Épisode 301 : Dans cet épisode 301 de notre podcast Le Super Daily, on parle de Drama ! Un phénomène vieux comme le monde mais qui s’intensifie d’autant plus avec les réseaux sociaux !

Drama définition

Une pièce de théâtreUne exagération disproportionné d’un incident

Le drama, c’est un phénomène Internet. Et sans doute l’un des plus viral qui soit.

Des exemples

Un exemple, le Youtubeur Joueur du Grenier qui balance une vidéo en disant qu’il ne comprend plus le Youtube Game. Normal, il a le droit, il connait bien. Mais voilà t’y pas que se déverse alors une chaine de réaction en cascade et des centaines de vidéos de réponse en mode drama Queen.

Dernier en date Aya Nakamura au Téléthon.

C’est l’exemple de Aya Nakamura au téléthon.

Alors que Nagui lui pose des questions en plateau et en direct, la chanteuse semble très stressée et ne comprend pas une des questions du présentateur.Elle répond alors à côté et au lieu d’inviter ses fans à appeler pour faire un don, elle les remercie simplement de la soutenir, elle, chaque jour !

Après un moment de malaise où Nagui ne meuble pas tellement pour l’aider, elle finit par faire un appel aux dons.

Trop tard, les réseaux se déchainent et comme souvent c’est sur Twitter que l’indignation commence avec des tweets comme :

« L’incarnation de la stupidité et de l’égocentrisme : Aya Nakamura. C’est le Téléthon pas les NRJ Music Awards. »

Puis les défenseurs de la chanteuse viennent s’indigner de l’indignation avec :

« Mais vous voyez que Aya n’a pas compris la question que Nagui lui a posé en plus ça se voit qu’elle est hyper stressée quand elle répond, on a le droit de se tromper au moins elle fait une action pour aider les autres »

Bref le Drama démarre et comme une boule de neige on en parlera partout sur les sites des plus grands médias nationaux alors qu’au final, on s’en fout un peu non ?

Apparement non !

Voilà, c’est ça un drama.

Pourquoi aimons-nous le drama ?

Nos cerveaux adore le story telling.

Cela se produit par la libération d’hormones, principalement de l’ocytocine. L’hormone de l’amour, de la confiance et du social.

On l’appelle aussi l’hormone de l’orgasme.

https://www.revmed.ch/RMS/2012/RMS-333/L-ocytocine-hormone-de-l-amour-de-la-confiance-et-du-lien-conjugal-et-social

Un temps d’attention en chute libre

Avec un temps et une patience limités et de nouvelles sources de communication publique, la façon dont nous partageons les informations (racontons des histoires) a changé.

Plus vite, plus simple

On a tous besoin d’attention

Tous les humains ont besoin d’attention. Mais l’accès 24h / 24 et 7j / 7 aux médias sociaux a fait place à des comportements de recherche d’attention excessifs. Pour certains psychologues tout cela pourrait être motivé par le désespoir émotionnel.

——

Twitter en Maitre de Cérémonie

Sur Twitter on peut presque trouver une indignation, ou un débat polémique ou un drame qui est discuté chaque jour sur la plateforme ! 
Et c’est quelque chose qu’on retrouve aussi sur Facebook et un peu moins ensuite sur Instagram ou d’autres réseaux sociaux !
Faire naître ou nourrir la polémique n’est pourtant pas quelque chose qui est né des réseaux sociaux !

——

Une époque d’intensification des débats publics

N’importe qui peut publier n’importe quel point de vue et disposer d’une audience. On a donc affaire à une véritable intensification des débats publics et donc des indignations.

Non seulement tout le monde peut parler, mais, comme ça provoque un brouhaha, il faut hurler plus fort pour se faire entendre. 

 le philosophe Laurent De Sutter : « S’indigner sur Twitter, c’est un peu l’EuroMillions de la reconnaissance. On fait une toute petite mise de 280 caractères et ça peut rapporter gros. »

——

Le scandal est un rituel de purification sociale.

 Laura Kipnis, « How To Become a Scandal »

« un élément nécessaire permettant de marquer au fer rouge et d’exclure ceux qui ne se plient pas aux règles imposées par la société »

——

Le drama est devenu un genre en soi sur Youtube

Sur YouTube, il arrive toujours un moment ou les vidéastes se trouvent pris dans une polémique.

Le YouTube drama : phénomène inspiré de la presse à scandale aux États-Unis destiné à raconter des histoires sensationnelles sur les vidéastes.

La chaine Drama Alert est la plus connue avec plus de 3 millions d’abonnés

La vidéo d’excuse un format très précis avec ses codes.

En effet, les excuses publiques sont une véritable institution aux Etats-Unis. Avant l’adoption massive du web, les plus grands s’y étaient déjà essayés, depuis Bill Clinton à Lance Armstrong en passant par Janet Jackson. L’exercice s’est naturellement retrouvé dans les émissions de téléréalité et sur les réseaux sociaux, où les polémiques en carton et autres drames s’enchaînent à la vitesse de l’éclair. 

Pour réaliser une belle vidéo d’excuses, vous avez besoin :

D’un titre court et qui claque

« So Sorry » de Paul Logan« My Réponse » de PewDiePie

D’un cadre serré et une gestuelle bien étudiée

D’une pointe d’émotion et d’un discours bien pensé

Une petite larme c’est encore mieux.

——

Le shitstorm, le peur absolue de l’influenceur !

Un shitstorm. Ce terme anglais, parfois intercheangeable avec « drama », désigne littéralement une « tempête de merde » et fait référence à la réaction unanimement négative des réseaux sociaux face à un scandale créé par un influenceur.

Les communautés sont-elles la véritable police des réseaux sociaux ?

Un exemple emblématique est sans doute celui de Paul Logan.

Le Youtubeur a posté une vidéo Youtube montrant le corps d’un homme qui s’était suicidé dans la «forêt des suicides» à Tokyo.

Le tollé qui s’en est suivi est probablement l’un des plus importants qu’aient connus les réseaux sociaux.

Il a fallu une campagne de communication bien huilée pour rattraper cette erreur gigantesque, mais l’image du Youtubeur est encore très entachée aujourd’hui à cause de ce scandale.

Sans parler du manque à gagner, puisque Youtube avait bloqué les revenus publicitaires générés par l’influenceur.

——

Quand les marques jouent la carte du drama pour se rendre visible

Bicky Burger, le faux pas… calculé ?

Un bad Buzz reste un buzz

En octobre dernier, l’entreprise néerlandaise de fast-food a été épinglée pour un post Facebook.

Dans le cadre d’une campagne contre les « Fake Bicky », la marque a publié sur le réseau social un visuel, inspiré du pop art américain des années 1950, où un homme en costume décroche un coup de poing à une femme en vociférant « Sérieux, un faux Bicky ? ».

la marque a été obligée de s’excuser. « Au moment de concevoir notre campagne, nous ne nous attendions pas à de telles réactions de protestation, a assuré le responsable de la marque Bicky.  Aujourd’hui, nous faisons notre mea culpa.» « La violence envers les femmes est plus importante que notre marque. »

Il semblerait pourtant que l’entreprise qui est clairement challenger en Belgique face à Mc Donalds, serait prêt à tout pour gagner en visibilité quitte à perdre sa dignité 

Le drama comme contre feu

Le Drama peut aussi être un contre feu pour occuper l’espace politique avec une polémique ou un scandale et tenter de masquer une autre action.

L’exemple des réformes des retraites et des polémiques autour du voile ? 
Ou dans le sport par exemple. Jean-Michel Aulas le président de l’Olympique Lyonnais ne va pas hésiter à s’en prendre personnellement à un utilisateur de twitter ou à un journaliste ouvertement pour crée un drama qui va attirer tout les regards et les éloigner d’une autre actualité comme une défaite de son équipe.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !