Episode 166 : Après les différents scandales d’achat publicitaire massif par des organisations politiques et les nombreuses récriminations autour de l’opacité de sa plate-forme publicitaire, Facebook met sérieusement l’accent sur la transparence. En cette fin de premier trimestre 2019, Facebook fait évoluer plusieurs outils, et lance de nouvelles fonctionnalités pour plus de transparence, et cela concerne tous les annonceurs, pas uniquement les formations politiques

[Ad Library][1] : Une nouvelle bibliothèque de publicités

Facebook lance une nouvelle bibliothèque de publicités. Une énorme base de données de toutes les publicités diffusées par toutes les pages présentes sur Facebook.

Comment ça marche ?

Vous vous connectez sur la plateforme dédiée. Vous utilisez le moteur de recherche et cherchez la page Facebook pour laquelle vous souhaitez obtenir des informations. Et là, vous avez une mine d’infos à porté de main.

Un accès à toutes les publicités actives pour la page Facebook

Toutes les publicités actives pour la page sont visibles.Y compris celle avec des ciblages très spécifiques (comme les annonces remarketing) par exemple.

Ces infos étaient depuis quelques mois visibles que depuis l’onglet « Infos et annonces » des pages FB. Désormais tout est beaucoup plus simple.

Vous y trouverez le visuels de l’annonce, le texte de statut l’accompagnant ainsi que le lien de destination. Autre information intéressante, l’âge de la publicité. Depuis quand est-elle en ligne ?

En quoi c’est intéressant ?

Selon un rapport d’Emarketer, la publicité sur les réseaux de médias sociaux sera plus importante que sur tout le marché de la publicité télévisée d’ici 2020.

Dans un marché qui devient de plus en plus saturé et dans lequel les budgets vont grandissants, connaître ce que font ses concurrents devient vital !

Avec son Ad Library, Facebook met à disposition des marques un outil de benchmark jusqu’à présent inexistant.Que disent mes concurrents ? sur quoi communiquent-ils ? Quels efforts publicitaires font ils sur la plate-forme ?

Des informations intéressantes sur les pages Facebook

La bibliothèque de publicités Facebook offre aussi d’autres infos intéressantes sur les pages.

Il affiche notamment les dates de création de page, les éventuelles fusions avec d’autres pages, les changements de nom de page, et l’emplacement de la gestion d’une page.

À titre d’exemple Panzani

Marque française, rappelons le.

On apprend que parmi les 715k abonnés à sa page Facebook, il y a en réalité un certain nombre de pages régionales derrières. Panzani Belgique, Panzani Tunisie, Panzani, République tchèque…

C’est une info intéressante et difficile à obtenir sur la plate-forme Facebook. Ça permet de relativiser les vanity metrics de vos concurrents par exemple.

Quand on regarde Panzani Vietnam, on obtient des infos intéressantes sur la typologies de produits qui sont travaillés en publicitaires (produits très différents du marché français).

Autre exemple intéressant avec le PSG

On obtient une information intéressante sur le pays de résidence des personnes gestionnaires de la page Facebook. On apprend par exemple qu’il y a 73 personnes différentes qui sont gestionnaires de la page !

52 sont en France, 14 au Royaume uni, 3 au Brésil et personne au Qatar !

Facebook Ad Library est surtout une réponse au scandale de Cambridge Analytica !

L’amélioration de la transparence pourrait permettre aux enquêteurs, aux journalistes ou à n’importe qui de jouer le rôle de chien de garde pour s’assurer que les publicités ne sont pas utilisées à mauvais escient pour répandre des informations erronées, exacerber les polarisations

Si quelqu’un remarque une campagne qui tente de convaincre les gens qu’il peut voter par SMS, que le pape a approuvé la candidature de Laurent Wauquiez ou qui attise délibérément la colère pour stimuler l’engagement, il peut signaler les publicités à Facebook pour suppression directement depuis la plateforme.

Facebook Ads Library permet de connaitre précisément les montants publicitaires dépenses à des fins politiques

Exemple avec Joe Biden : On y apprend que depuis le mois de mai il a dépensé 45k sur la plateforme.

On peut y voir les publicités actuellement actives mais aussi les publicités inactives (avec jusqu’à 7 ans d’antériorité)

Autre chose intéressante, la page de Marine Lepen et du Rassemblement National, a un administrateur en Italie. C’est d’ailleurs la seule page de parti politique en France a avoir un administrateur qui n’est pas en France !

Par ailleurs, des mesures renforcées à l’approche des élections européennes

Dans le souci d’empêcher une nouvelle fois les ingérences étrangères, Facebook applique des règles plus strictes en matière de publicité dans l’Union européenne avant les élections européenne. 

Toute personne souhaitant acheter des publicités politiques dans la région doit être autorisée à les diffuser. Facebook leur demandera de présenter des documents prouvant leur identité et effectuera également des contrôles techniques pour confirmer leur emplacement. 

En outre, toutes les publicités politiques dans l’UE seront étiquetées avec une divulgation « payée par », afin que les électeurs puissent voir clairement qui a acheté l’annonce et quelles sont leurs coordonnées.

Des rapports téléchargeables

Et à la mi-mai, Facebook diffusera quotidiennement des rapports téléchargeables sur Ad Library. ainsi que mensuels et trimestriels au lieu de seulement hebdomadaires comme il le fait actuellement.

Une API dédiée spécifiquement à Facebook Ad Library !

Permettra à des tiers de compiler les datas. Donc par exemple à des journalistes de récupérer ces informations là pour les restituer dans des graphiques dymaniques et les rendre digestes auprès de la population.

. . .

Le Super Daily est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence de content marketing et social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Contact : bonjour@supernatifs.com



Partager cet épisode