient avec les réseaux sociaux. Dans un énième pied de nez, Banksy aime rappeler dans sa bio Instagram à 4 millions de followers qu’il est absent de Facebook et Twitter !

1 Million de dollar à la déchiqueteuse

  • Dans la maison Sotheby’s où se situait la vente aux enchères de l’oeuvre de Banksy, tout le monde est choqué !
  • Juste après que le coup de marteau de la vente ait retentit, la peinture descend à l’intérieur du cadre pour ressortir en-dessous mais déchiquetée en fine lamelle.
  • Cette oeuvre c’est celle de « La petite fille et le ballon ».
  • Banksy publie d’abord sur Instagram une photo des gens à l’intérieur de la salle choqués devant la destruction de l’oeuvre.
  • Banksy publie ensuite une vidéo sur Instagram, montrant l’installation de la déchiqueteuse à l’intérieur du cadre puis la destruction de l’oeuvre. Cette vidéo dépasse en 3 jours les 7 millions de vues.
  • À la sortie de la salle de ventes, les théories vont bon train. La salle de ventes était-elle complice ? Les responsable démentent toute complicité. Alors comment un tableau mis en vente n’est pas vérifié, sortie de son cadre pour constater son état et son authenticité. Etonnant pour certains, scandaleux pour d’autres.
  • En tout cas quoi qu’il arrive Banksy a réussit son coup, faire le buzz.
  • L’oeuvre vaut encore plus chère aujourd’hui.

Véritable satire du marché de l’art pour nous questionner sur la valeur d’une oeuvre où simple coup marketing ?

La marque Banksy

  • Banksy est aujourd’hui une marque plus qu’un individu
  • Un storytelling assumé depuis longtemps.
  • Banksy raconte une histoire cohérente avec détermination depuis le départ, et c’est son authenticité ainsi que son travail de longue haleine qui en fait aujourd’hui une véritable star.

Mystère et Usurpation

  • Banksy a toujours joué autour du mystère de l’anonymat.
  • Il n’a jamais vraiment signé ses oeuvres non plus, laissant n’importe qui se les approprier.
  • On lui approprie aussi des oeuvres qui ne sont pas les siennes
  • Cette culture de l’usurpation et du mystère sont la base d’un Storytelling parfait pour les réseaux sociaux.
  • La toile aime rêver, enquêter pour découvrir qui est Banksy et démêler le vrai du faux !

Historique de ses coups

  • Il avait vendu ses oeuvres signées 60 euros devant Central Park à New-York ! Pendant que d’autres oeuvres à lui se vendait plusieurs milliers d’euros alors qu’elles n’étaient même pas signées.
  • Il avait aussi cloué une de ses peintures dans le célèbre musée Londonien le Tate Modern.
  • En juin 2018 pour la journée internationale des réfugiés il laisse plusieurs oeuvres sur le sujet à Paris et enflamme les réseaux avant de confirmer que se sont bien ses oeuvres.

Banksy reste un artiste à part dénonçant l’hypocrisie d’un monde dont il fait aujourd’hui partie

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Contact : bonjour@supernatifs.com



Partager cet épisode