Épisode 775 : On a pas toujours les moyens de pouvoir faire des shooting photo, ou avoir des créa pour toutes ces publications. On se renseigne donc sur les images qu’on peut récupérer déjà sur Internet. Comme pour la musique, il y a des lois qui encadrent les droits d’auteur sur les images.
Donc il faut bien réfléchir avant d’utiliser une image, cependant il existe des images libres de droits.

Certaines images sont dites « libres de droits ».

Qu’est-ce que ça veut dire ?

On appelle libre de droit un contenu pour lequel il y a une gratuité d’utilisation. Une fois acquis, ces contenus peuvent être utilisés sans payer de redevances à l’auteur.

Attention, c’est pas parce que c’est libre de droit qu’on a le droit de tout faire

« Libre de droit » ne signifie pas exempt de droit, bien au contraire, cela signifie que les droits sont réglementés par différentes licences d’utilisations.

Les différents types de licences libre de droit

Parmi les différentes licences encadrant les contenus dits « libres de droits » il y a les désormais fameuses licences Creative Commons.

Creative Commons est une association à but non lucratif dont l’objectif est de proposer une solution alternative aux personnes souhaitant libérer leurs œuvres des droits de propriété intellectuelle standard de leur pays.

Il existe 6 licences Creative Commons :

Mais il n’en existe réellement que 2 qui permette d’intégrer un contenu photo ou vidéo à un projet commercial gratuitement.

Où trouver des contenus Creative Commons ?

Sur le site de Creative Commons

Il y a des images et aussi des sons en licence CCZéro.

https://wordpress.org/openverse/?referrer=creativecommons.org

Sur Google

Bien penser à sélectionner licence libre.

Pixels : Pour les vidéos en Creative Commons

source

L’image appartient toujours à son auteur et ne confère à l’utilisateur aucun droit d’auteur sur celle-ci.

L’auteur et le sujet conserve un droit de regard. Par exemple si une photographie représente une personne celle-ci peut révoquer son consentement si la diffusion de l’image lui porte préjudice.

Exemple pratique : La photo du « Che »

Par exemple la photo du « Che » d’Alberto Korda est une photo libre de droit. En 2000, une affaire concernant l’utilisation de cette image pour la promotion de produits alcoolisés a été jugée. La marque de boisson alcoolisées Smirnoff a été condamné à verser un dédommagement de 50.000$ pour « dénigrement de la réputation du Che ».

source

Images tombées dans le domaine public

Les images qui sont dans le domaine public sont parfois considérées comme « libres de droits ». Certains contenus ont été créés il y a si longtemps qu’ils ne sont plus protégés par le droit d’auteur.

En France, une œuvre d’art tombe dans le domaine public 70 ans après la mort de l’artiste.
Mais attention, ce n’est pas si simple. Si de nombreux contenus (photos notamment) sont tombés dans le domaine public ça ne veut pas dire que vous pouvez forcément les utiliser en lousedé.

Par exemple :

Vous cherchez une photo d’une voiture de course bien vintage du XVème siècle pour illustrer votre carrousel Instagram. Et bien vous pouvez consulter le site de la BNF (Bibliothèque Nationale de France) et accéder à des dizaines de milliers de photos.

Mais attention, si les images sont bien dans le domaine public il va tout de même falloir payer une redevance pour utilisation commerciale.

source

Même chose du côté de l’INA. l’INA détient une quantité dingue de contenus audio visuels (+ d’1 millions de vidéos).
Mais attention si ces contenus sont consultables gratuitement sur leur site il va falloir en passer par un contrat d’utilisation commerciale pour intégrer un extrait de Guy Luxe dans vos contenus social media. https://www.inamediapro.com/ Compter quelques centaines d’euros tout de même.

Ailleurs dans le Monde, les règles ne sont pas tout à fait les même et bien souvent moins strictes.

A ce titre je vous recommande le site https://www.europeana.eu

Europeana collecte des données auprès de milliers d’archives, de bibliothèques et de musées européens , ce qui permet d’accéder à plus de 50 millions d’éléments numérisés, allant des enregistrements sonores aux vidéos.

Par exemple : si tu es en recherche désespérément d’une vidéo de boxeur vintage a intégrer dans ton montage tu as tout ce que tu veux de ce côté et pour le coup aucun problème d’utilisation.

source

Il y a pas moins de 2 millions de contenus utilisables y compris dans le cadre d’un projet commercial.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Ensemble, nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !