Épisode 293 : C’est une tradition aux Etats-Unis, et elle le devient en France. Le Black Friday, « le vendredi fou », sa frénésie d’achat, ses remises et ses prix cassés. Cette opération commerciale se déroule le quatrième vendredi du mois de novembre, juste après Thanksgiving et en creusant un peu, on se rend compte qu’il n’est plus si populaire dans l’hexagone !

En chiffres :

  • L’an dernier, le Black Friday a généré 60 Milliards de dollars de dépenses, ce qui le classe devant Noël !
  • Déjà 6 ans d’existence en France
  • 64% des milleniums craquent au Black Friday
  • 55% des ventes se font en ligne
  • Aujourd’hui 60% des consommateurs français font des achats lors de ce Black Friday.
  • les 29 et 30/11 étant les 2 jours où les risques de fraudes et d’arnaques sont les plus élevés de l’année !
  • En France, le Black Friday est apparu au début des années 2010. Depuis, il s’est enraciné.Selon un sondage BVA-Orange, 95% de Français connaissent le Black Friday.

Le principe : Faire consommer à un maximum de gens, un maximum de choses en un minimum de temps. En utilisant des remises chocs (parfois douteuses)

——

Black Friday le paradis des besoins artificiels

Razmig Keucheyan, sociologue à l’université de Bordeaux, décrypte les nouvelles mythologies commerciales. Selon lui : « le capitalisme génère, notamment par la publicité et l’obsolescence programmée, des besoins artificiels, souvent aliénants et écologiquement non soutenables. »

60% des français possèdent aujourd’hui des vêtements qu’ils n’ont jamais porté.

Des baisses de prix discutables

En seulement 5 ans, les commerçants français ont réussi à imposer le Black Friday comme l’un des principaux événements promotionnels de l’année.

Mais cette opération commerciale poussée à grands renforts de publicité est-elle vraiment synonyme de bonnes affaires ?

Dans une étude publiée par l’UFC Que choisir, l’association précise que « tous rabais confondus, les prix n’ont baissé que de 7,5 % en moyenne, soit très loin des 50, 60 voire 70 % de réduction mis en avant par les marchands. »

Un cout sociétal et environnemental

Le constat ? Le vrai coût de cette journée est social et environnemental : les fabricants, les marques et les magasins ne sont pas correctement rémunérés, et la surproduction engendrée participe au dérèglement climatique.

——

Un symbole de sur consommation

De tels rabais prouvent bien que les marges réalisées par Amazon sont énormes en temps normal

Un impact écologique important

Amazon qui a popularisé ces soldes se retrouvent au coeur des critiques

On lui reproche notamment la destruction des invendus ou des retours produits.On parle de 3,3 millions de produits détruits en France par Amazon.

Certaines marques décident de ne pas jouer ce jeu là !

WedressFair

C’est sur la page Linkedin de Marie Nguyen, cofondatrice de WeDressFair que j’ai découvert cette campagne anti #BLACKFRIDAY, le. #BLOCKFRIDAY

WedressFair, c’est un concept store dédié aux belles marques éthique et d’ailleurs c’est Lyonnais.Comme leur cheval de bataille c’est l’éthique, c’est tout naturellement qu’ils se sentent concernés, ou plutôt indignés par le Black Friday.

Alors ils se sont imaginé une belle campagne intitulée #BLOCKFRIDAY, pour la résumer avec les phrases fortes qu’elle contient

  • Les seules bonnes affaires sont celles que l’on a déjà
  • La seule réduction qui compte c’est celle de nos déchets
  • Le seul bon plan qui compte c’est celui qui finit au lit

En signe de protestation, ce Vendredi, WeDressFair ferme son site (et sa boutique à lyon) mais propose d’apprendre à faire durer vos vêtements : ateliers gratuits de réparation et de lessive écologique, et bien d’autres choses !

A noter au passage un compte Insta de 12000 abonnés avec une belle énergie et une tonalité vraiment sympa« La mode éthique c’est moche »

Face à la frénésie de surconsommation, au gaspillage et à la pollution, près de 650 entreprises françaises ont décidé de ne pas céder aux sirènes du Black Friday.

Ces marques et enseignes qui veulent donner du sens à la consommation. Elles se sont regroupées au sein de l’initiative Fair Friday.

Faguo, Nature & découverte, Jimmy Fairly, Bergamotte…Des centaines de marques françaises ont décidé de boycotter le Black Friday.

Pour une raison simple : c’est une journée qui incite à une surconsommation déraisonnable.

Le collectif Make Friday Great Again souhaite redonner un sens citoyen et écologique à l’acte d’achat.

La marque Faguo

A l’initiative la marque Faguo, qui a déjà participé au Black Friday les années précédentes mais cette année elle dit non !

Et s’est rapprochée de marque amies pour créer un collectif « Make Friday Green Again ».Le collectif souhaite sensibiliser les clients à une consommation plus responsable.

Les membres du collectif ont envoyé des directives aux distributeurs, physiques et numériques (Amazon, par exemple), pour qu’ils ne bradent pas les prix sur leurs produits, mais sans garanties d’être exaucés. 

Nature et Découverte

Marque aussi membre du collectif Make Friday Green AgainPour Antoine Lemarchand (patron de la marque) Le Black Friday est contraire à la raison d’être de la marque.

A la place du Black Friday, l’entreprise a mis en place le Faire Friday. Une journée pour alerter sur al disparition des oiseaux. Là encore c’est une histoire de réduction mais cette fois-ci réduction la bio diversité.

18 000 sachets de graines seront offerts dans les magasins partout en France pour permettre aux oiseaux de passer l’hiver. En parallèle, la Fondation reversera à la Ligue de Protection des Oiseaux une somme correspondant au doublement de l’arrondi en caisse. Niveau promotions, Nature & Découvertes proposera tout de même des réductions… mais uniquement sur les produits ornithologiques (mangeoires, nichoirs…).

CAMECASH

Patron de game cash, une franchise de magasins spécialisés en jeux vidéo d’occasion

Philippe s’engage depuis plusieurs années dans l’économie circulaire et contre la sur consommation inutile générée par le Black Friday et cette semaine il nous a écrit un article très complet sur le sujet. De la naissance du mouvement à aujourd’hui

Pour lui, Le Black Friday à la française, c’est un mélange de tout ce qui se fait de pire.

« On a des opérations Black Friday cette année dans les Golfs, chez les cordonniers, les coiffeurs ou les manucures… C’est devenu l’archétype du marketing de la remise « 

On y apprend notamment qu’un site recense le nombre de morts causés par le black friday

#GREENFRIDAY

#Greenfriday > 148K publications

www.greenfriday.fr

le compte Instagram du collectif

Luttons contre le Black Friday ! Le Green Friday c’est une alternative à la #surconsommation pour se tourner vers une #consommationresponsable

Ce sont 400 structures adhérentes en gagées dans un mouvement en faveur d’une consommation responsable.

Et en cette période de Black Friday, des opérations éco responsables menées par Green Friday sont mises en place un peu partout en France > Lien vers la carte

Par exemple, Une friperie de Mulhouse : Pas de promotions le jour du Green Friday et 10% du CA de la journée sera reversé au Collectif éthique sur l’étiquette

Game Cash s’est d’ailleurs engagé auprès de Green Friday et propose des ateliers de réparation : Do It yourself

Un autre collectif #blackforgood

D’autres marques ont décidé de prendre le contre-pied de cette période de surconsommation en répondant à l’appel du #blackforgood. Ce mouvement réunit 70 entreprises qui souhaitent elles-aussi redonner un sens responsable et écologique à l’acte d’achat.

C’est le cas de Made.com, Jimmy Fairly, ou encore Oh My Cream.

Du vendredi 29 novembre au lundi 2 décembre, chacune d’entre elles reversera une partie de ses bénéfices à des associations luttant contre la déforestation, la pauvreté ou pour la protection de l’environnement. 

Certaines marques ont peut-être plus à perdre à faire le black Friday

——

La marque Horace et le Buy nothing day

Pour le Black Friday, l’entreprise qui vend des produits d’hygiène et de cosmétiques pour hommes, fermera son site ainsi que sa boutique pop-up à Paris.

Les équipes proposent une alternative radicale au Black Friday : le Buy Nothing Day – la Journée Sans Achat, en français.

Le Black Friday by Le Slip Français

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !