Épisode 214 : On ne parle que d’elles. Ces *** de trottinettes ! La plupart du temps, c’est pour en dire du mal. Les trottinettes électriques en libre-service (Free floating) ont envahi les villes, bouleversé les habitudes et quelques grand-mères au passage. Mais qu’en est-il sur les réseaux sociaux ?

Quelques chiffres sur les usagers de trottinettes électriques en France

Lime mène un sondage très poussé en avril auprès de plus de 4300 « trottinettistes » à Paris, Lyon et Marseille sorti sur le blog du monde.

  • 66% des utilisateurs sont des hommes 
  • 42% des utilisateurs sont des touristes
  • Les deux-tiers sont des hommes, une proportion à mettre en regard avec celle des cyclistes (environ 60% d’hommes) et des usagers des deux-roues motorisés (92% masculins).
  • Les trottinettistes sont aussi légèrement plus aisés que la moyenne des habitants dans leur ville respective et on trouve parmi eux une forte proportion de cadres (53%) et d’étudiants (19%).
  • Le sondage démontre que 82% des usagers souhaite utiliser les bandes et pistes cyclables au maximum, mais que sur leur dernier trajet, ils sont 35% a avoir utilisé la chaussée et 19% les trottoirs.

Que remplacent les trottinettes ?

Il y a une question, que chaque usager se pose peu, que les municipalités négligent parfois, mais qui est essentielle lorsqu’on s’intéresse aux transports : comment auraient été effectués ces trajets en absence des trottinettes ? Réponse : 47% à pied, 29% en transport en commun, 9% à vélo. Et seulement 8% en taxi ou en voiture avec ou sans chauffeur. La trottinette ne sert donc pas à vider la ville de ses voitures, contrairement à ce qu’affirment les opérateurs.

La guerre des marques de trottinettes se passe aussi sur les plateformes social media

Voï, Bird, Lime, Flash, Hive…La guerre est sur les trottoirs mais aussi sur les plateformes.

Publicitaire social media.

Voï a plusieurs dizaines de publicités actives : Juste ici

@Lime / positionnement social média

Lime Unlock Life

  • Transformer la ville, débloquer encore un peu sa ville, en découvrir plus.

« The scooter gives me the opportunity to meet people »

« As soon as I started riding, my relationship with Paris changed »

Lime / campagne buzzman très remarquée

Ils s’approprient les commentaires négatifs des passants.« Putain de trottinettes  », « raz le cul des trottinettes »

Avec un jeu astucieux sur les astérisques. Ne s’applique pas aux trottinettes bien garées.

Les trottinettes électriques c’est super dangereux et personne n’en parle sur les réseaux… surtout pas les marques

Les trottinettes électriques peuvent atteindre une vitesse de 15 km / heure.Les conducteurs de deux-roues motorisés sont extrêmement vulnérables aux risques de la route. Les informations faisant état de collisions et de décès en trottinettes électriques ont commencé à s’accumuler sérieusement depuis le début de l’année 2019.

La faute a quoi ? Aux utilisateurs sans doute, mais peut-être aussi aux marques elle-même.

Une étude très sérieuse de l’association de médecine préventive américaine.

Cette étude a examiné le compte Instagram officiel de Bird, le leader du marché des trottinettes (plus de 66 000 abonnés Instagram), afin de déterminer dans quelle mesure il mettait l’accent sur la sécurité.

Parmi tous les messages sur le compte Instagram, 69,14% contenaient une personne visible avec un scooter électrique Bird et seulement 6,17% contenaient des personnes portant un équipement de protection et 1,54% des posts mentionnaient un équipement de protection dans le statut.

Lime rebondit sur la sécurité

Pour répondre à toutes les polémiques de sécurité à trottinette, Lime a d’ailleurs rebondi en organisant des ateliers qui permettaient aux gens in fine de repartir avec un casque et de le personnaliser.

La frustration gagne les réseaux sociaux.

Il existe un compte Instagram complet est dédié à la destruction des scooters.Le compte @BirdGraveyard contient des images des scooters brûlés, balancés par les fenêtres, jetés à la mer.

Côté élus aussi on parle beaucoup de trottinettes électrique

Les élus ne savent plus sur quel pied danser. Doivent-ils les encourager, parce qu’elles encombrent moins que les voitures ? Ou les interdire, parce qu’elles occupent de la place sur les trottoirs et mettent en danger les piétons ?

La question se pose particulièrement à Paris, investie par pas moins de 12 sociétés différentes qui ont déposé environ 20000 objets dans les rues… 

Depuis Janvier, le compte Twitter de mme la Maire Anne Hidalgo est régulièrement le centre névralgique de grands débats sur les trottinettes.

Elle y affirme notamment que «sans loi pour remettre de l’ordre, nous pourrions atteindre les 40 000 trottinettes électriques à Paris d’ici 2020»

En avril elle annonçait qu’une personne circulant avec sur les trottoirs s’expose désormais à une amende de 135€ et nous allons créer des zones dédiées pour leur stationnement. »

Récemment, elle a annoncé qu’un appel d’offres sera lancé, après l’adoption définitive de la loi LOM. Il aura pour objectif de limiter à deux ou trois les opérateurs autorisés à mettre en circulation leurs trottinettes, dans le but de réduire la flotte, sans qu’un nombre précis ne soit évoqué. 

La maire de Paris Anne Hidalgo a elle tranché.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !