Derniers épisodes

Youpi c'est lundi : Instagram chatbot et influence, Spotlight Snapchat, NPE Facebook, compte certifié Twitter & Romain Grosjean.

Episode 493 : Comme tous les lundis on vous présente les dernières grosses news Social Media. On parle de l’image du week-end avec Sebastien Grosjean qui est sorti d’une Formule 1 en feu, ça a fait le tour du monde des réseaux sociaux. On parle d’un micro chatbot Instagram, de Spotlight Snapchat, de la NPE de Facebook, des certifications sur Twitter et des collabs marque/influenceurs sur Instagram.

Chatbot Instagram

Instagram teste une nouvelle fonctionnalité de FAQ dans les directs messages pour les comptes pro.

Il semble que les marques pourront définir quatre questions qui seront affichées dans votre toute première interaction via la messagerie privée d’Instagram.

En gros quand un followers souhaitera m’envoyer un premier DM il lui sera proposé jusqu’à 4 questions déjà écrites.

L’idée est d’augmenter encore davantage le conversationnel en messagerie privée et d’offrir aux marques un moyen simple et automatisé de répondre aux questions les plus courantes.

Une fonctionnalité similaire est proposée sur Messenger, où les propriétaires de pages Facebook peuvent ajouter des options de réponse automatisée pour répondre aux questions courantes.

Plus d’infos de Matt Navarra ici

Spotlight Snapchat

On peut dire que dans cette année 2020, c’est vraiment TikTok qui instaure les nouveaux standards en social média.

Après Instagram qui a lancé le format Reels, c’est maintenant Snapchat qui lance une fonctionnalité du même acabit s’appelant : Spotlight.

Quand on parle d’un contenu de même format, on peut dire que Snapchat est largement un précurseur dans les vidéos verticales, mais qu’il se concentre là dans le déploiement d’une fonctionnalité musicale.

Le principe de Spotlight est très simple. C’est un nouvel endroit dans l’application Snapchat qui va réunir les meilleurs Snaps de la plate-forme. Un peu ce qu’on peut retrouver donc sur TikTok.

On retrouvera donc à cet endroit les Snaps les plus populaires mais qui peuvent être réalisés par des influenceurs comme par de simples utilisateurs.

À la différence de l’application chinoise les Snaps diffusés sur Spotlight ne seront pas ouverts aux commentaires publics, et quelqu’un qui a un compte privé pourra retrouver ses Snaps dans Spotlight s’ils ont vraiment bien marché.

Attention il y a une cerise sur le gâteau, puisque pour que les utilisateurs et créateurs de contenu envoient leurs meilleures vidéos sur Spotlight, Snapchat s’engage à verser plus d’un million de dollars par jour jusqu’à la fin de l’année 2020 à ceux qui auront les créations les plus virales.

La manœuvre est assez simple, Snapchat veux récupérer les meilleurs créateur de contenu sur sa plate-forme, alors qu’actuellement TikTok et peut-être la plate-forme la plus attirante pour les influenceurs.

Cette fonctionnalité est maintenant disponible dans de nombreux pays, puisqu’on la retrouve aux États-Unis, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Irlande, Norvège, Suède, Danemark, Allemagne et France.

Facebook sort une nouvelle application expérimentale aux US

On en avait déjà parlé à ce micro, Facebook dispose d’une petite armée de développeur et designers dont le travail est de concevoir des applications social media expérimentale. Cette division Fringe est aussi appelée le NPE.

La semaine dernière ce groupe de R&D a annoncé la sortie d’une toute nouvelle expérimentation qui s’appelle EGG.

E.gg est une application social media qui permet aux utilisateurs de créer des collages. Avec E.gg, vous pouvez organiser des images, des GIF, des formes et du texte dans des sortes de moodboard.

E.gg a été inspiré par l’esprit brut et exploratoire des débuts d’Internet: des GIF clignotants, des livre d’or bariolés et des pages Web perso clignotante.

« À l’époque, vous pouviez facilement créer des pages qui vous représentaient de manière unique . Il y avait quelque chose dans cette atmosphère qui était étrange et merveilleux. »

Plus d’infos sur de NPE Facebook ici

Depuis son lancement le NPE à sorti Paz moins de 10 application expérimentales et honnêtement aucun n’a réellement décollé. L’enjeu se situe d’ailleurs sans doute ailleurs pour Mark Zuckerberg.

L’équipe NPE essaie essentiellement de prendre une longueur d’avance sur la prochaine grande tendance social media.

L’équipe NPE utilise des informations internes, basées sur le suivi Facebook, pour glaner des informations sur les dernières tendances en matière d’usage, puis cherche à les transformer en nouvelles applications.

Le retour des comptes certifiés Twitter

À la fin de l’année 2017, Twitter avait suspendu son programme de certification et de vérification des comptes.

Une polémique avait éclaté avec des comptes d’extrême droite et de suprémacistes blancs.

Le but de la certification était de permettre de s’assurer de l’authenticité d’un compte d’intérêt public.

Twitter s’apprête à relancer son programme de certification.

Twitter a déclaré sur son blog :

« Nous prévoyons de relancer la vérification, y compris un nouveau processus de demande publique, au début de 2021. Mais d’abord, nous devons mettre à jour notre politique de vérification avec votre aide. Cette politique jettera les bases d’amélioration future en définissant ce qui signifie la vérification, qui est éligible à la vérification, et pourquoi certains comptes pourrais perdre la vérification afin de garantir que le processus est plus équitable. »

La plate-forme Twitter a décidé d’identifier 6 types de comptes susceptibles de pouvoir être certifié.

On retrouve d’abord le gouvernement, donc toutes les personnes faisant partie du gouvernement, les entités institutionnelles ou même les ambassadeurs ou encore porte-parole officiel.

Les entreprises, les marques et les organisations.

Les médias : donc on retrouve les agences de presse, les journalistes, les journalistes indépendants, en plus des médias traditionnels.

Le monde du divertissement qu’il soit institutionnel ou que ce soit des réelles personnes.

On retrouve aussi le monde du sport.

Et les activistes, ou les personnes influentes qui cherchent à informer le monde sur des causes socio-économiques, politiques et culturelles.
Autant dire que cette dernière catégorie sera la plus dure à définir.

Ensuite il y a quelques règles à respecter :

  • Il faut un profil rempli entièrement, photo de profil, bio, bannière !
  • Il faut avoir été connecté au moins une fois dans les six derniers mois.
  • Il faut avoir une adresse mail ou un numéro de téléphone confirmé relié à son compte Twitter. Et il faut avoir un compte qui n’a pas été verrouillé pour avoir enfreint les règles de Twitter au cours des six derniers mois.

Certains comptes ne seront donc plus certifié.

Je pense à nos amis les amoureux des animaux, puisque les comptes d’animaux ou de personnages fictifs ne pourront plus être certifiés sauf s’ils sont directement affiliés à une marque ou une entreprise.

Twitter va aussi mettre en place une possibilité de perdre sa certification.

C’est un gros changement puisqu’une mauvaise attitude sur Twitter pourra vous faire perdre votre petite certification.

Donc par exemple si vous usurpez l’identité de quelqu’un ou alors si vous ne respectez pas les règles de Twitter en publiant des tweets avec une conduite haineuse, un comportement abusif, ou une incitation à la haine… vous pourrez alors perdre votre certification.

Je trouve que c’est très intéressant d’avoir cette possibilité d’enlever la certification à un compte, puisqu’on sait que cette certification lui donne de l’importance. Donc c’est aussi une certaine responsabilité, on ne peut pas dire n’importe quoi lorsqu’on a obtenu la certification de Twitter.

En tout cas on devrait en savoir plus et en voir plus surtout au début de l’année 2021.

Mais je trouve que de manière générale Twitter a toujours une grosse réflexion autour de la manière dont elle gère ce qui se passe sur sa plate-forme.
Elle a été aussi en proie à de nombreuses critiques et polémiques par le passé et on sent qu’aujourd’hui la plate-forme veut mieux réfléchir la manière de modérer le contenu et de donner de l’importance à certaines personnes.

Instagram branded content ads

Instagram permet aux marques de créer des publicités directement sur le compte des influenceurs.

Instagram apporte des modifications aux publicités de contenu de marque, notamment en permettant aux annonceurs de créer des publications sponsorisées au nom des utilisateurs.

Les branded content ads ont été lancé l’année dernière pour permettre aux influenceurs d’identifier leurs publications quand elles sont sponsorisées par une marque.

Les annonces ressemblent à des publications organiques publiées à partir du compte de l’utilisateur, mais elles comportent une balise indiquant: « Partenariat payant avec… »

La mise en oeuvre de ce type de publicité était jusqu’alors plutôt fastidieuse et contraignant. Le contenu devait d’abord être publié en tant que publication organique par l’influenceur, puis la marque passait par Instagram pour promouvoir la publication en tant que publicité.

Instagram lance un nouveau processus où les annonceurs peuvent publier des publicités de contenu de marque sans que les influenceurs aient besoin de créer d’abord une publication organique.

Avec cette nouvelle fonctionnalité les marques pourront créer une annonce avec le propre compte du créateur et même la publier. Avec l’approbation de l’influences ou de l’influenceur, bien sûr.

Plus d’infos d’Instagram ici

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#Foodengagée : Les marques de food qui mettent la RSE au coeur de leur Social Media

Épisode 492 : Entre véritables convictions personnelles et enjeux sociétaux, l’industrie alimentaire tente de s’adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs.

La tendance est là depuis un moment déjà mais l’année 2020 marque sans doute un tournant pour bien des marques de food. Depuis le mois de Mars, la foodosphère s’applique à tirer des enseignements des nombreux signaux faibles qui leur parviennent pour dessiner les contours de la consommation de demain : plus écologique, Made in France, locale et respectueuse de l’environnement. Les marques alimentaires changent de braquet et sont désormais sommer de s’engager.

Ce matin, on vous propose de parcourir ensemble les comptes réseaux sociaux de grandes marques alimentaires françaises qui ont décidé de passer du côté clair de la Force. On parle de Bonduelle, d’Aucy, des Fermiers de Loué et de Blédina.

Bonduelle

Facebook : 1,6 millions de fans

Instagram : 4,3k abonnés

D’abord ils ont lancé des petites vidéos qu’ils diffusent sur IGTV et sur leur réseaux.

Un contenu très cool où ils envoient des influenceurs à la rencontre de leurs producteurs.

La première vidéo est avec Herve Cuisine, gros influenceur food.

Il incarne donc le contenu en allant à Noirmoutier à la rencontre d’un producteur de jeune pousse, de mâche et d’épinard.

Ce producteur s’appelle Valentin. Il est interviewé par Hervé et il raconte l’histoire de son exploitation familiale.

Puis il raconte comment il fait de la production sans résidu de pesticide ! C’est assez quali, mais c’est pas forcément ultra bien pensé au format vertical.

Ce que j’aime c’est la rencontre entre la cuisine et la production avec Herve qui rencontre Valentin.

Et puis il y a le côté incarné, il y a de l’humain, ça fonctionne. Et bien sûr dans la deuxième partie de la vidéo c’est une recette de Hervé !

La deuxième vidéo c’est avec une autre influenceuse qui s’appelle Elyrose Channel

Elle va à Nantes à la rencontre d’un agriculteur. Et elle raconte tout ça en face caméra très Vlog !

Elle est ultra pédagogique, elle raconte la différence entre le bio et le sans résidu de pesticides avec ses propres mots par exemple.

Je trouve que c’est du super contenu, là c’est très brut, mais ça fonctionne trop bien pour raconter des choses complexes aussi.

Carnet de Récoltes

Ensuite ils ont des carnets de récoltes !

C’est trop cool, il raconte la récolte de leurs différents produits en carrousel !

Ils ont commencé avec les petits pois !

Ils racontent comment ils les sèment, puis comment ils poussent, ils grandissent, fleurissent…

Ça fonctionne en mode Jour 1, Jour 5, jour 16… Il font pas chaque jour mais je trouve le format vraiment intéressant et on se rend compte que c’est possible de parler de choses sérieuses sur Instagram.

Ils le font jusqu’à la récolte. Ils l’ont fait ensuite avec les haricots verts, et en ce moment avec les jeunes pousses !

Voilà on peut dire que Bonduelle c’est une marque qui communique sur ses engagements et son savoir faire !

D’Aucy

D’aucy invite sa communauté à co-créer une gamme de légumes bio

Les consommateurs ne sont pas des personnas figés. Ils évoluent, leurs centres d’intérêts se déplacent, ils ont des attentes qui sont aussi influencées par le contexte. Pour les connaître précisément, il faut les écouter.

Rapporté au social media, on appelle ça du social listening.

Un bon cas pratique est à trouvé du côté de la marque D’aucy.

D’aucy c’est une marque de coopérative. C’est à dire que la marque a été créée à l’initiative d’un regroupement d’agriculteur pour distribuer les produits qu’ils cultivent.

Depuis fin 2019, la marque s’est engagé dans une campagne de co-création d’une gamme de légume bio avec ses consommateurs. L’objectif est de mettre ses consommateurs dans la confidence pour encourager les agriculteurs à la conversion vers le Bio.

La conversion vers le Bio c’est un projet à forte implication pour un agriculteur. En effet, la conversion nécessite du temps (3 ans minium) mais aussi des moyens techniques pour cette production plein champs.

Pour rassurer les agriculteurs et créer une connivence forte avec ses consommateurs, la marque a décidé de faire tomber le voile et de jouer la carte de la transparence absolue.

Cette gamme 100% bio est co-construite avec les consos. A ce titre, ils sont appelés à donner leur avis sur les réseaux sociaux et sur le site daucycestvousaussi.fr

Ils sont consultés sur le prix, le conditionnement, l’étiquette, mais aussi sur la rémunération qui soutiendra les agriculteurs pendant les 3 ans nécessaires à la conversion au bio.

Sur Facebook : 37k abonnés

Énormément de contenu pédagogique et conversationnel.

On sent que la marque est inscrite dans une vraie démarche de transparence.

Des vidéos « mettons la conversion au bio sur la table »

Des déjeuners en visio entre un agriculteur de la marque d’un côté et un consommateur/influenceur de l’autre.

Dernière vidéo en date : C’est avec PapaEnCuisine et sa fille Romy que Jean Charles, agriculteur d’Aucy, partage un déjeuner. Entre deux bouchées, on y parle Conversion au bio

J’aime l’idée ça sent le vrai, c’est intéressant et ça crée du lien entre tous les acteurs de l’éco système de marque.

On retrouve aussi beaucoup de vidéo directement dans les champs avec des agriculteurs en face caméra qui raconte leur travail et leur cheminement vers le Bio. C’est très dans le vrai, pas d’artifice.

Fermiers de Loué

Facebook : 21k fans

Instagram 1430 abonnés

Twitter 1300 followers

Bon là c’est trop cool parce que déjà la dénomination c’est « Les Fermiers de Loué » !

Déjà dans le nom c’est génial, parce qu’on te parle pas du produit qu’on vend, mais des gens qui le font !

Donc déjà dans le why de la marque, on devine qu’il y a de l’humain, un certain savoir faire, avant même de savoir qu’ils vendent du poulet.

D’ailleurs la bio c’est :
« Les Fermiers de Loué : éleveurs de volailles et poulets fermiers élevés en liberté et oeufs fermiers Label Rouge et bio, sans OGM aux céréales locales. »

Donc pareil dans leur bio, il y a déjà de l’engagement.

Par exemple, ils vont parler du fait qu’ils sont associés au projet d’un parc Éolien en Sarthe !

Et si tu prends leur Instagram, on est dans les élevages !

On voit une vidéo d’une conso qui vient de Montpellier pour visiter une exploitation à côté du Mans.

C’est dans le cadre d’un projet qui s’appelle 365 jours à Loué, où n’importe qui peut s’inscrire et être tiré au sort pour aller visiter un élevage durant toute l’année !

Une autre vidéo d’un fils d’éleveur qui l’a joue influenceur et c’est très drôle. Il vous explique ce qu’il faut consommer, et la question d’après lui elle est vite répondu !

Bledina marque B-Corp engagée

Bledina c’est la marque N°1 de la nutrition infantile en France.

Une marque que tout le monde connait mais ce que l’on connait peut-être moins c’est que la marque est certifiée B-Corp.

B-Corp c’est un label de confiance décerné par B Lab. Un organisme indépendant.

C’est du sérieux et c’est extrêmement impliquant et exigeant pour une marque.

La certification B Corp évalue les performances sociales et environnementales des entreprises autour de quelque 200 critères regroupés en cinq grandes thématiques : l’environnement, les employés, la communauté, les consommateurs et la gouvernance.

Blédina sur Facebook : 345k Fans

Parmi les nombreux engagements de la marque, Bledina développe en ce moment une action pour pour sauver la Poire Williams en France.

Depuis de nombreuses années, la filière de la poire Williams est dévalorisée et les vergers français sont menacés. les agriculteurs sont mal payés et désertent ce type d’agriculture.

Bledina a décidé de s’engager aux côtés de ses agriculteurs partenaires pour pérenniser la filière de la poire Williams en s’engageant à payer 20% plus ses partenaires agriculteurs et aussi à replanter des poiriers.

Sur Instagram : sauvons la poire Williams

Sur Instagram : 29,9k abonnés

Sur le compte Instagram, l’opération est fortement relayée avec pleins de contenus vraiment top. Des animations, des vidéos et aussi une opérations IRL qui a eu lieu à l’automne invitant la communauté à participer à La ceuillette des curieux. Une rencontre entre la marque et ses consos chez un agriculteur partenaire.

Un groupe privée Facebook : A coeur d’Agir

Rejoindre le groupe

Un groupe privé qui rassemble des femmes et des hommes qui souhaitent être acteur du changement. L’objectif pour la marque est de fédérer autour de ses engagements une communauté qui relève et échange ensemble autour de sujets comme le 0 gaspi, l’agriculture locale engagée, la santé pour tous ou l’environnement !

Un podcast : « A coeur d’agir »

Pour écouter le podcast rendez-vous sur :
👉🏻 le site À Coeur d’Agir : https://bit.ly/33rMEV1
👉🏻 Apple Podcast : https://apple.co/3k4IU1Z
👉🏻 Deezer : https://bit.ly/2SC7ScR
👉🏻 Spotify : https://spoti.fi/33Bf8Mo

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Bienvenue dans l'ère du contenu éphémère

Épisode 491 : Il y a d’abord eu les snaps, puis les stories et aujourd’hui, les contenus éphémères sont au coeur de toutes les plateformes. Ils traduisent un réel besoin des utilisateurs et ne doivent pas être mis de côtés par les marques !

Des contenus éphémères postés sur Snapchat qui disparaissaient au bout d’un certain temps ?
Une énigme à l’époque, personne ne voyait trop l’intérêt. Poster du contenu qui ne restera pas ? Pourquoi faire ?

Ensuite les stories sur Instagram avec une durée de vie là aussi de 24 h. Dans la foulée on a trouvé de la stories sur Facebook bien entendu mais aussi sur Linkedin.

Et puis, comble du comble, la semaine dernière [Twitter, annonce le lancement des Fleets[(https://lesuperdaily.com/episode/fleets-les-stories-a-la-sauce-twitter-sont-arrivees/) : du contenu éphémère avec une durée de vie de 24h.

L’idée qui est née dans Snapchat était peut être un peu folle au début mais elle a radicalement changé les réseaux sociaux. Pas de doute nous sommes en plein dans l’Ere du contenu éphémère.

En quelques chiffres

  • Snapchat compte 173 millions d’utilisateurs actifs par jour
  • Instagram Stories a 250 millions d’utilisateurs actifs par jour
  • Ensemble, ils représentent environ 18 milliards de vues de vidéos par jour
  • Les utilisateurs de Snapchat passent de 25 à 30 minutes par jour sur l’application. 
  • Pour Instagram, ce chiffre pass à 32 minutes.

——

Le contenu éphémère répond à un besoin des utilisateurs de s’extraire du définitif

Prendre la parole en publique ce n’est pas simple.

Assumer ses prises de paroles d’il y a 2 ans en arrière encore moins.

Ce que Snapchat a débloqué avec les snaps éphémère était un désir fort des utilisateurs de ne pas voir leurs actions numériques les suivre toute leur vie.

Pour les plateformes, les contenus éphémères permettent de proposer plus de contenu et donc de nous garder plus longtemps

Avec Instagram, les stories ont radicalement changé la matière dont nous utilisateurs consommons le contenu. Les actionnaires et les investisseurs s’en frottent les mains, la durée d’utilisation moyenne s’est largement accrue.

Désormais, nous consommons du contenu presque constamment.

Et ce contenu éphémère crée même chez les utilisateurs un besoin irrépressible de se reconnecter davantage à la plateforme chaque jour. On appelle ça le FOMO.

Ces contenus éphémères créent un sentiment d’urgence alimenté par la peur de passer à côté (FOMO).

Ces espaces de contenu éphémères sont aussi une aubaine pour les plateformes puisqu’elles offrent un nouvel inventaire publicitaire.

——

Pour les marques, le contenu éphémère est forcément déroutant et semble contre nature

Dépenser de l’argent pour produire un contenu qui ne restera pas : à quoi bon ?

L’objectif d’un investissement en communication n’est-il pas de nourrir durablement mon image de marque ?

Nous on veut du contenu every green !

Fin 2020, nombreuses sont les marques à n’avoir pas encore investi sérieusement le format Stories sur Instagram.

——

Quels sont les avantages du contenu éphémère pour les marques ?

Augmenter votre reach organique

Fidéliser vos audiences

Augmenter l’engagement

Le contenu éphémère a une durée de vie limitée, les gens sont plus susceptibles de le voir, de l’écouter et d’y réagir dès qu’ils le peuvent.

L’usage des stickers d’interactions dans le format stories en fait aujourd’hui le premier canal d’entrée pour le conversationnel.

Ce qui est fascinant avec les stories, c’est qu’en tirant parti de FOMO, elles créent un sentiment d’urgence – il n’y a qu’une fenêtre de 24 heures pour voir, répondre et partager, les utilisateurs sont donc poussés à agir. C’est un outil en or pour susciter des réponses immédiates et stimuler l’engagement.

Pour les marques c’est une opportunité de prendre la parole de façon plus riche

Le contenu éphémère peut présenter au public la personnalité derrière votre organisation. Étant donné que ce flux est séparé des flux principaux, vous pouvez publier du contenu qui n’est pas aussi léché et surtout qui n’est pas fait pour rester.

Les contenus stories donnent à vos clients la chance d’avoir un aperçu plus spécial et exclusif des coulisses de votre entreprise.


Le contenu éphémère offre aussi la possibilité de récupérer de l’UGC

Les médias sociaux sont une énorme opportunité de recueillir du contenu généré par les utilisateurs, et le contenu éphémère y contribue.

Un format populaire car accessible à tous et créatif / preuve par le format

On a tous vu l’un de nos potes se prendre pour un influenceur et faire des stories alambiquées et originales;
Est bien c’est là l’une des forces de ces contenus éphémères, ils sont aussi captivants que faciles à produire.
Ce n’est pas pour rien que l’on voit des tonnes de vidéos de tricks tiktok ou snapchat pour rendre ses stories encore plus stylées.

——

Quand le contenu éphémère de marques est amené à durer

——

Mais comme on vit dans un monde complexe, tout n’est pas binaire.

Un contenu éphémère peut être le point de départ d’un contenu amené à durer.

Les higlight stories

Le recyclage de lives

Utiliser les interactions éphémères issues des stories pour produire un contenu evergreen

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Le grand retour du QR code !

Episode 490 : Et oui on pensait que le QR code était mort et enterré.
On avait même fait un épisode sur Instagram qui avait tenté il y a plus d’un an de réhabiliter ce format, en vain. Mais finalement le Covid 19 et son épidémie a peut-être ressuscité le QR code.

Histoire du QR code

Les codes barres existent depuis les années 1960. Il a été inventé au Japon lorsque elle pays est entré dans sa période de forte croissance économique.

Si on le voit renaître ces derniers temps, le QR code est quelque chose d’assez vieux.
Il a été inventé au milieu des années 90 (1994) par un ingénieur afin de suivre des pièces détachées dans les usines de Toyota !

Puis, c’est vraiment au cours des années 2000 avec la naissance des smartphones qu’on voit le format se généraliser.

Mais très rapidement le QR code est devenu quelque chose qu’on utilisait seulement pour scanner des entrées, et qu’on voyait beaucoup moins en social média.

C’est donc surtout dans les lieux culturels qu’on retrouvait ce format. Par exemple dans les musées, les salles de concert, les offices du tourisme afin d’obtenir des informations supplémentaires, ou de valider une entrée.

En fait c’est dans les années 10 qu’on annonçait là mort du QR code !

Il y a d’ailleurs un article très cool du Journal du Net qui s’appelle « La mort annoncée des QR codes » qui sort en 2013 !

Le QR Code n’a jamais vraiment décollé en France

Si le QR Code est largement démocratisé en Asie depuis bientôt 10 ans, son utilisation est toujours restée confidentielle en France. C’est simple scanner un code n’était pas dans nos usages.

En Social Média

On avait donc parlé de Instagram qui avait tenté d’intégrer les QR codes pour s’abonner à un compte mais cela n’avait pas vraiment fonctionné.

Mais en fait Instagram ne faisait que recopier une fonctionnalité qui était déjà largement dans les usages sur Snapchat.

En 2016, Snapchat utilise un QR code re-designé.

Chaque utilisateur se voit attribuer un QR code qui est relié à son compte et du coup on peut ajouter quelqu’un juste en scannant son QR code.

Bref, à part Snapchat qui est arrivé à rendre un petit peu cool ce format, il était plutôt en train de mourir.

Sauvé par le COVID-19

On a pu voir entre les deux confinements un énorme retour du QR code. Le premier forcément c’est dans les bars et restos.

Et oui maintenant plus on évite de toucher à tout, mieux c’est ! Donc, au lieu de nous distribuer des cartes ou des menus voilà que des QR code sont posés sur chaque table pour que vous puissiez les scanner et arriver au menu.

Je n’ai pas vu un restaurant un bar ne pas utiliser cette technologie pendant l’été 2020.

La pandémie du Covid-19 a donc complètement relancé cette technologie.

Nous l’avons aussi retrouver pour pouvoir payer. Effectivement, on peut lier sa carte bancaire à un QR code, et le lecteur de carte va lire ce QR code pour vous encaisser.

PayPal permet les paiements par code QR

Au mois de Mai 2020, PayPal a lancé une nouvelle fonctionnalité dans son application mobile qui vous permet de payer dans les restaurants, les magasins, les marchés fermiers ou partout ailleurs simplement en scannant un code QR avec la caméra de votre smartphone. PayPal permet aux petits commerçants d’offrir plus facilement des paiements sans contact sans avoir à acheter de nouvel équipement.

C’est ce que permet WeChat depuis déjà un moment en Asie.

Application Stop Covid

Dans le fonctionnement même de l’application du gouvernement Stop Covid on retrouve l’utilisation de cette technologie.

Lorsqu’une personne apprend qu’elle est infecté par le coronavirus, le laboratoire lui fournit avec ses résultats un QR code.

La personne va donc scanner le QR code sur son smartphone et automatiquement ce dernier va envoyer un message automatique à toutes les personnes avec qui elle était en contact prolongé pendant sa période d’incubation.

Le QR code comme carte de vaccination

C’est la Corée du Sud qui va tester ça en premier.

La Corée-du-Sud devrait rendre obligatoire le fait de faire scanner son QR code à l’entrée de lieu public. C’est-à-dire par exemple quand on rentre dans une boîte de nuit ou dans un lieu de culte en tout cas un lieu où il va y avoir beaucoup de monde.

Cela permettrait au gouvernement de pouvoir tout de suite informer si quelqu’un qui tombe malade a été scanné dans un de ces lieux. Oui c’est de la surveillance.

Mais on peut même imaginer, que lorsque le vaccin sortira, on soit obligé de présenter un QR code, qu’on nous remettrai au moment de la vaccination, pour pouvoir prendre l’avion, voyager ou entrer dans des lieux qui accueillent du public.

Les boutiques Lacoste intègre désormais le QR Code à l’expérience d’achat

Dans les boutiques Lacoste aux États-Unis c’est le grand retour du QR code.

Les clients en entrant dans le magasin peuvent scanner un QR code, qui va leur indiquer le nombre de fois, à quel moment, et la dernière fois qu’a été désinfecté le magasin.

C’est fou et on peut très bien imaginer ça arriver en France.

Instagram se met à jour

Si Instagram était resté sur un échec quand il avait lancé les Name Tag, sorte de QR code pour pouvoir s’abonner à un profil, dans le même style que les QR code de Snapchat, aujourd’hui Instagram a remis à jour son système.

À l’époque pour pouvoir scanner un Name Tag Instagram il fallait passer par Instagram, ce qui était un tout petit peu moins pratique.

Aujourd’hui, Instagram élargit le champ des possibles puisque votre QR code, Name Tag, sera scannable par n’importe quelle application de lecture de QR code.

Donc, aujourd’hui n’importe quel commerçant par exemple peut rapidement imprimer et afficher son QR code. Et n’importe qui en le scannant avec son appareil photo par exemple peut retomber sur le compte Instagram du commerçant.

Maintenant qu’il est rentré dans les usages, le QR Code a tout pour cartonner

Le QR Code réussit à faire le lien entre une expérience IRL et notre mobile. La variété des usages qu’il permet est dingue !

Imaginez que vous êtes un fan de pâte à tartiner, que vous scannez le code sur le pot et que vous êtes conduit vers une destination numérique pour des gens comme vous. Une communauté en ligne, un compte de marque.

Imaginez que vous êtes un fan de musique d’un artiste ou d’un label spécifique, que vous passez devant leur panneau d’affichage, scannez le code et êtes redirigé vers leur dernier clip avant qu’il ne soit officiellement publié.

Imaginez que vous êtes un passionné de sneaker et que les dernières Nike Air Jordan sont presque épuisées, vous scannez un code d’une publicité Nike et êtes ajouté à une liste d’attente.

D’un point de vue consommateur, le QR Code est une évidence.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

En ce moment sur Instagram

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !