Épisode 238 : Avec 1 milliard d’utilisateurs actifs en 2018 et 500 millions d’utilisateurs quotidiens de Instagram Story, Instagram est la plateforme en vogue ! L’Eldorado de la portée, le bon plan engagement, le très bon moyen de compenser la perte organique de Facebook. Oui, sauf qu’il semblerait que cette époque bénie soit malheureusement déjà derrière nous…Des rumeurs de chute de la portée organique naissent de partout ! Qu’en est-il ?

Rumeur de chute de la portée organique

Les rumeurs de réduction de la portée augmentent déjà parmi les utilisateurs d’Instagram. En janvier, la société a publié un communiqué qui réfutait une rumeur virale selon laquelle elle restreignait activement la portée des publications à 7% du total des profils.

« Nous avons constaté une augmentation dans les publications sur Instagram limitant la portée de vos photos à 7% de vos abonnés. Nous aimerions éclaircir ce point. Nous n’avons apporté aucune modification récente au classement des flux, et nous ne cachons jamais les publications des personnes que vous suivez. »

Plus que des rumeurs, la chute de la portée sur Instagram est avérée

Selon certaines études, la portée des pages commerciales sur la plate-forme a déjà très nettement diminué – selon un rapport de Trust Insights publié en Juillet 2019, les taux moyens de participation aux comptes Instagram des comptes de marque sont clairement en baisse.

Baisse de l’engagement Instagram

Trust Insights a analysé 1 430 995 posts, sur 3 637 profils de marques, afin de déterminer le taux d’engagement moyen global.

Chute notable du taux d’Engagement depuis le mois de mai. On parle ici d’une baisse de 18 % du taux d’engagement moyen.

Qui dit moins d’engagement dit moins de portée. C’est mathématique. Ou en tout cas algorithmique.

Un certain déclin de la portée est, bien sûr, logique, étant donné la concurrence croissante au sein de l’application – mais est-ce que cela indique que Instagram se déplace lentement vers le modèle Facebook?

Mais que se passe-t-il ? Est-ce délibéré de la part d’Instagram ?

La réponse est sans doute aller chercher du côté des liens qui lient la plate-forme Instagram au groupe Facebook.

Instagram, du pari fou à la vache à lait

Rappelez-vous, en 2012 Facebook achète l’application Instagram pour 1 milliard de dollars.Facebook ne se contente pas d’acheter une application prometteuse, la société investi très largement pour développer le Instagram que l’on connait aujourd’hui.

Un pari fou qui va payer : En 2018, Instagram rapporte 10 milliards de dollars de revenus à sa société Mère.

Et si on prend un peu de recul et qu’on se concentre sur les événements récents autour d’Instagram on commence à y voir plus clair…

Les publicités sur Instagram ont doublé

Alors que les revenus publicitaire sur la plateforme Facebook stagnent, Instagram fait figure de vache à lait !

Magique ! Pas exactement… Mathématique plutôt !

Sous la pression de FB, Instagram a doublé le nombre de publicités sur sa plateforme au cours de l’année 2018.

Et bien oui, quand tu fabriques une vache à lait à un moment où l’autre c’est l’heure de la traite.

Les formats publicitaires disponibles ont explosé.

Le lien entre la publicité sur FB et Instagram s’est nettement renforcé au cours du temps.C’est notamment le cas avec le placement automatique via le business manager.

Cela a également conduit Instagram à rechercher plus d’options de positionnement d’annonces.En juin 2018, Instagram ajoute de nouveaux blocs d’annonces dans son flux Explorer.

Des nouveaux formats qui font polémique

Instagram test en ce moment de nouveau fomats publicitaire et notamment un format in story qui fait polémique.Un test qui tourne depuis la semaine dernière : les stories publicitaire consécutives.2 publicités à la suite dans les stories.

Il est difficile de dire quels en seront les impacts sur l’expérience utilisateur: les variantes actuelles des annonces Explore ne sont pas trop intrusives, tandis que les annonces contournables et désactivables Stories peuvent également ne pas poser de problème. 

Facebook applique sa méthode à Instagram

Si Instagram veut vraiment augmenter les dépenses publicitaires, il a un moyen de le faire – en réduisant la portée des contenus organiques.

Voilà en gros comment fonctionne la stratégie de monétisation de Facebook.

En 2016, lors de la réunion annuelle des actionnaires de Facebook, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a présenté la stratégie de monétisation de la société pour tous ses outils, en détaillant son processus en trois étapes :

1 – Construire un produit que les gens aiment2 – Faciliter les usages organiques des entreprises sur l’application (gratuitement)3 – Trouver des pistes supplémentaires pour les entreprises qui cherchent à étendre leur portée et leur présence

On aurait pu ajouter une 4ème étape.

Limiter progressivement la porté organique pour maximiser le potentiel de revenus.

Comment anticiper et adapter sa stratégie Instagram ?

1 – Commencer par accepter la dure réalité

Pas si mal par rapport à Facebook

2 – mettre le paquet sur son SMO

Par exemple : partage de post en story

3 – S’orienter vers l’influence marketing

Le marketing d’influence devrait également faire partie de vos préoccupations: si la portée de votre page professionnelle risque de diminuer, travailler avec des influenceurs pertinents peut être un moyen de limiter les impacts, tout en offrant une alternative à votre promotion Instagram. Si vous établissez un modèle pour un programme d’influence, vous pourrez le transmettre à d’autres influenceurs au fil du temps, tout en veillant à ce que vous puissiez maintenir la portée de la plate-forme avec des voix croissantes.

4- faire de la pub

3 – Penser multi plate-forme pour éviter la dépendance

4 – Garder les yeux ouverts sur l’Instagram de demain

Tik-Tok ?

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !