Épisode 594 : Youpi c’est lundi : des compteurs de like qui disparaissent, des contenus pro-palestine censurés, des boosts simplifiés sur Linkedin, Twitter spaces qui débarque sur Desktop, des fake news pénalisées et le CM de l’année est un Gendarme !

Il sera bientôt possible de masquer le compteur de likes sur Instagram et Facebook

C’est tout frais et ça a été annoncé sur Twitter par Adam Mosseri, le chef d’Instagram, nous allons désormais pouvoir masquer le nombre de likes sur Instagram et sur Facebook !

Cela fait plusieurs mois, voire même année qu’on parle d’une telle fonctionnalité et cela fait plusieurs mois qu’Instagram expérimente véritablement ses nouveautés autour de la visibilité des likes.

Les premières captures d’écran sont sorties et nous dévoilent 2 choses :

  • Il sera possible de masquer le compteur de likes sous ses propres publications, au moment de publier ou à postériori avec une option supplémentaire dans le processus de publication / modification.
  • Il sera possible de masquer le compteur de like sur les comptes que l’on suit.

Ce déploiement est également au menu chez Facebook et devrait suivre celui d’Instagram.

Alors pourquoi vouloir masquer les compteurs de likes ?

Selon Adam, cet indicateur peut avoir un effet de gêne, de découragement même sur des auteurs, gênés de montrer un post peu d’engageant.
Ce compteur peut aussi avoir un impact sur la perception que les audiences ont de notre contenu, de sa pertinence, de son intérêt. Notre vision va se focaliser sur le nombre de likes et réduire l’intérêt de la personne à quelques chiffres.

En soit, Adam précise que

« ce « contrôle supplémentaire de l’expérience  devrait permettre aux utilisateurs de se sentir plus à l’aise lorsqu’ils passent du temps sur Instagram et sur Facebook. »

source et captures d’écran

Les Boosts simplifiés sur Linkedin

C’est une option super intéressante qui va faire son apparition sur Linkedin : Les boosts de Posts directement depuis votre page entreprise.

Aujourd’hui ce système existe déjà depuis très longtemps sur Facebook et permet aux PME par exemple de booster leurs publications sans entrer dans la complexité du campain manager L’opportunité là est de pouvoir booster certains contenus plus facilement pour démocratiser le concept et surtout rendre le publicitaire plus accessible.

Le bouton « BOOST » bouton se situera en haut de chaque post, Il faudra simplement cliquer dessus puis suivre les quelques étapes telles que l’objectif de la campagne, le ciblage et le budget souhaité.

En parallèle, Linkedin lance aussi nouveau format d’annonce : Event Ads.
Comme son nom l’indique, il s’agit d’annonces autour d’évènement
Pour d’aider les entreprises à les promouvoir en ligne dans un contexte de relance post / semi post / pandémie.
Ce format d’annonce apparaîtra directement dans le feed LinkedIn et vous permettra de mettre en évidence les informations clés de votre event : date, heure et moyen pour rejoindre l’évènement.

Idem aux options de boots Facebook existant pour promouvoir les pages évènements.

Un gendarmes vosgien, héros des Réseaux sociaux

Hier soir, je suis tombé sur cette actu qui m’a décroché un gros sourire là où je ne l’attendais pas.
J’ai découvert une nouvelle pépite, un concurrent sérieux à Yann le CM de chez Décathlon, j’ai nommé Brice Mangou le Cm de la Gendarmerie des Vosges.

Le compte Twitter de la gendarmerie des Vosges @Gendarmerie_088 compte actuellement 74 k abonnés et c’est en partie à son CM.

Le colonel Brice Mangou est commandant du groupement départemental de la gendarmerie des Vosges et désormais il est aussi « community manager » .
Lui et ses adjoints ont fait un constat : la communication institutionnelle ne fonctionne pas, alors il convenait de trouver une nouvelle approche.

Comme il le dit,

« On a alors institué des messages plus décalés, ça a cartonné », Monde . À Paris, la direction valide cette démarche. Un groupe WhatsApp a même été créé pour « coordonner » toute cette communication et pour que chacun puisse exposer ses idées. «  

Un article du monde sur le colonel titrait d’ailleurs Dans les Vosges, les farces de l’ordre

Au milieu de publications tout à fait sérieuses et graves comme des avis de recherches ou des affaires en cours on retrouve régulièrement une grosse pointe d’humour avec des tweets dignes parfois du premier Avril. Du gif au mème, on passe par tous les styles avec un but premier, recréer du lien avec la population et adoucir l’image des gendarmes.

Hier on pouvait lire

 » Saviez-vous que la fête des mères serait le jour de l’année avec le moins de crimes et délits !

Cela signifie une chose : les mamans sont de dangereuses criminelles toute l’année mais trop occupées le jour de leur fête pour commettre leurs méfaits.
Ps: Bonne fête maman »

source

Twitter Spaces arrive sur Desktop

Il est désormais possible de rejoindre une conversation audio avec Twitter Spaces directement depuis desktop.

La possibilité d’accéder aux spaces sur desktop est une avancée significative, car elle ouvre la possibilité à encore plus d’utilisateurs.

A terme elle permettra aussi aux hôtes d’utiliser les configurations audio de leur PC on peut donc espérer des sessions audio de meilleure qualité.

Spaces sur Desktop fonctionne comme sur mobile. Vous continuez à pouvoir parcourir Twitter en même temps que vous participez à un salon audio.

Aucun doute que Twitter souhaite ajouter encore davantage de pression à Clubhouse, qui vient tout juste de terminer le déploiement de son application Android.

Rappelons que Clubhouse fonctionne toujours sur invitation, tandis que Twitter Spaces est désormais disponible pour tout le monde avec plus de 600 abonnés dans l’application.

Facebook va pénaliser les comptes qui partagent des fake news

Selon Pew Research, environ 71% des gens s’informent désormais quasi uniquement depuis les plateformes de médias sociaux, Facebook en tête.

https://www.socialmediatoday.com/news/new-research-shows-that-71-of-americans-now-get-news-content-via-social-pl/593255/

Facebook franchit une nouvelle étape dans sa volonté renouvelée de réduire la propagation de la désinformation.

Tout d’abord, Facebook lance une nouvelle fenêtre contextuelle pour alerter les visiteurs des pages Facebook qui se sont révélées à plusieurs reprises partageant de fausses informations

La nouvelle fenêtre contextuelle indiquera clairement que cette page a partagé un contenu douteux dans le passé.

En plus de cela, Facebook augmente également les sanctions pour les personnes qui diffusent de la désinformation.

Si un compte partage à plusieurs reprises des contenus faux, la portée de toutes ses publications sera impacté à la baisse. On appelle ça du shadow ban.

Facebook prend cette décisison alors que les diverses campagnes de vaccination mondiales sont encore et toujours chahutées par les complotantes anti-vax.

Instagram a apporté des modifications à son algorithme après avoir été accusé de censurer le contenu pro-palestinien

Depuis plusieurs semaines, les plateformes sociales et plus spécifiquement Facebook et Instagram sont accusés de censurer les contenus pro-palestiniens.

Le sujet a pris une telle ampleur qu’un certain nombre d’employé.e.s de Facebook se sont exprimés publiquement sur le sujet. Un groupe d’une trentaine d’employés a déposé des recours internes afin de restaurer le contenu sur Facebook et Instagram qui, selon eux, avait été bloqué ou supprimé de manière inappropriée.

Un ingénieur logiciel Facebook égyptien a écrit une note ouverte à ses collègues avec un avertissement: «Facebook perd la confiance des utilisateurs arabes.» Selon lui, Facebook a été une «aide formidable» pour les militants qui l’ont utilisé pour communiquer pendant le printemps arabe de 2011 mais depuis la défiance est palpable.

Alors Instagram censure-t-elle le contenu pro palestinien ?

Instagram s’est exprimé publiquement sur le sujet et a fini par s’excuser après que de nombreux comptes aient été incapables de publier du contenu lié à la Palestine.

« Nous voulons être vraiment clairs – il n’y a pas de censure. ». La plateforme parle de bug algorithmique.

Depuis quelques mois Instagram privilégie les stories originale et réduit la portée des contenus repartagés en stories.

« Les stories qui repartagent les publications du fil n’obtiennent pas la portée que les gens attendent d’elles ». Instagram a donc décidé de corriger son algorithme en remettant à un même niveau les contenus originaux et repartagés.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !