Épisode 458 : Et si le plus important ce n’était pas les diplômes ou les compétences techniques mais votre bagout et votre savoir-être.

Bien entendu, un responsable Social Media doit maîtriser parfaitement les bonnes pratiques de l’écriture Web, du SMO (Social Media Optimization) et connaitre sur le bout des ongles le fonctionnement des algorithmes utilisés par chaque réseau social.

Mais tout ça ça s’apprend. Plutôt vite d’ailleurs. Et puis, techniquement le social media évolue tellement vite que vos hard skills ont une durée de vie très faible.

Soft skills vs Hard Skills

Les hard skills, ses sont des compétences tangibles que vous apportez réellement. Savoir programmer un post social media dans un logiciel, maitriser photoshop, être certifié Facebook Ads. Ce sont des compétences qui exigent que vous développiez un certain niveau de compréhension, de productivité ou d’efficacité pour revendiquer une expertise.

Les soft skills se sont ces traits de personnalité qui rendent une personne différente d’une autre. Les traits de caractère qui font partie de votre personnalité. La différence est que ceux-ci sont subjectifs.

——

Pour travailler dans le social media, il faut avoir le Le bon mix

Alors bien entendu il faut aussi des compétences techniques :

Une bonne maitrise technique du copyrighting
Connaitre les logiciels
Savoir faire des stats et les analyse

Mais il y a aussi un certain nombre de soft skills qui sont totalement indispensables si l’on souhaite travailler dans le social media.

A ce sujet, ce sont majoritairement elles qui feront pencher la balance en votre faveur lors d’un entretien d’embauche. En effet, beaucoup de recruteurs, notamment dans le marketing, partent du principe qu’il est plus facile et rapide de combler des lacunes sur une compétence technique que de faire évoluer les soft skills d’un candidat.

——

1 – L’empathie

L’empathie, c’est la capacité à ressentir les émotions de quelqu’un d’autre, arriver à se mettre à la place d’autrui. C’est le soft skill par excellence.

ET si il y a bien une compétence à avoir quand on souhaite travailler dans le social media c’est l’empathie. C’est presque marqué dans le titre. SOCIAL media.

——

2 – La curiosité

Tout va tellement vite qu’il n’y a pas de place pour le ronron et la routine.

Il faut être curieux. Etre en veille constante sur les tendances, les nouveautés et ne pas avoir peur de tester au plus vite.

Chez Supernatifs par exemple, Nous recherchons vraiment des profils qui sont au fait de l’évolution de la société. Le social media, c’est l’une des industries qui évolue le plus rapidement, et nous souhaitons des filles et des garçons qui ont les yeux et les oreilles bien ouvertes. On souhait qu’ils soient captivés par les évolutions qui se passent dans notre société.

Si on regarde à quoi ressemblait les réseaux sociaux il y à 3 ans et ce qu’ils sont aujourd’hui, le monde entier à changer… C’est dingue !

Comment être une personne plus curieuse: 7 conseils pour devenir un apprenant à vie

——

3 – Capacité d’adaptation

Evidemment quand les choses vont vites il faut aussi savoir s’adapter rapidement.

Il y a 3 ans, les réseaux sociaux étaient principalement centré autour de contenu textes et images. Et puis tout à coup la vidéo à exploser. Il ya 3 ans, tout était quasiment au format 1§:9ème maintenant il faut revisiter les standards et apprendre à créer du contenu au format vertical.

C’est génial, passionnant et ça nécessite un gros sens d’adaptation.

4 – Sens des affaires

Savoir générer des likes et des partages c’est très bien.

Comprendre comment les réseaux sociaux s’intègrent à l’ensemble de la stratégie d’entreprise, c’est encore mieux !

Pour travailler dans le social media il faut avoir le sens du business et avoir une bonne vue d’ensemble des différents leviers pour une marque : comment on fidélise, comment on crée de la préférence de marque,

——

L’exemple de Google

Ce n’est pas seulement de la théorie. Un paquet de grosses maisons dont notamment Google, prêtent de plus en plus attention aux soft skills.

En 2017, Google a d’ailleurs publié les résultats d’une étude interne (Project Aristote ).

Cette étude compare différentes équipes de travail pour déterminer celles qui sont les plus innovantes et les plus productives.

Ils ont constaté que leurs meilleures équipes n’étaient pas uniquement composées de data scientists et d’ingénieurs. Leurs équipes les plus efficaces étaient des groupes interdisciplinaires d’employés dotés de solides soft skills. Le groupe a d’ailleurs fait ressortit 3 soft skills permettant plus de productivité : l’empathie, le sens de la communication et la force de collaboration.

Améliorer ses soft skills c’est un travail en continu

Le développement des soft skills est un processus qui se poursuit tout au long de sa carrière.

A ce titre, il ne faut pas confondre soft skills et traits de personnalité. La différence, c’est que les traits de personnalité sont immuables. Tandis que les soft skills se travaillent.

Savoir communiquer, avoir du leadership, ce n’est pas inné. Il ne faut pas perdre confiance si on n’a pas ces soft skills car ce sont des compétences qui se développent.

Un test d’intelligence émotionnelle en ligne proposé par le chercher Christophe Haag.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !