Épisode 172 : Avec 2,3 milliards d’utilisateurs actifs , Facebook est devenu la plate-forme la plus vaste et la plus influente sur Internet. C’est peut-être même le plus grand moteur d’interaction humaine de tous les temps. Ce pouvoir comporte également un niveau de responsabilité énorme, qui, depuis l’élection présidentielle américaine de 2016, a été clairement souligné. Facebook a annoncé mercredi dernier de nouvelles fonctionnalités et surtout un nouvel algorithme pour tenter de venir à bout des Fake news.

Souvenez-vous, en 2018 changement d’algorithme déjà

Faisant face à des réactions négatives pour son rôle dans ces campagnes de Fakenews en 2016, Facebook a réorganisé son algorithme de flux d’actualités l’année dernière afin de donner la priorité au contenu partagé par ses amis et sa famille par rapport aux publications des pages.

Il semblerait que sans parvenir à lutter totalement contre la problématique de la fausse information, ces changements récompensent surtout l’indignation et la division.

Alors comme ça ne marche toujours pas, Facebook ajuste encore.

——

Click Gap un ajout majeur à l’algorithme Facebook

Afin de réduire la quantité de contenu de mauvaise qualité que les utilisateurs voient dans leur fil d’actualités, Facebook a annoncé qu’il utiliserait une nouvelle approche appelée Click-Gap.

Comment ça marche ? Facebook scanne et cartographie le web mondial pour identifier les sites qui reçoivent une quantité de trafic disproportionné en provenance du réseau social.

Click-Gap recherche les domaines avec un nombre disproportionné de clics sortants de Facebook, par rapport à leur place dans le graph web. Cela peut être un signe que le domaine réussit dans le fil d’actualité d’une manière qui ne reflète pas l’autorité qu’il a construite en dehors.

——

Similaire au système de Google

Click-Gap fonctionne un peu comme l’algorithme Page Rank de Google.

Il se base sur le nombre de liens entrant et sortant d’un site web.

Un site dont les articles sont partagés en masse sur Facebook, mais très peu cité ou référencé ailleurs sur le web, n’aura que peu de chance d’être visible dans votre « News feed ». Pour l’algorithme, c’est le signe que les informations qui y sont présentes sont peu crédibles ou légitimes.

——

Facebook s’en prend encore une fois aux liens sortants

Click-Gap a une cible : les liens sortants.

Si aujourd’hui votre stratégie social media fait la part belle aux liens sortant vers votre site internet il va vous falloir sérieusement réfléchir global.

Quel est le poids de mon site Internet sur le reste du web non-social. Mon référencement naturel est-il suffisamment puissant pour prouver à Facebook la légitimité de mes contenus ?

——

Une mauvaise nouvelle pour les media d’information indépendants ?

Click-Gap pourrait être une mauvaise nouvelle pour certains sites d’information indépendants qui optimisent leur contenu pour devenir viral sur Facebook.

De nombreuses histoires populaires sur Facebook ne proviennent pas de sites grand public qui génèrent également beaucoup de trafic grâce à la recherche, mais plutôt de petits domaines spécifiquement conçus pour faire appel aux algorithmes de Facebook.

——

Des mesures aussi du côté des Groupes toxiques sur Facebook

Les groupes Facebook sont aussi fréquemment pointés du doigts pour leur capacité à faire circuler de fausses informations. Par exemple certains groupes « Gilets Jaunes » sur Facebook sont des repères complotantes et de Fake News.

  • Les groupes qui «partagent de manière répétée des informations erronées» seront désormais distribués à moins de personnes dans le fil d’actualité.
  • Les administrateurs bénéficient désormais d’une nouvelle fonctionnalité « Qualité du groupe » qui permet de voir le contenu supprimé et/ou signalé ainsi que les fausses informations trouvées au sein du groupe (déploiement au cours des prochaines semaines).
  • Les utilisateurs qui quittent un groupe pourront aussi bientôt supprimer leurs anciens messages de façon groupée.

——

Avec ces ajouts à l’algorithme, Facebook avoue qu’il ne peut pas surveiller avec des êtres humains

Dans le cadre de ces annonces, Facebook reconnaît également un problème persistant, à savoir qu’il ne pourrait jamais engager suffisamment d’humains pour surveiller toutes les informations publiées sur sa plate-forme.

Facebook s’était à ce sujet associé avec plusieurs agences de presse pour vérifier les contenus. En Février, l’agence Snopes a d’ailleurs annoncé qu’elle quittait le partenariat avec facbook. La mission est non réalisable humainement.

——

Facebook préfère l’autorégulation à la contrainte légale

Les initiatives annoncés part Facebook cherchent à établir un meilleur équilibre entre la liberté d’expression et les dommages qui en découlent.

Et aussi, bien sûr, signaler aux législateurs que la société est capable de se réguler efficacement.

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !