Épisode 151 : Les joueurs de football sont souvent plus suivis sur les réseaux sociaux que les clubs dans lesquels ils jouent ! C’est le cas de Balotelli ou Pogba par exemple. On revient sur ce phénomène et ses conséquences.

Célébration Instagram

Vous n’avez pas pu passer à côté de la célébration de Balotelli.

Dimanche 3 mars. Nous sommes à la 12e minute de jeu du match opposant Marseille à Saint-Étienne, lorsque Mario Balotelli ouvre le score d’une superbe reprise de volée acrobatique.

Le joueur Italien de l’OM, après avoir marqué un but, est allé tout droit derrière la cage pour récupérer son téléphone et se filmer en selfie avec tous ses coéquipiers qui arrivaient en sautant dans son dos !

C’est le premier footballeur à célébrer directement son but en Story Instagram

Forcément ce geste fait le tour du monde !

Le lendemain même le journal l’équipe titre : « Success Story »

Le geste est relayé par 546 médias à travers le monde !

Le Club de l’OM s’est vue mentionner des milliers de fois sur les réseaux sociaux !

Balotelli a offert à l’OM une magnifique exposition et un vrai coup Social Media mondial, pour rien du tout !

Et oui les footballeurs deviennent les ambassadeurs des clubs sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux starifient les footballeurs et ces derniers en profitent pour valoriser leurs salaires aussi en fonction de ce qu’ils représentent sur les réseaux sociaux !

Aujourd’hui les clubs achètent aussi des joueurs qui vont leurs permettre une plus grande visibilité, ou leur offrir des opportunités sur un nouveau marché.

Quand l’OM recrute Balotelli, il recrute bien sûr d’abord un attaquant pour marquer des buts et aider Marseille à remonter la pente au milieu d’une période difficile mais aussi parce que Marseille sait qu’avec Balotelli le club va avoir une notoriété beaucoup plus large qu’avec Valère Germain en attaque !

Mario Balotelli représente 8,5 millions d’abonnés Instagram : la vidéo est devenue virale en quelques instants et a aujourd’hui au compteur Près d’1 million de likes !

Balotelli 8,5 millions d’abonnés sur InstagramOM : 1 millions de followers sur Instagram

Aujourd’hui un club de foot est un marque media !

Rafael de los Santos, responsable mondial du numérique du Real Madrid. 

«En fin de compte, nous sommes un club de football. nous consacrons notre activité au football mais, en réalité, nous sommes une société de contenu»

« Je crois que le grand défi pour nous est de devenir des producteurs de contenu.« 

A ce titre les clubs ont investi massivement dans le social media avec des équipes dédiées.

Les joueurs sont aujourd’hui des assets marketing pour les clubs

Le transfert de Ronaldo à la Juve

Après neuf années passées au Real Madrid, Cristiano Ronaldo, sans doute l’homme le plus Bankable du football, rejoint la Juventus pour 100 millions d’euros.

Ronaldo c’est 134 millions de followers sur Instagram et 75 millions sur Twitter. Tout réseaux confondus c’est 344 millions de followers. C’est le footballer le plus suivi du monde !

C’est d’ailleurs une source de revenu considérable pour Cristiano Ronaldo.Forbes a rapporté qu’entre 2016 et 2017, il avait publié 580 éléments de contenu sponsorisés, générant 927 millions d’interactions.

Mais que signifie ce transfert pour le joueur et la marque Juventus ?

Il est probable que côté terrain, les meilleures années de jeu de Ronaldo soient derrière lui. (Et encore…)La Juve achète un joueur mais investit surtout dans un actif marketing.

Après l’annonce de la cession de Ronaldo, les actions de la Juventus ont bondi de près de 40%. 

Côté valeur de marque sur les réseaux sociaux idem. S’offrir Ronaldo s’est s’offrir un ambassadeur de marque et permettre eau club d’élargir la présence de marque à un nouveau public.

Avant le transfert de Ronaldo, la Juve comptait 10 millions d’abonnés sur Instagram. Quelques mois plus tard, le compteur affiche 23,7 millions.

Les transferts de grands noms sont des opportunités de contenu essentielles qui permettent de dialoguer avec des bases de supporters du monde entier.

Paul Pogba et son transfert record à Manchester

Paul Pogba, 23 ans, est rentré à Old Trafford, quatre saisons après avoir quitté Manchester United pour la Juventus (Turin), pour un montant de 105 millions d’euros.

Et ce ne sont pas que pour ses qualités de joueur.

Ce joueur a une personnalité forte et attrayante, cela ne fait aucun doute. La différence avec les autres joueurs, c’est qu’il joue le jeu: le jeu des médias sociaux . Il a une communauté derrière son dos, qui pardonne les mauvaises performances, qui achète les vêtements qu’il porte et, surtout, qui soutient l’équipe pour laquelle il joue.

Paul Pogba est un très bon exemple. Il irrite parfois ces entraîneurs parce qu’il donne l’impression de passer plus de temps sur les réseaux sociaux qu’à s’entraîner.Mais on peut vous assurer que lorsque Pogba ou son agent Mino Raiola négocient un contrat, ils mettent bien en avant la communauté qu’il y a derrière le joueur sur les réseaux sociaux.Pogba : 33,7 millions followers Instagram7,3 millions sur FacebookSon club Manchester United sur Insta c’est 27,2 millions

Côté Marseille et Balotelli

La story en direct du terrain a été relayé par 546 médias du monde. De la presse spécialisée, comme L’Équipe, La Gazzeta ou Sport Bild, mais aussi la presse internationale généraliste à l’instar de CNN, la BBC, Spiegel ou encore Le Monde en France.

Une visibilité qui a directement profité à l’Olympique de Marseille avec quatre fois plus d’actions sociales que sa moyenne habituelle.

Selon The Metrics Factory l’earned Media Value du selfie s’élève à 270K€ pour l’OM avec son selfie sur Instagram.

La couverture médiatique des retombées est évaluée en millions d’euros.

Les réseaux sociaux font évoluer les opportunité des sponsoring pour les clubs

Jusqu’alors délaissé par les sponsors les tenus d’entrainement sont aujourd’hui nettement plus facile à revendre à un sponsor pour un club.

Les vêtements d’échauffement des joueurs: les photos et vidéos de l’arrivée et des voyages du jour du match font partie des thèmes de contenu fréquemment publiés sur les réseaux sociaux.

Les joueurs sont des marques parfois plus puissante que le club lui même

C’est notamment le cas de Cristiano Ronaldo, qui compte plus de deux fois plus d’abonnés que le Real Madrid, pourtant leader de la hiérarchie européenne.

Des influenceurs parfois difficile à maitriser

Beaucoup de clubs s’interrogent actuellement sur la meilleure manière d’agir pour mieux maîtriser la communication de leurs joueurs sur les réseaux sociaux.

C’est un sujet délicat pour eux. Si le joueur est lié au club par son contrat, en revanche, sa communication est personnelle. Il est libre de communiquer sur les sujets qu’il souhaite sur ses propres supports. Les clubs ne peuvent donc se prémunir contre tout risque de débordement.

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Contact : bonjour@supernatifs.com



Partager cet épisode