#newsletters : notre sélection à la cool pour bien commencer (ou terminer) vos journées

Épisode 518 : Elles sont le lien parfait entre sa stratégie de contenu et son audience, Un moment privilégié avec ses lecteurs à intervale régulier et qui permet d’appuyer un storytelling de marque bien travaillé.

On les croyaient mortes et enterrées. Finito, c’était presque écrit. Les newsletters ne survivrait pas aux réseaux sociaux.

Et pourtant, les newsletters ont repris leurs lettres de noblesse. Elles ont su résister au passage du temps et s’adapter aux usages des audiences.

Ce matin, on vous partage nos newsletters préférées.

Newsletter vs Emailing

Les termes “newsletter” et “email marketing” sont souvent utilisés comme synonymes à tort , pourtant ils ne le sont pas.

Une newsletter ça sert à fidéliser : à créer du lien

C’est un email informatif envoyé aux destinataires préalablement abonnés.

Elle permet avant tout d’informer et de fidéliser vos clients.

L’emailing a une visée commerciale

C’est un email qui peut être envoyé à des clients déjà existants ou encore en pure stratégie d’acquisition.
Il a pour but de faire la promotion de votre marque, de vos produits ou service.
L’objectif c’est la conversion ou l’acquisition.

Avec le RGPD tout a changé pour le mieux.

Avec la nouvelle réforme RGPD, l’emailing de masse se retrouve hors-jeu et la newsletter personnalisée remonte en haut du podium des stratégies digitales efficaces !

Après les années 2000 et jusqu’à il y a quelques années, une énorme vague de sur-spammage de newsletters complètement IMPERSONNELLES sur nos boites mails , MAIS depuis Mai 2018, la loi RGPD a en partie changé la donne.

L’e-mailing de masse se retrouve HORS JEU pour laisser la place à des newsletters de qualité.

Les newsletter que l’on kiffe pour 2021

La Growth Semaine

inscrivez-vous à la Growth semaine

Une newsletter proposée par Yann Leonardi.

Yann c’est l’animateur du podcast AAAR, un très bon podcats que je vous conseille aussi.

On y parle de Marketing, de stratégie, de copy writing et aussi évidemment de réseaux sociaux. Le ton est direct, vrai et Yann n’hésite pas à donner son avis parfois de façon tranché, et ça ça me plait.

La Growth Semaine est publiée tous les dimanches sans exception.

Pour la forme. On joue ici l’efficacité. Une newsletter en forme de gros mail avec quelques images mais l’essentiel n’est pas là.

Yann Leonardi c’est un dénicheur de pépites. Le morceau que je préfère dans ses newsletter c’est ces trouvailles. Par exemple dans la dernière news il nous propose de découvrir une vidéo Youtube produite par ColdFusion qui explique pourquoi et comment Myspace est vraiment mort.

——

La Newsletter de Podmust

inscrivez-vous à la NEws de Podmust

Podmust c’est un site dédié à l’univers des podcasts. Je dirais même que c’est le site de référence pour les passionnés de podcast francophone.

Derrière Podmust on trouve un garçon du nom de Jean-Patrick Labouyrie qui mouille la chemise pour nous proposer tous les 15 jours un condensé de l’actualité podcast.

On y parle de l’actualité des plateformes, de l’évolution du marché publicitaire sur les podcasts…

Ce que j’adore c’est que la newsletter de podmust est idéale pour découvrir de nouveaux podcast. Dans la dernière édition, j’ai par exemple découvert le podcast Les Nums l’Emission. Un podcast qui parle de tech et de matos proposé par le site « Les Numériques ».

——

La Newsletter Brief Me

inscrivez-vous à News de Brief.me

Le principe est simple, chaque soir vous recevez dans votre boite mail un min-journal qui vous explique ce qu’il faut retenir de l’actualité.

On peut vite avoir le sentiment d’être noyé par l’info et de tourner en boucle sur les mêmes sujets. Brief.me offre l’avantage de faire le tri dans l’actualité du jour et vous résume ce qui est important.

Autre point important, Brief.me valide chaque information publiée. Leurs éditions sont rédigées par des journalistes expérimentés et indépendant… puisque Brief.me est 100% autofinancé par les abonnements.

C’est pas cher : 4,90 Euros par mois.

Ce qui est intéressant c’est que ce n’est pas une collection de lien sortant. La newsletter se lit vraiment comme un journal avec des articles très bien écrits, experts mais pas trop.

Les newsletter du Blog du Modérateur

Par ici

LA mine d’or du digital en ligne possède aussi 2 newsletters

  • La Matinale, envoyée chaque jour
  • L’Hebdomadaire, envoyée chaque vendredi

Un moyen malin de réutiliser les contenus écrit de son blog

Artips – une bonne dose d’art au quotidien !

@artips_fr
3 fois par semaine, la newsletter raconte des anecdotes de plusieurs oeuvres d’art célèbres ou peu connues, toutes écrites par des professeurs d’histoire de l’art. De quoi briller en société

La fourchette – La newsletter des gastronomes

L’objectif était d’asseoir la marque comme leader en matière de tendances dans l’univers de la gastronomie, La Fourchette a lancé en avril dernier le magazine « Insider » et utilise la newsletter pour communiquer plus intimement.

La news du Gratin par Pauline Laigneau 5 min de lecture autour de l’actualité entrepreneuriale

Citronium par Eric Dupin

Par ici

« Faire la veille de l’actu du digital pour vous et vous la servir avec style sur un plateau tous les vendredis soir. »

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Pourquoi les DNVB sont les bons élèves en social media ?

Episode 516 : L’année 2020 et ses deux confinements aura vu s’accentuer l’écart entre deux écoles.
D’un côté les marques traditionnelles vendues en boutique et s’appuyant sur un modèle B2B2C et de l’autre les DNVB, des marques 100% digitales, qui vendent en digital et qui fédèrent des audiences fidèles et engagées sur les réseaux sociaux.
Si je vous dis Bergamotte, Jimmy Fairly, Le Slip français, Tediber, Horace… Ce sont toutes des DNVB.

C’est quoi les DNVB

Les Digital Native Vertical Brands sont un modèle de marque D2C (Direct to consumer) et B2C (Business to consumer), née sur internet et construite de manière verticale.

Si le terme est rentré dans le langage courant il est en réalité tout neuf. Il a été utilisé la première fois en 2016 pour parler de la marque de vêtements Bonobos.

A l’origine les DNVB sont nées en ligne pour vendre exclusivement en ligne en s’appuyant sur la force des réseaux sociaux et donc en s’adressant principalement à une cible de millenials.

Depuis le modèle a muri. Les DNVB vendent aussi bien en ligne qu’hors-ligne et elles sont parvenues à élargir leur marché initial à d’autre pendants de la population.

——

Les DNV se sont développées sur un principe de smart cost

Des marques bien souvent mono produit au début. Comme Tediber qui ne vent qu’un seul matelas par exemple, ou le slip Français qui initialement ne vent que des slips.

Les DNVB se sont surtout des marques qui se passe d’intermédiaire et font donc de la vente Direct to Consummer.

——

Les DNVB trustent sur les RS

Une étude proposée par Hype Auditor porte sur un panel de 298 Digitally Native Vertical
Brands françaises.

75% des DNVB ont moins 50K
followers … seuls 14% ont moins de 5K
followers.

Les DNVB investissent
nettement sur Instagram car ce canal est
en adéquation avec leur ADN de marque

Un peu plus de 10% des marques ont plus de 100K followers avec une seule marque (@Sezane) qui dépasse le million (avec 1,6 M de followers).

Budget d’influence marketing moyen 80k/ an en moyenne sur Instagram.

Storytelling

Les DNVB sont digitale Native et le storytelling entrepreneurial fait partie de la stratégie de fidélisation

Justine Huteau et Respire
Tout le monde connait le storytelling de Guillaume Gibeaut et le Slip français

Avant une campagne de communication démarrait à la commercialisation du produit, avec les DNVB elle démarre bien avant. Le démarrage du projet la constitution des équipes, les maquettes, la campagne de crowdfounding… Les DNVB ont changé le media plan de base d’un lancement de produit.

Se nourrir de son audience

Des marques qui se nourrissent de leurs audiences pour faire évoluer leur offre

La stratégie est presque toujours la même.
Générer une première communauté et collecter des data.

Sur cette base les marque font évoluer leur offre de façon super agile pour ensuite compléter leur offre ou l’adapter aux usages.
Quand Tediber lance des coussins à mémoire de forme. La marque a au préalable écouté ses audiences et réalisés que le sujets oreillés revenait fréquemment chez ses audiences et qu’il y avait une opportunité.

——

Le Why

Les DNVB mettent leur why au coeur de leurs piliers de contenu et passent de la promesse à la preuve

JHO (contraction de juste et honnête) vous promet des protections hygiéniques clean chez vous tous les mois

1083 vous promet des Jeans et Chaussures fabriqués en France à moins de 1083 km de chez vous

Experience Client

Les DNVB ont instauré l’expérience client au rend de religion

Puisqu’elles proposent une expérience direct to consommer… L’intégralité de l’expérience client est entre leur main.

culture magasin vs culture data.

——

UGC

Les DNVB laisse une place importante au contenu UGC par ce qu’il rapporte de la preuve sociale

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Facebook pages : la renaissance | Qu'est-ce qui va changer dans la nouvelle version des Pages de marques ?

Épisode 515 : 2021, en route vers un Facebook plus communautaire, plus équitable, plus transparent et plus sûr !

Vous avez peut-être observé des changements récents côté Business manager, en tout cas un mix entre les paramètres de pages et le business manager en moins complexe.

Le nouveau design des pages Facebook se concentrera sur les abonnés et non sur les likes. Vous avez peut-être commencé à en apercevoir les prémices avec ces petites illustrations jaunes et bleues.

Suppression du bouton j’aime une page

La mention j’aime la page et le nombre d’abonnés ne feront plus qu’un

Facebook a expliqué que les abonnés sont une meilleure indication du nombre de personnes qui reçoivent réellement des mises à jour d’une page.

« Les abonnés sont un indicateur plus pertinent du nombre de personnes qui aimeraient voir les publications de votre Page dans leur fil d’actualité. »

Ce qui va changer sur la nouvelle version des Pages >

  • Si un utilisateur aime et s’abonne à votre Page classique, il sera transféré comme abonné sur votre nouvelle Page, et continuera d’être abonné.
  • Si un utilisateur aime votre Page classique, mais n’y est pas abonné, il ne sera pas transféré comme abonné sur votre nouvelle Page.
  • Si un utilisateur s’abonne à votre Page classique, mais ne l’aime pas, il ne sera pas transféré comme abonné sur votre nouvelle Page.

Une nouvelle interface plus épurée et plus simple

Cela permettra notamment de s’y retrouver plus facilement entre une page publique et un profil privé. La consultation des bios va aussi être repensée

Un fil d’actualité dédié aux pages

On en a parlé il y a quelques temps, la possibilité d’avoir un feed pour les interactions personnelles et un pour les pages de marques, un feed où l’on retrouverait ses abonnements et un autre ses amis.

Et ce changement es t’en train de s’activer aussi côté pages de marques

Ce fil dédié permettra d’engager des conversations, de suivre les tendances et de mieux interagir avec leurs abonnés. Grâce au fil d’actualité, Pages recevra également des suggestions pour suivre d’autres personnalités publiques, pages, groupes et sujets d’actualité.

Une gestion plus facile des accès – Contrôle Total et Contrôle partiel

Pour mieux sécuriser les pages, on pourra gérer de nouveaux niveaux d’accès pour les membres :

  • l’accès aux Insights : performances des publications et des publicités,
  • l’accès aux publicités : possibilité de créer, gérer ou supprimer des publicités,
  • l’accès à l’édition : possibilité de créer, gérer ou supprimer des posts, stories…,
  • l’accès aux messages : possibilité de répondre aux messages de la communauté ou aux commentaires des publications de la Page.

Au final, un peu comme sur un Business Manager.
Chapeau à Facebook s’ils arrivent à faire du ménage dans cette partie car vraiment pas évident parfois entre les accès via les paramètres ou les accès BM

Un nouveau format d’interaction : les questions / réponses:

Tout droit pompé chez GMB
La refonte introduit également une nouvelle fonctionnalité de questions-réponses. Les abonnés pourront poser des questions à la page sur un sujet. Lorsque la page répond, celles-ci deviennent une pile de questions et de réponses que les gens peuvent parcourir pour en savoir plus sur le sujet particulier.

Fonctionnalités de sécurité et d’intégrité

Des améliorations ont été apportées concernant la modération automatique et , pour détecter les activités non autorisées sur la plateforme : discours de haine, contenus violents, sexuels ou spammeurs, usurpation d’identité…

Facebook travaille en parallèle au développement d’un badge pour faciliter l’identification de posts et de commentaires émanant de pages et profils validés et sûrs.

Vers une ère du Facebook Mobile First

Certaines fonctionnalités disponibles uniquement sur mobile.
Aberration ou nouvelle tendance, GMB l’a fait, il semblerait que Facebook choisisse de rendre certains outils uniquement disponibles sur Mobile.
Gestion des super fans / invitation d’amis à s’abonner / gestion des boots publicitaires

Inviter des amis à aimer votre page via mobile

Tout comme Linkedin l’a récemment remis en route, Facebook proposer cette fonction uniquement sur mobile.

-Déploiement les prochaines semaines-

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

L'influenceur est mort, vive le créateur de contenu !

Épisode 514 : L’agence Reech qui travaille dans le marketing d’influence a sorti une grosse étude sur l’influence marketing en 2020. C’est un petit peu un bilan de l’année et ça permet de faire le point sur l’état de l’influence marketing sur les réseaux en France.

Les influenceurs sur les réseaux sociaux deviennent des relais de visibilité de plus en plus prisés par les entreprises. Le marché mondial du marketing d’influence connaît une très forte croissance ces dernières années. Selon un étude Statista, il pesait déjà plus d’un milliard de dollars en 2016. Mais en l’espace de 4 ans, son chiffre d’affaires mondial a été multiplié par près de quatre pour atteindre 7 milliards de dollars en 2020.

L’émergence de ce nouveau marché a attiré de nombreuses entreprises spécialisées dans la gestion de la relation entre les marques et les influenceurs. Entre 2016 et 2019, le nombre de plateformes et d’agences dédiées à ces activités est passée de 300 à plusieurs milliers.

Parmi celle-ci il y a la plateforme Reech qui chaque année propose une étude poussée sur l’influence Marketing en France. Une étude qui permet d’y voir plus clair sur les influenceuses et influenceurs français.

Étude Statista

Étude agence Reech

Méthodologie

L’enquête se baseSur un questionnaire transmis à 1423 influenceurs, mais qui sont tous géré par l’agence Reech.

Donc cela permet de poser une base de réflexion, mais l’échantillonnage n’est clairement pas scientifique.

Profil

Ils ont 30 ans en moyenne, et 75 % d’entre eux sont des femmes.

96 % d’entre eux se lance pour partager leur passion. On est donc sur un profil de personnes qui n’est pas professionnel à la base.

D’ailleurs 39 % sont des salariés. Il y a un premier chiffre étonnant qui arrive : pour 15 % d’entre eux l’influence est leur activité principale.

Seulement 15 %, ce n’est rien du tout. Ça veut quand même dire qu’on a 85 % de ses influenceurs pour qui l’influence n’est qu’une activité complémentaire.

L’influence Marketing se porte bien et l’année 2021 s’annonce fleurissante

En 2020, 81% des créateurs ont effectué au moins un partenariat cette année.
L’étude explique qu’en 2020, 51% des créateurs ont reçu plus de demandes de partenariat qu’en 2019. 47% affirment avoir été davantage contactés en direct par les marques. La moyenne de la rémunération des partenariats est en hausse de 15%.

——

On ne dit plus influenceur on dit créateur de contenu

67% des influenceurs préfèrent qu’on les appelle créateurs de contenu.
96% se lancent dans l’influence pour partager leur passion.

——

Quel est le profil type des influenceuses et influenceurs français ?

La moyenne d’âge des créateurs de contenus est de 30 ans et 74% sont des femmes.

——

De quoi ils parlent ?

Les sujets Lifestyle notamment mode et beauté sont les 2 principales thématiques abordées. Plus de 40% des créateurts de contenu parlent de ces sujets Lifestyle.

Le voyage est toujours un classique, 36% des créateurs en parlent en 2020 et ce malgré un confinement mondial.
36% parlent de food.

Les confinements ont aussi favorisé les sessions déco et bricolage, qui passent de 17% à 20%.

Et les causes d’intérêt public sont aussi plébiscitées avec des partenariats rémunérés ou non. Parmi les créateurs ayant réalisés des partenariats en 2020, 47% ont réalisé au moins un partenariat d’intérêt public. Un peu plus de la moitié (56%) de ces partenariats d’intérêt public étaient non rémunérés.

3% des influenceurs parlent de sujets business et entrepreneuriaux.

——

Comment ils collaborent avec les marques ?

Les influenceurs sont des passionnés, sans passion il est dur de créer des contenus de façon régulière et percer.

Les partenariats avec les marques n’ont pas baissé. 81% des influenceurs ont effectué au moins 1 partenariat cette année et 51% ont reçu plus de demandes que l’année dernière. Il y-a également eu davantage de contacts directs entre marques et créateurs de contenus

Les influenceurs privilégient les partenariats sur le long terme et ceux à forte valeur ajoutée.

Quelques pratiques : production de contenus, organisation de concours, co-création…

Ils sont également sélectifs et n’hésitent pas à refuser certains partenariats. Les 3 principales raisons de refus sont :

Le créateur de contenu n’aime pas le produit ou ne croit pas en lui (65%)
Le créateur de contenu et la marque ont des valeurs incompatibles (55%)
Le créateur de contenu n’aime pas ou n’a pas d’affinité avec l’entreprise (46%)

——

Instagram est la plateforme numéro 1 de l’influence marketing !

Sans surprise, Instagram est toujours le réseau où les influenceurs sont les plus actifs. 94% des créateurs de contenu y sont actifs.

Suivi par Facebook qui rassemble 39% des créateurs.
Fait étrange, le Blog est toujours bien vivant et reste dans le top des plateformes utilisées.

La grosse nouveauté de 2020, est a chercher du côté de TikTok. 41% des influenceurs se sont inscrits sur TikTok en 2020.
Mais le réseau ne représente que 4% des demandes de partenariats avec les marques.

———

Combien ils gagnent ?

La gestion d’une communauté est généralement une activité annexe pour les influenceurs mais, seulement 15% des créateurs de contenus font cette activité à plein temps.

Malgré la crise, la rémunération moyenne des partenariats poursuit sa hausse.
75% des partenariats rémunérés restent en dessous de 500 Euros.

——

L’amplification des actions d’influence marketing est l’une des tendance fortes de 2021

L’amplification des contenus, c’est la capacité pour un marque de faire de l’achat média directement sur le contenu de l’influenceuse et influenceur au nom de celui-cI.

Elle permet au marque d’augmenter la portée organique initial du cérateur de contenu pour étendre la visibilité du contenu.

C’est une tendance qui s’est systématisée aux États-Unis à tel point que les annonceurs investissent désormais le même budget en rémunération influenceur qu’en amplification.

En 2020, 45% des influenceurs français ont déjà participé à des partenraiats avec amplification publicitaire.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi, c'est lundi ! Mention j'aime les pages, Whatsapp, Signal, stories sur desktop, loi anti Deep-fakes et Game Over pour Donald

Épisode 513 : Youpi c’est lundi ! Au menu aujourd’hui, fini les mentions j’aime sur Facebook, Whatsapp sous les projecteurs, Signal en tête des charts, Stories Insta sur Desktop, Loi anti Deep-Fakes, Trump c’est fini !

Facebook va supprimer les mentions j’aime de ses pages

Et oui, c’est en train d’arriver, la plus vieille vanity Metrics social media est sur le point de disparaitre: la mention j’aime une page sur Facebook.

Et cela va soulever l’une des plus grandes questions de l’humanité, quelle est la fucking différence entre un j’aime la page et un abonnement.

Sur la version actuelle des Pages Facebook, lorsqu’une personne aime votre page, elle « J’aime », elle s’abonne automatiquement, et peut voir vos publications dans son feed. Mais il est possible de se désabonner, pour ne plus voir les publications, sans enlever son j’aime. Ainsi, les personnes qui ne laissent que la mention « J’aime », pouvaient montrer leur soutien sans forcément suivre les actualités.
C’est pour cette raison que le nombre d’abonnés et le nombre de mentions « J’aime » étaient différents.

Facebook indique dans ses pages d’aide que 

« Les abonnés sont un indicateur plus pertinent du nombre de personnes qui aimeraient voir les publications de votre Page dans leur fil d’actualité. »

Ce qui va changer sur la nouvelle version des Pages >

  • Si un utilisateur aime et s’abonne à votre Page classique, il sera transféré comme abonné sur votre nouvelle Page, et continuera d’être abonné.
  • Si un utilisateur aime votre Page classiaue, mais n’y est pas abonné, il ne sera pas transféré comme abonné sur votre nouvelle Page.
  • Si un utilisateur s’abonne à votre Page classique, mais ne l’aime pas, il ne sera pas transféré comme abonné sur votre nouvelle Page.

Et ce au changement vers le nouveau format de page.
Mais n’oublions pas connaissant Facebook que demain ce nouveau format sera obligatoire..

source

WhatsApp : Nous allons devoir partager nos données avec Facebook pour utiliser la messagerie

C’est le gros dossier qui occupe le Groupe Facebook depuis plusieurs mois maintenant : renforcer l’intégration de ses différentes plateformes de messagerie.

Et bien il en va de même pour WhatsApp. Les utilisateurs de la plateforme de messagerie reçoivent progressivement un message en forme d’ultimatum. Ils doivent accepter de partager leurs données personnelles avec Facebook d’ici le 8 février prochain sous peine de ne plus pouvoir utiliser leur compte.

La compagnie souhaite que vous partagiez avec Facebook, Messenger et Instagram votre numéro de téléphone, vos données de transactions et votre adresse IP.

Les utilisateurs pourront voir leurs données utilisées dans le but d’offrir une meilleure suggestion de contenu, des recommandations personnalisées ou encore un ciblage publicitaire plus précis.

Agaçant ! Mais amis européennes et européens réjouissons nous puisque ce n’est pas exactement la même chose chez nous.

En Europe, les services WhatsApp sont fournis par WhatsApp Ireland Limited, également responsable du traitement des données des utilisateurs. Cela implique des différences en matière de politique de confidentialité par rapport au reste du monde, dont les services sont prodigués par une autre entité, WhatsApp LLC.

Selon un porte parole de WhatsApp :

« ll n’y a aucun changement dans les pratiques de partage de données de WhatsApp dans la région européenne. WhatsApp ne partage toujours pas les données d’utilisateur WhatsApp de la région européenne avec Facebook. »

L’application Signal en tête des charts

On en a pas encore trop parlé dans le Super Daily, et pourtant il est là juste derrière notre oreille, c’est SIGNAL.

Signal c’est une application de messagerie similaire à toutes les autres qui est actuellement en grâce compte tenu de ce qu’il se passe chez WhatsApp.

En ce moment, le monde commence à bouder l’application de messagerie appartenant à Facebook, qui obligerait bientôt les utilisateurs à partager leurs données personnelles avec sa maison-mère. En effet Le 8 février prochain, ceux qui ne voudront pas partager leurs données personnelles avec Facebook ne pourront plus utiliser l’application.

Ils sont donc nombreux à quitter le navire en direction de SIGNAL, une appli qui ne collecte pas de données à des fins commerciales.

En fin de ce week-end, l’application Signal était en tête des téléchargements sur l’App Store et sur Google Play dans de nombreux pays du monde, y compris en France.

Cet engouement pour l’application de messagerie est tel qu’il a provoqué certains problèmes techniques, notamment pour valider les nouveaux profils.

La nouvelle est d’ailleurs fortement encouragée et saluée par Elon Musk,  Edward Snowden et même Jack Dorsey.

source

——

Instagram teste un nouveau mode d’affichage des stories sur Desktop

La navigation sur Instagram Stories à partir de votre bureau pourrait bientôt être un peu plus facile: Instagram teste un nouveau design pour Stories sur son site Web. Un joli lifting qui devrait s’appliquer à tous prochainement.

Aujourd’hui, lorsque l’on parcours les stories sur Desktop, l’expérience est un peu décevante. Elles s’affichent une par une, dans une vignette qui prend toute la page.

Dans le lifting aperçu chez certain compte, les stories s’affichent sous la forme d’un carrousel. La navigation est toujours la même – vous pouvez cliquer manuellement sur les stories ou les laisser défiler automatiquement – mais il est maintenant plus facile de suivre où vous vous trouvez dans votre file d’attente.

Les stories se sont toujours senti un peu mal à l’aise sur la version Desktop. Cette mise à jour bien et vraiment rapporter un coup de frais et propose une interface qui donne envie d’être consultée.

source

Proposition de loi aux US contre l’utilisation de deep-fakes par les membres du congrès

C’est un texte qui fait débat dans un pays où la liberté d’expression est sacrée. Steny Hoyer, député démocrate et chef de la majorité à la Chambre des représentants, a déposé une proposition de loi visant interdire le partage « contenu médiatique manipulé » par les membres du Congrès et le personnel. L’idée est de charger la commission d’éthique de l’institution de modifier le code en vigueur afin d’empêcher ces publications accusées d’être des vecteurs de désinformation.

Il souhaite également prendre des mesures disciplinaires contre ceux qui se seraient montrés coupable de « diffusion par voie électronique, y compris sur les réseaux sociaux, de toute image, vidéo ou fichier audio déformée ou manipulée dans l’intention d’induire le public en erreur ».

Bien sur les républicains s’insurgent et notamment un certain Jim Ryan qui a demandé « qui va vérifier ? Des vérificateurs de faits libéraux ? Laisse moi tranquille ».

A Rappeler que les grandes plateformes ont déjà pris il y a quelques mois des mesures contre les deepfakes. Ainsi, ces contenus n’ont plus leur place sur Facebook, TikTok et Reddit.

source

Trump sur les réseaux sociaux c’est la fin !

Épisode 513 : Youpi c’est lundi ! Au menu aujourd’hui, fini les mentions j’aime sur Facebook, Whatsapp sous les projecteurs, Signal en tête des charts, Stories Insta sur Desktop, Loi anti Deep-Fakes, Trump c’est fini !
Après les incidents du Capitole en fin de semaine dernière, Trump est désormais blacklisté toutes les plateformes social media.

C’est Twitter qui a dégainé le premier en annonçant 2 jours après les émeutes du Capitole, la suppression immédiate et définitive du compte @realDonaldTrump.

L’entreprise a « expliqué dans un communiqué : Après examen approfondi des tweets récents de @realDonaldTrump et du contexte actuel, nous avons suspendu le compte à cause du risque de nouvelles incitations à la violence » de la part du président américain sortant.

Donald Trump menace Twitter de « représailles » et le possible lancement de sa propre plateforme dans un futur proche.

Après Twitter, c’est le Groupe Facebook qui a décidé de montrer de façon ferme son désaccord avec les propos clivant les incidents du Capitol.

Donald Trump terminera son mandat sans ses comptes Facebook et Instagram.

Zuckerberg a annoncé un bannissement de 2 semaines à l’encontre des comptes Insta, Facebook et WhatsApp du Président.

« Nous pensons que les risques de permettre au président de continuer à utiliser notre service pendant cette période sont tout simplement trop grands », a écrit le PDG Mark Zuckerberg. « Par conséquent, nous étendons le blocage que nous avons placé sur ses comptes Facebook et Instagram indéfiniment et pendant au moins les deux prochaines semaines jusqu’à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée » ajoutait-il.

Shopify est devenue la dernière marque à s’éloigner du président Trump

Trump étant personnellement responsable de l’incident du Capitole, la société a fermé deux boutiques en ligne. Trumpstore.com et shop.donaldjtrump.com, gérés par l’organisation Trump et la campagne Trump.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#VéloTaf : la communauté qui roule sur les réseaux !

Épisode 512 : Metro, boulot, vélo : ce matin on parle du vélotaf !

C’est quoi le vélotaf ?
Le vélotaf, association des mots «vélo» et «taf», désigne le fait d’effectuer son trajet domicile-travail quotidien via le vélo.
En France, le trafic cycliste croît de 15% par an depuis 7 ans.
Rien qu’à Paris, le nombre de personnes se déplaçant régulièrement à vélo aurait plus que triplé depuis 1995 !
Les villes, les aglos s’équipent tant bien que mal en pistes cyclables pour répondre à la croissance de l’usage. Et côté utilisateurs, justement, plus qu’un simple moyen de transport le #vélotaf est devenu un Art de vivre rassemblant des communautés extrêmement investies sur les réseaux sociaux.

On le sait, il y a une vraie prise de conscience autour de l’environnement et du respect de la planète.
Et cela se traduit aussi avec des tendances qui montent sur les réseaux sociaux !

On a tous entendu les automobilistes se plaindre de la taille et de la place de voies réservées aux vélos à Paris. Et bien aujourd’hui on va voir un peu ce que donne cette tendance sur les réseaux !

Sur Instagram

D’abord c’est un #VeloTaf à presque 35k publications

Par contre j’ai regardé la tendance sur Google Trends et ça ne date pas d’hier, puisqu’on voit des recherches commencées à arriver à partir de 2009.

Mais le confinement notamment, et la pandémie que nous traversons nous invite aussi à réfléchir la ville et ce que nous en faisons différemment.

Et on voit de plus en plus de personnes à vélo et intéressé par toute l’économie et le lifestyle qui va autour.

VéloTaf

Déjà il y a un site Velo Taf

« Pédaler utile, vivre mieux. Le site web de ceux qui utilisent le vélo pour aller travailler! Les courageux qui pensent à la planète et à leur santé! Moins de voitures pour une vie plus saine! »

Site avec des News, il y a pas mal de choses autour du matos, il y a même des offres d’emplois dans le monde du vélo.

Mais surtout il y a un forum. Je ne savais même pas que ça existait encore depuis l’avénement des réseaux sociaux. Mais si apparement !

Et attention il se cache une sacré communauté derrière tout ça !

Pour exemple je prends un forum qui s’appelle Vos Vélotafs
Dedans il y a 2 505 sujets et 76 122 réponses !
Et rien que cette semaine il y a eu 11 sujets d’abordés !

Quel boulot communautaires !

C’est aussi un compte Twitter avec 1500 followers.

C’est une page Facebook avec quand même plus de 7k fans.

On parle Matos, vélo beaucoup mais pas que, parce qu’il y a tout un équipement à avoir, un lifestyle autour du vélo.

Velotaf un groupe Facebook

Il existe évidemment de nombreux groupes de vélotafeurs. Bien souvent géolocalisé comme Vélotaf Lyon, Alsace Vélotaf… Mai soi il y a bien un repère Facebook pour les vélotafeuses et vélotafeurs c’est le groupe Vélotaf.

8,3k membres.
80 publications par jour

On y partage ses astuces, ses galères et anecdotes.
Aussi pas mal de ressources sur les projets d’aménagements cyclables dans les différentes villes de France et de Navarre.

Sur Twitter des usagers vigilants et militants

@samnantes
@serioussmart
@macinside

Un Livre velotaf
Ecrit part Jérome Sorel
Lien vers le livre

Moustache Bikes

Moustache Bikes c’est une marque française qui a 9 ans et qui ambitionne de laisser la voiture au garage !

La marque s’appelle Moustache en hommage au fameux guidon Moustache qu’elle a réinterprété pour ses propres vélos avec une vision plus contemporaine.

C’est une belle histoire de marque française qui réussit. Ils ont commencé avec 7 modèle de vélo, plus précisément des VAE : Vélo à Assistance Électrique. Aujourd’hui, il propose 65 modèles de Vélo.

C’est une marque qui nous parle parce que c’est d’abord une entreprise qui repose et qui est basée sur des hommes qui la composent !
Elle est implantée dans une région qui est chère à deux personnes chez Supernatifs, les Vosges.

Et c’est deux Vosgiens Manu et Fred qui ont lancé à deux cette marque, l’un pour la partie développement et l’autre la partie commerciale. Aujourd’hui c’est une centaine de personnes qui travaillent sur les vélos Moustache.

Ils racontent d’ailleurs l’histoire de Moustache dans un podcast qui s’appelle Éclair & Cie pour le magazine en ligne VTTAE.

C’est 5 épisodes et c’est une belle histoire assez cool que je vous invite à écouter !

Côté Réseau c’est assez ouf aussi !

Sur Instagram c’est 16,6k fans !

Sur Facebook c’est 30k fans !

Et c’est 1500 abonnés sur Twitter

Alors déjà ce que je trouve intéressant c’est que c’est une marque qui repose beaucoup sur l’outdoor. C’est clairement dans son ADN, sûrement parce que c’est les Vosges aussi.

Ils produisent des vélos assez technique. Et donc on retrouve un pilier de contenu très inspirationnel.

Donc on retrouve beaucoup de photo assez sportive, en pleine nature, devant des paysages magnifiques.

Mais on voit bien qu’il y a un deuxième pilier beaucoup plus urbain qui se dégage.

Et là on voit toute l’influence du Vélo Taf. C’est des photos de personnes en pleine ville, à vélo, qui vont clairement au travail.

À noter sur Insta le hashtag de marque avec presque 2k publications #smilingmachin

Brompton

@bromptonfrance
9k followers

Brompton c’est une marque de vélo anglaise crée en 76.
Il s’agit de vélos vélos principalement destinés pour le cyclisme urbain et l’intermodalité.
L’intermodalité c’est un grand sujet pour les vélotafeurs. Pédaler, prendre le bus, le métro, l’ascenseur… Tout ça dans un même trajet maison-bureau. Comment on fait ?

Et bien on utilise un vélo pliable et c’est justement la spécialité de Brompton.

Brompton c’est vraiment un phénomène sur Instagram.
Le hashtag #bromptonlife rassemble pas moins de 177k posts

La stratégie social media de la marque est juste canon. Avec notamment un très beau déploiement international. Il ya le compte @brompptonbicyle qui est le compte mère et ensuite pour chaque marche national, on trouvent compte Instagram : @bromptonfrance, @promptonspain… Tout est bien chargé, super cohérence de propos et de tonalité. C’est très Sharp !

C’est sur le compte mère @bromptonbicylce qu’on trouve le plus de contenu.
Et notamment une très jolie série IGTV : Cities Reimagined.
On y suit des utilisateurs de Brompton dans leur pratique du vélotaf. On découvre leur vie et leur Art de vivre. C’est très humain et très bien réalisé.

La marque est tellement culte chez les velotafeurs qu’elle a même créé son propre championnat du monde de Brompton. Le Brompton World Challenge.

Le Championnat rassemble chaque année plusieurs centaines de fans qui s’affrontent autour de plusieurs épreuves : pliages de vélos chronométrés, vitesse avec des courses façon 24 heures du Mans avec départ à pied. Tous les participants sont déguisés : fun !

Altisplay sur YouTube

Une chaîne regroupant près de 9k abonnés
La chaine est animée par Altis, un cycliste parisien qui partage ses aventures en vélotaf.

On y trouve plein de contenus :

Des tutos vélos
Des analyses du vélopolitain. C’est à dire le réseau cyclable parisien.
Des analyses et comparatifs d’itinéraires vélo. Par exemple comment se rendre de la meilleure manière du Trocadero aux Champs Elysées.

Il y a un certain nombre de contenu vidéo vraiment cool et très didactique.
Notamment une vidéo « POINT DE VUE D’UN CHAUFFEUR DE BUS 🚌 (Interview et analyse tuto vélo) »

Et puis aussi des coups de gueule. Et notamment des compilations bien flippantes d’altercations entre automobilistes et cyclistes.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Algorithme Instagram : quelles sont les nouvelles exigences de la plateforme ?

Épisode 511 : On le sait, les algorithmes sont complexes et exigeants, mais les dernières révélations sur le fonctionnement d’Instagram risquent de nous amener à repenser notre manière d’utiliser la plateforme. On décrypte tout ça pour vous !

Depuis la nuit des temps, ou plutôt depuis 1945 date à laquelle a été créé le premier ordinateur, les algorithmes fascinent les geeks. On s’est passionnés pour les gourous du SEO, de Matt Cuts à Olivier Andrieux et puis aujourd’hui, notre marotte ce sont les algos des Réseaux sociaux !

Le 20 Décembre, la créatrice de contenu Rachel Reichenbach aka Raylune a publié sur son blog les échanges qu’elle a eux avec Instagram au sujet de l’algorithme et on analyse etout ça pour vous !

Pourquoi les algorithmes évoluent ?

Tout comme leurs prédécesseurs, les algorithmes des réseaux sociaux sont d’humeur changeante et sont extrêmement évolutifs.
Si ils évoluent, c’est pour s’adapter aux nouveaux besoins de la société, des plateformes mais aussi des utilisateurs.

Par exemple, ces dernières années, la hausse des démonstrations violentes, racistes, homophobes dans le monde et sur les réseaux ont refaçonné le visage des plateformes et donc de leurs algorithmes.
Autre exemple, les nouvelles extensions ou fonctionnalités ajoutées aux plateformes ont du elles aussi être intégrées à l’algorithme.

On ne peut pas intégrer un nouveau module sans lui laisser de place, enfin si un peu avec IGTV ou les articles Facebook.

L’algorithme de Google au sommet de son art incluait l’optimisation d’absolument tous les paramètres de votre site web, on ne pouvait pas optimiser le poids de ses images et laisser de côté la sémantique de ses contenus.

Les plateformes s’en fichent bien que vous restiez dans votre petit cocon de reach et dans votre bulle d’engagement. Quand vous croyez avoir la maîtrise de la bête, elle évolue, vos habitudes deviennent payantes et il faut se préparer à évoluer avec elle.

Les nouvelles exigences d’instagram

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’algorithme d’Instagram vous récompensera ou vous punira en fonction de votre utilisation de l’application dans son ensemble.
On apprend via cet article de blog qu’il existe plus de 500 facteurs différents dans l’algo, et que notre utilisation d’Instagram est beaucoup plus prise en compte que les likes, les vues, les commentaires, d’un ou plusieurs contenus. 

Les 3 axes abordés dans l’article :

  • L’utilisation de toutes les fonctions d’instagram
  • La création de reels
  • La cohérence / tenir le rythme

Utiliser toutes les fonctionnalités d’Instagram pour être performants

Quand on parle de toutes les fonctionnalités, on est pas simplement sur les reels, ITGV, post et stories ah que non. On veut que vous viviez Insta, que vous pensiez Insta.
Les filtres en réalité augmentée, la géolocalisation, la messagerie, les stickers d’interaction, l’intégration de gifs, tout ça tout ça !

Publier des reels pour être plus visibles sur instagram

Et bien tout simplement, car Insta veut mettre le paquet sur nouveau format qui est sa meilleure chance d’écraser son concurrent TikTok et qui mieux que les utilisateurs peuvent validerez entériner le format ?

La réponse d’insta à ce sujet est claire : si vous ne publiez pas 1 reels par semaine vous serez pénalisés

Cas pratique : Je poste un reels le Lundi, pendant 1 semaine, mes posts bénéficieront d’une prime de sympathie

Instagram évoque même le fait que le rythme idéal serait de 4 à 7 reels par semaine.. L’équivalent de ce qu’une marque bien installée sur la plateforme fait en Story.
INsta dispose d’une team entière qui scrute les reels pour trouver des pépites à mettre en avant et le Recyclage TikTok n’est pas une option !

Le mot d’ordre: Cohérence et persistance

Le tout c’est de tenir sur la durée et d’être réguliers dans l’effort. Ex: Un post le lundi, le jeudi et le samedi ou un reels tous les mercredis, ou 2 stories par jour. Suivre les horaires de publication appropriées.

Alors à quelle fréquence il faut publier sur Instagram ??

La quantité idéale et très surréaliste de publications de chaque type par semaine selon instagram :

• 3 post par semaine (y compris posts issus de reels et IGTV)
• 8 à 10 stories par semaine, de préférence +2 par jour
• 4 à 7 reels par semaine
• 1 à 3 IGTV par semaine

Si on doit être raisonnable, 2 à 3 posts par semaine, 1 à 2 stories par jour , 1 à 2 reels par semaine et un IGTV si on est chaud,

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Super Guest : MX Lyon | Animer un média 100% social et local

Épisode 510 : Nous avons l’honneur de recevoir dans cet épisode les copains du média MX Lyon. C’est donc un épisode un peu hors format et particulier puisque les deux fondateurs Lorris et Ghislain nous raconte leur média 100% Local et 100% digital !

Imaginez un media local de qualité, 100% digital, 100% vidéo, 100% pensé et produit pour les réseaux sociaux… C’est le pari génial que se sont lancés Lorris et Ghislain les deux fondateurs du Media MX. Une véritable petite pépite made in Lyon et qu’on avait très envie de vous présenter ce matin.

_

MX Lyon c’est d’abord une certaine communauté :

Le média Lyonnais compte 16,3k abonnés sur Instagram.

Mx Lyon c’est 39k personnes abonnés à la page Facebook !

Mais c’est aussi une page Linkedin, un compte Twitter et même une chaine Youtube.

Tout est centralisé autour de leur site internet.

_

Lorris et Ghislain nous raconte l’histoire de MX Lyon, comment ils ont construit ce projet.
Il nous explique comment il ont démarré sur Facebook, comment ils ont voulu basculé vers le site pour au final se developper plutôt sur les autres plateformes sociales !
Ils questionnent aussi la question de la posture journalistique, le basculement vers le slow content, l’ancrage local…

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Social Media x SEO : quand les disciplines se complètent pour le bonheur des marques

Épisode 509 : Le débat est vieux comme Facebook et la question a déjà été tranchée il y a fort longtemps. Le social media n’a pas d’impact direct sur votre SEO, enfin pas sur le référencement naturel de votre site, mais dans les SERP c’est une autre histoire !

En 2021, les disciplines n’auront jamais été aussi étroitement liées. Les moteurs de recherche des réseaux sociaux se complexifient, les profils réseaux sociaux trustent les premières places de Google et Google vient d’annoncer qu’il allait désormais indexer un certain nombre de contenus social media additionnels.

Les réseaux sociaux n’ont pas d’impact direct sur le ranking de votre site Internet mais un impact important sur la visibilité de votre marque dans le moteur de recherche

Vos profils sociaux influencent définitivement le contenu de vos résultats de recherche. En fait, les profils de réseaux sociaux figurent souvent parmi les meilleurs résultats dans les listes de recherche de noms de marque.

Ce que l’on constate aujourd’hui :

Sur Facebook
Si vous recherchez le nom de votre marque sur Google Images il y a fort à parier que vous tombiez sur des images de votre compte Facebook. En effet certaines d’entres-elles y sont référencées. C’est du netlinking direct !
J’ai fait le test en tapant Ipone par exemple et j’ai trouvé la dernière photo de couverture que l’on a mise à jour idem pour Espace Emeraude, en recherchant Espace Emeraude Facebook, je retrouve sans trop de mal plusieurs contenus.

Sur Pinterest
On avait déjà abordé les atouts de Pinterest en terme de netlinking, c’est le seul réseau connu sur lequel on peut intégrer à chaque post un lien sortant, ce qui forcément peut générer du traffic direct vers votre site, donc traffic = SEO.

Sur Youtube
Alors tout le monde ne le considère pas comme un réseau… MAIS il n’en reste pas moins et comme tout bon produit 100% Google, ses contenus sont très bien indexés et intégrés aux moteurs du monde entier

Sur Linkedin,
A la surprise générale, les SERP peuvent parfois faire ressortir votre page entreprise Linkedin au dessus de votre site web ou de votre blog d’actualités.

Pour s’en convaincre une petite recherche rapide sur le mot clé JUNIQE.

La marque de décoration française. En 1ère page de Google on y trouve un board Pinterest et le lien direct vers la page Facebook de la marque.

Même chose évidemment avec le Slip Français.

Sur la 1ère page de Google on retrouve la page Facebook de la marque ainsi que son compte Linkedin.

Quelques astuces pour faire remonter ses profils médias sociaux dans le Moteur de recherche

1 – Réfléchir SEO dans le nom de ses profils et ses bios

2 – Soigner ses légendes et le nom de ses fichiers images

3 – Utiliser la force de Pinterest

Google va référencer les vidéos Instagram et TikTok

Pour aller plus loin le contenu social media lui même est aussi de plus en plus référencé dans Google. On pense forcément à Google Image qui embarque avec lui un paquet de contenus issus de Pinterest pas exemple.

Plus fort, fin Décembre 2020, Google annonçait procéder à un certain nombre d’ajustements sur son application mobile pour désormais afficher les vidéos Instagram et TikTok.

Cela ressemble très fortement à l’intégration des tweets dans Google. Cette fonctionnalité est disponible depuis 2015 et affiche directement dans le moteur de recherche un certain nombre de tweets en accord avec vos requetes.

Il en sera donc bientôt de même avec les vidéos Instagram et TikTok qui auront la particularité de pouvoir être lu directement au coeur du moteur de recherche sans basculer sur la plateforme social media.

Pour l’heure, la fonctionnalité n’est disponible qu’à un nombre restreint de personnes et uniquement pour certains mots clés.

source

Les contenus vidéos issus de Facebook et Twitter sont déjà largement référencés dans l’onglet vidéo de Google

Si vous cherchez Le Super Daily dans l’onglet vidéo de Google vous tomber sur des vidéos issus du site web lesuperdaily.com mais aussi beaucoup de contenu en provenance de Youtube et Facebook.

Intégrer correctement vos # de marque dans vos tweets

AUjourd’hui google intègre des tweets sur certaines recherches de # . Par exemple si je tape #socialmedia, je tombe en première position sur un tweet de Patrice Hillaire ! Bien joué Patrice !!
On remarque là une fois de plus une corrélation entre les 2 univers mais on voit surtout que la recherche par # qui est largement démocratisée dans le monde et le sera encore plus pour les générations futures, permet de se positionner à la très convoitée première place de google avec … un tweet —

Peut on imaginer le référencement prochain des guides Instagram ?

Si il y a un sujet autour des contenus vidéos on peut aussi parler du référencement des contenus texte dans le moteur de rceherche.

A ce titre les guides Instagram offrent sur la papier tout ce qu’il faut pour être une référencables à l’avenir par Google : beaucoup de texte, une URL ses friendly, une version desktop… Peut-être une feature à l’avenir…

——

De son côté Instagram fonctionne de plus en plus comme un moteur de recherche et intègre les keywords dans son search

En Novembre 2020, Instagram a annoncé une mise à jour de sa fonctionnalité de recherche qui donne aux utilisateurs la possibilité de rechercher des mots-clés spécifiques, au lieu d’être limités aux profils et hashtags.

Ce n’est peut-être pas la mise à jour la plus «sexy» de la plate-forme, mais c’est une mise à jour qui connfirme un rapprochement entre SEO et SMO.

L’outil de recherche par mot-clé d’Instagram va permettre de trouver des mentions de marque que vous avez peut-être manquées auparavant parce que votre client ne vous a pas tagué ou utilisé le hashtag de votre marque.

Le déploiement de la fonctionnalité est en cours.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Nos prédictions Social media pour 2021 !

Épisode : Regardez qui se pointe dans vos oreilles entre la dinde et le foie gras… c’est le Super Daily ! Et on débarque avec nos prédictions Social Média pour l’an 2021 !!

Retour sur nos prédictions 2020

  • Facebook lance une plateforme de podcasts > FAUX

  • Moins de feed plus de curation > Pas FAUX

  • 2020 sera l’année du social commerce / on attend toujours le déploiement complet de Facebook et Instagram shopping > FAUX (mais on y était presque)

  • Le social global c’est fini > Ça a bien changé quand même

  • GMB se rapproche des utilisateurs et d’une plateforme de social media > Votre correspondant est occupé, veuillez revenir en 2021

  • Pinterest va devenir une plateforme incontournable pour les marques en 2020 ! VRAI, Dans son Predicts de 2020, Pinterest s’adresse directement aux marques

  • Tik Tok sera la plateforme de 2020 > Alors ça c’est pas faux du tout ! CF les 100 épisodes sur le sujet

Nos prédictions Social media pour 2021

La réalité augmentée sur les réseaux

La réalité augmentée va être une énorme tendance de 2021. Et quand je parle de réalité augmentée j’englobe avec le social Gaming et la réalité virtuelle.

On l’a vu ces derniers temps monter de plus en plus, l’importance du social Gaming chez les plus jeunes générations.

Fortnite a été le Game Changer de cette nouvelle tendance.

On le savait Facebook investit fort dans le social Gaming et la réalité virtuelle. Facebook a connu une forte augmentation de ses ventes 2020 autour de son casque Oculus.

Le confinement a augmenté l’appétence du public pour ce divertissement à la maison.

Facebook a aussi légèrement baissé ses prix ce qui est en fait des options beaucoup plus accessible que par le passé et attention Facebook sort ses lunettes en 2021.

Facebook a annoncé que ses lunettes de réalité augmentée portable, Project Aria, serait disponible cette année !

À côté Apple travaille aussi sur le développement de ses propres lunettes de réalité augmentée et espère pouvoir les sortir dans le même timing.

Facebook fait équipe avec les fabricants de Ray-Ban pour consorts l’appareil : Essilor Luxottica.

Est-ce que Facebook horizon va voir le jour en 2021 ? C’est en tout cas le grand objectif de Facebook, une plate-forme complètement immersive où vous suivez votre avatar en connexion avec vos amis au milieu de plein de petits jeux.

Et du côté de Apple on sait que le développement de leurs propres lunettes sont sûrement en lien avec Snapchat.

Snapchat a déjà travaillé par exemple avec Apple sur l’iPhone X, rien est sûr, mais il y a de grandes chances que les deux travaillent main dans la main sur ses lunettes de réalité augmentée.

La chasse à la fake news continuera de plus en plus sévèrement et de nombreux réseaux abandonneront leur promesse de liberté initiale

À l’heure actuelle, tous les réseaux majeurs ont mise en place des règles pour le contrôle des Fake News.
Tantôt des avertissements, tantôt une modération, tantôt un système de signalement..
Et j’ai peur de voir tout ça se transformer en over-contrôle, un système où vouloir faire trop bien amène à trop de restrictions.?
Par contre on pourra voir d’autant plus de reportages à la limite du complotisme mais politiquement corrects > Social dilemma / complot covid

2021 sera l’année du social commerce

On l’avait annoncé pour 2020, mais cette fois c’est certain ce sera pour 2021.

D’ailleurs les choses sont déjà bien lancé de ce côté avec sur Instagram, TikTok, Snapchat et Pinterest de plus en plus de fonctionnalité orienté e-commerce.
Emarketer prévoit d’ailleurs une nouvelle hausse de 35% du commerce social l’année prochaine.
Instagram en première ligne sur le social commerce en 2021
Je pense qu’Instagram va chercher à poursuivre le développement de ses outils de shopping afin d’encourager davantage les achats infeed. On devrait voir du shopping de partout : dans les posts, dans les IGTV, dans les live, dans les Reels et même a mon avis très vite dans les posts vidéo.
Attendez-vous à ce qu’Instagram ajoute très vite checkout à son artillerie et là ça va faire mal.
Instagram est déjà l’endroit où beaucoup de gens vont pour découvrir de nouveaux produits et marques, et ses options d’achat avancées pourraient ouvrir toute une gamme de nouvelles possibilités.
2021 devrait voir l’émergence du commerce conversationnel et du Live commerce

Le commerce conversationnel

Le commerce conversationnel (ou c-commerce) consiste en une conversation entre un individu et une entreprise, que ce soit par discussion instantanée ou par téléphone, dans le but d’encourager l’achat de biens ou de services.

Le Live commerce
Est déjà largement répandu en Asie et ils e pourrait bien qu’en 2021 on assiste à l’essor de se nouveau format de contenu. D’autant que les plateformes Facebook et Instagram intègre depuis peu des fonctionnalités social commerce aux lives.

CrossSocial X Events et Séries

On verra encore plus de séries ou d’événements qui joueront le jeu du 100% social car les gens se rapprochent encore plus. Le déploiement social media exceptionnel de la série La Flamme était je l’espère un début !

Les réseaux: un espace de liberté

Je fais aussi le pari qu’en 2021 les réseaux sociaux vont devenir un espace de liberté encore plus important pour les citoyens.

On a souvent tendance à penser que les réseaux sociaux sont néfastes, qu’ils collectionnent les informations personnelles sur vous et qu’ils vous contrôlent même.

Moi je prends le contre-pied, je pense que les réseaux sociaux sont parmi les plus grands espaces de liberté que nous avons en tant que citoyen.

Alors oui effectivement les réseaux sociaux surveillent nos faits et gestes sur leur plate-forme, collectionnent les données personnelles, mais dans un seul but : nous vendre plus de choses.

Et je fais le constat qu’en 2020 les réseaux sociaux ont quand même accompagné des mouvements sociaux de grande ampleur. Black Lives Matter, Metoo…

Les mouvements sociaux pour l’égalité des droits !

Je trouve d’ailleurs intéressant le rapport aux violences policières.

Alors que dans le monde réel il y a une loi qui prévoit l’interdiction de filmer la police, et qui remet en cause certaines libertés individuelles et la liberté de la presse, dont celle d’informer. On voit que du côté des réseaux sociaux le mouvement n’a jamais été aussi fort.

On se souvient aussi que les réseaux sociaux avaient déjà joué un rôle prépondérant dans les révolutions des pays arabes, en 2011 ! C’est vieux déjà !

Il y a aussi les gilets jaunes par exemple, ou même nuit debout. Autant de mouvements qui sont ancrés par leur histoire dans les réseaux sociaux.

Je trouve qu’aujourd’hui les plates-formes sociales donnent un espace de liberté de discours, un espace pour informer aussi, qui défie tout autre support.

Les plates-formes n’existent pas seulement pour nous surveiller, ou pour nous vendre des choses, elles sont aussi un lieu où la démocratie se fait ou la parole de chacun peut avoir une place.

C’est pour ça qu’en 2021 les réseaux sociaux vont être encore la place où nous verrons de grands mouvements naître.

En 2021, on devrait voir encore plus de lives

En 2019, une vidéo Facebook sur cinq était en direct . En mai de cette année, les utilisateurs de YouTube ont passé au total 284 heures à regarder des vidéos en direct .

source

En 2020, de nombreuses marques ont été contraintes de virtualiser leurs conférences ou leurs événements. Créant de nouvelles habitudes et la quantité de contenu disponibles en live a explosé.

En 2021 la tendance devrait s’accentuer avec une multiplication des feux de camps. Aujourd’hui on peut faire du live en one to Few dans Zoom mais aussi en one to Many dans Facebook, Instagram et bientôt Twitter.

Dans la même lignée je prédis que Twitch devrait continuer à prendre son envol et s’ouvrir à davantage de thématiques hors gaming.

source

2021 sera l’année du mème

Les tendances 2020 qu’on ne veut plus voir en 2021 !

Les posts pute à clic sur Linkedin.

Ces publications où quelqu’un habituellement sérieux que vous avez l’habitude de suivre demande tout d’un coup à ces abonnés de voter pour X ou Y raison avec les smileys de réaction !
Mince alors ! On est pas sur Facebook

Marlène Chiappa sur TikTok

C’est quand même la ministre délégué auprès du ministère de l’intérieur chargée de la citoyenneté qui prend la parole sur TikTok. Jusque-là pourquoi pas.

On a déjà vu Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon venir sur cette plate-forme.

Ce qui me dérange c’est les politiques qui veulent se la jouer trop cool en adoptant les codes d’une plate-forme qu’ils ne maîtrisent pas du tout.

Ça a été bien sûr un gros flop !

Les mécaniques de jeu concours tordues sur Instagram

Enregistrer ce post. Partager à 17 amis.

Publier 5 stories en tapant 22 marques.

Une campagne d’élections présidentielles Françaises aussi emmerdante que celle des US

Les posts masqués en stories Instagram

Avec le fameux tap to see.

On ne devrait pas avoir à ruser pour inviter les users à se rendre sur un post. Il y a plus à jouer dans le contenu du post et notamment les wordings.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !