Youpi c’est lundi : Instagram chatbot et influence, Spotlight Snapchat, NPE Facebook, compte certifié Twitter & Romain Grosjean.

Episode 493 : Comme tous les lundis on vous présente les dernières grosses news Social Media. On parle de l’image du week-end avec Sebastien Grosjean qui est sorti d’une Formule 1 en feu, ça a fait le tour du monde des réseaux sociaux. On parle d’un micro chatbot Instagram, de Spotlight Snapchat, de la NPE de Facebook, des certifications sur Twitter et des collabs marque/influenceurs sur Instagram.

Chatbot Instagram

Instagram teste une nouvelle fonctionnalité de FAQ dans les directs messages pour les comptes pro.

Il semble que les marques pourront définir quatre questions qui seront affichées dans votre toute première interaction via la messagerie privée d’Instagram.

En gros quand un followers souhaitera m’envoyer un premier DM il lui sera proposé jusqu’à 4 questions déjà écrites.

L’idée est d’augmenter encore davantage le conversationnel en messagerie privée et d’offrir aux marques un moyen simple et automatisé de répondre aux questions les plus courantes.

Une fonctionnalité similaire est proposée sur Messenger, où les propriétaires de pages Facebook peuvent ajouter des options de réponse automatisée pour répondre aux questions courantes.

Plus d’infos de Matt Navarra ici

Spotlight Snapchat

On peut dire que dans cette année 2020, c’est vraiment TikTok qui instaure les nouveaux standards en social média.

Après Instagram qui a lancé le format Reels, c’est maintenant Snapchat qui lance une fonctionnalité du même acabit s’appelant : Spotlight.

Quand on parle d’un contenu de même format, on peut dire que Snapchat est largement un précurseur dans les vidéos verticales, mais qu’il se concentre là dans le déploiement d’une fonctionnalité musicale.

Le principe de Spotlight est très simple. C’est un nouvel endroit dans l’application Snapchat qui va réunir les meilleurs Snaps de la plate-forme. Un peu ce qu’on peut retrouver donc sur TikTok.

On retrouvera donc à cet endroit les Snaps les plus populaires mais qui peuvent être réalisés par des influenceurs comme par de simples utilisateurs.

À la différence de l’application chinoise les Snaps diffusés sur Spotlight ne seront pas ouverts aux commentaires publics, et quelqu’un qui a un compte privé pourra retrouver ses Snaps dans Spotlight s’ils ont vraiment bien marché.

Attention il y a une cerise sur le gâteau, puisque pour que les utilisateurs et créateurs de contenu envoient leurs meilleures vidéos sur Spotlight, Snapchat s’engage à verser plus d’un million de dollars par jour jusqu’à la fin de l’année 2020 à ceux qui auront les créations les plus virales.

La manœuvre est assez simple, Snapchat veux récupérer les meilleurs créateur de contenu sur sa plate-forme, alors qu’actuellement TikTok et peut-être la plate-forme la plus attirante pour les influenceurs.

Cette fonctionnalité est maintenant disponible dans de nombreux pays, puisqu’on la retrouve aux États-Unis, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Irlande, Norvège, Suède, Danemark, Allemagne et France.

Facebook sort une nouvelle application expérimentale aux US

On en avait déjà parlé à ce micro, Facebook dispose d’une petite armée de développeur et designers dont le travail est de concevoir des applications social media expérimentale. Cette division Fringe est aussi appelée le NPE.

La semaine dernière ce groupe de R&D a annoncé la sortie d’une toute nouvelle expérimentation qui s’appelle EGG.

E.gg est une application social media qui permet aux utilisateurs de créer des collages. Avec E.gg, vous pouvez organiser des images, des GIF, des formes et du texte dans des sortes de moodboard.

E.gg a été inspiré par l’esprit brut et exploratoire des débuts d’Internet: des GIF clignotants, des livre d’or bariolés et des pages Web perso clignotante.

« À l’époque, vous pouviez facilement créer des pages qui vous représentaient de manière unique . Il y avait quelque chose dans cette atmosphère qui était étrange et merveilleux. »

Plus d’infos sur de NPE Facebook ici

Depuis son lancement le NPE à sorti Paz moins de 10 application expérimentales et honnêtement aucun n’a réellement décollé. L’enjeu se situe d’ailleurs sans doute ailleurs pour Mark Zuckerberg.

L’équipe NPE essaie essentiellement de prendre une longueur d’avance sur la prochaine grande tendance social media.

L’équipe NPE utilise des informations internes, basées sur le suivi Facebook, pour glaner des informations sur les dernières tendances en matière d’usage, puis cherche à les transformer en nouvelles applications.

Le retour des comptes certifiés Twitter

À la fin de l’année 2017, Twitter avait suspendu son programme de certification et de vérification des comptes.

Une polémique avait éclaté avec des comptes d’extrême droite et de suprémacistes blancs.

Le but de la certification était de permettre de s’assurer de l’authenticité d’un compte d’intérêt public.

Twitter s’apprête à relancer son programme de certification.

Twitter a déclaré sur son blog :

« Nous prévoyons de relancer la vérification, y compris un nouveau processus de demande publique, au début de 2021. Mais d’abord, nous devons mettre à jour notre politique de vérification avec votre aide. Cette politique jettera les bases d’amélioration future en définissant ce qui signifie la vérification, qui est éligible à la vérification, et pourquoi certains comptes pourrais perdre la vérification afin de garantir que le processus est plus équitable. »

La plate-forme Twitter a décidé d’identifier 6 types de comptes susceptibles de pouvoir être certifié.

On retrouve d’abord le gouvernement, donc toutes les personnes faisant partie du gouvernement, les entités institutionnelles ou même les ambassadeurs ou encore porte-parole officiel.

Les entreprises, les marques et les organisations.

Les médias : donc on retrouve les agences de presse, les journalistes, les journalistes indépendants, en plus des médias traditionnels.

Le monde du divertissement qu’il soit institutionnel ou que ce soit des réelles personnes.

On retrouve aussi le monde du sport.

Et les activistes, ou les personnes influentes qui cherchent à informer le monde sur des causes socio-économiques, politiques et culturelles.
Autant dire que cette dernière catégorie sera la plus dure à définir.

Ensuite il y a quelques règles à respecter :

  • Il faut un profil rempli entièrement, photo de profil, bio, bannière !
  • Il faut avoir été connecté au moins une fois dans les six derniers mois.
  • Il faut avoir une adresse mail ou un numéro de téléphone confirmé relié à son compte Twitter. Et il faut avoir un compte qui n’a pas été verrouillé pour avoir enfreint les règles de Twitter au cours des six derniers mois.

Certains comptes ne seront donc plus certifié.

Je pense à nos amis les amoureux des animaux, puisque les comptes d’animaux ou de personnages fictifs ne pourront plus être certifiés sauf s’ils sont directement affiliés à une marque ou une entreprise.

Twitter va aussi mettre en place une possibilité de perdre sa certification.

C’est un gros changement puisqu’une mauvaise attitude sur Twitter pourra vous faire perdre votre petite certification.

Donc par exemple si vous usurpez l’identité de quelqu’un ou alors si vous ne respectez pas les règles de Twitter en publiant des tweets avec une conduite haineuse, un comportement abusif, ou une incitation à la haine… vous pourrez alors perdre votre certification.

Je trouve que c’est très intéressant d’avoir cette possibilité d’enlever la certification à un compte, puisqu’on sait que cette certification lui donne de l’importance. Donc c’est aussi une certaine responsabilité, on ne peut pas dire n’importe quoi lorsqu’on a obtenu la certification de Twitter.

En tout cas on devrait en savoir plus et en voir plus surtout au début de l’année 2021.

Mais je trouve que de manière générale Twitter a toujours une grosse réflexion autour de la manière dont elle gère ce qui se passe sur sa plate-forme.
Elle a été aussi en proie à de nombreuses critiques et polémiques par le passé et on sent qu’aujourd’hui la plate-forme veut mieux réfléchir la manière de modérer le contenu et de donner de l’importance à certaines personnes.

Instagram branded content ads

Instagram permet aux marques de créer des publicités directement sur le compte des influenceurs.

Instagram apporte des modifications aux publicités de contenu de marque, notamment en permettant aux annonceurs de créer des publications sponsorisées au nom des utilisateurs.

Les branded content ads ont été lancé l’année dernière pour permettre aux influenceurs d’identifier leurs publications quand elles sont sponsorisées par une marque.

Les annonces ressemblent à des publications organiques publiées à partir du compte de l’utilisateur, mais elles comportent une balise indiquant: « Partenariat payant avec… »

La mise en oeuvre de ce type de publicité était jusqu’alors plutôt fastidieuse et contraignant. Le contenu devait d’abord être publié en tant que publication organique par l’influenceur, puis la marque passait par Instagram pour promouvoir la publication en tant que publicité.

Instagram lance un nouveau processus où les annonceurs peuvent publier des publicités de contenu de marque sans que les influenceurs aient besoin de créer d’abord une publication organique.

Avec cette nouvelle fonctionnalité les marques pourront créer une annonce avec le propre compte du créateur et même la publier. Avec l’approbation de l’influences ou de l’influenceur, bien sûr.

Plus d’infos d’Instagram ici

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#Foodengagée : Les marques de food qui mettent la RSE au coeur de leur Social Media

Épisode 492 : Entre véritables convictions personnelles et enjeux sociétaux, l’industrie alimentaire tente de s’adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs.

La tendance est là depuis un moment déjà mais l’année 2020 marque sans doute un tournant pour bien des marques de food. Depuis le mois de Mars, la foodosphère s’applique à tirer des enseignements des nombreux signaux faibles qui leur parviennent pour dessiner les contours de la consommation de demain : plus écologique, Made in France, locale et respectueuse de l’environnement. Les marques alimentaires changent de braquet et sont désormais sommer de s’engager.

Ce matin, on vous propose de parcourir ensemble les comptes réseaux sociaux de grandes marques alimentaires françaises qui ont décidé de passer du côté clair de la Force. On parle de Bonduelle, d’Aucy, des Fermiers de Loué et de Blédina.

Bonduelle

Facebook : 1,6 millions de fans

Instagram : 4,3k abonnés

D’abord ils ont lancé des petites vidéos qu’ils diffusent sur IGTV et sur leur réseaux.

Un contenu très cool où ils envoient des influenceurs à la rencontre de leurs producteurs.

La première vidéo est avec Herve Cuisine, gros influenceur food.

Il incarne donc le contenu en allant à Noirmoutier à la rencontre d’un producteur de jeune pousse, de mâche et d’épinard.

Ce producteur s’appelle Valentin. Il est interviewé par Hervé et il raconte l’histoire de son exploitation familiale.

Puis il raconte comment il fait de la production sans résidu de pesticide ! C’est assez quali, mais c’est pas forcément ultra bien pensé au format vertical.

Ce que j’aime c’est la rencontre entre la cuisine et la production avec Herve qui rencontre Valentin.

Et puis il y a le côté incarné, il y a de l’humain, ça fonctionne. Et bien sûr dans la deuxième partie de la vidéo c’est une recette de Hervé !

La deuxième vidéo c’est avec une autre influenceuse qui s’appelle Elyrose Channel

Elle va à Nantes à la rencontre d’un agriculteur. Et elle raconte tout ça en face caméra très Vlog !

Elle est ultra pédagogique, elle raconte la différence entre le bio et le sans résidu de pesticides avec ses propres mots par exemple.

Je trouve que c’est du super contenu, là c’est très brut, mais ça fonctionne trop bien pour raconter des choses complexes aussi.

Carnet de Récoltes

Ensuite ils ont des carnets de récoltes !

C’est trop cool, il raconte la récolte de leurs différents produits en carrousel !

Ils ont commencé avec les petits pois !

Ils racontent comment ils les sèment, puis comment ils poussent, ils grandissent, fleurissent…

Ça fonctionne en mode Jour 1, Jour 5, jour 16… Il font pas chaque jour mais je trouve le format vraiment intéressant et on se rend compte que c’est possible de parler de choses sérieuses sur Instagram.

Ils le font jusqu’à la récolte. Ils l’ont fait ensuite avec les haricots verts, et en ce moment avec les jeunes pousses !

Voilà on peut dire que Bonduelle c’est une marque qui communique sur ses engagements et son savoir faire !

D’Aucy

D’aucy invite sa communauté à co-créer une gamme de légumes bio

Les consommateurs ne sont pas des personnas figés. Ils évoluent, leurs centres d’intérêts se déplacent, ils ont des attentes qui sont aussi influencées par le contexte. Pour les connaître précisément, il faut les écouter.

Rapporté au social media, on appelle ça du social listening.

Un bon cas pratique est à trouvé du côté de la marque D’aucy.

D’aucy c’est une marque de coopérative. C’est à dire que la marque a été créée à l’initiative d’un regroupement d’agriculteur pour distribuer les produits qu’ils cultivent.

Depuis fin 2019, la marque s’est engagé dans une campagne de co-création d’une gamme de légume bio avec ses consommateurs. L’objectif est de mettre ses consommateurs dans la confidence pour encourager les agriculteurs à la conversion vers le Bio.

La conversion vers le Bio c’est un projet à forte implication pour un agriculteur. En effet, la conversion nécessite du temps (3 ans minium) mais aussi des moyens techniques pour cette production plein champs.

Pour rassurer les agriculteurs et créer une connivence forte avec ses consommateurs, la marque a décidé de faire tomber le voile et de jouer la carte de la transparence absolue.

Cette gamme 100% bio est co-construite avec les consos. A ce titre, ils sont appelés à donner leur avis sur les réseaux sociaux et sur le site daucycestvousaussi.fr

Ils sont consultés sur le prix, le conditionnement, l’étiquette, mais aussi sur la rémunération qui soutiendra les agriculteurs pendant les 3 ans nécessaires à la conversion au bio.

Sur Facebook : 37k abonnés

Énormément de contenu pédagogique et conversationnel.

On sent que la marque est inscrite dans une vraie démarche de transparence.

Des vidéos « mettons la conversion au bio sur la table »

Des déjeuners en visio entre un agriculteur de la marque d’un côté et un consommateur/influenceur de l’autre.

Dernière vidéo en date : C’est avec PapaEnCuisine et sa fille Romy que Jean Charles, agriculteur d’Aucy, partage un déjeuner. Entre deux bouchées, on y parle Conversion au bio

J’aime l’idée ça sent le vrai, c’est intéressant et ça crée du lien entre tous les acteurs de l’éco système de marque.

On retrouve aussi beaucoup de vidéo directement dans les champs avec des agriculteurs en face caméra qui raconte leur travail et leur cheminement vers le Bio. C’est très dans le vrai, pas d’artifice.

Fermiers de Loué

Facebook : 21k fans

Instagram 1430 abonnés

Twitter 1300 followers

Bon là c’est trop cool parce que déjà la dénomination c’est « Les Fermiers de Loué » !

Déjà dans le nom c’est génial, parce qu’on te parle pas du produit qu’on vend, mais des gens qui le font !

Donc déjà dans le why de la marque, on devine qu’il y a de l’humain, un certain savoir faire, avant même de savoir qu’ils vendent du poulet.

D’ailleurs la bio c’est :
« Les Fermiers de Loué : éleveurs de volailles et poulets fermiers élevés en liberté et oeufs fermiers Label Rouge et bio, sans OGM aux céréales locales. »

Donc pareil dans leur bio, il y a déjà de l’engagement.

Par exemple, ils vont parler du fait qu’ils sont associés au projet d’un parc Éolien en Sarthe !

Et si tu prends leur Instagram, on est dans les élevages !

On voit une vidéo d’une conso qui vient de Montpellier pour visiter une exploitation à côté du Mans.

C’est dans le cadre d’un projet qui s’appelle 365 jours à Loué, où n’importe qui peut s’inscrire et être tiré au sort pour aller visiter un élevage durant toute l’année !

Une autre vidéo d’un fils d’éleveur qui l’a joue influenceur et c’est très drôle. Il vous explique ce qu’il faut consommer, et la question d’après lui elle est vite répondu !

Bledina marque B-Corp engagée

Bledina c’est la marque N°1 de la nutrition infantile en France.

Une marque que tout le monde connait mais ce que l’on connait peut-être moins c’est que la marque est certifiée B-Corp.

B-Corp c’est un label de confiance décerné par B Lab. Un organisme indépendant.

C’est du sérieux et c’est extrêmement impliquant et exigeant pour une marque.

La certification B Corp évalue les performances sociales et environnementales des entreprises autour de quelque 200 critères regroupés en cinq grandes thématiques : l’environnement, les employés, la communauté, les consommateurs et la gouvernance.

Blédina sur Facebook : 345k Fans

Parmi les nombreux engagements de la marque, Bledina développe en ce moment une action pour pour sauver la Poire Williams en France.

Depuis de nombreuses années, la filière de la poire Williams est dévalorisée et les vergers français sont menacés. les agriculteurs sont mal payés et désertent ce type d’agriculture.

Bledina a décidé de s’engager aux côtés de ses agriculteurs partenaires pour pérenniser la filière de la poire Williams en s’engageant à payer 20% plus ses partenaires agriculteurs et aussi à replanter des poiriers.

Sur Instagram : sauvons la poire Williams

Sur Instagram : 29,9k abonnés

Sur le compte Instagram, l’opération est fortement relayée avec pleins de contenus vraiment top. Des animations, des vidéos et aussi une opérations IRL qui a eu lieu à l’automne invitant la communauté à participer à La ceuillette des curieux. Une rencontre entre la marque et ses consos chez un agriculteur partenaire.

Un groupe privée Facebook : A coeur d’Agir

Rejoindre le groupe

Un groupe privé qui rassemble des femmes et des hommes qui souhaitent être acteur du changement. L’objectif pour la marque est de fédérer autour de ses engagements une communauté qui relève et échange ensemble autour de sujets comme le 0 gaspi, l’agriculture locale engagée, la santé pour tous ou l’environnement !

Un podcast : « A coeur d’agir »

Pour écouter le podcast rendez-vous sur :
👉🏻 le site À Coeur d’Agir : https://bit.ly/33rMEV1
👉🏻 Apple Podcast : https://apple.co/3k4IU1Z
👉🏻 Deezer : https://bit.ly/2SC7ScR
👉🏻 Spotify : https://spoti.fi/33Bf8Mo

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#streetart : de la rue aux réseaux sociaux

Épisode 478 : Aujourd’hui le street art est partout, et pas uniquement dans la rue.
Il est partout parce qu’il est visuel et que cette forme d’art a beaucoup d’influence sur tout ce qui nous entoure. Alors forcément, il se décline jusque sur les réseaux sociaux !

Street Art et Social media : au coeur de l’éphémère

Le street art et les réseaux sociaux font très bon ménage et ce n’est pas pour rien. Le street art est par nature éphémère et en ça il se rapproche fortement des contenus social media. On shoot sur l’instant et on le partage.

Complémentarité entre le street art et les réseaux sociaux

Le Street art est à la portée de tous sans aucune exception, car il est dans la rue. A partir du moment où il est accessible à tous, il est partageable par tous.
Son contenu engagé avec parfois un fort lien avec l’actualité en fait un art extrêmement instagrammable.
C’est là qu’on observe cette complémentarité, les réseaux sociaux archivent le street art comme un musée le ferait pour l’art classique.

#streeetart > 56 millions
#streetartparis > 880 k
#streetartlyon > 70 k
#streetartist > 2 millions

Banksy

@banksy

C’est Probablement l’un des inconnus qui fait le plus parler de lui.
D’ailleurs nous lui déjà dédié un épisode entier du Super Daily le jour où il a volontairement détruit l’une de ses oeuvres qui venait de se vendre 1 Million de dollars.

Si j’en reparle ici brièvement, c’est tout simplement parce que l’on ne peut pas parler street art sans parler de lui.
Pour résumer le personnage, c’est un street artiste révolutionnaire,  anarchiste1, antimilitariste, anticapitaliste et antisystème. 

Banksy reprend les codes des réseaux sociaux dans ses oeuvres pour pointer du doigt les problèmes sociétaux

En Décembre 2018, il proposer un jeu concours Instagram pour dénoncer la mauvaise gestion des migrants arrivant par bateaux
Il a mis en jeu l’une de ses oeuvres sur Instagram. L’oeuvre représentait un bateau en bronze rempli de migrants?
Pour le gagner, il fallait deviner son poids. Bilan des milliers de commentaires et une exposition internationale


Un chaton à Gaza
En 2015, Banksy dessinait un chaton à Gaza.
Quand on lui a demandé pourquoi, il a répondu
« Un habitant m’a demandé : ‘S’il vous plaît, qu’est-ce que ça signifie ?’ J’ai expliqué que je voulais révéler au grand jour la destruction de Gaza en postant des photos sur mon site, et sur Internet, les gens ne remarquent que les photos de chatons. »

Ememem

@ememem.flacking

15,6k abonnés sur Instagram

Est-ce que tu sais ce que c’est que le Flacking ?

C’est un Art qui consiste à boucher les nids-de-poule ou autres dégradations de la chaussée comme des fissures par des carreaux de faïence.

Et Ememem c’est l’inventeur de cette technique. Un lyonnais dont personne ne connait le nom mais dont tout le monde ici connait les oeuvres.

Ememem a installé beaucoup d’œuvres à Lyon mais aussi à Madrid ou Paris. Il appelle son art le « flacking », parce que ces œuvres font comme des flaques d’eau sur les trottoirs.

Pourquoi l’espace public est-il un lieu qu’il est important de se réapproprier et de détourner ?

La question de la fonctionnalité est centrale. On a fait le choix historique de matériaux uniforme et efficaces, contre la pluie, l’usure, pour le confort de la semelle, de la roue de vélo, etc., mais l’espace public a-t-il la seule fonction pratique du passage ? Il n’y a-t-il pas moyen d’imaginer aussi une fonction d’espace de vie ? De s’y poser un peu, et donc d’y apporter de l’art.

Le Street Art récurrent

S’il y a bien un truc que je surkiffe dans le street Art, c’est quand il est récurrent, qu’il t’emmène jouer à cache-cache et que tu le retrouves dans un paquet de ville en France et dans le monde.
Parfois sans même connaître le nom de l’artiste tu créées une affinité avec le style.

TocToc et ses duduss

@bytoctoc
48,8k abonnés
Son truc à lui ce son les duduss, cespetits bonhommes sacrément prognathes, avec une sacrée grande mâchoire. Et ses bonshommes on les retrouve partout, même dans les pentes de Fourvière d’ailleurs. Il reproduit beaucoup de personnages de fiction bien connus mais il est aussi très fort pour utiliser les lieux à son avantage.

La ligue des Duduss
Toctoc a fait une utilisation particulièrement cool des Higlihgts : La ligue 1 et la Ligue 2 des duduss.
Il a organisé un concours interne entre ses duduss pour élire le duduss préféré de son audience.
Le personnage gagnant a été sérigraphié et mis en vente sur son site

A regarder absolument

In The woup

@in_the_woup
1262 abonnés
Encore un lyonnais, qui a affiché ses oeuvres un peu partout son truc à lui, c’est les SUPER MARIO. Il prend Super Mario et il lui fabrique des costumes. Le tout en mosaïque qu’il colle ensuite sur les murs des villes dans des petits coins cachés

Toki_art

@toki_art
1700 abonnés
Lui c’est mon petit coup de coeur du moment, c’est un duo de street artistes lyonnais qui font des collages avec des personnages de fiction en mode cyclopes

—-

La Fresque / Le montumental

Vinie Graffiti

@viniegraff

95 k followers

Vinie Graffiti est originaire de Toulouse.

Elle couvre les murs d’un personnage récurrents que vous connaissez déjà sans doute. Sa femme signature et une « poupée » noire, au corps élancé et dont les yeux ont des airs de manga Japonais.

Ce personnage qu’elle décline comme une figure fétiche, est dotée d’une énorme coiffure afro super colorée et représentée parfois par les branches des arbres alentours.

Sur son Instagram on retrouve une galerie magnifique qui met super bien en avant les dernières fresques monumentales sur lesquelles elle a pu travailler dernièrement notamment en Polynésie.

Son style est reconnaissable notamment grâce à sa façon d’intégrer l’environnement dans son travail

Mantra >

@mantrarea
40k abonnés

Youri Cansell aka Mantrarea Un street artiste et Naturaliste Français

Lui son truc à lui, ce sont les papillons et les animaux géants ultra réalistes.
Il redonne ses droits à la nature sur les murs des villes et c’est superbe.

—-

Nikita Golubev

@Proboynick

107k followers

Le Street Art tient bien souvent à une appropriation de l’espace urbain avec la volonté de ramener du beau ou du poétique là où il n’y a que du terne et du fonctionnel.

Nikita c’est un russe qui pratique justement le dirty Art. Il utilise la saleté pour faire de l’art.

Sa cible de prédilection: Les voitures et autres camionnettes sales dans les rues de Moscou. Là où certains ne voient qu’une épaisse couche de poussière, Nikita voit des toiles qui ne demandent qu’à être travaillées.

Sur son compte Instagram on voit pas mal de vidéo avant après, où on le voit sur le trottoir avec ses pinceaux et ses éponges…

RNST

@rnst_art
21k abonnés

Street artiste Dijonnais

« Inencadrable est l’un des adjectifs qui colle le mieux à la peau de RNST. »

Il peint des personnages masqués pour illustrer les conditions de vie des population opprimées : les clandestins, migrants, ouvriers .;. Il exprime sa colère face à ces situations au travers de son art, de ses pochoirs et ses graffitis.

J’ai kiffé sa série de peintures sur poubelles #poubellelavie

Jerome Mesnager

@jeromemesnager

Jérôme on le connaît pour son bonhomme blanc qui fait penser au mannequin de couture de la pub o’cedar

Acuteart

@acuteart

Une application qui te permet de disposer des oeuvres de streetartists où tu le souhaites en réallité augmentée.

Tu installes l’application et ensuite tu peux jouer avec les oeuvres d’artistes internationaux comme Kaws ou Christo.

250k téléchargements depuis le mois de Mars 2020.

——

StreetArt et marques, un mariage opportuniste

Depuis une dizaine d’années, de plus en plus de marque de luxe parient sur les artistes urbains dans l’espoir de séduire une clientèle plus jeune.

On peut citer : la bouteille de cognac Hennessy colorée par la star JonOne, les bouteilles de Perrier rendues sauvages par Juan Travieso, les boîtes de La Maison du Chocolat graffées par Nasty…

La liste est longue pour, chaque fois, des collections capsules vendues en édition limitée.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#ZumbaCafew : C’est pas la capitale c’est Marseille bébé !

Épisode 471 : C’est la tendance de la fin de l’été, dans cet épisode on vous parle de « Bande Organisée », single de diamant en 38 jours : record dans l’histoire de la musique en France

Le single de Jul, SCH, Solda, Soso Maness, Elams, Houari, Kofs et Naps vient d’obtenir un record en devenant le single de diamant le plus vite obtenu en France.

On tente de comprendre comment ce projet est un raz de marée sur les réseaux sociaux, comment il s’inscrit dans la culture web et dans la culture française.

Le single Bande Organisée

Après un teasing, un leak, et pas mal de théories, le morceau Bande Organisée a débarqué sur les plateformes de streaming, quelques heures avant que le clip ne soit lui aussi publié sur Youtube.

Quelques heures après sa sortie le 15 août, le morceau atteignait facilement la première place de tous les classement d’écoute en France, jusqu’à même concurrencer les plus gros mastodontes de la musique dans les charts mondiaux..

4 jours après la lancement du titre sur Spotify, il rentre dans le top 200 Spotify Monde.

En seulement 38 jours, le titre Bande Organisée a été certifié single de diamant avec plus de 50 millions d’écoutes.

Il s’agit d’une première dans l’histoire de la musique en France.

Aujourd’hui sur YouTube, le clip du single Bande Organisée culmine à 127 millions de vues.

Album 100% marsaillais

Dans la foulée lancement surprise d’un album 100% marseillais le 9 octobre

Gros casting Jul, SCH ou Soso Maness, 13 Organisé réunit également Akhenaton, L’Algerino, Alonzo, Soprano ou Keny Arkana.

Jul a réuni pour cet album pas moins de cinquante rappeurs marseillais.

Les morceaux carburent au vocodeur, à la boîte à rythme ou la guitare gitane. Une véritable ode à Marseille, qui parle des quartiers Nord, de trafic, d’argent, de réussite, mais aussi de Covid et de Chloroquine (« Yeah, yeah, à Marseille, ça vend du shit et d’la chloroquine »).

Jul n’a jamais eu besoin des médias pour promouvoir sa musique. 13’Organisé en est une nouvelle fois la preuve. Avant le 15 août, date de sortie du premier extrait de l’album, rien n’avait filtré. L’existence du disque n’était encore qu’une rumeur persistante, sur les réseaux sociaux. En ce 9 octobre, date de sortie de l’album, aucune interview, aucun article dans les médias généralistes.

Sur les réseaux sociaux

Sur Instagram

Le #BandeOrganisée : c’est quasiment 5000 publications

Le #ZumbaCafew : c’est 2000 publications.

Le #13Organisé : c’est 2400 publications

C’est aussi une vague sur Twitter on retrouve énormément de publication sous les mêmes #.

C’est vraiment un raz de marée sur la culture Marseillaise et Française !

Lien entre Sport et 13’Organisé

Il existe un lien évident entre « 13 organisé » et le sport

Qui a besoin de publicité, quand on a les joueurs de l’OM comme porte-voix ?

Dimitri Payet a ainsi été filmé en train de chanter à tue-tête dans les vestiaires, « Nique ta mère sur la Canebière », un couplet de Bande organisée, à l’issue d’une victoire face au PSG, en septembre dernier. Les joueurs ont adopté les punchlines du morceau, contribuant sans doute à sa viralité.

Soso Maness à qui l’on doit le passage en pseudo-brésilien « Et ça fait, zumba, caféw, caféw, carnaval » (à 3’10 dans le clip) devenu un gimmick lui aussi déjà entré au patrimoine du vocabulaire des footeux, repris par les Marseillais sur la pelouse du Parc, et qui devrait ponctuer de nombreux petits ponts et autres reprises de volée sur tous les city-stades dans les années à venir.

Un label pour l’OM

Le 24 septembre l’OM annonçait le lancement du label OM Records

L’Olympique de Marseille va devenir le premier club au monde à avoir son propre label de rap.

« Marseille est un berceau du rap et du hip hop français. Le club rayonne bien au-delà des terrains, et notamment auprès de la jeunesse marseillaise ».déclare le président Jacques-Henri Eyraud.

Les parodies

Là où on voit que c’est un succès qui dépasse les frontières marseillaises et s’étend à toute la France, c’est quand on remarque le nombre de parodies sorties sur les réseaux sociaux du morceau bande organisée du 15 août.

On retrouve la notamment le FC Touroude qui sort « bande désorganisée », pour la version parisienne. C’est vraiment bien fait ! Et c’est quand même 990 commentaires sur Facebook et Watch donc la vidéo est très solide.

On a aussi vu une version lyonnaise, s’appelant pas très organisés.
C’est quand même 250 000 vues sur YouTube en moins de deux semaines.


Voilà autant vous dire que c’est un morceau qui est rentré dans la culture de manière générale, et qui est en train de devenir l’hymne de Marseille.

Jul le catalyseur


C’est Jul qui est au centre de ce projet. C’est lui qui a réuni tous les autres rappeurs sur le projet bande organisée.

Et c’est intéressant de revenir sur la carrière de JUL pour comprendre comment ce projet d’album commun avec quasiment tout Marseille a explosé !

Jul au départ c’est quelqu’un qui n’est pas vraiment supporter par les médias traditionnels. Il arrive avec une musique particulière, presque un nouveau genre dans le rap, qu’on appelle aujourd’hui « de la JUL ».

C’est fort parce qu’il invente quelque chose de nouveau et qui n’est pas inspiré du rap américain. Et il fait tout, tout seul. La musique, les paroles, toute la production. Et c’est encore le cas aujourd’hui, il est complètement indépendant. Il sous traite seulement la distribution de sa musique à Believe.

D’ailleurs on vous invite à écouté l’interview du créateur de Believe qui raconte sa collaboration avec Jul

Donc JUL a pris d’autres chemins, et notamment celui des réseaux sociaux où il s’est formé une communauté ultra active.

Sur Facebook c’est plus d’Un millions de fans !

Sur Instagram c’est 2,3 millions de follower !

Sur Twitter c’est 1,5 millions de personnes

Sur Youtube c’est 4,9 millions d’abonnés

Jul il est à la fois artiste et Community Manager de son propre personal Branding.

C’est bien souvent lui qui se cache derrière chaque publication et ça se voit au nombre de fautes d’orthographe. Une signature garante de l’authenticité de ses prises de parole.

Jul passe sa vie en studio et la documente abondamment sur Snap et Instagram. « Il diffuse souvent en story un morceau fraîchement réalisé pour demander l’avis de ses fans »

Clivant sans le vouloir

On sait que c’est ce qui fonctionne sur les réseaux sociaux : le clivage.

Et Jul c’est le mec trop cool, trop gentil, qui fait son truc dans son coin, sans clasher personne, ultra humble alors que c’est le plus gros vendeur de disque de l’histoire de la musique en France.

Et pourtant il est clivant. Il est clivant parce que son style ne plait pas à tout le monde. Ça se calme avec le temps, mais il y avait beaucoup de haters, qui l’attaquait très frontalement sur les réseaux.
Ce qui a aussi développé un grosse communauté s’opposant et défendant JUL, le héros marseillais.

La team JUL

Sa communauté de fans s’appelle la « Team Jul »

Sur Instagram c’est 60k publication sous le #TeamJul c’est énorme !

Si tu tape le hashtag sur Twitter c’est énorme aussi !

Et je ne dénombre pas les comptes fans qui existe seulement pour parler de l’artiste !

C’est même eux qui font la pochette du dernier l’album de Jul

Pour son album « La machine » Jul a invité ses audiences à proposer des créas de pochettes et il en a choisi 2 pour faire la couverture et le dos de l’album.

JUL ne joue pas la carte du secret et confie ses plans à ses fans. En début d’année, il va jusqu’à publier son planning avec le concept de deux albums gratuits pour deux albums payants. JUL joue le jeu la transparence.

Le signe Jul

Le fameux signe de mains de Jul. Tellement visuel et tellement viral.

Le signe Jul a même fait l’objet d’une pétition sur le site Change.org où plus de 27 000 personnes appelaient à la création d’un emoji signe Jul.

S’il n’a pas obtenu l’aval du consortium Unicode, seul habilité à valider la création de nouveaux emojis, l’artiste a profité de la sortie de son application pour y intégrer un clavier Jul permettant, après l’avoir téléchargé, d’utiliser des images baptisées « Julmojis ».

Placement de produit

Jul c’est un media à lui tout seul avec une force d’influence énorme qu’il met à profit de partenariats de marque

Le clip Bande Organisée est blindé de placements de produit.

Et côté marque de sape, c’est Décathlon qui tire le gros lot. Pas un clip ou un concert de JUL sans un référence à Quechua ou Décathlon. Pas de placement de produit juste un kiffe de l’artiste qui en place à toutes les sauces.

Dans l’histoire du rap, il est arrivé fréquemment que des artistes adoptent une marque à la base à mille lieux de leur univers. A l’époque NTM était devenu l’égérie de la très sérieuse marque de vêtements de voile Helly Hansen.

La fréquence des déclarations d’amour était tellement soutenu que Yan le fameux CM de Décathlon ne pouvait passer à côté. De temps en temps, la marque relai une punchline, un bout de clip ou même fait un post pour souhaiter un joyeux anniversaire au rappeur.

Tiens et sinon tu savais qu’il y avait maintenant un vrai café torréfié « Zumba cafew ». C’est la marque Hayuca qui a lancé en clin d’œil au single bande organisée un café torréfié

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#TalkShowTwitch : Et si Twitch se démocratisait ?

Twitch a bien changé ces derniers mois et il était important de faire un petit détour dans Le Super Daily par cette super plateforme de Gaming. Aujourd’hui on vous présente des Talk-Show sur Twitch qui nous montre que la plateforme est peut-être en train de s’ouvrir au delà du gaming !

Pinterest : moins de clivage plus de positivisme

Épisode 465 : Alors que les plateformes sociales sont acculées dans les cordes, accusées de ne plus maitriser leurs algorithmes et de renforcer les clivages, Pinterest sort de son silence et balance une étude en forme un plaidoyer.

Oui le positif sur les réseaux sociaux ça peut payer. Oui en faisant du bien on peu faire du bif.

Que l’on soit dans un contexte sanitaire pas évident, une crise internationale, une période électorale tendue, un climat écologique variable ou dans un contexte économique difficile, une chose est sûre, il faut rester positif dans ses prises de paroles.

source de l’étude

Un plaidoyer contre les mécaniques d’engagement par le clivage

Oui, c’est vrai les clivages créent de l’engagement. Oui aujourd’hui les algorithmes ne tiennent pas compte de la teneur des interactions.

Bonnes interactions, mauvaises, positives ou négatives… tout ça c’est de l’engagement et donc selon les algorithmes de FB et Instagram de la portée additionnelle !

Selon Pinterest le positif ça paie

Pinterest tape du poing sur la table et remet au coeur de la discussion l’impact de l’interaction sur l’image de marque. Si l’environnement est pollué par la négativité, la mémorisation e marque est moindre et le chemin vers l’acte d’achat se complique.

Dans son Etude Pinterest avance des chiffres inédits qui font pencher la balance du côté clair de la Force :

6 personnes sur 10 sont plus susceptibles de faire confiance à une marque quand elle la croise dans un environnement positif. En gros… pas sur Twitter ! 🙂

Le Positivisme a un impact sur toutes les étapes du tunnel de conversion

6 personnes sur 10 concèdent que :

  • Elles se rappellent mieux d’une marque qui communique positivement
  • Elles ont des sentiments positifs vis à vis des marques qu’elles ont rencontré dans un environnement positif
  • Elles ont confiance dans les marques qu’elles ont rencontré dans un contexte positif
  • Elles achètent plus facilement quand la marque donne une image positive

60% des adultes interrogés,
Disent que certaines zones d’internet leur font peur, les inquiètent et que cela va s’intensifier.

70% des personnes interrogées
Avouent que dans cette période incertaine, les marques qui placent ouvertement leurs profits avant les personnes perdent leur confiance à tout jamais

En 2020, les gens en ont marre de se battre en ligne !

Selon Pinterest, les gens en ont marre de se battre. « Nous entendons distinctement leur besoin d’expériences en ligne plus positives. »

60% des internautes adultes considèrent en effet que certaine parties d’internet sont inquiétantes et un peu creepy. Notamment par ce que les gens s’entre déchirent en raison de leur conviction et de leur croyances.

Selon Pinterest, nous tous souhaitons que les RS soient plus inspirants. Et 70% des gens interrogés dans l’étude sont prêts à en tenir les marques pour responsables.

A ce titre, les recherches en ligne sur le sujet de la positivité sont d’ailleurs en nette progression.
La recherche « spread positivity » à augmenté de 3x en 2020 et +60% sur « positive mind ».

Pinterest souhaite être le refuge pour les gens en recherche de plus de positif

Pinterest a en effet pris des positions très clair en ce qui concerne les publicités politiques en interdisant les publicités politiques sur sa plateforme.

Par ailleurs, lorsque les gens recherchent sur Pinterest des sujets tels que comment voter ou des candidats à la présidentielle, ils affichent une bannière qui mène à Vote.org , une ressource non partisane où les américains peuvent s’inscrire pour voter.

Pinterest souhaite aussi souligner son environnement brandsafe

La plateforme sociale appuie là où sa fait mal et souligne la nécessité croissante pour une marque d’être là où il faut être mais surtout ne pas êtres là où sa notoriété peut être chahuté.

Selon son étude 2 personnes sur 3 estiment que c’est la responsabilité de la marque de savoir où s’affichent ses pubs. Lorsqu’une pub s’affiche dans un environnement négatif, la confiance vis à vis de la marque peut être fortement atteinte.

Par ailleurs Pinterest enfonce le clou en rappelant que sur toutes les autres plateformes, les publicités politiques allaient faire grimper massivement les enchères publicitaires. Zero pub politique sur Pinterest signifie que les enchères vont rester à un niveau cohérent…. En gros mettez vos sous chez nous.

Dans la foulée Pinterest annonce des nouveautés

Alors oui, vous vous dites : mais Pinterest c’est bien mais c’est pas vraiment un réseau social. En tout cas il n’y a pas beaucoup de place pour l’humain, l’authentique, le conversationnel, le face caméra…

Voilà on y est le format stories débarque sur Pinterest… Mais à la sauce Pinterest.
A y est regardé de près ça ressemble à s’y méprendre à Instagram Stories.

On peut prendre des images, des vidéos, ajouter du texte par dessus. On a le même système de slide vers la gauche pour dérouler les différentes slides de la story. Bref c’est de la story.

Sauf que Pinterest ne fait jamais rien comme les autres.

Ici pas de fil dédié au format story sur la plateforme.
En réalité les stories, sont des épingles comme les autres.

Elle ne sont pas éphémères et ne disparaissent donc pas au bout de 24h.
Les stories peuvent être enregistrées dans des tableaux pour plus tard et sont détectables au fil du temps.

Elles seront également distribuées dans le flux d’accueil et les résultats de recherche.
Ce qui est intéressant c’est le côté engagement qui va être nettement plus poussé que sur un post classique.

Les stories à la sauce Pinterest ne seront initialement disponibles que pour certains créateurs aux États-Unis, et d’autres régions suivront dans les mois à venir.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

On a regardé le docu drama de Netflix dont tout le monde parle : The Social Dilemma

Pendant 90 minutes le documentaire réuni une dizaine d’ex employés de Google, Facebook, Pinterest et Instagram et tente de répondre à la question. Quel est le problème exactement ?

DeepFake : Non, vous n’êtes pas dans Black Mirror !

Épisode 453 : Snoopdog qui rap en japonais. Trump qui déclare avoir éradiqué le virus du sida.
Ma tête à la place de celle de JFK. Non, ce n’est pas Black Mirror. C’est du Deepfake ! Et ce matin on fait le point sur cette technologie complètement folle !

C’est quoi le DeepFake ?

DeepFake, ou permutation intelligente de visages, est une technique de synthèse d’image basée sur l’intelligence artificielle. Elle est principalement utilisée pour combiner et superposer des images et des vidéos existantes sur d’autres images et/ou vidéos.

Une technologie qui s’est très largement démocratisée

Il y a 2 ans on avait encore l’impression d’être dans une mauvaise série de science fiction. Le Deepfake ressemblait encore à un truc réalisé par des hackers Russes au fin fond d’une cave au Kazastan.

Le Buzz : Obama vs Trump

Le gros Buzz qui a fait apparaître les DeepFake au grand publique, c’est quand le media BuzzFeed a partagé la fameuse vidéo de Barack Obama qui insulte Donald Trump.

C’est le début du Deep Fake qu’on connait aujourd’hui.

Ça c’était il y a 3 ans, aujourd’hui le deep fake est a porté de tout le monde. Une simple recherche sur Youtube t’offre l’opportunité du choix en matière de tutoriels.

L’application Reface

Au départ, ces méthodes nécessitaient des milliers d’images pour créer des modèles informatiques, c’est pourquoi les célébrités étaient la cible des deepfakes. Cependant, la technologie a progressé et maintenant un deepfake peut être généré à partir d’une seule image.

Parmi les acteurs de la démocratisation on retrouve une application mobile aujourd’hui en pleine bourre. Reface.

C’est une application ukrainienne qui utilise la technologie deepfake alimentée par l’IA pour permettre aux utilisateurs d’essayer un autre visage. En gros je peux mettre ma tête à la place de Rihanna ou de Jack Sparrow.

C’est simple comme un filtre Instagram et forcément très fun.

La techno est franchement impressionnante. Avec un seul selfie, l’application parvient à remplacer votre visage sur une vidéo. Elle ne colle pas la photo sur la vidéo, non, non. Elle crée un vrai deepfake, et entre nous c’est terriblement bluffant.

Ce matin j’ai mis ma tronche sur le clip d’Angèle, balance ton quoi. Et bien oui, c’était ouf !

Et forcément Reface cartonne.

20 millions de téléchargements en quelque mois dans 100 pays différents.

Elle cartonne tellement que je peux en tant que marque proposé ma vidéo pour que les gens ce deepfake dessus. C’est notamment le cas en ce moment avec une vidéo issue du nouveau clip de Justin Bieber qui poussée comme contenu sponso. Dingue !

Des risques, forcément bien flippants…

Evidemment tout ça peut être bien flippant.

On en avait déjà parlé mais imaginer que quelqu’un puisse prendre mon apparence, ou remplacer le visage d’une vidéo avec la tête de Donald Trump… Ca fait froid dans le dos.

Rapporté à une personnalité politique majeure, les répercussions d’un deepfake bien ficelé pourrait avoir des répercussions graves.

A ce titre très récemment un deepfake a été posté par le directeur des médias sociaux de la Maison Blanche, Dan Scavino. Il montre Joe Biden en train de dormir pendant une interview télé. La vidéo a été vue plus d’1 millions de fois avant que l’on réalise que c’était un deepfake.

Interpeller l’opinion publique

Oui mais passé les zones de risque peut-on utiliser les deep fake pour communiquer

Certaines marques et ONG ont d’ores et déjà mis à profit largement technologie Deepfake pour attirer l’attention et marquer les esprits.

rois associations ont utilisé en 2019 la technique du DeepFake pour sensibiliser l’opinion publique à un sujet en la provoquant avec une fausse vidéo.

Donald Trump : Le Sida c’est fini !

C’était le 6 octobre 2019 et dans une vidéo très solennelle, type conférence de presse. Donald nous fait une déclaration incroyable comme il peut en avoir parfois l’habitude :
« J’ai une grande nouvelle : aujourd’hui, nous avons éradiqué le sida. Dieu merci. Merci Donald Trump. C’est fait. Je m’en suis occupé personnellement. ».

C’est le buzz directement ! Pourtant à la fin de la vidéo un message avertit :
« Ceci est une “fake news”. La première “fake news” qui peut devenir vraie si le 10 octobre prochain, les chefs d’Etat s’engagent à rendre les traitements accessibles à tous. ».

C’est l’association Solidarité SIDA qui réussit un sacré coup d’éclat pour sensibiliser sur cette question ! Derrière c’est quand même 8 millions de vues et 4 millions de retweets !

Retrouvez la vidéo !

Mark Zuckerberg : Quiconque contrôle les données contrôle le futur

Pour Markito, on le découvre dans une vidéo, face caméra, dans un open space, en train de raconter qu’il contrôle : « des milliards de données volées aux citoyens » et que « quiconque contrôle les données contrôle le futur » !

Evidemment c’est un deepfake, réalisé par un collectif d’artistes engagés contre les géants du numérique.

En pleine crise autour des données personnelles récoltées par la plateforme Facebook, la vidéo buzz.

La vidéo est publiée sur le compte Instagram de l’artiste anglais Bill Posters et en quelques heures sur Instagram elle fait plus de 18k vues.

Facebook est même obligé de réagir officillement et choisi finalement de laisser la vidéo en ligne sur sa propre plateforme Instagram.

Retrouvez la vidéo

Sophie Wilmès : Le Covid 19 est lié à la destruction et l’exploitation de l’environnement »

Cette fois ci c’est la première ministre belge qu’on retrouve en première ligne.

Nous sommes en pleine crise du Covid 19, le 14 avril 2020, et on retrouve la première ministre dans une vidéo en train de dire que le Covid 19 est dû à une destruction et une exploitation de l’environnement par l’être humain. Elle annonce alors des mesures fortes et une assemblée citoyenne contre ces phénomènes.

D’un coup la vidéo est coupée avec ce message : « Ces extraits sont tirés d’une déclaration officielle que notre première ministre, Sophie Wilmès, pourrait prononcer »

Derrière ce coup monté, une organisation écologiste radicale : Extinction Rebellion.

La vidéo buzz avec en 24h quasiment 7k vues sur Twitter, plus de 1500 sur Instagram, et 80k sur Facebook. Vu l’influence de l’association sur les réseaux sociaux et le nombre d’habitants en Belgique, ce sont de sacrés scores.

Retrouvez la vidéo

Une application dédiée : Synthesia

Retrouvez Synthesia

David Beckham dans la pub Malaria No More

La technologie deepfake permet la création de contenu localisé et traduit, et la personnalisation légère sans le coût élevé du tournage de multiples variations.

Dans le cas de ce clip, il s’agit d’une vidéo de David Beckham parlant 9 langues différentes pour sensibiliser le public au paludisme, la maladie la plus meurtrière au monde.

——

Autre exemple proposé par Sythesia, l’adaptation en langue française d’une vidéo tutorielle initialement en polonais.

Dans l’industrie de la Mode, le Deepfake donne envie

Depuis un certain temps déjà, les marques de mode cherchent des moyens d’habiller virtuellement les clients. Le Deepfake permet d’aller plus loin. Plutôt que d’utiliser une image statique, le client peut être placé dans l’annonce vidéo pour avoir une expérience plus immersive avec un produit.

Des campagnes de communication avec du Deepfake

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#MeatLess : Ces marques de food sans viande !

Episode 451 : Depuis quelques mois, les produits végétariens et vegans bouffent de plus en plus de place dans les rayons des supermarchés. C’est simple même les historiques de la barbaque comme Herta se mettent à proposer leur propre gamme de produits végétaux.
Sur les réseaux sociaux, on ne compte plus les recettes de burgers au steak de lentille ou de terrines de tofu.
On vous présente donc 4 marques dans cette tendance Beyond Meat, Hari&Co, Les Nouveaux Fermiers et Jimini’s.

Contexte

C’est une vraie tendance les boucheries sans viande, les marques qui font de la viande végétale !

On est même tombé sur un article « Quel avenir pour la viande » ?

Et c’est un article ultra intéressant et complet si le sujet vous intéresse.

Cette tendance nait dans un contexte environnemental particulier !

Une des plus grosses causes de pollution est la consommation de viande qui entraine des émissions de CO2 à cause des transports et notamment autour de l’élevage bovin.

L’ONU prévoit que la terre sera habitée par 9,7 milliards d’humains d’ici 2050 ! Donc forcément on réfléchit aussi à d’autres moyens de s’alimenter !

Une étude du cabinet Kearney prévoit une baisse drastique de la consommation de viande animale au détriment de viande artificielle (cellulaire grâce à un séquençage de cellule) ou de viande vegan de substitution dit aussi viande végétale.

En 2025 on devrait être sur du 90% viande conventionnelle mais en 2040 on devrait être à 40% seulement.

Si cette étude prévoit ce grand changement c’est aussi parce que les marques et les grands industriels anticipent actuellement cette nouvelle tendance.

Sur les réseaux sociaux, on commence à voir des marques émergées de cette tendance.

Evidemment il y a un sujet santé / nutrition

Le hashtag #healthyfood c’est 83,5 millions de posts sur Instagram.

Selon un sondage Ipsos de 2019, 77% des Français estiment que la santé fait partie des cinq plus gros enjeux liés à l’alimentation.

Et soyons clair manger trop de viande peut poser de problèmes de santé.

Une tendance forte en France le pays de l’andouillette !

Selon l’institut Xerfi le marché végétarien a augmenté de 24% en 2018.

Moins radical mais tout aussi, le flexitarisme fait aujourd’hui partie du quotidien de 4 Français sur 10.

La consommation de viande et de poisson a baissé de 10% au cours des dernières années.

Du coup on voit l’émergence de nombreuses startup food qui s’emparent de ce mouvement et de cette aubaine commerciale. Elles travaillent fort, sont bien souvent nées sur les réseaux sociaux et accompagnent leur déploiement progressif en magasin de communautés en ligne importantes.

Beyond Meat

C’est la plus grosse marque de cette nouvelle tendance. C’est presque cette marque, en tout cas son fondateur avec l’aide de scientifiques, qui ont inventé la viande végétale. Un mélange de soja et de protéines de pois qui doit ressembler à du poulet.

Ethan Brown, le fondateur, a grandi dans la ferme familiale dans le Maryland, dans le « Chicken Country ». Et sa marque est tellement énorme aujourd’hui qu’elle a même été introduite en bourse en avril 2019 !

C’est le leader mondial sur le sujet !

Côté réseaux sociaux :

Sur Facebook c’est 437k fans

Sur Instagram c’est 969k fans

Et ce que je trouve fou c’est que tu as une vraie communication de viandard ! T’as des Burgers, des barbecues…. On dirait qu’il y a de la viande de partout !

Ce qui est fort c’est qu’ils rendent ultra appétissant un produit qui ne l’ai pas tellement à la base !

Hari&co

9755 followers sur Instagram.

Une startup lyonnaise qui s’est lancé le défi de végétaliser nos assiettes en revalorisant les Légumineuses : lentilles, poids chiches…

La marque qui est lyonnaise propose des steaks 100% végétaux, des boulettes de légumineuse. J’ai gouté c’est très bon et effectivement ça remplace très agréablement une viande.

Alors attention, ici on est dans du nutriscore 100% A+. C’est évidemment Végan et surtout les produits Hari&Co on un véritable impact sur la planète.

Une marque engagée qui choisi ses combats

Si la produit est Végan la marque souhaite s’extraire de tout clivage sur ce sujet et n’oublie évidemment pas les flexitariens.

A ce titre elle choisi ses combats.

Dans les cantines

Sur Instagram, Hari&co donne la couleur et se positionne sur des sujets de société comme la bouffe dans les cantines scolaires.Un angle finalement peu travaillé par les autre marques de food.

Un des chiffres forts : si 1 menu végétarien était servi une seule fois par semaine à tous les élèves, on aurait une réduction des émissions de gaz à effet de serre de leur alimentation de 14% à 19%. Un énorme impact pour une petite mesure !

Hari&co c’est aussi du 100% français.

Il faut savoir que la fillière des légumineuse est une fillière en souffrance. Hari&Co a intégér dés le début cette question en travaillant main dans la main avec des regroupements d’agriculteurs : en Loire Atlantique, dans le Sud Ouest et en Rhône-Alpes !

Il y a d’ailleurs pas mal de contenu sur ce sujet dans leurs posts réseaux sociaux. Avec notamment des vidéos dans les champs de lentilles avec Anthony & Julien, agriculteurs à Beausemblant

Les Nouveaux Fermiers

C’est française, c’est que des plantes et c’est gourmand !

Il est encore là le twist malin ! On est sur du gourmand !

C’est deux hommes Guillaume Dubois et Cédric Meston qui ont lancé la marque inquiet de la situation environnementale notamment.

D’ailleurs ils expliquent que s’ils ont conçu ces produits c’est d’abord avec leurs passion du goût, leurs plaisir de bien manger. Puis l’envie de proposer des alternatives meilleures pour la santé et en accord avec l’envie de préserver la planète.

Sur Facebook c’est 27,5k fans

On est sur une communication de viandard ! On voit du burger, du tacos, du nuggets…

On retrouve surtout de la recette. On sent que c’est important de faire rentrer ces produits dans les habitudes alimentaires et montrer qu’on peut cuisiner ces produits pour faire des plats gourmands.

Ils communiquent aussi sur les événement auxquels ils participent et sur les restaurants où on peut retrouver leurs produits.

Sur Instagram c’est 19,6k abonnés

La page Instagram elle donne faim !

Y a du Burgers, du burger et du burger…

J’aime aussi la petite highlitght Yuka. Simple et efficace avec une petite créa en motion, et les notes de leurs produits sur Yuka ! Comme arguments de ventes c’est efficace.

Ils développent aussi un hashtag communautaire : on se régale ensemble

Jimini’s

4852 followers sur Instagram

Ok là c’est chaud. La mission de Jimini’s c’est de nous faire manger des insectes.

Saviez-vous que les insectes ont le pouvoir de réduire considérablement l’impact environnemental de notre alimentation occidentalisée.

Leur élevage nécessite peu de ressources.
Leur croissance est rapide.
Leurs qualités nutritionnelles sont excellentes.
Leurs goûts et textures offrent une variété jusqu’ici inégalée !

Il y a + de 200 espèces d’insectes comestible.

D’ailleurs + de 2 milliards de personnes en mangent dans le monde.

Le grillon est 3 fois plus protéine que le poulet.

Et puis les insectes génèrent 99% de moins de gaz à effet de serre que le boeuf.

Alors tu te dis… ouais mais ça reste dégeu… Et bien pas si tu jettes une coup d’oeil au compte instagram de Jiminis.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#TDF2020 : En danseuse sur les réseaux sociaux !

On pouvait pas ne pas faire un épisode sur le Tour de France alors que c’est une passion pour nous, mais surtout c’est le plus grand événement sportif du monde. On ne pouvait pas résister à l’envie de vous raconter comment se passe les coulisses du Tour !

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !