Épisode 142 : Les clubs de lecture sont ringards ? Un repère de mamie et de rats de bibliothèque ? Mais pas du Tout ! Ils reviennent en force et sont même carrément tendances ! Les clubs de lecture, autrefois restreints et pour le moins élitistes, voient leur principe transformé par les possibilités qu’offre le web social.

Qu’on se le dise Que ce soit dans notre mode de Vie, notre Manière de consommer et ce tous les jours la civilisation revient aux essentiels. Une nourriture plus saine le retour à la terre le do it yourself le retour du podcast et maintenant les club de lecture.

Ce matin on décrypte avec vous comment les réseaux sociaux ont remodelé la tradition du club de lecture.

La France un gros pays de lecteurs

Etude annuelle : IPSOS réalisée avec le Centre National du Livre « les français et la lecture ».

La France reste un pays de lecteurs et les Français lisent de plus en plus de livres.

Ils sont 91 % à se déclarer lecteurs à des degrés divers.

L’étude note une progression de la lecture de livres numériques, surtout chez les femmes et les plus de 65 ans.

Même si les plus gros consommateurs de numériques se trouvent chez les 15-44 ans (32 % de lecteurs numériques).

De fait, si 67 % des Français ne lisent que sur papier et 2 % uniquement sur numérique, 22 % alternent les deux.

Une Inspiration américaine

Il y a eu le book club de la ménagère de moins de 50 ans, qui s’ennuie et qui retrouve ses copines.

Il y a maintenant le book club cool inspiré des States. De l’autre coté de l’atlantique toutes les célébrités s’y mettent.

L’actrice Emma Watson (Hermione dans Harry Potter) a lancé en 2016 « Our Shared Shelf » (notre étagère partagée) où les membres peuvent discuter en ligne du livre à l’honneur pour deux mois et lire les interviews des auteurs.

La comédienne Reese Witherspoon qui s’est illustrée dans de nombreuses comédies américaines a lancé « Hello Sunshine ».

911 000 abonnés sur Instagram et focus sur les écrivains.

Oprah Winfrey.

Même David Bowie à son Bloock Club. Créé par son fils en mémoire…

En France le phénomène arrive !

Via la presse ou les media en ligne féminin.

MyLittleParis : https://www.mylittlebookclub.fr/

Cheek Magasine : https://www.actualitte.com/article/monde-edition/dans-les-pas-d-emma-watson-cheek-magazine-propose-un-club-de-lecture-feministe/65119

“Aujourd’hui, on sent l’héritage des clubs de lecture et d’écriture nés dans les années 70 avec le mouvement féministe”,

décrypte Viviane Albenga, professeure de sociologie à l’IUT Bordeaux Montaigne.

“Le cercle de lecture s’inscrit à rebours de toutes les normes des autres sociabilités de l’espace public, qui sont masculines. Le book Club c’est transgressif”

——

Bookclub

Le BookClub du HuffingtonPost : Tu l’as lu ?

https://www.facebook.com/tulaslu/

Un peu moins de 10.000 abonnés.

——

Les Bookstagrameurs – Influenceurs du Livre

1,5 mio de medias sur #bookclub

Les nouveaux critique littéraires. Ceux qui permette de transformer un ouvrage en succès en librairie.

Attise la convoitise des éditeurs et des attaché(e)s de presse.

François Counes @livraisondemots

Il est bookstagrameur.

Plus de 6376 personnes et raconte une fois par jour un livre.

Aujourd’hui François travaille en partenariat avec plus de 50 maisons d’édition.

@cetaitpourlire

J’ai scruté le compte Instagram d’Aurore, une Belge fan de lecture qui est aussi blogueuse.

Via son blog elle fait des critiques complète, qu’elle appelle d’ailleurs des chroniques :)Et elle utilise son compte Instagram comme un relais, un avant goût de sa chronique.

250 mots et ça va parfois jusqu’à 400 mots, 2197 caractères (le maximum est à 2200

Là où ça fait penser à un club de lecture, c’est qu’elle donne un aperçu du livre sans pour autant tout dévoiler, juste assez pour donner envie de le lire.

Une tendance à la critique sur le retourLe site sens critique que je fréquente depuis quelques ànnées permet de noter les oeuvres que l’on a lues ou vues et de s’appuyer sur les avis des gens qui ont des goûts similaires pour s’aiguiller.

C’est un mélange de bookclub ou de vidéo club mais virtuel.

——

Les Booktubers

Si le phénomène « Booktube », néologisme né de la contraction de book et de YouTube, existe depuis le lancement de la plateforme, il a pris de l’ampleur ces dernières années. Se mettant en scène devant leurs bibliothèques souvent bien fournies, les BookTubeurs partagent leurs coups de cœur et proposent des chroniques décalées autour du livre, qu’ils publient sur YouTube.

https://www.booktube.fr/

La plus célèbre d’entre tous : Bulledop https://www.youtube.com/user/bulledop/

Plus de 65.000 abonnés sur Youtube.

Booktubeuse professionnelle. On vus conseille l’excellent vidéo dans laquelle elle explique son métier et le cheminement vers sa professionnalisation : https://www.youtube.com/watch?v=Xir6DlCnvDw

——

Les réseaux sociaux de niche

Sens critique > Une tendance à la critique sur le retour

www.senscritique.comLe site sens critique que je fréquente depuis quelques années permet de noter les oeuvres que l’on a lues ou vues et de s’appuyer sur les avis des gens qui ont des goûts similaires pour s’aiguiller.

C’est un mélange de bookclub ou de vidéo club mais virtuel.

Babelio, première communauté en France

« Reproduire sur Internet les mécanismes du bouche à oreille », c’est le but de Guillaume Teisseire, l’un des créateurs de Babelio. Un objectif atteint au vu des 250 000 membres et 3 millions de visiteurs mensuels du site. Véritable lieu de partage pour le grand public, les utilisateurs ont la possibilité d’enregistrer leur bibliothèque personnelle et d’échanger leurs impressions littéraires. Créé en 2007, Babelio propose également à ses membres des flux d’actualités en fonction de leurs goûts. Une communauté bien établie et qui a séduit jusqu’aux éditeurs eux-mêmes. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à offrir des livres, avant leur sortie officielle, aux lecteurs les plus actifs du site. Et pour coller parfaitement à la tendance du numérique, Babelio est également devenu un site de référence dans le domaine de la lecture virtuelle.

——

Les groupes Facebook :

https://booknode.com/actus-litteraires/2017/04/27/top-les-astuces-pour-former-un-club-de-lecture-qui-marche/http://www.lettresnumeriques.be/2018/10/26/le-club-de-lecture-a-lere-2-0/http://www.lettresnumeriques.be/?s=bookstagramhttp://www.lettresnumeriques.be/2018/05/04/les-booktubeurs-critiques-litteraires-2-0/

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Contact : bonjour@supernatifs.com



Partager cet épisode