Épisode 841 : Vous aimez raconter de jolies histoires de marque pour embarquer vos consommateurs et créer du lien avec eux ? Mais connaissez-vous la différence entre Storytelling et StoryMaking ?

C’est une astuce vieille comme le monde. Je te raconte une belle histoire pour très vendre des trucs.

Le mythe de Steve Jobs et de son garage.

Michel et Augustin qui fabrique des Cookies dans leur cuisine.
L’histoire de Justine Huteau et la marque Respire.

Ce n’est pas avec un argumentaire réaliste qu’on vend le mieux, mais avec une « fiction » savamment orientée.

En gros je prend mon Why et je le transforme en histoire pour que ce soit mieux assimilé.

Cynique ? Non pas vraiment. Disons plus tôt que le storytelling est un réflexe naturel.

——

Le storytelling c’est un réflexe humain

Pourquoi ça marche ? Et bien par ce que le cerveau humain est fait de telle sorte qu’il retient mieux les histoires que les trucs complexes et chiffrés.

Cela s’explique par la science : lorsque nous sommes exposés à une histoire bien racontée, plusieurs hormones s’activent dans notre cerveau, entre autres la dopamine, l’oxytocine et les endorphines.

La dopamine est un neurotransmetteur généralement associée avec la sensation de plaisir et de satisfaction. C’est un peu notre hormone “feel good”

Aussi le storytelling permet de capter l’attention et de créer un lien émotionnel entre la marque et ses audiences.

——

Trop de storytelling tue l’histoire de marque

Le problème du storytelling est qu’il demande beaucoup de place pour exister. Il faut taper fort et souvent pour que l’histoire s’imprègne.

Dans un contexte d’hyper sollicitation le storytelling peine parfois à être audible.

Selon une étude de Red Crow Marketing un américain moyen voit entre 4.000 et 10.000 pubs par jour ! (Entre la télé, les affichages, les réseaux sociaux) Evidemment si on vous demande combien vous en avez vu dans la journée, vous auriez bien du mal à en citer 2 ou 3.

Evidemment dans se contexte d’hyper sollicitation, nos cerveaux se protègent et ne retiennent que les plus belles histoires.

Ou les histoires dont nous sommes les héros.

Le storytelling rencontre une limite de taille : c’est un monologue de la marque, alors que le consommateur est prêt à participer au processus de création.

——

Le storymaking va plus loin en transformant les récits en actions

C’est donc un mélange entre le storytelling et l’expérience client.

Avec le storymaking, vous ne racontez pas d’histoires aux audiences, ce sont vos clients qui les créent et les vivent avec vous.

C’est une chose d’écouter une histoire, passivement. C’en est une autre de faire partie de l’histoire d’une marque.

Non seulement écouter et se souvenir de cette histoire, mais aussi la vivre, la partager, la défendre et l’utiliser pour inspirer ses propres histoires.

En gros : proposez à vos audiences d’écrire l’histoire de marque avec vous

Quelques exemples ? Participez à un événement Red Bull et perpétuez la légende. Utilisez une GoPro pour faire du surf. Et surtout, racontez votre histoire sur les réseaux sociaux. Racontez votre expérience. Votre histoire !

C’est ça le storymaking.

RedBull : le cas d’école de la marque Storymaker

Au lieu de « raconter » son histoire à l’aide de la publicité, Red Bull transmet son histoire avec la création d’expériences hors du commun.

Quand tu peux assister en direct au premier vol en chute libre depuis l’espace. https://www.redbull.com/int-en/projects/red-bull-stratos

Quand RedBull organiser localement des compétitions saugrenues comme les courses de caisses à savon…

Lego qui propose un filtre Snapchat interactif que la communauté peut mettre à jour

Avec un filtre en réalité augmentée Snapchat géolocalisé, la marque Lego a transformé le centre de Londres en terrain e jeu interactif.

Chacun peut apporter ses propres constructions en lego au coeur de la ville.

L’expérience est mémorable et participative. C’est du story making.

Spotify et son recap de l’année : ça c’est du story making

Depuis 3 ans, le storytelling de Spotify a laissé place au storymaking.

Chaque mois de décembre, les utilisateurs peuvent partager sur les réseaux la rétrospective de leur année audio vécue dans l’application.

Ce sont les clients qui participent à l’écriture de l’histoire de marque, en partageant leurs expériences. Bonus, ils apportent spontanément de la visibilité à la marque.

Les marques et le Metaverse : une expérience de story making intéressante

Exemple avec Nike et son Metaverse : Nikeland.

Nikeland c’est un espace conçu sur Roblox.

Un espace virtuel au sein duquel les utilisateurs de Roblox peuvent se connecter et partager des expériences dans l’univers de la marque.

21 millions de personne ont accédé à la plateforme de Nike sur Roblox.

————

Évidemment si les mots “storymaking” ou “storydoing” sont nouveaux, la pratique était déjà là. Il s’agit surtout ici d’un changement dans l’approche.

L’histoire ne se fait plus d’un seul côté : elle n’est plus passive, elle est maintenant collective et participative.

——

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : supernatifs.com/. Ensemble, nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Ensemble, nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !