Épisode 235 : Bienvenue dans les Summer Sessions du Super Daily ! Tout l’été on vous embarque dans notre tournée des plages avec un épisode à écouter chaque semaine en sirotant un cocktail les pieds dans le sables. On fait le tour de l’actualité social media ! Cette semaine on parle de fake influenceurs, de Snapchat, du « droit voisin » adopté par la France, du bad buzz de Messenger Kids et des tétons sur Instagram !

Les fake influenceurs coutent cher aux marques

Le phénomène des « fake influenceurs » est déjà bien identifié mais pourtant ceux-ci continuent de pululer sur les réseaux et notamment sur Instagram.

Et les premières touchées par ce fléau des temps modernes sont les marques.

Une récente étude menée par la société de cybersécurité Cheq et l’Université de Baltiomore

nous apprend que ce sont près d’1,3 milliard de dollars qui sont partis en fumée pour des faux compteurs de likes et de followers.

Le professeur et économiste Roberto Cavazos a donc interrogé 800 marques.Il a pu découvrir que 2/3 d’entre elles ont déjà collaboré par le passé avec des influenceurs frauduleux (achats de faux likes, de faux commentaires, de faux abonnés…).

Il a ensuite analysé le profil de 10 000 influenceurs et a découvert que 25% des abonnés de ces comptes étaient en réalité de faux profils. Il estime donc que 50% des posts sponsorisés payés par les marques ont un taux d’engagement biaisé.

L’étude constate aussi que certains influenceurs créaient de faux contenus sponsorisés dans le but de « duper les marques » en leur faisant croire que leurs posts avaient déjà fait leurs preuves par le passé et ainsi, les convaincre de signer de futures collaborations.

En Californie, un marchand de glace a décidé de s’opposer à la course aux likes en faisant payer double aux influenceurs.

Joe Nicchi le patron de cvtsoftserve (une boite de camion glace) en avait marre que certains influenceurs lui proposent de payer leur glace avec une photo partagée sur Instagram.

Snapchat reprend des couleurs

Après avoir changé de design en 2017 Snapchat avait eu une année 2018 compliqué.

La plateforme avait même perdu des utilisateurs !

Mais la plateforme a sorti cet été son bilan du deuxième trimestre 2019 et les chiffres sont ultra positifs

C’est simple en trois mois Snapchat a gagné 13 millions d’utilisateurs quotidien en plus !

Il n’y a jamais eu autant d’utilisateurs quotidien de Snapchat ! 203 millions !

Avec sa faible croissance depuis 2017 Snapchat dépasse ses prévisions initiales qui étaient de 191 millions d’utilisateurs quotidien !

On sait notamment que le Gender Swap a provoqué beaucoup de téléchargement de l’application ! Filtre pour se transformer en femme ou en homme !

Les nouveaux revenus publicitaires de l’application que ce soit avec les publicités de 6 secondes que les utilisateurs ne peuvent pas passer ou avec de la réalité augmentée directement sponsorisée, les revenus de Snapchat Inc. se portent bien.

L’action Snapchat a vu une hausse de 12%.

Le chiffre d’affaire de Snapchat s’élève aujourd’hui à 388 millions de dollars

La France adopte le « droit voisin »

Le Parlement français a adopté un « droit voisin » pour les éditeurs et agences de presse.

Avec ce droit voisin, les plus grands acteurs du numérique comme Google ou Facebook ont pour devoir de rémunérer les éditeurs de presse lorsqu’ils partagent des articles de presse.

Comme par exemple sur le service Google News.

Entre 250 et 320 millions d’euros de pertes par an pour la presse en droit publicitaire.

L’instauration de ce droit voisin reprend les prérogatives de l’article 15 de la directive européenne sur les droits d’auteur.La France est le premier pays de l’UE à appliquer cette directive européenne.

Beaucoup de groupements d’éditeurs craignent que cette législation profite en premier lieu aux plus gros éditeurs.

Il va y avoir des négociations avec les grands acteurs comme Google qui vont être bien tendues dans les prochaines semaines.

Google avait sévèrement riposté pour des cas similaires et notamment en Espagne.

Google avait purement et simplement fermé Google News en Espagne lorsque le gouvernement souhaitait faire payer une taxe sur le partage des articles

Messenger Kids le Bad Buzz

Peut-être que vous laissez vos enfants aller sur les réseaux sociaux mais pour avoir un peu de contrôle vous ne leurs autorisez que les réseaux dédiés au enfants comme Messenger Kids.

Messenger Kids c’est la possibilité de donner accès à ses enfants à une messagerie tout en contrôlant toutes les personnes qui peuvent parler avec votre enfant.

Le principe : c’est vous qui autorisez ou non un utilisateur à parler, échanger avec votre enfants sur cette messagerie.

Malheureusement il y a eu un petit problème qui a été détecté cet été.

Cette demande d’autorisation pouvait être contourné. Et oui, il y avait une faille dans ce joli monde de bisounours !

Ça aurait été trop simple !

Si votre enfant participait par exemple à une conversation groupée et bien quelqu’un que vous n’aviez pas forcément autorisé à être en contact avec votre enfant pouvait être invité dans cette conversation groupée et échanger librement avec votre enfant !

Messenger a du coup décidé de supprimer les conversations groupées de sa messagerie pour enfant et a prévenu les parents !

Donc normalement tout est bon maintenant, enfin normalement…

Oui aux tétons sur Instagram

@taboob_official

Selon les règles d’Instagram, les contenus « violents, nus, partiellement nus, discriminatoires, illégaux, haineux, pornographiques ou sexuellement suggestifs » sont interdits.

Cependant, le sein masculin ne pose aucun problème pour le réseau social, tandis que celui des femmes, oui.

Et c’est ce que tente de dénoncer le compte Taboob_official.

Taboob est un compte Instagram créé par deux Belges, Jasper Declercq et Noortje Palmers, qui met à l’honneur la poitrine féminine, tout en se jouant de la censure.

Ils ont eu l’idée de transformer des poitrines féminines en œuvre d’art en les décorant, les recouvrant de diverses choses comme des bonbons ou des ficelles…

Une oeuvre éphémère à découvrir rapidement avant qu’Instagram ne s’en rende compte.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !