Épisode 173 : Mardi 16 avril 2019, un feu se déclenche dans la toiture de Notre Dame de Paris. Un feu gigantesque et incontrôlable. Les images insoutenables envahissent en quelques minutes nos écrans. Alors que les chaines TV interrompent leurs programmes pour couvrir le triste évènement, les images déferlent déjà sur Twitter depuis 10 bonnes minutes. Durant les 10 heures de la lente agonie du monument, Twitter s’est à nouveau imposé comme le media des Breaking news mais aussi comme un mémorial commémoratif planétaire.

Twitter a 13 ans. Et depuis un peu plus d’une décennie, contre vents et marrées et malgré tout ceux qui l’annoncent mort, Twitter continue à régner sur la Breaking News.

L’actualité, la vraie. Brute et immédiate. A chaud. La Breaking news.

Dés le début Twitter s’impose sur la Breaking news

Premier cas d’école en 2009

Le 15 janvier 2009, un avion d’US Airways s’est écrasé sur le fleuve Hudson, à New York. Une photo postée sur Twitter a révélé la nouvelle avant les médias traditionnels, soulignant le rôle de Twitter dans la Breaking news.

Quelques chiffres sur Twitter en 2019

  • 326 millions d’utilisateurs actifs par mois
  • 500 millions de tweets envoyés chaque jour. C’est 6 000 Tweets par seconde
  • 83% des leaders mondiaux sont sur Twitter
  • 1/4 des comptes certifiés par Twitter sont des journalistes

Twitter confirme encore une fois sont influence sur l’actualité chaude

Twitter n’est ni la société de médias sociaux la plus populaire, ni la plus rentable, mais, à certains égards, c’est la plus influente.

Elle est le lieu principal où se rassemblent les journalistes et les hommes et femmes influentes.

  • 83% des leaders mondiaux sont sur Twitter
  • 1/4 des comptes certifiés par Twitter sont des journalistes

Hier soir, il y avait de tout sur Twitter et tout le monde avait quelque chose à dire sur le drame en train de se produire. De l’acte, de l’émouvant et forcément du dégueulasse. C’est aussi ça twitter.

Le #notredame en trending topic monde sur Twitter

Après une recherche sur tweetreach, 1,3 milliards de comptes touchés par le hashtag #notredame.

La force de Twitter, pouvoir vivre un évènement en direct avec une multitude de points de vues différents

La progressions des flemmes, des extraits de BFM, des vidéos de gens en larmes dans la rue, les chants des croyants…

Au coeur de l’émotion, les règlements de comptes politiques continuent

« Emotion », « tristesse »… toute la classe politique réagit à l’incendie qui ravage la cathédrale Notre-Dame de Paris.  Certains vont jusqu’à récupérer le drame…

Mais certains ont fait entendre une tonalité plus politique. Ainsi, le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a d’abord appelé Emmanuel Macron à se « taire ce soir ». 

A l’extrême droite, l’élu européen du Rassemblement national Gilles Lebreton a immédiatement exploité le drame, établissant une comparaison entre l’incendie et la situation politique en France

Chez LR, la porte-parole Lydia Guirous a immédiatement soulevé un début de polémique sur les moyens – suffisants ou pas ? – pour éteindre l’incendie.

Bref, l’indécence des politiques…

La désinformation sur l’incendie de Notre-Dame s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux

Evidemment, il n’aura pas fallu très longtemps aux conspirationnistes et mouvances extrêmes pour le s’adonner à leur sport préféré.

Moins d’une heure après le début de l’incendie, divers commentateurs sur Twitter utilisent l’évènement pour approfondir un certain nombre de théories du complot absurdes.

Parmi elle une fake news transforme une statue en «pyromane».

« Qui est cet homme en djellaba sur la coursive de la tour ? » Il en faut parfois peu aux internautes pour s’imaginer le pire. Et de relayer sans aucune précaution – souvent sous couvert d’anonymat – les pires rumeurs, difficiles ensuite à contenir. 

Sur la photo, très partagée par d’autres comptes et dont l’origine n’est pas claire, on voit la cathédrale avec une silhouette semblant regarder le feu depuis le toit de la partie nord de l’édifice. 

Nombreux sont ceux qui tombent dans le panneau. Y compris des politiques comme le député de la huitième circonscription des Français établis hors de France Meyer Habib.

Quand l’algorithme de Youtube contribue à la propagation de Fakenews

YouTube a semblé confondre temporairement l’incendie malheureux de la Cathédrale avec les attentats terroristes du 11 septembre à New York.

Sous les retransmissions en direct de CBS et d’autres chaines média sur Youtube, les téléspectateurs ont pu trouver un laïus explicatif de Youtube sur les attaques du 11 septembre 2001. 

Evidemment les 2 sujets n’ont rien à voir et à date rien n’indique que l’incendie de Notre-Dame soit le résultat d’un incendie criminel.

« Ces contenus ont été déclenché par algorithme et nos systèmes émettent parfois le mauvais appel », a déclaré un porte-parole de YouTube.

Les cagnottes s’organisent et Twitter devient le relais des diverses collectes de fond

Selon Alix Poulet, la CEO de Leetchi 1 800 cagnottes ont déjà été mises en ligne sur le site. 

Leetchi a expliqué sur Twitter qu’il surveillait toutes les cagnottes concernant Notre-Dame de Paris et que ses équipes seront « très vigilantes » quant à leur utilisation. Le site peut en effet se réserver le droit de bloquer une cagnotte, s’il émet des doutes sur sa crédibilité. 

La plus populaire d’entre elle rassemble 39k euros

A notre que lors d’une allocution, Emmanuel Macron a annoncé le lancement d’une souscription nationale dédiée à la rénovation du bâtiment. Elle vient d’être lancée.

L’incroyable réactivité de Wikipedia

À 20h41 soit 2h et demi après le départ de l’incendie, la page Wikipedia de la Cathédrale est mise à jour avec cette mention : « le 15 Avril 2019, la cathédrale subit un important incendie. C’est la merde ».

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !