Épisode 237 : Tout l’été même au mois d’Aout on vous embarque dans notre tournée des plages avec un épisode à écouter chaque semaine en faisant bruler vos brochettes de gambas sur la plage. Cette semaine on vous parle d’Interflora, de la chasse aux faux comptes de Linkedin, de la nouvelle messagerie Instagram, de Facebook Créator studio et des manifestations à Hong Kong.

Interflora, faites livrer des fleurs sans adresse

Est-ce qu’il t’es déjà arrivé de vouloir offrir des fleurs à quelqu’un que tu ne connais pas super bien. Genre tu veux déclarer ta flamme, lui souhaiter son anniversaire ou tout simplement remercier cette personne qui t’a rendu service. Problème, tu n’as pas son adresse er tu n’as qu’un numéro ou une adresse email.

Depuis le début du mois d’août, Interflora propose un nouveau service : la livraison de fleurs à une personne dont on ne connaît pas l’adresse, sans coût supplémentaire.

Concrètement, sur le site d’Interflora lors de la finalisation de la commande, au moment de choisir un mode de livraison, il suffit de cliquer sur « Je ne connais pas l’adresse » et de renseigner le numéro ou l’adresse mail du destinataire. Interflora se charge de contacter la personne en question pour savoir si elle accepte le bouquet.

Hashtag desfleurssansadresse

A voir a ce sujet, le compte Twitter de @InterfloraTonalité très assumée à destination des célibataires et quelques très bonnes astuces de CM comme « laissez votre téléphone terminer la phrase : « Pour me séduire il faut… » »

Un article de la réclame sur l’OP interflora

Linkedin fait le ménage !

Si vous n’avez pas repris le travail, la rentrée approche à grands pas et qui dit rentrée dit reprise des réseaux sociaux professionnels.Tu me vois venir, je vais te parler de notre RSPP – Réseau Social Professionnel Préferé – Linkedin.

Dans un article de leur blog sorti la semaine dernière, et intitulé « Comment nous protégeons nos membres des faux profils » Linkedin expliquait avoir agi sur 21,6 millions de faux comptes les 6 derniers mois.- 95% d’entre eux auraient été supprimés dès leur création- 2 millions ont été supprimés avant même d’avoir été signalés, en associant l’examen humain et l’IA- 98% de ces comptes ont été supprimés par des défenses automatisées, apprentissage automatique et IA

Lorsque nous bloquons des faux comptes, nous générons plus de chances de réaliser des opportunités économiques

Le sujet des faux comptes très tendance chez Linkedin.Mi-Juin on apprenait qu’un espion avait utilisé une photo de profil générée par lIntelligence Artificielle pour se créer un faux compte sous le nom de Katie jones.Contrairement à Facebook, qui privilégie les connexions personnelles, comme les amis et les membres de la famille, les connexions sur LinkedIn sont avant tout professionnelles, ce qui en fait un terrain propice pour les espions.

En simulant un emploi au Centre d’études stratégiques et internationales elle comptait parmi ses contacts des personnes influentes. Ses connexions incluaient des fondations importantes, un sous-secrétaire d’État adjoint, un haut conseiller, un sénateur, ainsi que l’économiste Paul Winfree, candidat pour un siège à la Réserve fédérale.

Elle a assez vite été démasquée car elle est entrée en contact avec une personne connaissant très bien les chercheurs et chercheuse du Centre d’études stratégiques et internationales a démasqué l’espion.

On comprend assez vite qu’avec les relations que l’espion s’était faites, on peut arriver rapidement dans un cercle important.

Instagram travaille à un nouvel outil de messagerie

La course à l’armement entre Instagram et Snapchat continue.Instagram est en train de travailler à la création d’une application de messagerie qui s’appelle Threads.L’objectif, faciliter le partage sans restriction entre amis proches.

Les fils de discussion permettront aux membres de partager leur statut, leur localisation ainsi que du texte, des photos et des vidéos.

Tu pourras aussi par exemple recevoir des informations sur le moment où tes amis sont « en mouvement » et avoir des infos sur leur pourcentage de batterie restant…

Le magazine en ligne The Verge a eu l’occasion d’apercevoir une version en Beta.une interface utilisateur «très similaire» au système de messagerie directe actuel d’Instagram.

Actuellement en phase de test interne, le service témoigne de la volonté constante d’Instagram de faire évoluer l’expérience de messagerie.

Facebook Creator Studio intègre Instagram

Tu sais, c’est cet outil que Facebook nous a imposé depuis quelques mois.Au début, il était là dans notre business manager et on y prêtait pas attention et puis d’un coup, il y a quelques mois, il est devenu obligatoire, impossible d’aller consulter sa liste de publications et ses stats comme avant peinard sans passer par le FCS..

Alors ne nous y trompons, pas, c’est bel et bien un outil super cool.Si tu n’en étais pas persuadé jusque là, et bien c’est réglé depuis le début du mois d’Août car écoutes moi bien , on peut programmer des publications Instagram depuis le FCS.

Comme l’a dit Siècle Digital « il semblerait que Facebook se soit rappelé qu’Instagram lui appartient également »

Cela implique de lier ses comptes Facebook et Instagram bien sûr mais c’est tout de même un sacré gain de temps pour les marques !

C’est une step importante pour les marques car pour une utilisation « standard » cela peut éviter de passer par des outils tiers qui peuvent coûter cher.

Instagram et IGTV

La Chine se sert des publicités de Twitter pour dénoncer les manifestations de Hong Kong

Vous n’avez pas pu passer à côté, depuis le mois de Juin, Honk-Kong est le théâtre de manifestations et de mouvements sociaux monstres.

Ces rassemblements font suite à un projet de loi dont le but est d’autoriser les extraditions vers la Chine. Depuis plusieurs semaines se sont de smillions de personnes qui sont descendues dans la rue en opposition au projet.

Des rassemblement largement documentés sur Twitter notamment via le hashtag hongkongprotests.

Pour rappel, Hong Kong est un territoire un peu spécial en ce qu’il est une ancienne colonie britannique requalifiée de «  région administrative spéciale ». En somme, la zone en question bénéficie de ses propres lois et de sa propre monnaie tout en étant rattachée à la Chine.

Et en Chine justement, Twitter est interdit !

Ce qui n’empêche pas le gouvernement Chinois de visiblement bien savoir se servir de Twitter.

La Chine se sert depuis plusieurs jours de la plate-forme publicitaire de Twitter pour y diffuser de la propagande concernant les manifestations de Hong Kong.

C’est le magazine The Next Web qui mène une enquête passionnante et révèle que La Chine paye Twitter pour publier une propagande contre les manifestants de Hong Kong

Les autorités ont effectivement diffusé de nombreuses publicités de Xinhua News, un média chinois directement soutenu par l’État. Des vidéos dénonçant une escalade de la violence au cours ces dernières semaines qui aurait « fait payer un lourd tribut à l’ordre social ».

Alors forcément, pour Twitter la pub, c’est son gagne pain.Mais profiter de vidéo de désinformation constitue une première.

Après une petite polémique, Twitter a finalement réagit et a déclaré avoir supprimé 936 comptes qui  » tentaient délibérément et spécifiquement de semer la discorde politique à Hong Kong « , ajoutant que « nous n’accepterons aucune publicité de la part des médias contrôlés par l’État ».

Pour les services de médias sociaux tels que Facebook et Twitter – qui ont été examinés pour leur  influence démesurée sur les processus électoraux mondiaux  – montrer une propagande déguisée en annonces publicitaires risque de saper la confiance des gens, en particulier lorsqu’il s’efforce de s’imposer comme le lieu de prédilection nouvelles .

Comme l’indique The Next Web dans un récent article. Version EN

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode