Lidl casse le social game avec du merch jaune et bleu.

Mises en vente sur la Toile ont atteint le prix délirant de 1255 euros en occasion.200 fois leur prix d’origine !Rouge, jaune et bleu, avec le logo Lidl sur la languette, cette paire de « ugly shows » suscite la convoitise et a fait exploser les réseaux sociaux.

Youpi c’est lundi : Trump vs Twitter vs Facebook, Google My Business, Facebook Live Producer, TikTok, Karat black card !

Aujourd’hui nous parlons de la guerre entre Donald Trump et Twitter, du positionnement plus neutre de Facebook qui commence à avoir des conséquences sur ses revenus, de Google My business qui développe sa messagerie, de Facebook Live Producer qui annonce de nouvelles fonctionnalités, de TikTok et de Karat Black Card !

Youpi c’est lundi : Tweets audio, Loi Avia, Google vs Pinterest, LinkedIn stories, Youtube Brand Connect, The North Face boycotte FB !

Épisode 415 : Comme tous les lundis, on fait le tour des news social media pour vous que vous sachiez tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux !

Aujourd’hui on parle des tweets vocaux qui arrivent sur Twitter, de Google qui lance Keen (copie de Pinterest), de la Loi Avia, des LinkedIn stories, de la nouvelle plateforme Youtube Brand Connect et The North Face boycotte Facebook !

Les tweets vocaux de 140 secondes

Twitter vient de lancer les tweets vocaux !

La nouvelle fonctionnalité va être utilisable par un nombre limité de personnes pour le moment !

Ces utilisateurs pourront donc poster des messages vocaux en guise de Tweet !

On sait que le message vocal revient très fort notamment chez les plus jeunes.

On en a marre de taper, c’est long, on fait des fautes, là pas besoin de se prendre la tête, on envoie en message vocal direct c’est plus rapide !

Sur Twitter vous pourrez donc envoyer des tweets vocaux de 140 secondes en référence aux 140 caractères d’un tweet écrit ! Et oui aujourd’hui c’est 280 mais initialement c’était 140 !

Alors ça pose des questions quand même sur la modération de ces posts vocaux !

On le sait Twitter lutte déjà difficilement contre le harcèlement sur sa plateforme, les messages audio vont être un contenu difficile à modérer.

Pour l’instant Twitter n’a pas vraiment fait d’annonce sur la modération  mais a été contacté par CNN sur le sujet : Twitter travaillerait à un sytème de surveillance avant de le déployer sur tous ses utilisateurs » !

Ce qui est sûr c’est qu’il est beaucoup plus long et compliqué de modérer du contenu audio pour des humains ou pour un algorithme donc pour l’instant méfiez-vous lorsque vous cliquez sur un tweet audio !

Google s’en prend à Pinterest avec Keen

Google commence a voir d’un drôle d’oeil la progression de Pinterest. Au fil des années, Pinterest s’est imposé comme un moteur de découverte visuelle. Les récentes annonces de la plateforme au sujet du social commerce n’ont fait qu’accentué les craintes de Google.

Pourtant Pinterest ne représente qu’une part marginale du marché de la recherche avec 367 millions Monthly active users , là où Google en compte 2 milliards.

Suffisant cependant. Pour inquiéter Google qui a cherché à plusieurs reprises à ajouter des fonctionnalités et des outils de type Pinterest, pour garder l’application social media à distance.

La dernière trouvaille de Google pour faire barrage à Pinterest s’appelle Keen.

« Keen vous permet d’organiser le contenu que vous aimez, de partager votre collection avec d’autres et de trouver de nouveaux contenus en fonction de ce que vous avez enregistré. « 

Ça ressemble vachement à la promesse de Pinterest !

Sur Keen, vous pouvez organiser des collections pour vous-même ou pour d’autres personnes. Vos Keens peuvent être privés ou publics. Google utilisera ses algorithmes de recherche avancés pour trouver un contenu similaire à ce que vous avez ajouté.

Google n’est pas le premier à s’en prendre à Pinterest, Il y a quelques mois Facebook lançait son clone appelé Hobbi.

L’échec de la Loi Avia contre la haine en ligne

Cette loi a été adoptée par l’Assemblée Nationale le 13 mai dernier et devait entrer en application ce 1er Juillet mais le Conseil constitutionnel a rétorqué la partie peut-être la plus importante de la loi !

Une des mesure phare de cette loi était de pouvoir infliger des sanctions pénales aux réseaux sociaux qui ne supprimeraient pas un contenu haineux en moins de 24h !

C’était une partie controversée mais c’était le coeur du texte d’après la député Laetitia Avia qui porte cette loi !

Pour le Conseil constitutionnel cela va à l’encontre de la liberté d’expression et risque d’amener une censure trop importante des plateformes par peur de se faire sanctionner !

Le coeur du problème reste notamment celui de juger de qu’est ce qu’un propos haineux ! Il n’y a que la Justice qui peut juger de cela selon le Conseil constitutionnel !

Le deuxième volet de la loi plus préventif a aussi été rétorqué, pour les mêmes raison qu’une entreprise privée ne peut pas rendre justice elle même sur sa plateforme !

Les LinkedIn stories arrivent en Australie

Après le Brésil , les Pays – Bas et les Émirats arabes unis , les utilisateurs de LinkedIn en Australie peuvent désormais publier des stories sur la plateforme.

On en avait déjà parlé sur LSD les stories Linkedin fonctionnent à peu près de la même manière que sur Facebook et Instagram, avec une barre de stories en haut du flux principal, et divers autocollants et outils disponibles pour décorer visuels au format 9:16ème.

Étant donné le nombre d’utilisateurs qui ont désormais accès à l’option, on pourrait penser que LinkedIn a suffisamment de retour sur leur utilisation pour la déployer à tous les utilisateurs, mais nous devrons attendre encore un peu avant de les voir débouler en France.

Youtube lance BrandConnect

Après Facebook qui avait lancé Brand Collab pour mettre en lien les marque et les créateurs sur sa plateforme, c’est au tour de Youtube de lancer le même genre de projet !

En 2017, Google avait acquis la plateforme d’influence marketing FameBit !

Cette plateforme va connaître quelques changement et va maintenant s’appeler Youtube BrandConnect.

Sur FameBit on trouvait un programme en self service accessible à tout le monde qui va maintenant fermer, pour ne laisser place qu’à une partie spécifique de la plateforme !
Un programme de différents services encadrés par une équipe d’experts chargés de mettre en relation les créateurs et les marques et de suivre le projet jusqu’à la livraison !

En gros Youtube garde ce qui est le plus rentable économiquement !

Pour l’instant il faut être un créateur aux États-Unis, avoir une communauté de plus de 25k abonnés et on peut s’inscrire à Youtube BrandConnect à partir de Youtube Studio !

Youtube va mettre ensuite de nombreux outils et fonctionnalités pour gérer les campagnes d’influence !

The North Face boycotte Facebook Ads

Vendredi, The North Face a tweeté qu’il cesserait d’acheter des publicités Facebook en solidarité avec les organisations de défense des droits civiques. La marque a aussi publié une annonce pleine page dans le Los Angeles Times demandant à Facebook de supprimer la rhétorique et les messages haineux qui pourraient inciter à la violence.

« Nous y sommes. Nous sommes sortis », a tweeté The North Face vendredi, signalant son soutien au boycott des publicités Facebook.

Un boycott pour au moins tout le mois de Juillet.

Facebook a répondu à l’annonce de The North Face vendredi après-midi. « Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur l’important travail de suppression des discours de haine ».

The North Face a déclaré dans un e-mail que sa protestation publicitaire s’étendrait à Instagram, dont Facebook est propriétaire.

Derrière ce retrait se cache le mouvement #StopHateforProfit et le souhait de créer un effet boule de neige. Ils semble que la stratégie puisse payer. Ce weekend c’est au tour de la marque Patagonia d’annoncer un. Retrait momentané de la plateforme publicitaire.

Dans un tweet la marque a déclaré : « Pendant trop longtemps, Facebook n’a pas pris de mesures suffisantes pour arrêter la propagation de mensonges haineux et de propagande dangereuse sur sa plate-forme ».

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi c’est Lundi : Erreur Instagram, Snapchat vs Trump, nouveautés Facebook, fake news et selfies Apple !

Episode 405 : Le lundi on fait le tour de l’actualités social media du week-end ! Aujourd’hui on parle de :

  • Instagram qui bloque des hashtags par erreur comme « Sikh » ou « BlackLivesMatter »
  • Fake news publiés par des bots pilotés par des Etats
  • Fake news sur Facebook
  • Facebook qui permet de supprimer massivement des anciennes publications
  • Snapchat qui s’en prend à Donald Trump
  • Instagram qui fait. machine arrière sur la fonction embed
  • Apple qui dépose un brevet de selfie à distance !

Instagram bloque des hashtags par erreur !

Nouvelle bourde du groupe Facebook, à travers sa plateforme Instagram !

Le groupe a dû présenter ses excuses après une petite boulette qui passe mal !

Le groupe Facebook a bloqué par erreur le hashtags « Sikh » pendant pas moins de 3 mois sur ses deux plateformes Facebook et Instagram !

Pendant ces trois derniers mois si vous cherchiez des publications avec ce hashtag vous tombiez sur un message d’erreur !

Le problème a été signalé d’abord pas des personnes appartenant à la communauté Sikh qui tombaient donc sur ce fameux message d’erreur !

Adam Mosseri, le chef d’Instagram a réagit en indiquant que l’erreur était humaine qu’il s’agissait d’une erreur commise par ses équipes de modération !

« Notre intention n’est jamais de taire des voix de la communauté Sikh, et nous allons faire ne sorte que cela ne se reproduise jamais » !

Reste que bloquer un hashtag communautaire en pleine période de large mobilisation anti-raciste, ça fait mauvaise presse comme on dit !

En plus le problème ne s’arrête pas là :

Pendant quelques heures le hashtag « BlackLivesMatter » a aussi été bloqué par Instagram !

Ce serait cette fois-ci un problème de système anti-spam qui aurait fait son mauvaise effet !

Le système aurait repéré trop de messages similaires et répétitifs, dû au fait que l’utilisation de ce hashtag ait explosé d’un coup ! Il aurait alors bloqué automatiquement le hashtag !

C’est quand même des limites assez graves du système de modération automatique !

Pour en lire plus sur le sujet, l’article du Monde !

45% des comptes twitter qui ont publié des fakenews sur le Covid-19 sont des bots !

Les chercheurs de l’Université Carnegie Mellon de Pittsburgh ont analysé plus de 200 millions de publications twitter consacrées à la pandémie et leur constat est carrément flippant. 45 % des comptes qui ont publié des fakenews à ce sujet étaient pilotés par des bots.

Parmi les fausses nouvelles les plus relayées, on trouve notamment l’idée que les antennes 5G sont responsables de la propagation du coronavirus, ou encore que les hôpitaux US sont remplis avec des mannequins de cire pour faire croire que l’épidémie est forte.

Dans le contexte politique très tendu actuellement aux États-Unis, l’impact de ces fakenews est déterminant quant à l’avenir du monde. Evidemment ce mode d’action correspond aux méthodes utilisées par des puissances comme la Chine et la Russie pour déstabiliser des puissances étrangères. Flippant.

A ce propos, on peut vous inviter à jeter un coup d’oeil à l’application BotSight. C’est une extension de navigateur qui permet de détecter les tweets issus de bots. Cette extension utilise une IA qui prend en compte une vingtaine de facteurs parmi lesquels des critères temporels tels que les rythmes de diffusion des tweets, les signes d’automatisation, la similitude des contenus, ou encore le temps que met l’utilisateur pour construire sa communauté.

Pour en lire plus sur le sujet

Facebook réagit finalement face à la polémique

Facebook a enfin décidé de passer à l’action après la polémique que rencontre la plateforme !

Nous sommes revenus sur cette polémique face au propos de Donald Trump dans l’épisode 403 du Super Daily !

De nombreux employés n’étaient pas du tout d’accord avec la décision de non action de la plateforme face au message de Donald Trump.

La plateforme avait jusque là une position très libérale, en se refusant de modérer du contenu politique tant qu’il n’était pas haineux ou violent.

Donc jusque là un discours politique sur la plateforme se basant sur des mensonges n’était pas modérer ! Facebook espérait que le débat démocratique sur la plateforme rectifierait les erreurs ou les mensonges….

Cette fois-ci Markito a l’air d’avoir changé d’avis et la plateforme devrait adopter une nouvelle politique sur les médias contrôlés financièrement ou éditorialement par un Etat.

La plateforme taguera chacune de leurs publications pour informer les lecteurs, et leur publicités seront interdites sur Facebook aux États-Unis.

Facebook va s’appuyer sur 65 spécialistes pour décider de quels médias il s’agit.

C’est quelque chose qui existe déjà sur Youtube par exemple !

Cette décision entre dans le cadre de la lutte contre les fake news qu’à entreprit Facebook depuis le scandale de Cambridge Analytica.

Pour en lire plus sur le sujet

Instagram fait machine arrière sur sa fonction Embed et ce n’est pas une bonne news

Nous en avions parlé il y a quelques semaines, Le magazine Newsweek était en procès depuis plusieurs semaines et le jugement vient de tomber. Pour rappel, Newsweek avait intégré en embed dans un article une photo Instagram du photographe Elliot McGucken. L’Api d’Instagram permet aujourd’hui d’intégrer un post Instagram au milieu d’un site Internet. Celui-ci avait porté plainte estimant ne pas avoir donné son accord au magazine. Le jugement est tombé et donne raison au photographe en obligeant le réseau social à se positionner.

La semaine dernière, Instagram précisait donc ses CGU en expliquant que Instagram ne fournit pas aux utilisateurs de son API une licence de droit d’auteur pour afficher des images intégrées sur d’autres sites Web.

« Nos politiques de plate-forme exigent que les tiers disposent des droits nécessaires auprès des titulaires de droits applicables. »

En clair, avant d’intégrer la publication Instagram de quelqu’un sur votre site Web, vous devrez demander une autorisation. Si vous ne le faites pas, vous pourriez faire l’objet d’une poursuite en matière de droit d’auteur.

Snapchat s’en prend à Donald Trump

Après Twitter, c’est Snapchat qui s’oppose fermement à Donald Trump !

Snapchat accuse le Président Américain d’inciter à la violence raciale et a pris une décision drastique, en cessant de faire la promotion de ses messages sur sa page Discover !

La page Discover de Snapchat est comme un fil d’actualités où on retrouve des recommandations, des actualités, des publications de médias ou de personnalités connus.

Snapchat déclare :

«  La violence raciale et l’injustice n’ont pas leur place dans la société et nous sommes solidaires de tous ceux qui recherchent la paix, l’amour, l’égalité, et la justice en Amérique. »

Les messages de Donald Trump restent donc finalement visibles, mais seulement sur son compte directement ou en faisant une recherche spécifique !

Pour en lire plus sur le sujet

Facebook permet enfin de supprimer ou archiver masquer massivement des anciennes publications

Vous cherchez du travail et vous vous dites que les 153 posts Facebook publiés en public il y a 2 ans est qui parlent de votre époque festival techno trans ça fait un peu trop. Vous vous êtes séparés de et vous souhaitez vous débarrasser une bonne fois de tous ces souvenirs digitaux… Et bien c’est bon Facebook à enfin une solution pour vous !

Facebook permet désormais l’archivage en bloc ou la suppression de vos posts.

La nouvelle fonctionnalité est intégrée dans vos paramètres de « journal d’activité « et fonctionne sous la forme de cases à cocher pour masquer ou effacer vos messages.

Les utilisateurs ont toujours été en mesure de supprimer les anciennes publications et mises à jour, mais l’ajout principal ici est la capacité des actions en masse. Maintenant, vous pouvez cocher un tas de messages à la fois, puis les déplacer vers les dossiers d’archive ou de corbeille appropriés en un seul clic.

Les messages envoyés à la corbeille y resteront pendant 30 jours avant d’être supprimés, sauf si vous choisissez de les supprimer ou de les restaurer manuellement avant cela. Cela vous donne une marge de manœuvre au cas où vous changeriez d’avis concernant la suppression des anciens messages.

Facebook a également ajouté de nouveaux filtres pour aider à trier vos mises à jour par type de publication, plage de dates ou personnes incluses.

Apple dépose un brevet pour prendre des selfies de groupe en respectant les consignes de distanciation physique

Apple vient de se voir octroyer un brevet pour un logiciel qui générerait des «selfies de groupe synthétiques».

Un utilisateur d’appareil Apple (on ne sait pas si la fonctionnalité serait disponible sur iPad, iPhone ou les deux) pourrait inviter d’autres personnes à participer à un selfie de groupe, et le logiciel les disposer ensemble dans une seule image.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#blacklivesmatter : les marques solidaires peuvent-elles apporter un réel changement ?

Si l’on pouvait donner un titre à l’actualité mondiale de ces deux derniers jours, ça pourrait-être : Les états-unis sont dans la rue, les instagrameurs portent le noir.
Sur les ondes radio et à la TV on entend parler que de violentes manifestations aux États Unis, sur les réseaux sociaux le noir est de rigueur.

Avec la crise, tout va bien pour Facebook !

Épisode 399 : Il y a encore 3 mois à peine, on parlait au futur de ce qui allait très bientôt changer le monde : le télétravail, l’édutech, la fin imminente du papier, l’éventuel déplacement des budgets de com du traditionnel vers le digital, l’hégémonie du e-commerce, la vente a emporté généralisée dans la restauration… C’était il y a seulement 3 mois et à l’époque on en parlait au futur. La transformation numérique allait avoir lieu, bientôt.

Mais voilà la crise sanitaire et le confinement ont mis un énorme coup d’accélérateur et les mastodontes de la tech, les GAFAM, ont renforcé nettement leur position dominante.

Pour Facebook qui était fin 2019 considéré comme le méchant Big Brother, les choses ont bien changé et le groupe de Zuckerberg se retrouve propulsé en sauveur de l’économie mondiale.

Une crise comme un bouton avance rapide

Les géants de la technologies ont accentués leur domination avec la crise !

Que ce soit Netflix, Amazon, ou Facebook, les géants de la technologies américaines ont renforcé leurs positions à plusieurs niveaux !

  • De manière global leurs situations économiques c’est améliorées, avec une large augmentation de la demande.
  • Dans leurs secteurs, ces entreprises ont accentué leur domination parce qu’elles étaient plus solides, plus grandes, déjà plus installées pour répondre rapidement à la crise. Cette augmentation de la demande d’un coup, a pu être absorbé beaucoup plus simplement que pour des plus petites entreprises du même secteur !
  • Et dans une Amérique qui depuis qu’elle est touchée par le Covid-19 subit une terrible crise, ces géants du numérique gagnent sans cesse des nouvelles parts de marché !

C’est comme si cette crise était une accélération du temps.

« Nous venons d’assister à deux ans de transformation numérique en deux mois », a remarqué Satya Nadella, le PDG de Microsoft

Exemple

On sait que Netflix redistribue les cartes en termes de diffusion cinématographique et de production. C’est un concurrent du cinéma traditionnel !
Avec cette crise, les cinémas ont fermé et Netlifx a récupéré encore plus rapidement des parts de marché !

Et d’après Sundar Pichai, le PDG de Google :

« Les changements vont être significatifs et durables »

Super article du Monde sur la Silicon Valley comme dernier pilier du modèle américain !

Les actionnaires des GAFAM rassurés

Sur le premier trimestre 2020 les GAFAM ont déclaré des larges bénéfices.

Exemple

  • Microsoft a déclaré 10,8 milliards de dollars soit +22% !
  • Facebook a déclaré 4,9 milliards de dollars soit +102% !
  • Amazon recrutait lui 175 000 employés et augmentait son chiffre d’affaire de 26% !

Des chiffres hallucinant !

Facebook investit massivement au coeur de la crise

La news est tombée la semaine dernière, Facebook a racheté pour 400 millions de dollars Giphy !

On en parle dans l’épisode 395 du Super Daily

Ce chiffre peut paraitre énorme surtout en temps de crise, et bien accrochez-vous à votre fauteuil, parce que ce n’est rien à côté du rachat de JIO qui est devenu le plus grand opérateur de téléphonie mobile en Inde.

Facebook a récupéré 10% du capital de cette filiale pour la modique somme de 5,7 milliards de dollars !

Une telle dépense annoncée fin avril ne peut pas être anodine. Facebook va bien très bien même, et investit largement pour continuer à se développer.

Le but de cet achat est de favoriser le développement de WhatsApp dans le pays et surtout son service de paiement !

WhatsApp compte déjà 400 millions d’utilisateurs en Inde c’est énorme !

Facebook au secours des PME

Le Groupe Facebook accélère sur le e-commerce et souhaite s’imposer comme la solution au service des PME dans la crise

Les investissements de Facebook sont aussi à chercher du côté de ses solutions technologiques. On en parlait la semaine dernière, Facebook met un coup d’accélérateur avec le lancement de Facebook Shops et Checkout.

De quoi jouer la baston avec Amazon et se positionner comme un acteur majeur du ecommerce mondial.

Dans la crise, Facebook se métamorphose en gentil géant

Avant la crise, Facebook était le méchant big brother. Malveillant et vieillissant.

Ces dernières années Facebook avait enchaîné les mauvaises presse !

Depuis l’affaire Cambridges Analytica, les problèmes semblaient se resserrer autour de lui, sur son traitement des données personnelles notamment.

Et les plus aventureux annonçaient même une récession du géant Américain dans son secteur, bientôt dépassés par les Snapchat, TikTok, Linkedin, Pinterest et consort…

Un sondage de Knight Foundation et Gallup paru le 10 mars de cette année juste avant la crise annonçait sans appel que 47% des Américains déclaraient que les entreprises technologiques créaient plus de problèmes qu’elles n’en résolvaient.
Et seulement 15% d’entre eux pensaient le contraire !

Les réseaux sociaux et Facebook en tête faisaient peur…

Finalement deux mois plus tard, on se demande presque comment on aurait pu faire sans toutes ces nouvelles technologies et ces nouveaux moyens de communication !

C’est vrai, on a eu besoin de tous les différents appareils de visio pour rester proches des gens qu’on aime et qu’on ne pouvait plus voir !

Facebook profite de la crise pour se transformer en gentil géant qui participe activement à la lutte contre le virus

Facebook premier media d’informations sur les préventions de la pandémie

Le Groupe Facebook a vraiment pris très tôt les devants en proposant énormément contenus et rappels des gestes barrières et autres moyens de freiner la pandémie. Le Groupe s’est aussi fait le relai des communications officielles de chaque pays via de notifications au coeur d’Instagram ou de Facebook.

Le groupe Facebook catalyseur des initiatives humaines et positives

Là aussi Facebook a profité du confinement pour se faire le relai des plus belles initiatives et offrir un coup de pouce à ceux le plus dans le besoin. Stickers pour applaudir les soignants, stickers pour aider ses commerces locaux, programme live #ensemblealamaison.

Solution pour la recherche face au Covid-19

Au final, on avait peur de ce que Facebook pouvait faire de nos données personnelles, de la géolocalisation.

Aujourd’hui, Facebook transmet toutes ces données à des chercheurs dans chaque pays, pour anticiper les déplacements de populations et anticiper de nouvelles transmissions massives du virus !

De plus les gouvernements développent des applications, pour pouvoir contrôler qui a contracté le virus et est-ce qu’il peut le transmettre à d’autres personnes !

Donc tout le monde est un peu moins regardant sur tout ça !

Notre usage des réseaux sociaux a aussi changé

Pendant la crise, l’usage des réseaux sociaux s’est transformé et Facebook s’est repositionné au coeur de l’équation

D’après le New York Times nous sommes aussi beaucoup moins passifs sur les réseaux.

Nous sommes « Prosocial ».

Le fait d’être plus actifs, laisse moins de place aux théories du complots, aux fake news, aux messages violents ou haineux.

Et puis comme nous vivions tous quelques choses d’assez grave et exceptionnel, il y a eu beaucoup d’envie de diffuser des ondes positives sur les réseaux sociaux.

Tout le monde à mis la main à la patte pour partager de la culture, des livres, de la musique, parler cinéma…. Tout ça contribue à diminuer la part de haine sur les réseaux.

Un message de bienveillance a pris le dessus !

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Instagram renforce ses bases contre les interactions indésirables

Depuis maintenant une grosse année, Instagram et le Groupe Facebook ont créé un nombre important d’outils et de technologies pour aider à protéger les élections contre les interférences, à empêcher la désinformation de se propager et à protéger les gens contre les contenus nuisibles.

Force est de constater qu’Instagram a fait des progrès notables dans lutte contre l’intimidation en ligne en introduisant plusieurs nouvelles fonctionnalités pour aider les gens à gérer leur expérience et à limiter les interactions indésirables.

Instagram vient justement d’annoncer 3 nouvelles fonctionnalités qui vont dans ce sens.

La modération groupée de commentaires

Instagram lance une nouvelle fonctionnalité permettant de gérer plusieurs interactions indésirables en une seule fois.

Il est bien souvent extrêmement compliqué de modérer un flot de commentaires négatifs. C’est notamment le cas sur les gros comptes Instagram. Jusqu’à présent il fallait supprimer un par un les commentaires.

Instagram permet désormais de supprimer des commentaires de manière groupée, ainsi que de bloquer ou limiter plusieurs comptes qui publient des commentaires négatifs.

Comment ça marche ? Vous cliquez sur un commentaire et apparait alors une icône avec 3 petits points en haut à droite. Sélectionnez Gérer les commentaires, et choisissez jusqu’à 25 commentaires à supprimer en une fois. Appuyez sur Plus d’options pour bloquer ou restreindre des comptes de manière groupée.

Epingler les commentaires positifs

Instagram va par ailleurs commencer à tester les commentaires épinglés. Cette nouvelle fonctionnalité permet de donner la tonalité souhaitées sur leur compte, en épinglant un nombre donné de commentaires en haut de leur fil de commentaires.

Plus de contrôle sur qui peut vous identifier et vous mentionner

Instagram a constaté que les identifications et les mentions pouvaient être utilisées pour cibler ou intimider d’autres personnes.

Instagram est donc en cours de déploiement de nouveaux contrôles permettant de gérer qui peut vous identifier ou vous mentionner sur Instagram.

Vous pouvez décider si vous voulez que tout le monde ou seulement les personnes auxquelles vous êtes abonné(e) puissent vous identifier ou vous mentionner dans un commentaire, une légende ou une story. Vous pouvez également n’autoriser personne à le faire.

La fonctionnalité Restreindre

La fonctionnalité « Restreindre » est conçue pour vous permettre de protéger votre compte tout en gardant un œil sur le harceleur.

Lorsque « Restreindre » est activé, les commentaires laissés sur vos publications par une personne restreinte ne seront visibles que par cette personne. Vous pouvez choisir de voir ces commentaires en appuyant sur « Voir le commentaire » ; de les approuver afin qu’ils soient visibles pour tout le monde ; de les supprimer ; ou de les ignorer. Vous ne recevrez pas de notification pour les commentaires laissés par un compte restreint.

Les messages directs seront automatiquement déplacés dans Demande de message et vous ne recevrez pas de notification provenant d’un compte restreint. Vous pouvez toujours afficher les messages, mais le compte restreint ne verra pas que vous avez lu ses messages directs, ni que vous êtes actif/active sur Instagram.

Vous pouvez restreindre une personne en balayant l’écran vers la gauche sur un commentaire, via l’onglet Confidentialité dans Paramètres ou directement sur le profil du compte que vous souhaitez restreindre.

L’intelligence artificielle au service de la lutte contre le harcèlement sur Instagram

En plus des fonctionnalités qui vous aident à lutter contre l’intimidation, Instagram a développé de nouvelles solutions pour empêcher les intimidations avant qu’elles ne se produisent. Ça fonctionne avec l’Intelligence Artificielle.

Si l’IA d’Instagram détecte un commentaire ou une légende potentiellement offensants sur une publication dans le fil d’actualité, leur auteur recevra une notification lui expliquant que le langage utilisé peut être considéré comme de l’intimidation.

Il pourra alors modifier la légende ou le commentaire avant de les publier.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Quelles solutions pour l’événementiel face à la distanciation physique ?

Épisode 384 : Avec le confinement, le secteur de l’événementiel a reçu un coup de massue.

Depuis le mois de Mars, les salons, concerts, événements sportifs prévus en 2020 se sont soient reportés à la fin de l’année soit bien souvent tout bonnement annulés. Un cataclysme.
Plus inquiétant, un certain nombres d’acteurs envisagent d’ores et déjà que la crise de l’événementiel soit durables et se prolonge jusqu’à début 2021.

Face à cette situation, les professionnels de l’événementiels sont contraints de se réinventer, de trouver dans l’urgence des solutions de digitalisation de leurs events et aussi de se poser la question de leur business modèle.

Un secteur frappé par la crise

Depuis le début de la crise le secteur de l’événementiel est gravement touché.

Plus aucun événement qui réunirait du monde n’est possible actuellement et c’est parti pour durer.

Le Premier Ministre Edouard Philippe a déjà annoncé qu’aucun événement de plus 5000 personnes n’auraient lieu avant Septembre.

Pour l’instant aucun événement du tout peu importe le nombre de personne n’a lieu !

L’événementiel au sens large est touché. Bien sûr les artistes ne peuvent plus se donner en spectacle, mais les techniciens et tout ceux qui travaillent dans le monde du spectacle sont largement touchés.

On pense bien sûr aussi au salon, au conférence, à toutes les rencontres et événements.

Le streaming Live en solution

Dans un monde où la distanciation physique devient la norme, le streaming live est une porte de sortie pour l’évenementiel

Évidemment, certaines choses sont irremplaçables, comme la joie d’un moment partagé en famille, les moments de convivialité partagés autour d’un cocktail…

Mais de fait, beaucoup de choses sont jouables en live. Une keynote bien sûr, une interview, une table ronde et même un événement de plusieurs jours !

Quelques exemples :

Conférence Microsoft et Apple

Microsoft a ainsi décidé de tenir sa conférence annuelle Build à distance. La présentation aux développeurs web du monde entier se fera donc pour la première fois en streaming.

C’est aussi le cas de la présentation Apple qui devient une conférence 100% dématérialisée afin de respecter les réglementations sanitaires en place.

Arte – United We Stream

On le sait, à Berlin, la culture de la vie nocturne est très développée. Avec la crise et le confinement, c’est plus de 9000 salariés et des dizaines d’acteurs culturels qui se sont retrouvés au chômage technique.

Arte a décidé de s’associer à tous ces acteurs pour proposer un livestream tous les jours !

Les streams sont réalisés en direct depuis les clubs fermés au public, avec un programme de DJ à l’intérieur qui viennent jouer.

Toutes les infos pour aller écouter !

Les dons sont partagés à tous les acteurs en difficultés de ce milieu culturel Berlinois.

Le Festival International de Cinéma de Nyon

Toutes les infos sur le Festival

Le festival était prévu du 17 avril au 2 mai, pour trouver une solution les organisateurs ont tout simplement décidé d’offrir les films en ligne, dans la limite de 500 visionnages par séance !

Du streaming sur les médias sociaux mais pas que…

Facebook Live, Instagram live…

Digitalisé son évènement en détournant des plateformes déjà existantes

Concert de Travis Scott dans Fortnite

Défilés de mode Gémmo dans Animal Crossing

Quel business model ?

Se pose aussi rapidement la question du business model d’un événement digitalisé.

Le streaming s’est bien beau mais quel est le business model.

Monétiser son contenu événementiel en live

On a vu les lives se multiplier sur les réseaux sociaux, mais pour l’instant ça restait compliquer de monétiser un live !

Plusieurs choix possibles :

  • Twitch : Avec un système de dons en direct ou un système d’adhésions pour s’abonner à la chaine.
  • Youtube : Un système d’adhésion aussi à la chaine ou un système de publicités Youtube sur votre Live.

Facebook donne l’assault

Facebook donne l’assault avec une nouvelle fonctionnalité de live event payant

Jusque là sur Facebook, il était possible de monétiser un live mais seulement sous certaines conditions.

Il existait un système de dons pour des organisations à but non-lucratifs uniquement !

Aujourd’hui, Facebook annonce une énorme nouveauté pour « aider » le monde de l’événementiel et du spectacle !

Mark a annoncé :

« Pour soutenir les créateurs et les petites entreprises, nous prévoyons d’ajouter la possibilité pour les pages, de rendre payant l’accès aux événements et aux vidéos en direct »

En ajoutant une porte d’entrée payante pour accéder à un live Facebook pourrait offrir de toutes nouvelles possibilités au monde de l’événementiel.

Distanciation physique mais pas de distanciation sociale

Un simple live-streaming d’une conférence peut-il suffire ? Disons que c’est la solution la plus évidente. Une chose est certaine : il faut repenser entièrement l’événement, la stratégie de communication, les messages, les moyens de les diffuser pour créer de l’interaction et de l’engagement à distance.

La promesse de networking qui est vraiment l’un des enjeux de l’évenement professionnel est mise à mal. Il faut imaginer d’autres outils en dehors d’un simple stream en live : Base d’emails, groupes privés sur Linkedin ou Facebook…

Des événements 100% en ligne !

Sunny Side of the Doc 2020

Depuis 31 ans le Sunny Side of the Doc est devenu un acteur clé du marché international du documentaire et des expériences narratives.

L’événement réuni 2300 professionnels de 60 pays différents à la Rochelle, dans un lieu de 3000 m2.

Cette 31eme édition devait avoir lieu du 22 au 25 juin. Et elle va être maintenue mais dans une version complètement en ligne !

L’événement en ligne est toujours payant : 200€ pour l’ensemble de l’offre !

Et ça donne accès à une plateforme où l’on retrouvera en direct des conférences, on pourra avoir des rendez-vous individuels professionnels, des webinar, des ressources vidéos bien-sûr…

Tous les contenus resteront même disponibles après le 25 juin !

Je trouve que c’est un formidable manière de maintenir son événement !

Toutes les infos vers l’événement

Comment capter l’attention quand tout est digitalisé ?

Plus de participants pour moins de cout. Ok, mais reste un défi majeur : celui de capter l’attention et de fidéliser les conférenciers.

Dans un salon traditionnel, quand bien même un talk serait terriblement ennuyant, il y a peu de chance que les spectateurs quittent sur le champ l’événement.

Une attention toute particulière doit donc être portée aux contenus, pour les rendre les plus interactifs et impactants possibles. Aller plus loin que le powerpoint à la papa. Penser interactivité !

Il faut aussi repenser les agendas. Quand un évènement pouvait initialement s’étendre sur une journée avec un enchainement de conférences, ce n’est plus possible. Impossible de tenir l’attention d’une audience en ligne durant des heures.

Il faut se focus sur les contenus à plus forte VA. Raccourcir les séquences et peut-être envisagé qu’un événement d’une journée en physique s’étende sur plusieurs jours en digital.

Finalement l’évènement devient un media comme les autres

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !