Youpi c’est lundi : Instagram chatbot et influence, Spotlight Snapchat, NPE Facebook, compte certifié Twitter & Romain Grosjean.

Episode 493 : Comme tous les lundis on vous présente les dernières grosses news Social Media. On parle de l’image du week-end avec Sebastien Grosjean qui est sorti d’une Formule 1 en feu, ça a fait le tour du monde des réseaux sociaux. On parle d’un micro chatbot Instagram, de Spotlight Snapchat, de la NPE de Facebook, des certifications sur Twitter et des collabs marque/influenceurs sur Instagram.

Chatbot Instagram

Instagram teste une nouvelle fonctionnalité de FAQ dans les directs messages pour les comptes pro.

Il semble que les marques pourront définir quatre questions qui seront affichées dans votre toute première interaction via la messagerie privée d’Instagram.

En gros quand un followers souhaitera m’envoyer un premier DM il lui sera proposé jusqu’à 4 questions déjà écrites.

L’idée est d’augmenter encore davantage le conversationnel en messagerie privée et d’offrir aux marques un moyen simple et automatisé de répondre aux questions les plus courantes.

Une fonctionnalité similaire est proposée sur Messenger, où les propriétaires de pages Facebook peuvent ajouter des options de réponse automatisée pour répondre aux questions courantes.

Plus d’infos de Matt Navarra ici

Spotlight Snapchat

On peut dire que dans cette année 2020, c’est vraiment TikTok qui instaure les nouveaux standards en social média.

Après Instagram qui a lancé le format Reels, c’est maintenant Snapchat qui lance une fonctionnalité du même acabit s’appelant : Spotlight.

Quand on parle d’un contenu de même format, on peut dire que Snapchat est largement un précurseur dans les vidéos verticales, mais qu’il se concentre là dans le déploiement d’une fonctionnalité musicale.

Le principe de Spotlight est très simple. C’est un nouvel endroit dans l’application Snapchat qui va réunir les meilleurs Snaps de la plate-forme. Un peu ce qu’on peut retrouver donc sur TikTok.

On retrouvera donc à cet endroit les Snaps les plus populaires mais qui peuvent être réalisés par des influenceurs comme par de simples utilisateurs.

À la différence de l’application chinoise les Snaps diffusés sur Spotlight ne seront pas ouverts aux commentaires publics, et quelqu’un qui a un compte privé pourra retrouver ses Snaps dans Spotlight s’ils ont vraiment bien marché.

Attention il y a une cerise sur le gâteau, puisque pour que les utilisateurs et créateurs de contenu envoient leurs meilleures vidéos sur Spotlight, Snapchat s’engage à verser plus d’un million de dollars par jour jusqu’à la fin de l’année 2020 à ceux qui auront les créations les plus virales.

La manœuvre est assez simple, Snapchat veux récupérer les meilleurs créateur de contenu sur sa plate-forme, alors qu’actuellement TikTok et peut-être la plate-forme la plus attirante pour les influenceurs.

Cette fonctionnalité est maintenant disponible dans de nombreux pays, puisqu’on la retrouve aux États-Unis, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Irlande, Norvège, Suède, Danemark, Allemagne et France.

Facebook sort une nouvelle application expérimentale aux US

On en avait déjà parlé à ce micro, Facebook dispose d’une petite armée de développeur et designers dont le travail est de concevoir des applications social media expérimentale. Cette division Fringe est aussi appelée le NPE.

La semaine dernière ce groupe de R&D a annoncé la sortie d’une toute nouvelle expérimentation qui s’appelle EGG.

E.gg est une application social media qui permet aux utilisateurs de créer des collages. Avec E.gg, vous pouvez organiser des images, des GIF, des formes et du texte dans des sortes de moodboard.

E.gg a été inspiré par l’esprit brut et exploratoire des débuts d’Internet: des GIF clignotants, des livre d’or bariolés et des pages Web perso clignotante.

« À l’époque, vous pouviez facilement créer des pages qui vous représentaient de manière unique . Il y avait quelque chose dans cette atmosphère qui était étrange et merveilleux. »

Plus d’infos sur de NPE Facebook ici

Depuis son lancement le NPE à sorti Paz moins de 10 application expérimentales et honnêtement aucun n’a réellement décollé. L’enjeu se situe d’ailleurs sans doute ailleurs pour Mark Zuckerberg.

L’équipe NPE essaie essentiellement de prendre une longueur d’avance sur la prochaine grande tendance social media.

L’équipe NPE utilise des informations internes, basées sur le suivi Facebook, pour glaner des informations sur les dernières tendances en matière d’usage, puis cherche à les transformer en nouvelles applications.

Le retour des comptes certifiés Twitter

À la fin de l’année 2017, Twitter avait suspendu son programme de certification et de vérification des comptes.

Une polémique avait éclaté avec des comptes d’extrême droite et de suprémacistes blancs.

Le but de la certification était de permettre de s’assurer de l’authenticité d’un compte d’intérêt public.

Twitter s’apprête à relancer son programme de certification.

Twitter a déclaré sur son blog :

« Nous prévoyons de relancer la vérification, y compris un nouveau processus de demande publique, au début de 2021. Mais d’abord, nous devons mettre à jour notre politique de vérification avec votre aide. Cette politique jettera les bases d’amélioration future en définissant ce qui signifie la vérification, qui est éligible à la vérification, et pourquoi certains comptes pourrais perdre la vérification afin de garantir que le processus est plus équitable. »

La plate-forme Twitter a décidé d’identifier 6 types de comptes susceptibles de pouvoir être certifié.

On retrouve d’abord le gouvernement, donc toutes les personnes faisant partie du gouvernement, les entités institutionnelles ou même les ambassadeurs ou encore porte-parole officiel.

Les entreprises, les marques et les organisations.

Les médias : donc on retrouve les agences de presse, les journalistes, les journalistes indépendants, en plus des médias traditionnels.

Le monde du divertissement qu’il soit institutionnel ou que ce soit des réelles personnes.

On retrouve aussi le monde du sport.

Et les activistes, ou les personnes influentes qui cherchent à informer le monde sur des causes socio-économiques, politiques et culturelles.
Autant dire que cette dernière catégorie sera la plus dure à définir.

Ensuite il y a quelques règles à respecter :

  • Il faut un profil rempli entièrement, photo de profil, bio, bannière !
  • Il faut avoir été connecté au moins une fois dans les six derniers mois.
  • Il faut avoir une adresse mail ou un numéro de téléphone confirmé relié à son compte Twitter. Et il faut avoir un compte qui n’a pas été verrouillé pour avoir enfreint les règles de Twitter au cours des six derniers mois.

Certains comptes ne seront donc plus certifié.

Je pense à nos amis les amoureux des animaux, puisque les comptes d’animaux ou de personnages fictifs ne pourront plus être certifiés sauf s’ils sont directement affiliés à une marque ou une entreprise.

Twitter va aussi mettre en place une possibilité de perdre sa certification.

C’est un gros changement puisqu’une mauvaise attitude sur Twitter pourra vous faire perdre votre petite certification.

Donc par exemple si vous usurpez l’identité de quelqu’un ou alors si vous ne respectez pas les règles de Twitter en publiant des tweets avec une conduite haineuse, un comportement abusif, ou une incitation à la haine… vous pourrez alors perdre votre certification.

Je trouve que c’est très intéressant d’avoir cette possibilité d’enlever la certification à un compte, puisqu’on sait que cette certification lui donne de l’importance. Donc c’est aussi une certaine responsabilité, on ne peut pas dire n’importe quoi lorsqu’on a obtenu la certification de Twitter.

En tout cas on devrait en savoir plus et en voir plus surtout au début de l’année 2021.

Mais je trouve que de manière générale Twitter a toujours une grosse réflexion autour de la manière dont elle gère ce qui se passe sur sa plate-forme.
Elle a été aussi en proie à de nombreuses critiques et polémiques par le passé et on sent qu’aujourd’hui la plate-forme veut mieux réfléchir la manière de modérer le contenu et de donner de l’importance à certaines personnes.

Instagram branded content ads

Instagram permet aux marques de créer des publicités directement sur le compte des influenceurs.

Instagram apporte des modifications aux publicités de contenu de marque, notamment en permettant aux annonceurs de créer des publications sponsorisées au nom des utilisateurs.

Les branded content ads ont été lancé l’année dernière pour permettre aux influenceurs d’identifier leurs publications quand elles sont sponsorisées par une marque.

Les annonces ressemblent à des publications organiques publiées à partir du compte de l’utilisateur, mais elles comportent une balise indiquant: « Partenariat payant avec… »

La mise en oeuvre de ce type de publicité était jusqu’alors plutôt fastidieuse et contraignant. Le contenu devait d’abord être publié en tant que publication organique par l’influenceur, puis la marque passait par Instagram pour promouvoir la publication en tant que publicité.

Instagram lance un nouveau processus où les annonceurs peuvent publier des publicités de contenu de marque sans que les influenceurs aient besoin de créer d’abord une publication organique.

Avec cette nouvelle fonctionnalité les marques pourront créer une annonce avec le propre compte du créateur et même la publier. Avec l’approbation de l’influences ou de l’influenceur, bien sûr.

Plus d’infos d’Instagram ici

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Bienvenue dans l'ère du contenu éphémère

Épisode 491 : Il y a d’abord eu les snaps, puis les stories et aujourd’hui, les contenus éphémères sont au coeur de toutes les plateformes. Ils traduisent un réel besoin des utilisateurs et ne doivent pas être mis de côtés par les marques !

Des contenus éphémères postés sur Snapchat qui disparaissaient au bout d’un certain temps ?
Une énigme à l’époque, personne ne voyait trop l’intérêt. Poster du contenu qui ne restera pas ? Pourquoi faire ?

Ensuite les stories sur Instagram avec une durée de vie là aussi de 24 h. Dans la foulée on a trouvé de la stories sur Facebook bien entendu mais aussi sur Linkedin.

Et puis, comble du comble, la semaine dernière [Twitter, annonce le lancement des Fleets[(https://lesuperdaily.com/episode/fleets-les-stories-a-la-sauce-twitter-sont-arrivees/) : du contenu éphémère avec une durée de vie de 24h.

L’idée qui est née dans Snapchat était peut être un peu folle au début mais elle a radicalement changé les réseaux sociaux. Pas de doute nous sommes en plein dans l’Ere du contenu éphémère.

En quelques chiffres

  • Snapchat compte 173 millions d’utilisateurs actifs par jour
  • Instagram Stories a 250 millions d’utilisateurs actifs par jour
  • Ensemble, ils représentent environ 18 milliards de vues de vidéos par jour
  • Les utilisateurs de Snapchat passent de 25 à 30 minutes par jour sur l’application. 
  • Pour Instagram, ce chiffre pass à 32 minutes.

——

Le contenu éphémère répond à un besoin des utilisateurs de s’extraire du définitif

Prendre la parole en publique ce n’est pas simple.

Assumer ses prises de paroles d’il y a 2 ans en arrière encore moins.

Ce que Snapchat a débloqué avec les snaps éphémère était un désir fort des utilisateurs de ne pas voir leurs actions numériques les suivre toute leur vie.

Pour les plateformes, les contenus éphémères permettent de proposer plus de contenu et donc de nous garder plus longtemps

Avec Instagram, les stories ont radicalement changé la matière dont nous utilisateurs consommons le contenu. Les actionnaires et les investisseurs s’en frottent les mains, la durée d’utilisation moyenne s’est largement accrue.

Désormais, nous consommons du contenu presque constamment.

Et ce contenu éphémère crée même chez les utilisateurs un besoin irrépressible de se reconnecter davantage à la plateforme chaque jour. On appelle ça le FOMO.

Ces contenus éphémères créent un sentiment d’urgence alimenté par la peur de passer à côté (FOMO).

Ces espaces de contenu éphémères sont aussi une aubaine pour les plateformes puisqu’elles offrent un nouvel inventaire publicitaire.

——

Pour les marques, le contenu éphémère est forcément déroutant et semble contre nature

Dépenser de l’argent pour produire un contenu qui ne restera pas : à quoi bon ?

L’objectif d’un investissement en communication n’est-il pas de nourrir durablement mon image de marque ?

Nous on veut du contenu every green !

Fin 2020, nombreuses sont les marques à n’avoir pas encore investi sérieusement le format Stories sur Instagram.

——

Quels sont les avantages du contenu éphémère pour les marques ?

Augmenter votre reach organique

Fidéliser vos audiences

Augmenter l’engagement

Le contenu éphémère a une durée de vie limitée, les gens sont plus susceptibles de le voir, de l’écouter et d’y réagir dès qu’ils le peuvent.

L’usage des stickers d’interactions dans le format stories en fait aujourd’hui le premier canal d’entrée pour le conversationnel.

Ce qui est fascinant avec les stories, c’est qu’en tirant parti de FOMO, elles créent un sentiment d’urgence – il n’y a qu’une fenêtre de 24 heures pour voir, répondre et partager, les utilisateurs sont donc poussés à agir. C’est un outil en or pour susciter des réponses immédiates et stimuler l’engagement.

Pour les marques c’est une opportunité de prendre la parole de façon plus riche

Le contenu éphémère peut présenter au public la personnalité derrière votre organisation. Étant donné que ce flux est séparé des flux principaux, vous pouvez publier du contenu qui n’est pas aussi léché et surtout qui n’est pas fait pour rester.

Les contenus stories donnent à vos clients la chance d’avoir un aperçu plus spécial et exclusif des coulisses de votre entreprise.


Le contenu éphémère offre aussi la possibilité de récupérer de l’UGC

Les médias sociaux sont une énorme opportunité de recueillir du contenu généré par les utilisateurs, et le contenu éphémère y contribue.

Un format populaire car accessible à tous et créatif / preuve par le format

On a tous vu l’un de nos potes se prendre pour un influenceur et faire des stories alambiquées et originales;
Est bien c’est là l’une des forces de ces contenus éphémères, ils sont aussi captivants que faciles à produire.
Ce n’est pas pour rien que l’on voit des tonnes de vidéos de tricks tiktok ou snapchat pour rendre ses stories encore plus stylées.

——

Quand le contenu éphémère de marques est amené à durer

——

Mais comme on vit dans un monde complexe, tout n’est pas binaire.

Un contenu éphémère peut être le point de départ d’un contenu amené à durer.

Les higlight stories

Le recyclage de lives

Utiliser les interactions éphémères issues des stories pour produire un contenu evergreen

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Fall session 2 : Raz de marée de nouveautés Facebook, Whatsapp shopping, la transformation de Snapchat et Donald Hacké

Vous êtes peut-être en vacances scolaires ou au musée avec vos enfants, alors pendant cette période, nous vous proposons une veille social media condensée et efficace. Au menu aujourd’hui : beaucoup de nouveautés chez Facebook, Whatsapp shopping dans les tracks, Snapchat en pleine transformation et Donald qui se fait hacker à quelques jours des élections.

Youpi c’est lundi : sous-titres Instagram, #StopHateForProfit, Facebook Business Suite, citoyen Snapchat, filtre Insta du New-York Times

Épisode 452 : Comme chaque lundi on fait le tour de l’actualité social media !

Cette semaine on parle de Instagram qui propose des sous-titres automatisées pour les vidéos IGTV.

On parle de la polémique qui continue pour le groupe Facebook avec le hashtag #StopHateForProfit. Une ancienne employée balance des accusations assez grave et Katy Parry et Kim Kardashian menacent de quitter la plateforme Instagram.

On parle aussi de Facebook Business Suite, de Snapchat qui permet l’inscription de 400000 jeunes sur les listes électorales américaines, et des filtres Instagram du New-York Times.

Instagram ajoute des sous-titres automatiques pour les vidéos IGTV

Les sous-titres automatisés sont une option pour les téléchargements de vidéos Facebook depuis un certain temps. Facebook fournit des sous-titres automatiques pour les vidéos en 16 langues.

Même chose sur Youtube.

Mais du côté d’Instagram la fonctionnalité restait pour l’instant complètement absente.

Pourtant jamais autant le sujet de l’accessibilité des contenus web n’a été au coeur des discussions.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 5% de la population mondiale – soit 466 millions de personnes – souffrent d’une perte auditive invalidante.

La semaine dernière Instagram a annoncé l’arrivée de fonction de sous titre automatique pour les contenus vidéos IGTV.

Lorsque vous téléchargez une vidéo IGTV, vous pourrez basculer sur « Sous-titres générés automatiquement » dans vos paramètres de sous-titres. La précision du texte sera, bien sûr, relative à la clarté de l’audio dans le clip, mais cela aidera à ouvrir votre contenu IGTV à un public plus large

L’annonce fait partie d’un effort plus large de Facebook pour améliorer ses options d’accessibilité .

Il ya quelques semaines déjà Facebook annonçait par exemple l’arrivée des sous titres dans les vidéos Live. Déjà, six langues sont prises en charge: anglais, espagnol, portugais, italien, allemand et français.

Des stars menacent de quitter Instagram, une employée balance tout !

Markito est encore dans la tourmente, toujours sur des problèmes de modération de contenus haineux !

Ça fait quelques temps et notamment autour du mouvement #BlackLivesMatter que Facebook est un petit peu tacler pour sa position neutre sur le sujet.

Les marques avaient boycotté en publicitaire la plateforme cet été et aujourd’hui des célébrités rentrent dans le game.

Des grosses célébrités sur Instagram comme Kim Kardashian ou Katy Perry ont décidé d’arrêter de publier sur la plateforme.

En postant un dernier post « Stop hate » et le hashtag #StopHateForProfit

Kim Kardashian c’est 188 millions de fans sur Instagram et Katy Perry 107 millions !

Les deux ont communiqué en expliquant qu’elles ne pouvaient pas rester les bras croisés face à la propagation de la haine sur des plateformes qui laisse faire !

Les révélations de Sophie Zhang

Ce mouvement est amplifié ces derniers jours par la publication d’une ex data scientist licenciée par Facebook qui s’appelle Sophie Zhang.

Cette dernière a rédigé un long texte où elle dénonce les agissements des GAFA et notamment de Facebook.

D’après elle, Facebook cache des preuves sur le fait que la plateforme a été et est encore utilisée pour influencer l’opinion publique et manipuler des élections politiques.

Elle explique qu’elle a été licenciée après avoir parlé de ces problèmes à sa direction et qu’elle aurait même refusé un chèque de 64.000 dollars pour pouvoir parler librement de ce qu’elle sait sur Facebook.

« Au cours des trois années que j’ai passées sur Facebook, j’ai découvert de multiples tentatives flagrantes de la part de gouvernements nationaux étrangers d’abuser de notre plateforme à grande échelle pour tromper leurs propres citoyens, et j’ai provoqué des news internationales à de multiples occasions. Je sais que j’ai du sang sur les mains maintenant. »

Elle dénonce le fait que des employés comme elle, de niveau intermédiaire, doivent prendre des décisions sur des propos politiques, et qui ne sont pas dans leurs compétences.

« J’ai personnellement pris des décisions qui ont affecté des présidents nationaux sans surveillance, et j’ai pris des mesures pour les faire appliquer contre tant de politiciens éminents dans le monde que j’ai perdu le compte ».

Facebook ne serait pas spécialement malveillant mais plutôt dépassé par tout ce qui peut se passer sur sa plateforme.

Facebook business suite : une pour les contrôler toutes

Vous n’aviez pas encore fait le tour de Creator Studio et bien voilà vous êtes cette fois-ci réellement à la bourre… Facebook vient de lancer une toute nouvelle plate-forme de gestion de contenu et de pages qui s’appelle « Facebook Business Suite. »

la nouvelle plateforme Business Suite intègre toutes vos options de page Facebook et de profil Instagram dans un seul espace, et sera disponible sur le bureau ou dans une nouvelle application mobile.

Cette plateforme permet de :

• Publiez sur Facebook et Instagram en même temps et gérez les publications en un seul endroit pour rester connecté aux deux communautés.
• Modérer tous vos messages, notifications et alertes Facebook et Instagram en un seul endroit afin que vous puissiez rester à jour et répondre plus facilement à tous vos clients.

• Suivre toutes vos stats – Avec les insights Facebook et Instagram et découvrez ce que vos clients recherchent.

Ainsi, au lieu d’utiliser Pages Manager ou Creator Studio , vous avez maintenant un autre moyen de piloter tout ça… Vous vous dites, ok mais là ça fait vraiment doublon. Il ya quoi de plus ?

Le gros plus de Business Suite, c’est son outil de stats qui permet d’obtenir un peu plus facilement un aperçu complet de vos performances Instagram et Facebook en un seul endroit.

Creator Studio propose également des contenus stats, mais il est plus axé sur les performances des publications vidéo.

400 000 jeunes vont voter grâce à Snapchat

Pour ceux qui nous écoute depuis longtemps, j’avais fait une prédiction sur le fait qu’un jour on voterait sur les réseaux, pour des sondages par exemple.

Et bien on se rapproche de plus en plus de ça avec Snapchat !

Snapchat a annoncé il y a un mois que les utilisateurs allaient pouvoir bénéficier de nouvelles fonctionnalités pour inciter les jeunes à aller voter.

Et oui, il y a beaucoup de jeunes sur Snapchat, et on sait que c’est une tranche d’âge qui vote peu.

Alors en prévision des élections présidentielles américaines Snapchat a décidé de faire son devoir citoyen. Selon le réseau, les jeunes veulent voter mais ne savent pas vraiment comment faire.

Donc Snapchat n’incite pas juste à voter, mais fournit des informations et des ressources pour savoir comment on doit s’y prendre pour voter !

Snapchat a carrément lancé une mini-application avec TurboVote pour inscrire les utilisateurs sur les listes électorales. Grâce à cette application plus de 400 000 personnes se sont inscrites sur les listes électorales. C’est complètement fou !

Snapchat estime que ce n’est pas suffisant d’aider les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales, faut-il encore qu’ils aillent voter !

Ils vont donc diffuser des vidéos dans les prochains jours avec des stars américaines qui expliquent l’importance du vote !
On retrouve Barack Obama, Snoop Dogg et bien d’autres…

Le NewYork Times signe un accord avec Spark Ar pour une série de filtre Instagram très très informatifs

Les lecteurs peuvent interagir avec les effets sur la page de profil du compte Instagram @NYTimes.
Le principe est simple mais ambitieux. Permettre aux abonnés du compte d’intégrer à leur stories des éléments informatifs très sérieux par dessus leur selfie et de réagir aux sujets proposés par le NYTIMES.

Par exemple : vous avez en ce moment un filtre insta sur les incendies en Californie. Lorsque vous utilisez ce filtre vous y trouvez des légendes informatives très sérieuse qui s’affiche sur vos images.

Pour soutenir la prod de ces filtres, The Times lance un nouveau laboratoire AR d’une douzaine d’employés. Le laboratoire, aux côtés d’une équipe de rédaction dédiée, sera responsable du développement des effets AR et travaillera avec la plate-forme Spark AR de Facebook comme technologie sous-jacente.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi c’est lundi : TikTok, stories Snapchat, sticker Instagram, stories Facebook, WhatsApp et droit d’auteur sur Instagram

Ce matin dans notre Youpi c’est Lundi, comme d’habitude on fait le tour des news social media ! On parle de TikTok avec beaucoup de nouveautés comme contrôle parental ou l’interdiction de sa messagerie privée pour les moins de 16 ans. On parle aussi de story Facebook, de stricker Défi sur Instagram, de story Snapchat, de WhatsApp et de droit d’auteur sur Instagram !

Voilà, on y est : le social media est vraiment partout !

On le sait avec le confinement l’utilisation des réseaux sociaux a fortement augmenté. Une crise engendre toujours des bouleversements structurels. Certaines mutations se dessinent déjà. On décrypte tout ça ensemble. Et oui les usages des réseaux sociaux se sont multipliés, et ce sont les usages des consommateurs qui définissent l’activité des marques ! Ce qui est intéressant surtout dans l’analyse des usages c’est que le Social Media est maintenant partout !

Youpi c’est lundi : Affaire Griveaux et anonymat, Facebook x Pinterest, Snapchat, Dating Facebook…

Épisode 340 : Dans notre revue Social Media du Lundi, nous discutons du débat autour de l’anonymat sur les réseaux sociaux suite à l’affaire Griveaux, de Facebook qui veut recopier Pinterest, de Facebook qui rate le lancement de son sytème de dating ! Mais aussi de la refonte de Snapchat, d’une loi sur l’encadrement du travail des kids influenceurs, ou encore d’une étude qui nous dit que les jeunes boivent plus à cause des réseaux sociaux ! Youpi, c’est lundi !

Après le clone de TikTok, Facebook lance une copie de Pinterest

Facebook lance donc Hobbi.
Hobbi est une application de partage de photos où vous pouvez «capturer et organiser votre processus créatif» comme la cuisine, la pâtisserie, les arts et l’artisanat, le fitness ou la décoration d’intérieur.

Vous pouvez donc créer des boards et petites idées sympa, générer une vidéo avec le contenu de ces boards.

Il n’y a pas de composants de réseautage social dans l’application au-delà de la possibilité de partager en externe des micros formats vidéos de projets.

Il est intéressant de noter que le lancement de Hobbi suit peu de temps après celui de Tangi, une application de l’incubateur Area 120 de Google également axée sur la créativité, les loisirs et le contenu de bricolage.

Ils en veulent tous à Pinterest !

Hobbi est disponible sur iOS uniquement et seulement aux États-Unis en Colombie, en Belgique, en Espagne et en Ukraine.

L’affaire Grivaux et l’anonymat sur les réseaux sociaux !

Rappel de l’affaire :

Le candidat aux élections municipales de la mairie de Paris, Benjamin Grivaux, a renoncé à se présenter suite à la diffusion de vidéos intimes dans lesquelles il apparait !

Un artiste contestataire russe, Piotr Pavlenski, a revendiqué être à l’origine de la publication des fameuses vidéos.

Il est actuellement en garde à vue, depuis vendredi !

Depuis 2016, et l’adoption de la loi dite « pour une République numérique », la diffusion de revenge porn est passible de deux ans d’emprisonnement et 60000 euros d’amende en France !

Le coupable idéal : les réseaux sociaux

Ce qui est intéressant c’est le débat qu’à ouvert cette affaire sur l’anonymat et les réseaux sociaux !

Je trouve ça étonnant puisque si une loi interdisait l’anonymat sur les réseaux sociaux en France, ça ne changerait rien à cette affaire en question.

Mais c’est le débat qui est mis aujourd’hui sur la table par de nombreuses personnalités politiques en France ! (Richard Ferrand, Bruno Bonnell, Olivia Grégoire…)

Et oui beaucoup d’élus ont trouvé les coupables idéaux : Les réseaux sociaux !

Ce serait à cause des réseaux sociaux et ses dérives qu’on serait confronté à ces problèmes !

Alain Duhamel ou encore Eric Dupont Moretti militent pour cette interdiction de l’anonymat !

Dans cette affaire la vidéo a été publié sur un site, par quelqu’un qui l’a revendiquer et c’est surtout les partages du lien sur les réseaux sociaux qui l’ont rendu virale ! Rien à voir avec l’anonymat !

La fin de l’anonymat ?

Alors peut-être effectivement que interdire l’anonymat empêcherait certains comportements interdits sur les plateformes.

Mais ça serait aussi une ouverture vers une société de surveillance accrue !

Là où certaines personnes peuvent échanger librement, et parler par exemple de leurs problèmes anonymement, ils ne pourraient plus le faire !

Pouvoir s’exprimer librement et anonymement peut permettre aussi à une démocratie de mieux respirer, de mieux vivre !

D’ailleurs le secrétaire d’Etat chargé du Numérique a pour l’instant déclaré qu’il serait « dangereux » d’interdire l’anonymat sur les réseaux sociaux !

Ah, décidément les réseaux sociaux sont la source de tous nos problèmes

Selon une récente étude, Une utilisation trop importante des médias sociaux conduirait les jeunes à boire d’avantage. Rien à voir avec la jeunesse, l’envie d’essayer de nouvelles choses, de défier l’autorité parentale… non, non ! C’est la faute des réseaux sociaux.

Une étude publiée dans le journal médical Preventive Medicine. Les auteurs ont suivi près de 4000 adolescents canadiens sur la tranche d’âge 12-17 ans.

« Les médias sociaux présentent souvent la consommation d’alcool dans un contexte social positif de jeunes qui s’amusent, ce qui en fait un comportement acceptable »

Les chercheurs s’attendaient à ce que les jeux vidéo stimulent eux aussi la consommation d’alcool des jeunes, ce qui n’a pas été le cas. Selon eux, il y a une bonne explication, les jeux vidéo peuvent accaparer plusieurs heures dans une journée, ce qui laisse ensuite moins de temps aux jeunes pour boire. CQFD.

Refonte de Snapchat

Snapchat lance une nouvelle interface en test aux Etats-Unis.

C’est une refonte en profondeur.

Jusque là Snapchat fonctionne sur 3 écrans :

  • L’appareil Photo
  • Les messages privées
  • Discover (rubrique « à découvrir »)

Il y aurait maintenant plutôt 5 rubriques, accessibles depuis une barre de navigation en bas de l’écran !

Les 5 rubriques de gauche à droite :

  • La Snap Map pour voir où sont ses amis physiquement !
  • Les messages privées
  • L’appareil photo
  • Community : vous retrouverez les stories de vos amis, les stories de vos abonnements et des propositions de découvertes personnalisées.
  • Discover : propose des séries originales Snapchat, des programmes types télé réalité, et des news…

C’est un grand changement pour Snapchat à voir si cette nouvelle version plait aux utilisateurs.

On se rappelle que Snapchat avait déjà testé un nouvel environnement il y a 3 ans, qui n’avait pas plu du tout, et qui n’avait pas trop été testé sur des utilisateurs avant d’être lancé.

Cette fois ci Snapchat semble faire les choses dans le bon sens !

Faux départ pour Facebook dating

Annoncé depuis plusieurs mois en Europe, le service de dating de Facebook fait un faux départ

Facebook a été contraint de reporter le lancement de son service de rencontres en Europe après qu’un régulateur en Irlande ait soulevé des problèmes de protection des données.

Facebook Dating a été lancé aux États-Unis l’année dernière et est actuellement disponible dans 20 pays à travers le monde. Le service s’appuie sur les données de votre compte Facebook existant pour vous permettre de créer rapidement un profil de rencontres et vous pouvez également intégrer des photos de votre compte Instagram.

Tout était prêt pour un lancement le 13 février, la veille de la St Valentin. Tout sauf le régulateur irlandais.

En vertu des règles de l’UE, les entreprises doivent effectuer une évaluation de l’impact du traitement des données avant de lancer un produit ou un service susceptible d’avoir un impact sur les données de leurs clients. La Commission irlandaise de la protection des données a déclaré que Facebook les avait informé trop tard et n’avait pas laissé suffisamment de temps à l’évaluation.

C’est officiel il y a maintenant un cadre légal pour les enfants influenceurs

Jusqu’à aujourd’hui, les créateurs de contenu de moins de 16 ans ne disposaient d’aucune protection en matière de droit du travail. C’est désormais révolu ! Les enfants influenceurs sont maintenant soumis à la même loi que les enfants employés dans le monde du spectacle.

Alors que l’activité est pourtant très lucrative (le YouTubeur le plus riche du monde a 8 ans)… Les revenus issus des vidéos étaient alors entièrement reversés aux parents.

Avec cette nouvelle loi, les enfants influenceurs sont donc enfin protégés par le Code du travail.

Les revenus ne seront plus reversés aux parents, mais sur un compte de la Caisse des dépôts et consignations jusqu’à leur majorité.

Cette nouvelle loi oblige également les parents à déclarer l’activité de leur enfant.

Quant à la durée de travail de ce dernier, elle ne devra pas dépasser un certain seuil.

Enfin, l’article 5 crée un « droit à l’effacement« . Ils pourront demander la suppression de leur contenu sur une plateforme s’ils le souhaitent.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi, c’est lundi : Top Voices 2019, Snapchat Caméo, Fake news, Canva, Grève sur Twitch et Instagram

Épisode 299 : Youpi, c’est lundi ! Si vous n’aimez pas le lundi, vous aimerez cet épisode du Super Daily ! On vous réveille vous en douceur avec les news social media du week-end ! Ce lundi, on vous parle du classement Linkedin Top Voices 2019, Le module Snapchat Caméo, une étude psychologique sur les fake news, les grosses nouveautés Canva, La grève sur Twitch et la vérité sur le compteur de Likes Instagram.

Youpi, c'est lundi : Stats Snapchat, Time machine, nouveautés Twitter, #LeFéminicideDansLaloi et #BountyGate.

Épisode 289 : Youpi, c’est lundi dans Le Super Daily ! Tous les lundi, nous vous proposons une revu de presse social media. L’occasion de faire le tour de l’actualité avec des brèves, des news qui vous permettent de rattraper les infos de ces derniers jours que vous auriez manquées ! Ce matin nous parlerons de la pérennité de Snapchat, de machine à remonter le temps, de nouvelles fonctionnalités Twitter, de l’action #LeFéminicideDansLaloi et du #BountyGate.

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !