Épisode 191 : Facebook est sur le point de déployer une fonctionnalité de confidentialité attendue depuis longtemps : Clear history. Mais attention amis marqueteurs et annonceurs, Facebook prévient que cette amélioration de la confidentialité des utilisateurs entraînerait au moins un compromis clé : un ciblage plus faible.

Clear History une fonctionnalité annoncée il y déjà plus d’un an.

Il y a plus d’un an, Mark Zuckerberg intervenait sur la scène de la conférence F8 et a annonçait «Clear History». 

A l’époque et en réponse au Scandal de Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg prenait des pincettes pour expliquer un secret de polichinelle :

Facebook peut évidemment tracker les utilisateurs lorsqu’ils naviguent sur sa plateforme, mais également les utilisateurs lorsqu’ils sont en dehors de son site grâce au fameux Facebook pixel.

Ces données collectées permettent à Facebook :

  • d’acquérir une compréhension encore plus fine des intérêts des utilisateurs
  • de leur montrer des publicités en relation avec ces données
  • De retargeter des visiteurs de site en publicitaire sur FB eta Instagram

Il permet également à Facebook de suivre et de créer des profils pour les personnes qui n’ont pas de compte Facebook – ce qui est appelé «shadow profiles».

Plus de contrôle et d’informations sur l’usage de nos informations personnelles dans le publicitaire

Concrètement Clear History, permettra permettra aux utilisateurs de Facebook de séparer leur historique de navigation Internet de leurs profils Facebook.

Elle permettra aussi d’accéder à des informations détaillées sur l’usage fait de mes informations de navigation en repérant quels sites Web envoient votre activité de navigation à Facebook

Clear History traine à venir pourquoi ?

Un an après l’outil n’est toujours pas déployé. Pourquoi ?

  • Facebook soutient qu’il est compliqué de dissocier ces données de suivi du reste de ce que Facebook a sur vous – et qu’il a été conçu à la hâte comme un bouclier contre la mauvaise presse à la suite du scandale Cambridge Analytica.
  • Mais il est également dans l’intérêt de Facebook de traîner les pieds car cette nouveauté va avoir un impact majeur sur l’écosystème publicitaire Facebook.

Facebook prend les devants et tente de rassurer les makerteurs et les annonceurs

Le 14 mai, Facebook nous a sorti un de ces articles de blog dont il a le secret. Bien écrit, un poile alambiqué mais le plus rassurant et pédagogique possible…

« Ce que les entreprises devraient savoir sur l’outil à venir pour la gestion de l’activité hors Facebook »

Et Facebook annonce la couleur : Le ciblage de Facebook ne sera plus aussi efficace !

« Cette fonctionnalité peut avoir un impact sur le ciblage. Pour les utilisateurs ayant activé la fonctionnalité, les options de ciblage basées sur le pixel de tracking de Facebook, ne peuvent pas être utilisées. »

Concrètement quelles fonctionnalités publicitaires sont menacées ?

Le retargetingLes audiences personnalisées sur la base des visiteurs de sites web ou d’applications.

Mais aussi le cracking des conversions issues du publicitaire.

Facebook invite les entreprises à anticiper se changement majeur dans la conception de leur stratégie marketing

« Les entreprises doivent garder cela à l’esprit lors de l’élaboration de stratégies pour ce type de campagnes au cours du second semestre et au-delà. »

Facebook en remet aussi une couche :

« Nous pensons qu’offrir une plus grande transparence et un meilleur contrôle aux utilisateurs aura finalement un effet positif à long terme sur les entreprises utilisant Facebook »

La fonctionnalité sera-t-elle facilement accessible et utilisée en masse ?

Clear History soulève encore de nombreuses questions, notamment sur la facilité de mise en œuvre pour les 2 milliards d’utilisateurs de Facebook et, par conséquent, sur le nombre d’utilisateurs qui en profiteront. 

Tout comme les contrôles de confidentialité puissants sur Facebook, les utilisateurs doivent y adhérer, et l’histoire a montré que la plupart des utilisateurs ne savent toujours pas configurer leur compte FB.

Facebook ne va pas purger volontairement les données si les utilisateurs ne le lui demandent pas.

Néanmoins, l’article de blog est un exemple rare de la société reconnaissant qu’un nouveau produit pourrait potentiellement nuire à son activité de publicité. Facebook tire environ 99% de ses revenus de la publicité.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !