Épisode 478 : Aujourd’hui le street art est partout, et pas uniquement dans la rue.
Il est partout parce qu’il est visuel et que cette forme d’art a beaucoup d’influence sur tout ce qui nous entoure. Alors forcément, il se décline jusque sur les réseaux sociaux !

Street Art et Social media : au coeur de l’éphémère

Le street art et les réseaux sociaux font très bon ménage et ce n’est pas pour rien. Le street art est par nature éphémère et en ça il se rapproche fortement des contenus social media. On shoot sur l’instant et on le partage.

Complémentarité entre le street art et les réseaux sociaux

Le Street art est à la portée de tous sans aucune exception, car il est dans la rue. A partir du moment où il est accessible à tous, il est partageable par tous.
Son contenu engagé avec parfois un fort lien avec l’actualité en fait un art extrêmement instagrammable.
C’est là qu’on observe cette complémentarité, les réseaux sociaux archivent le street art comme un musée le ferait pour l’art classique.

#streeetart > 56 millions
#streetartparis > 880 k
#streetartlyon > 70 k
#streetartist > 2 millions

Banksy

@banksy

C’est Probablement l’un des inconnus qui fait le plus parler de lui.
D’ailleurs nous lui déjà dédié un épisode entier du Super Daily le jour où il a volontairement détruit l’une de ses oeuvres qui venait de se vendre 1 Million de dollars.

Si j’en reparle ici brièvement, c’est tout simplement parce que l’on ne peut pas parler street art sans parler de lui.
Pour résumer le personnage, c’est un street artiste révolutionnaire,  anarchiste1, antimilitariste, anticapitaliste et antisystème. 

Banksy reprend les codes des réseaux sociaux dans ses oeuvres pour pointer du doigt les problèmes sociétaux

En Décembre 2018, il proposer un jeu concours Instagram pour dénoncer la mauvaise gestion des migrants arrivant par bateaux
Il a mis en jeu l’une de ses oeuvres sur Instagram. L’oeuvre représentait un bateau en bronze rempli de migrants?
Pour le gagner, il fallait deviner son poids. Bilan des milliers de commentaires et une exposition internationale

Un chaton à Gaza
En 2015, Banksy dessinait un chaton à Gaza.
Quand on lui a demandé pourquoi, il a répondu
« Un habitant m’a demandé : ‘S’il vous plaît, qu’est-ce que ça signifie ?’ J’ai expliqué que je voulais révéler au grand jour la destruction de Gaza en postant des photos sur mon site, et sur Internet, les gens ne remarquent que les photos de chatons. »

Ememem

@ememem.flacking

15,6k abonnés sur Instagram

Est-ce que tu sais ce que c’est que le Flacking ?

C’est un Art qui consiste à boucher les nids-de-poule ou autres dégradations de la chaussée comme des fissures par des carreaux de faïence.

Et Ememem c’est l’inventeur de cette technique. Un lyonnais dont personne ne connait le nom mais dont tout le monde ici connait les oeuvres.

Ememem a installé beaucoup d’œuvres à Lyon mais aussi à Madrid ou Paris. Il appelle son art le « flacking », parce que ces œuvres font comme des flaques d’eau sur les trottoirs.

Pourquoi l’espace public est-il un lieu qu’il est important de se réapproprier et de détourner ?

La question de la fonctionnalité est centrale. On a fait le choix historique de matériaux uniforme et efficaces, contre la pluie, l’usure, pour le confort de la semelle, de la roue de vélo, etc., mais l’espace public a-t-il la seule fonction pratique du passage ? Il n’y a-t-il pas moyen d’imaginer aussi une fonction d’espace de vie ? De s’y poser un peu, et donc d’y apporter de l’art.

Le Street Art récurrent

S’il y a bien un truc que je surkiffe dans le street Art, c’est quand il est récurrent, qu’il t’emmène jouer à cache-cache et que tu le retrouves dans un paquet de ville en France et dans le monde.
Parfois sans même connaître le nom de l’artiste tu créées une affinité avec le style.

TocToc et ses duduss

@bytoctoc
48,8k abonnés
Son truc à lui ce son les duduss, cespetits bonhommes sacrément prognathes, avec une sacrée grande mâchoire. Et ses bonshommes on les retrouve partout, même dans les pentes de Fourvière d’ailleurs. Il reproduit beaucoup de personnages de fiction bien connus mais il est aussi très fort pour utiliser les lieux à son avantage.

La ligue des Duduss
Toctoc a fait une utilisation particulièrement cool des Higlihgts : La ligue 1 et la Ligue 2 des duduss.
Il a organisé un concours interne entre ses duduss pour élire le duduss préféré de son audience.
Le personnage gagnant a été sérigraphié et mis en vente sur son site

A regarder absolument

In The woup

@in_the_woup
1262 abonnés
Encore un lyonnais, qui a affiché ses oeuvres un peu partout son truc à lui, c’est les SUPER MARIO. Il prend Super Mario et il lui fabrique des costumes. Le tout en mosaïque qu’il colle ensuite sur les murs des villes dans des petits coins cachés

Toki_art

@toki_art
1700 abonnés
Lui c’est mon petit coup de coeur du moment, c’est un duo de street artistes lyonnais qui font des collages avec des personnages de fiction en mode cyclopes

—-

La Fresque / Le montumental

Vinie Graffiti

@viniegraff

95 k followers

Vinie Graffiti est originaire de Toulouse.

Elle couvre les murs d’un personnage récurrents que vous connaissez déjà sans doute. Sa femme signature et une « poupée » noire, au corps élancé et dont les yeux ont des airs de manga Japonais.

Ce personnage qu’elle décline comme une figure fétiche, est dotée d’une énorme coiffure afro super colorée et représentée parfois par les branches des arbres alentours.

Sur son Instagram on retrouve une galerie magnifique qui met super bien en avant les dernières fresques monumentales sur lesquelles elle a pu travailler dernièrement notamment en Polynésie.

Son style est reconnaissable notamment grâce à sa façon d’intégrer l’environnement dans son travail

Mantra >

@mantrarea
40k abonnés

Youri Cansell aka Mantrarea Un street artiste et Naturaliste Français

Lui son truc à lui, ce sont les papillons et les animaux géants ultra réalistes.
Il redonne ses droits à la nature sur les murs des villes et c’est superbe.

—-

Nikita Golubev

@Proboynick

107k followers

Le Street Art tient bien souvent à une appropriation de l’espace urbain avec la volonté de ramener du beau ou du poétique là où il n’y a que du terne et du fonctionnel.

Nikita c’est un russe qui pratique justement le dirty Art. Il utilise la saleté pour faire de l’art.

Sa cible de prédilection: Les voitures et autres camionnettes sales dans les rues de Moscou. Là où certains ne voient qu’une épaisse couche de poussière, Nikita voit des toiles qui ne demandent qu’à être travaillées.

Sur son compte Instagram on voit pas mal de vidéo avant après, où on le voit sur le trottoir avec ses pinceaux et ses éponges…

RNST

@rnst_art
21k abonnés

Street artiste Dijonnais

« Inencadrable est l’un des adjectifs qui colle le mieux à la peau de RNST. »

Il peint des personnages masqués pour illustrer les conditions de vie des population opprimées : les clandestins, migrants, ouvriers .;. Il exprime sa colère face à ces situations au travers de son art, de ses pochoirs et ses graffitis.

J’ai kiffé sa série de peintures sur poubelles #poubellelavie

Jerome Mesnager

@jeromemesnager

Jérôme on le connaît pour son bonhomme blanc qui fait penser au mannequin de couture de la pub o’cedar

Acuteart

@acuteart

Une application qui te permet de disposer des oeuvres de streetartists où tu le souhaites en réallité augmentée.

Tu installes l’application et ensuite tu peux jouer avec les oeuvres d’artistes internationaux comme Kaws ou Christo.

250k téléchargements depuis le mois de Mars 2020.

——

StreetArt et marques, un mariage opportuniste

Depuis une dizaine d’années, de plus en plus de marque de luxe parient sur les artistes urbains dans l’espoir de séduire une clientèle plus jeune.

On peut citer : la bouteille de cognac Hennessy colorée par la star JonOne, les bouteilles de Perrier rendues sauvages par Juan Travieso, les boîtes de La Maison du Chocolat graffées par Nasty…

La liste est longue pour, chaque fois, des collections capsules vendues en édition limitée.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !