Épisode 170 : Depuis quelques mois, émergent sur Instagram de nombreux comptes qui parlent avec franchise et parfois humour de sexualité… Ces créateurs de contenu à thème savent aussi s’adapter avec malice aux tabous et restrictions des plateformes sociales. Et c’est notamment sur Instagram que ça se passe. Alors Instagram est-il devenu le nouvel espace de la libération sexuelle ?

Pas si simple de parler de sexualité sur Instagram

Paradoxalement, Instagram n’est pas forcément le réseau social le plus bienveillant sur les questions de sexualité.

On le sait, l’algorithme d’instagram cultive une heure irrationnelle des poils, des tétons féminins (censurés sauf sur les œuvres d’art), des accouchements (censurés jusqu’en 2017) et du sang de menstruation.

Nombreux sont les comptes à se faire effacer du jour au lendemain pour ne pas avoir respecté le code très puritains fixé par Instagram. On parle aussi de « shadowbanning », quand un compte est retiré du fil d’actualité Instagram sans être supprimé our autant.

Et pourtant, le sujet s’impose et contraint les créateurs de contenus à aborder le sujet de la sexualité avec créativité.

Oui, il est peut-être temps de faire tomber les tabous. Les lacunes sont encore importantes d’après tout ces comptes notamment en ce qui concerne les connaissances du sexe féminin.

Pour exemple : Le clitoris était absent des manuels scolaire jusqu’en 2016 !

Nous avons tous eu des cours d’éducations sexuelles plus ou moins. Souvent moins que plus. Et souvent c’était seulement pour de la prévention sur les maladies et sur comment on met une capote !

Instagram, un espace sécurisant pour parler de sexualité

Depuis 2001, au moins trois sessions d’éducation sexuelle annuelles sont obligatoires dans les collèges et les lycées. Mais le cadre scolaire ne répond pas à toutes les questions que se posent les jeunes.

Pour se protéger du jugement des autres, ou encore de l’humiliation, les jeunes préfèrent alors se tourner vers Internet.

Certains comptes mettent en avant les nombreux témoignages qu’ils reçoivent.

Selon la sexologue et historienne Virginie Girod :

« Il s’agit d’un espace sécurisant. On peut se confier à des gens qui ont vécu les expériences qu’on est en train de traverser et qui prennent le rôle de mentor de votre sexualité. Tout ça derrière son écran, sans avoir à franchir la porte d’un sexologue ! »

Jouissance club nous indique par exemple : que selon le haut conseil à l’égalité. 25% des adolescentes de 15 ans ne savent pas qu’elles ont un clitoris et 83% n’en connaissent pas sa fonction !

84% des filles de 13 ans ne savent pas comment représenter leur sexe alors qu’elle sont 53% à savoir représenter le sexe masculin !

Voilà en tout cas de nombreux comptes fleurissent sur Instagram pour tenter de palier à cette échec dans l’éducation de tous, car c’est un problème qui touche autant les hommes que les femmes.

Jouissance Club

@jouissance.club 164k followers sur Instagram

La mission de jouissance club est ambitieuse : déconstruire les stéréotypes, idées reçues et autres clichés sur la sexualité tout en offrant à nos yeux de jolis dessins suggestifs.

On y apprend des choses stupéfiantes qui à elles seules légitiment la démarche des créatrices de jouissance club : « Selon le haut conseil à l’égalité un quart des adolescentes de 15 ans ne savent pas qu’elles ont un clitoris et 83% n’en connaissent pas sa fonction. 84% des filles de 13 ans ne savent pas comment représenter leur sexe alors qu’elles sont 53% à savoir représenter le sexe masculin. »

Les illustration sont très malignes, figuratives sans être explicites. C’est malin. On dirait des croquis de manuel scolaire légèrement cochons.

Le ton est très direct et décomplexé.Pour aborder la question des préliminaires : « Tu sais ce qu’il y a de mieux que de pénétrer Trucmuche ? Eh bien, c’est de lui faire croire que tu vas le faire ? »

Le Cul Nu

@lecul_nu

73 publications 29,6K abonnés

Une promesse : 1 minute pour perfectionner votre éducation sexuelle !

Un slogan : La sexualité ce n’est pas du cul !

Et un hashtag : #leculnu

En Story vous retrouverez tous les dimanches le Cul-izzUn quizz sur la sexualité où on apprend plein de chose !Du texte sur fond rose !

Les codes couleurs de la pages sont dans la tendance avec des jolies fond un peu pastelles !

Et on retrouve des vidéos super bien faites d’une minute qui vous explique quelle est la différence entre le liquide pré-séminal et le liquide séminale ?

Ou encore ce qu’est le papillomavirus ou encore l’éjaculation féminine !

Les vidéos sont super bien faites. C’est simple c’est du texte illustré avec des gifs !

C’est un super compte avec des images aussi très drôle parfois un provoque, mais c’est toujours fait avec un bon esprit et la volonté d’éduquer, d’élever nos connaissances sur la sexualité.

Tu Bandes

@tubandes 110k abonnés sur Instagram

« Libérons la parole sur nous. Débattons : sexisme, stéréotype, sexe. »

Un compte de discussion et d’échange autour de la nouvelle masculinité.

Beaucoup de témoignages et un engagement communautaire hors du commun.

Par exemple, dernier post en date, traite de l’avortement et raconte « en ce moment j’ai beaucoup d’hommes qui me demande de parler de leur place dans l’avortement ». Un débat est lancé « est-ce que vous avez déjà été confronté à une grossesse non désirée ? Comment avez-vous réagi et comment avez-vous discuté de ça avec votre partenaire ? ».

861 commentaires sous ce post ! Et plus de 1700 sur celui d’avant !

La Vague Silencieuse

@la_vague_silencieuse

57 publications 8040 abonnés

C’est très simple c’est une page dédiée au récits érotiques !

C’est souvent très poétique.

Pour chaque texte une belle photo en illustration.

Le ou la propriétaire de cette page publie les récits érotiques que les gens lui envoient !

Voilà c’est un plus petit compte que ceux dont on a parlé auparavant. Mais c’est un joli compte qui libère une parole qui n’a que rarement sa place sur les réseaux sociaux.Et c’est fait d’une belle manière, parce qu’on y retrouve de la poésie, dans les textes et dans les photos.

On est loin du cul justement gratuit que nous propose trop souvent internet, mais plus dans un érotisme poétique !

Attention, il s’agit bien de parler de sexualité et pas de porno !

Pour se protéger du jugement des autres, ou encore de l’humiliation, les jeunes préfèrent se tourner vers Internet pour parler de sexualité.

Sauf que bien souvent c’est par l’angle de la pornographie qu’ils abordent la question de leur sexualité.

C’est ce que montre l’étude «Intimité et sexualité en ligne à l’adolescence» publiée par l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) au mois d’octobre.

Sur internet, le porno est même devenu le premier contact des jeunes avec la sexualité, dès 9 ou 10 ans !

Selon le médecin Philippe Rougier, avec le porno «On vole aux jeunes la découverte d’une relation harmonieuse et respectueuse, dans laquelle on apprend progressivement.»

Ces comptes d’éducation sexuelle sur les réseaux sociaux peuvent donc être une belle alternative à la pornographie parfois utilisée comme outil pédagogique.

D’autres comptes Instagram existent bien sûr si le sujet vous intéresse :

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode