Épisode 737 : Quelle époque, mes aïeux quelle époque !
Pendant plusieurs semaines la Russie a amassé ses forces militaires à la frontière de l’Ukraine. On est en Janvier et à l’époque on parle de manœuvres d’entraînement.
Sur TikTok on voit passer ces images de centaines de chars en attente en race campagne. Pas rassurant.
Le 24 février 2022, sur ordre du président russe Vladimir Poutine, la Russie annonce l’invasion de l’Ukraine. Une campagne militaire bien à l’ancienne avec du kaki, des tanks et des missiles.
Alors que les habitants de Kiev préparent des cocktails Molotov, la guerre se joue aussi en ligne sur les réseaux sociaux. Entre campagnes de désinformation, attaque de hackers et images en direct… la ligne de front semble à nos portes.

Quelle époque, mes aïeux quelle époque !

Pendant plusieurs semaines la Russie a amassé ses forces militaires à la frontière de l’Ukraine. On est en Janvier et à l’époque on parle de manœuvres d’entraînement.

Sur TikTok on voit passer ces images de centaines de chars en attente en race campagne. Pas rassurant.

Le 24 février 2022, sur ordre du président russe Vladimir Poutine, la Russie annonce l’invasion de l’Ukraine. Une campagne militaire bien à l’ancienne avec du kaki, des tanks et des missiles.

Alors que les habitants de Kiev préparent des cocktails Molotov, la guerre se joue aussi en ligne sur les réseaux sociaux. Entre campagnes de désinformation, attaque de hackers et images en direct… la ligne de front semble à nos portes.

——

La Russie pensait pouvoir écraser l’Ukraine et contrôler le récit de la guerre : sauf que le web s’est rebellé !

Malgré les efforts de la Russie pour contrôler le récit de sa guerre en Ukraine, Internet s’est regroupé pour fournir un soutien pour des informations précises et une aide humanitaire.

De nombreuses grandes plateformes ont restreint l’accès de la Russie d’une manière ou d’une autre

——

Côté Meta on a choisi son camp

Facebook a annoncé hier avoir supprimé plusieurs fausses pages, comptes et groupes propageant des fake news.

Facebook a déclaré qu’au cours des dernières 48 heures, elle avait découvert un « réseau relativement petit » d’environ 40 comptes, pages et groupes sur Facebook et Instagram basés en Russie.

Ils se faisaient passer pour des ingénieurs et des scientifiques, des rédacteurs en chef et des journalistes et publiaient des infos selon lesquelles l’Ukraine était un État insolvable.

Meta a décidé par ailleurs d’empêcher la médiatisation de contenus issus de media russes

Le régulateur russe des communications a accusé Facebook de censurer les comptes de quatre sites de médias parrainés par l’État. En réponse, le pays a décidé de limiter l’accès à Facebook pour ses civils.

Côté Google là aussi des réactions fortes à la Guerre en Ukraine

YouTubea stoppé la médiatisation sur les chaînes d’état russes (notamment Russai Today et Spootnik). Par ailleurs la plate-forme limite les recommandations vidéo de chaînes russes tout en les bloquant entièrement en Ukraine, à la demande du gouvernement ukrainien.

Dimanche, Alphabet, Inc. (qui possède Google et YouTube) a également interdit les téléchargements de l’application RT sur le territoire ukrainien à la demande du gouvernement ukrainien.

Sur Twitter, plus de pubs en Ukraine et en Russie

Sur Twitter, les publicités contrôlées par l’État sont interdites depuis 2019, bien que des organisations médiatiques parrainées par l’État comme RT y aient des comptes. Mais en réponse au conflit, la plate-forme suspend temporairement toutes les publicités en Ukraine et en Russie, quelle que soit la source.

Par ailleurs, Twitter a créé un label pour les tweets reprenant des médias du pouvoir russe. Une mention « ce tweet renvoie vers le site d’un média affilié au gouvernement russe » sera désormais appliquée aux publications reprenant des médias contrôlés par le Kremlin.

En réaction, la Russie a là aussi couper l’accès à Twitter dans une large partie du pays.

Source

Telegram l’application sociale la plus utilisée en Ukraine

Telegram, qui est un mélange de WhatsApp, Facebook et Twitter, est le réseau social le plus utilisé en Ukraine.

L’application a été lancé il y a 9 ans et compte 400 millions d’utilisateurs dans le monde dont quelques millions rien qu’en Ukraine.

Paradoxe, le créateur de l’application s’appelle Pavel Durov Etats il est russe.

Telegram comme relai de la propagande Russe

Selon Detector Media, qui suit les contenus malveillants en ligne, plusieurs dizaine de groupes Telegram importants ont été identifiées comme diffusant de fausses informations pour aider la Russie.

Selon la société Detector Media tout semble orchestré d’un même bloc. Avant l’invasion, ces groupes Telegram se sont concentrés sur l’ensemencement d’un sentiment anti-occidental dans le pays.

Il faut aussi précisé que Telegram n’est crypté ce qui pose bien des questions.

La guerre en direct sur TikTok

Même avant l’invasion officielle aux premières heures du 24 février, des vidéos de TikTok montraient des armes et des véhicules militaires russes en route vers les frontières ukrainiennes, alertant les analystes militaires et les civils de la menace à venir.

Le hashtag #ukrainewar rassemble 373 millions de vues de vidéos.

On y trouve de tout. Des messages de soutien, des images filmées à Kiev, en Russie, depuis le front…

Evidemment au milieu de ces contenus beaucoup de faux. Ou plutôt d’anachronisme avec notamment des images de bombardements empruntés à d’autres conflits…

Un enregistrement bien réel : Snake Island

Un autre enregistrement TikTok a été réalisé à partir d’une bataille réelle entre la Russie et l’Ukraine sur Snake Island. Il s’agit d’un petit morceau de terre au bord de la mer Noire. Cette vidéo a été vérifiée authentique par le gouvernement ukrainien et montre 13 soldats ukrainiens debout sur l’île contre un navire de guerre russe.

Lorsqu’on leur demande de se rendre, les troupes ukrainiennes donnent cette réponse : « Navire de guerre russe, va te faire foutre ». Les 13 Ukrainiens ont été tués. Le président ukrainien Velensky a déclaré plus tôt que l’Ukraine conférerait à titre posthume la plus haute distinction à ces troupes.

Volodymyr Zelensky : le président qui a tout compris à la force des réseaux sociaux

Son compte Twitter a gagné plus d’un million et demi de nouveaux abonnés pour la seule journée du 25 février. Figure désormais parmi les 3000 personnes les plus suivies sur Twitter.

Il l’utilise pour s’adresser à ses concitoyens mais aussi à la communauté internationale. C’est aussi pour lui un espace d’expression pour défier Poutine l’agresseur.

On le voit par exemple dans une séquence vidéo « façon selfie », mise en ligne au troisième jour de la guerre. Il est seul dans les rues de Kiev, la capitale ukrainienne. La vidéo a été vue près de 18 millions de fois. Elle a été retweetée plus de 12.000 fois et « aimée » par plus de 400.000 personnes.

Sur Instagram aussi, le président ukrainien a tout compris.

Ancien acteur il avait déjà une grosse base d’audience. 9 millions d’abonnés. Il en a tout de même attiré 5 millions additionnels. Aujourd’hui Volodymyr Zelensky a près de 14 millions d’abonnés sur Instagram.

Sa vidéo d’appel à la paix a été vue près de 33 millions de fois.

La video sur Instagram

La collecte de fonds en ligne pour l’Ukraine s’organise via la crypto

Le 26 février, le compte Twitter officiel de l’Ukraine a annoncé qu’il accepterait les dons sous forme de crypto-monnaie. Ils ont balancé leur clé de Wallet. À ce jour, plus de 9,9 millions de dollars ont été levés en crypto pour l’Ukraine.

Les Ukrainiens ont également signalé que leurs cartes de crédit ukrainiennes avaient cessé de fonctionner et que la cryptomonnaie était devenue la solution de repli la plus réalisable.

La guerre en streaming

La guerre du Vietnam avait été le premier conflit largement télévisé dans notre histoire.

Elle prendra fin en 1975.

Le fait qu’elle soit télévisée, a une importance dans la manière dont l’opinion publique va la percevoir.

Ce n’est qu’une des raisons parmi tant d’autres, mais si une partie du peuple américain finit par être contre cette guerre, c’est aussi parce qu’elle voit les images de cette guerre à la télévision.

La première guerre qui est en direct à la télévision avec des images, est sûrement la guerre du Golfe qui se déroule entre 1990 et 1991.

Elle oppose l’Irak à une coalition de 35 états dirigés par les États-Unis.

À l’époque on retrouve 3 chaînes de télévision américaine, ABC, CBS et NBC qui diffusent en direct.

C’est là que la jeune chaîne CNN explose et connaît un énorme succès, en étant la seule à proposer une diffusion de l’information en continu.

À tel point qu’elle époque Saddam Hussein doit même choisir CNN pour s’adresser à tout l’Occident.

Aujourd’hui, non seulement la guerre est télévisée mais on la vit en direct vraiment en live, sur TikTok, Redit ou encore Twitch.

Quels comptes suivre :

AFP

Compte Twitter de l’AFP

Charles Villa (journaliste français pour Brut qui est à Kiev)

Compte Twitter

Matthew Cassel (journaliste pour Vice)

Compte Instagram

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Ensemble, nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.



Partager cet épisode

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !