Episode 117 : Whatstabook est le grand projet de Facebook pour 2019. L’unification des ses trois grandes plateformes de messagerie : Facebook Messenger, Instagram Direct Message et WhatsApp. On vous explique dans cette épisode ce que pourrait être cette unification et ce qu’elle peut provoquer pour les utilisateurs comme pour les marques ! Nous faisons un peu de Social Media fiction !

Facebook possède trois des plus importantes messageries instantanées de la planète : WhatsApp, Instagram et Messenger, qui représentent 2,6 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde. Mais voilà, ces applications ne communiquent pas entre elles.

Et figurez vous que Mark Zuckerberg a un grand projet : unifier les infrastructures de ces mastodontes du chat.

Le programme devrait être achevé d’ici à la fin de cette année ou au début de 2020

Attention, il ne s’agit pas de fusionner les applications…

Zuckerberg rassure sur les questions de sécurité. 
Un écosystème crypté de bout en bout

Zuckerberg a également ordonné que les applications incorporent toutes un cryptage de bout en bout. Une étape majeure qui empêche les messages d’être vus par quiconque, à l’exception des participants à une conversation.

Dans un communiqué, Facebook a déclaré vouloir « créer les meilleures expériences de messagerie possibles; et les gens veulent que la messagerie soit rapide, simple, fiable et privée.

Une initiative qui soulève des questions de confidentialité##

Le plan d’intégration soulève des questions de confidentialité en raison de la manière dont les données des utilisateurs peuvent être partagées entre les services. 

WhatsApp n’a actuellement besoin que d’un numéro de téléphone lorsque de nouveaux utilisateurs s’inscrivent. Contrairement à Facebook Messenger et à Instagram, WhatsApp ne stocke pas les messages et conserve un minimum de données utilisateur. 

En revanche, Facebook et Facebook Messenger demandent aux utilisateurs de fournir leur vraie identité. 

Faire correspondre les utilisateurs de Facebook et Instagram aux comptes WhatsApp permettrait au Groupe Facebook de détenir à peu près toutes les infos de contacts d’une personne…

Marc Rotenberg, président et directeur exécutif de l’EPIC (Electronic Privacy Information Center), a déclaré vendredi que le changement serait « un résultat terrible pour les utilisateurs d’internet« . Il a exhorté la Federal Trade Commission, l’ autorité de contrôle de la confidentialité des États-Unis , à « agir maintenant pour protéger la vie privée et préserver la concurrence.« 

Facebook face aux lois antitrust

Le représentant Ro Khanna, démocrate de Californie, a critiqué le changement pour des raisons antitrust.

« C’est pourquoi les acquisitions d’Instagram et de WhatsApp par Facebook auraient dû faire l’objet de beaucoup plus d’attention, ce qui apparaît désormais clairement comme une fusion horizontale qui aurait dû déclencher un contrôle antitrust« , a-t-il déclaré dans un message publié sur Twitter . « Imaginez à quel point le monde serait différent si Facebook devait concurrencer Instagram et WhatsApp.« 

Facebook souhaite accroître encore davantage la fidélisation de ses utilisateurs

En assemblant l’infrastructure des applications, Facebook espère accroître son utilité et maintenir l’engagement des utilisateurs pour son écosystème. 

Cela pourrait réduire l’appétit des gens pour les services de messagerie concurrents, comme ceux proposés par Apple et Google. 

Une ouverture vers de nouveaux produits publicitaires ?

Zuck affirme son autorité

L’année 2018 a été très compliquée pour Mark Zuckerberg et les rumeurs de son éviction au post de CEO de Facebook sont de plus en plus récurrentes.

Avec cette annonce, Zuck impose son autorité sur les unités qu’il avait autrefois promis de laisser évoluer indépendamment du géant Facebook.

Au moment des acquisitions, M. Zuckerberg avait promis à WhatsApp et à Instagram une grande autonomie par rapport à leur nouvelle société mère. 

Nous avons maintenant une explication aux récents départs des fondateurs d’Instagram et WhatsApp.

Les fondateurs de Instagram, Kevin Systrom et Mike Krieger, ont quitté la société brusquement l’automne dernier. Les fondateurs de WhatsApp, Jan Koum et Brian Acton, sont partis pour des raisons similaires.

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Contact : bonjour@supernatifs.com



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !