Épisode 481 : Aujourd’hui il ne suffit plus d’avoir une grosse communauté et de la vidéo bien léchée pour que les contrats tombent. Les créateurs du web sont à la recherche de nouveaux modèles de rémunération complémentaires ou alternatifs et c’est là qu’intervient le contenu exclusif payant.

Aujourd’hui les nano influenceurs raflent des contrats de quelques centaines d’euros et ça leur convient; Pour les autres, les vrais créateurs c’est une autre histoire . Pour se rémunérer, maintenant il faut bosser et voire l’influence comme un marché !

Depuis quelques mois si ce n’est des années, on observe un nouveau virage dans la conception des réseaux sociaux mais aussi dans notre manière de les consommer. On souhaite en savoir autant sur nos influenceurs préférés que sur les produits que l’on achète.

Être payés pour créer peut-être, mais on le fait pour ses vrais fans ! Les influenceurs ont réussi à monétiser la proximité avec leur audience.

Historiquement, le business modèle d’un créateur de contenu (youtubeur, instagrammeur, podcasteur) fonctionnait sur la base d’un système de rémunération basé sur les revenus publicitaires de plateformes comme YouTube.

Mais les choses se sont durcies et les créateurs du web sont à la recherche de nouveaux modèles de rémunération complémentaires ou alternatifs.

Il existe une poignée de plates-formes de partage de contenu qui permettent aux créateurs de gagner de l’argent en ligne. Patréon, Utip, Substack ou OnlyFans. Désormais se sont les fans qui paient.

Patréon et Tipee

2 plateformes au fonctionnement identique ou presque.

Les créateurs de contenus qui s’inscrivent dessus proposent à leur communauté différents paliers de soutien pouvant aller du micro-don de quelques euros à un soutien mensuel conséquent.

Les plateformes se rémunèrent en prenant une commission de +/- 5%.

La plateforme Tipee, sert de moyen de financement à des créateurs dont le contenu est déjà public et gratuit sur le web. A ce titre Tipee est utilisé par une bonne partie du Youtube Game français comme Thinkerview ou Dirtybiology.

Patréon offre en plus un statut plus exclusif aux contributeurs qui peuvent voir sur la plateforme des créations qui ne sont pas disponibles autrement. On y trouve des profs de musique, des podcasteurs, des musiciens…

Les gens qui sont sur Patreon ne veulent pas financer un projet ou bien juste donner un pourboire. Ils sont là pour financer des personnes. Sur Patréon, ont le sentiment que les créateurs développent une relation privilégiée avec leur communauté.

La semaine dernière, Patron a annoncé un partenariat avec la plateforme de podcasting achats. L’objectif : En un seul clic, donnez aux auditeurs un accès facile à des épisodes premium exclusifs.

Aujourd’hui Patréon revendique 200 000 créateurs inscrits et plus de 6 millions de « patrons ».

Substack : la plateforme de newsletters payantes (ou gratuites)

Onlyfans et Mym Creators, des réseaux sociaux privés et premiums

OnlyFans est un site d’abonnement qui permet aux créateurs de contenu de monétiser leur influence.

OnlyFans est une plateforme anglaise créée en 2016. À l’aide d’abonnements payants allant de 5 à 50 dollars par mois, des fans peuvent accéder à des photos et vidéos exclusives de la part de leurs comptes favoris.

OnlyFans a une réputation qui lui colle à la peau. Pourtant, ce n’est pas une plateforme phonographique.

On y trouve de tout, mais sa grande tolérance pour la monétisation de contenus érotiques a fait sa renommée

Avec le confinement et la chute des partenariats, les créateurs se ruent sur Onlyfans

En mai 2020, le PDG Tim Stokely a révélé qu’OnlyFans avait vu environ 200 000 nouveaux utilisateurs toutes les 24 heures et 6 000 à 8 000 nouveaux créateurs

Les abonnements ont également augmenté de 50% en avril dernier.

Aujourd’hui, Onlyfans affiche environ 30 millions d’utilisateurs et 450 000 créateurs.

Qui utilise OnlyFans?

Modèles, musiciens, acteurs, coach sportifs et influenceurs utilisent tous OnlyFans pour générer des revenus. Ils peuvent recevoir de l’argent directement des fans sur une base mensuelle ou des pourboires. Il ya aussi des formules de paiement à la séance.

L’actrice Bella Thorne a récemment affirmé avoir gagné plus de 2 millions de dollars sur OnlyFans en une semaine.

Dans la même lignée que Onlyfans, Mym permet de partager avec ses fans des contenus privés et exclusifs et pour ça il faut s’y abonner.
Dans les qualités intrinsèques du réseau, on ne parle pas de chasse aux fake news ou de qualité visuelle mais de protection juridique et d’un algorithme d’utilisation des revenus.
Avant de se connecter, il est possible d’estimer ses revenus. Avec 5000 followers, je peux gagner entre 450 et 2250€/ mois. A 100000 abonnés, on me promet entre 9000 et 45000 € Le tout basé sur un taux d’abonnement de 1à5% de votre communauté, car là les fans payent à l’abonnement

Du contenu exclusif sur twitch

Les utilisateurs de Twitch ont aussi la possibilité de souscrire à un abonnement payant pour suivre leur star favorite de plus près. Comptez tout de même 5 dollars par mois. Sur cette somme, la plateforme reverse 50% aux streameurs et peut même passer à 70% à partir du moment où la communauté dépasse les 10 000 abonnés.

En plus des abonnements, les streameurs peuvent aussi compter sur les tips faits par les internautes.

source

——

Un changement de modèle qui fait tomber un certain nombre de tabous

Le principe qui consiste à demander à sa communauté de contribuer à son activité ou sa passion ne va pas toujours de soi. Notamment en France.

Jusqu’à il y a peu les créateurs gagnaient leur via grâce à des partenariats de marque, des aides du CNC pour les youtubeurs et évidemment le modèle publicitaire. Mais le modèle à depuis longtemps créé des dérives, obligeant les créateurs à des partenariats contre nature et à produire de plus en plus de contenu à la qualité discutable.

Aussi, ces plateformes permettent elles aux créateurs d’entretenir des espaces safe, loin des trolls et des dramas du YouTube game.

Qui dit loin des algorithmes, dit challenge sur la découvrabilité

Soyons clair, si vous n’avez pas déjà une proposition de valeur forte et identifiée, des audiences solides et fidèles il n’y a aucune chance pour vous de gagner votre vie via ces plateformes de financement.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !