Épisode 353 : La mesure de confinement contre le COVID-19 vient d’être déclarée mais cela ne doit pas empêcher pas le lien social de se tisser. Si les réseaux télécom rencontrent quelques difficultés, les réseaux sociaux eux, continuent à rassembler !

Retarder, ralentir, écrêter la courbe épidémique provoquée par le coronavirus.

C’est le but des multiples mesures de confinement annoncées depuis quelques jours en France par le gouvernement.

Avec une dernière annonce faire hier : Tout le monde doit rester chez soi. Des mesures de confinements qui vont avoir un impact notable sur notre quotidien et notre vie sociale.

Avec le confinement, le trafic Internet explose

Télétravail et jeux en ligne : le coronavirus a entraîné un pic de trafic Internet équivalent à 2 millions de vidéos en une seconde. C’est le plus haut record jamais atteint par DE-CIX, carrefour mondial de l’Internet situé à Francfort.

En Italie, le trafic a augmenté de 70 % sur le réseau fixe après la fermeture des écoles, a indiqué la semaine dernière le directeur général de Telecom Italia, Luigi Gubitosi.

Selon CloudFlare (fournisseur d’infrastructure Internet), en Italie, l’utilisation des services de chat en ligne a été Multiplié par 3 , tandis que la quantité de trafic de streaming vidéo a doublé. Les visites sur les sites d’informations du pays ont augmenté de 30 à 60% et les jeux en ligne ont augmenté de 20%.

Source

Le confinement provoque un pic dans l’accès aux applications en Chine

Les téléchargements hebdomadaires d’applications en Chine ont atteint leur plus haut niveau dans les premières semaines de février, alors que les quarantaines imposées par les autorités pour contenir la propagation de Covid-19 (coronavirus) ont vu les gens se tourner vers leur téléphone pour lutter contre l’ennui et rester productifs

Au cours de la semaine commençant le 2 février, les téléchargements de l’App Store ont atteint 222 millions, une augmentation de 45% du trafic hebdomadaire typique tout au long de 2019. Les applications éducatives et commerciales arrivent en tête de liste.

Renforcement de la censure en chine

Il est courant en Chine que les géants d’Internet expurgent en masse des contenus considérés comme sensibles politiquement. Et cette épidémie de coronavirus a été l’occasion d’un net resserrement de la censure.

Suite à la vague d’indignation après la mort du médecin lanceur d’Alerte au Wuhan, les critiques envers les dirigeants et les appels a la liberté se sont fait ressentir, mais la censure a repris de plus belle pour étouffer l’information.
Une étude canadienne de Citizen lab montre que la Chine a censuré pendant des semaines toute référence au nouveau coronavirus. Plus de 500 Mots clés et phrases entières bloqués sur WeChat et YY (pneumonie, virus…)

Des happy hours digitales aux USA

Aux États Unis, des personnes ont suggéré l’idée d’organiser une «happy hour du télétravail » via le service de vidéoconférence Zoom. Ils ont tweeté un lien et environ 50 personnes se sont présentées pour plaisanter et montrer leurs animaux de compagnie et leurs bébés.

Ils ont recommencé le lendemain et 75 autres personnes s’étaient jointes au groupe

En Chine, WeChat devient le média grand public

Alors que les villes, les villages et les complexes résidentiels ont été fermés ou mis en place des couvre-feux, les médias sociaux ont joué un rôle central dans la communication de crise.

Les plates-formes de médias sociaux chinois, de WeChat et Weibo, à QQ, Toutiao, Douyin, Zhihu et Tieba, sont la bouée de sauvetage pour de nombreuses personnes isolées et effrayées qui sont confinées chez elles depuis plus de deux semaines, s’appuyant sur leurs téléphones mobiles pour accéder aux informations, socialiser, et commander de la nourriture.

Ces plateformes constituent les médias grand public dans la guerre contre le coronavirus.

Sur WeChat , la super application chinoise tout-en-un avec plus de 1,15 milliard d’utilisateurs actifs par mois, il n’y a eu qu’un seul sujet dominant: le coronavirus.

Le pianiste Germano – Russe Igor Levitt

a annoncé qu’il se produirait gratuitement sur Twitter par exemple. 

Pendant le confinement, Fortnite cartonne en Italie et confirme son statut de plate-forme sociale

Et en Italie, où la vie publique est au point mort car pratiquement tous les rassemblements ont été interdits, Fortnite est en effet en plein essor. Le jeu de tir Battle Royale, qui est rapidement devenu un lieu de rencontre virtuel pour les jeunes, est devenu si populaire en Italie que l’infrastructure Internet de l’entreprise est sous pression.

En Italie, l’appel « Pour que le pays ne soit qu’un immense concert »

C’est une formidable preuve que les réseaux sociaux sont un catalyseur de lien social

On a tous vue cette vidéo sur les réseaux. De italiens en confinement qui depuis leur balcon pousse la chansonnette.

Ils ont été appelés à jouer d’un instrument ou à donner de la voix pour que « pendant quelques minutes, (le) pays ne soit qu’un immense concert ».

Ils ont largement répondu présent: entonnant de la chanson de variété ou l’hymne national « Fratelli d’Italia », en couple ou enfant dans les bras, sourire aux lèvres ou doigt tendu vers les voisins parfois.

En Italie, encore  : « Tutto andra bene ! »

Répondant à une autre initiative très partagée sur les réseaux sociaux, des Italiens affichent sur leur domicile des dessins d’arc-en-ciel, accompagnés de cette phrase « Tutto andra bene ! » , soit « Tout ira bien ! ».

Le réseau peut-il tenir ?

Contraints de rester à la maison et de respecter les mesures de confinement imposées par l’épidémie de Coronavirus, les Français vont solliciter plus que coutume les réseaux.

D’où la question : faut-il craindre un risque de saturation et d’engorgement qui rende notre utilisation d’internet plus compliquée, voire impossible ?

Les opérateurs soutiennent que les réseaux sont dimensionnés pour absorber les pics de consommation, mais précisent qu’en cas de besoin, il sera nécessaire d’en appeler à la responsabilité numérique des Français.

Source

—-

Nous sommes des créatures sociales

Nous sommes des créatures sociales et nous sommes sur le point d’être privés d’une grande partie de cette socialisation.

Tout comme les retombées du coronavirus  menacent de provoquer une récession économique , il nous faut éviter une «récession sociale»: un effondrement des contacts sociaux.

Certaines plateformes assouplissent leurs règles pour plus de lien social.

Discord a augmenté la limite du nombre de personnes pouvant rejoindre un appel vidéo gratuit à 50 .

D’autres s’organisent et font du Co-Working par télétravail.

On constate déjà que le nombre de contenu publié en live sur Instagram ne cesse d’augmenter.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !