#VendeeGlobe2020 : une aventure sur les réseaux sociaux

Épisode 482 : Si jamais vous ne connaissez pas le Vendée Globe c’est la plus grande course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance. Rien que ça !
Le premier Vendée Globe a lieu en 1989, 13 marins prennent le départ. Ils seront 7 à finir la course, aux Sables d’Olonne.
On appelle ça aujourd’hui l’Everest des mers. C’est le 9e Vendée Globe qui s’élance cette année. Sur les 167 marins qui se sont élancés seulement 89 ont fini les 8 première éditions ! Autant vous dire que c’est chaud !
Le trajet est simple, on part de France, on descend tout l’Océan Atlantique pour passer sous l’Afrique, on traverse l’océan Indien pour passer sous l’Australie, puis on traverse le pacifique pour passer sous l’Amérique du Sud, et remonter tout l’océan Atlantique jusqu’en France. C’est une véritable aventure humaine mais c’est aussi une histoire de marque.

Dans cette épisode on analyse la communication du Vendée Globe sur les réseaux sociaux, mais aussi du skipper Armel Tripon sur le bateau de l’Occitane en Provence. On parle aussi du jeu Virtual Regatta et du podcast « Au bout de ses rêve » qui suit l’aventure de Damien Seguin, premier skipper handisport à participer aux Vendée Globe, sur le bateau Groupe Apicil.

Si le Vendée Globe c’est une aventure humaine hors du commun, c’est aussi un histoire de marques.

Pour un skipper, faire un Vendée Globe ça coute très très cher. Alors pour boucler leur budget, chaque équipe fait appel à des sponsors qui sont attirés principalement par la visibilité que le Vendée Globe peut apporter.

  • 45 000 sujets relayés par les médias (TV, presse écrite, web, radios…)
  • 198 millions d’euros de valorisation brute média en France
  • 10 millions de visiteurs uniques sur le site internet du Vendée Globe

C’est l’univers de l’agro-alimentaire qui est le plus présent avec sept marques inscrites sur les bateaux. Le secteur des BTP, avec des entreprises visant une cible de professionnels, arrive ensuite avec six bateaux, juste devant le secteur banque-assurance qui s’affiche avec cinq marques.

Le Hashtag Vendée Globe sur Instagram c’est 34777 publications

La Page officiel du Vendée Globe

Sur Insta c’est 127k abonnés pour la page Vendée Globe 2020

C’est aussi 311 372 personnes sur Facebook

Sur Twitter on est à 77,4k abonnés

Twitter

Si vous voulez suivre la course en direct je trouve leur flux Twitter très cool !

Beaucoup de photos, de la vidéo avec des explications de Skipper ! C’est vraiment du contenu très riche.

Par exemple après une nuit d’intempéries Armel Tripon a eu un problème avec son mât. Le compte du Vendée Globe a cité le tweet du skipper pour informer de sa situation.
Puis a carrément publié une vidéo en natif du skipper et de ses explications face caméra ! Ça marche super bien !

Facebook

Là, il y a un format que je trouve trop cool et qu’on adore chez Supernatifs, c’est le live Facebook !

Tous les jours la page Facebook du Vendée Gobe propose un live à midi et demi pour parler de l’actualité de la course !

Là où c’est très fort, c’est qu’en plus, il propose un live en Français et un autre en Anglais !

C’est très cool, c’est présenté comme un petit journal, avec des images en plus en mer pour illustrer le propos de la présentatrice.

Alors c’est très sérieux, ça fait presque télé je trouve dans la présentation. Puis faut comprendre tous les termes techniques : « il a cassé le hook de J3 » moi ça me parle pas trop.

Je mettrais un peu plus de cool, de vulgarisation dans la présentation pour que ça soit plus accessible pour le grand public. Mais c’est un choix très sport dans la ligne éditoriale.

En tout cas je trouve que le petit format live Facebook tous les jours est très cool et fonctionne bien !

Et puis à la fin de ce live il y a une séquence qui s’appelle « Le Journal de Bord » c’est un petit montage vidéo de ce que les skippers envoient chaque jours à la direction de course. C’est vraiment très cool, et c’est un super contenu exclusif.

Instagram

J’aime bien la com Insta parce qu’elle suit la tendance.

Esthétiquement il n’y a rien d’incroyable, c’e n’est pas ultra beau, mais c’est surtout spontané. Et c’est ça qui fonctionne !

La grille c’est surtout des selfies assez drôle je trouve des marins sur leur bateau !

Et puis après vous avez les story où vous pouvez suivre la course. Vous avez des points sur le classement plusieurs fois dans la journée, puis vous avez des extraits vidéos des marins face caméra, des photos aussi un peu.

Ensuite, il y a un beau boulot sur les highlights.

Je vous laisse aller découvrir tout ça !

Certains skippers agacés par le cahier des charges sur la communication du Vendée Globe

Une amende de 5.000 euros sera appliquée si les participants à la course autour du monde en solitaire et sans escale, qui débute dimanche, ne respectent pas le quota d’envoi de vidéos et de photos.

« Envoyer quatre minutes d’images par semaine et cinq photos »,

La Franco-Allemande Isabelle Joschke (MACSF)

« Cette obligation contractuelle biaise notre métier. On va tous faire de notre mieux mais procéder à l’envoi d’images, de sons, de textes, c’est autant de sommeil en moins ! Et dormir trois ou quatre heures par jour tient déjà de l’exploit sur un tour du monde. »

Le voilier de l’Occitane en Provence

@loccitanesailing sur Instagram

4631 abonnés

Le skipper s’appelle Armel Tripon. Il a remporté la dernière Route du Rhum. Il est le papa de trois garçons, Nantais pur jus et c’est son tout premier Vendée Globe.

Sur Instagram on peut suivre les coulisses de la courses. On est littéralement embarqué à bord du navire d’armes Tripon et celui-ci nous raconte face caméra ses aventures.

Dernières en date il a cassé sa voile avant. Compte tenu des conditions météo difficiles impossible de monter au mat pour réparer immédiatement.

Anecdote intéressante, Armel Tripon a décidé d’embarquer à bord de son monocoque un dispositif pour lui permettre d’évaluer sa lucidité pendant le Vendée Globe.

Entre le stress, la fatigue, la pression, le bruit , les marins du Vendée Globe peuvent avoir des hallucinations et faire échouer les bateaux sur la côte.

Alors pour rester performant et en sécurité pendant toute la course, malgré le manque de sommeil et la cadence effrénée, Armel Tripon s’est tourné vers l’Université de Nantes.

C’est une application qui s’appelle LuciEole.

Toutes les six heures, l’application va lui demander de répondre à des questions, pour tester son état de fatigue mentale et physique. Il recevra ensuite une appréciation sur son degré de fatigue avec un code couleur. Si c’est rouge, c’est une alerte qui montre qu’il est fatigué et qu’il n’est pas à même de prendre une décision.

« En ces temps de crise sanitaire, je pense qu’on offre une fenêtre sur le large, un bol d’air, l’occasion de s’évader et de sortir d’un quotidien qui peut être un peu morose. La course apporte un peu d’iode et un parfum d’aventure. »

Instagram de l’Occitane en Provence

Le Jeu Virtual Regatta

C’est le Jeu gratuit qui vous met dans la peau d’un marin et dont beaucoup de monde parle sur Twitter !

C’est déjà un compte Twitter de plus de 10k personnes

Je trouve que c’est une tendance qui monte aussi sur les réseaux avec la course.

Il y a 700 000 bateaux qui font actuellement la course en virtuel sur le jeu, c’est vraiment énorme !

Et je vois beaucoup de compte assez important que je suis dans le sport en France, qui se vannent sur le jeu, et qui participent à la course !

Je trouve que c’est très malin d’aller sur le côté ludique pour promouvoir la course. Sachant que le jeu Vitual Regata a un partenariat exclusif avec World Sailing qui est la Fédération Mondiale de Voile.

Au bout de ses rêves

Vous savez on aime les podcast chez Supernatifs. Et on en produit un très cool.

C’est le Podcast qui suit l’aventure de Damien Seguin sur le bateau du Groupe Apicil.

Damien c’est un skipper qui a du se battre pour pouvoir participer à ce Vendée Globe, à la base il n’avait pas le droit d’être là, car il est en situation de handicap. Il lui manque une main.

Pourtant c’est un marin d’expérience, 2 fois médaillés d’or et une fois d’argent aux Jeux Paralympiques mais aussi par exemple 5 fois champion du monde. C’est énorme.

Mais quand il a voulu faire de la course au large il a dû se battre et insister pour arriver à participer.

Dans ce podcast, il nous raconte son histoire dans le premier épisode. Puis on le suit dans chaque épisode depuis son bateau dans l’aventure sur la mer, dans son tour du monde.

Mais ce n’est pas tout, dans chaque épisode, il y a aussi une interview de quelqu’un qui participe de près ou de loin à ce projet.

On retrouve par exemple Nathalie Gateau qui gère le mécénat et sponsoring dans le groupe Apicil et qui raconte sa rencontre avec Damien.
On retrouve aussi sa femme, ou encore le chef cuisinier Grégory Cuilleron qui est le parrain de son bateau !

Bref on vous invite surtout à aller l’écouter soit sur les plateformes de streaming soit sur le site :

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Quand vos audiences sont prêtes à payer pour du contenu exclusif.

Épisode 481 : Aujourd’hui il ne suffit plus d’avoir une grosse communauté et de la vidéo bien léchée pour que les contrats tombent. Les créateurs du web sont à la recherche de nouveaux modèles de rémunération complémentaires ou alternatifs et c’est là qu’intervient le contenu exclusif payant.

Aujourd’hui les nano influenceurs raflent des contrats de quelques centaines d’euros et ça leur convient; Pour les autres, les vrais créateurs c’est une autre histoire . Pour se rémunérer, maintenant il faut bosser et voire l’influence comme un marché !

Depuis quelques mois si ce n’est des années, on observe un nouveau virage dans la conception des réseaux sociaux mais aussi dans notre manière de les consommer. On souhaite en savoir autant sur nos influenceurs préférés que sur les produits que l’on achète.

Être payés pour créer peut-être, mais on le fait pour ses vrais fans ! Les influenceurs ont réussi à monétiser la proximité avec leur audience.

Historiquement, le business modèle d’un créateur de contenu (youtubeur, instagrammeur, podcasteur) fonctionnait sur la base d’un système de rémunération basé sur les revenus publicitaires de plateformes comme YouTube.

Mais les choses se sont durcies et les créateurs du web sont à la recherche de nouveaux modèles de rémunération complémentaires ou alternatifs.

Il existe une poignée de plates-formes de partage de contenu qui permettent aux créateurs de gagner de l’argent en ligne. Patréon, Utip, Substack ou OnlyFans. Désormais se sont les fans qui paient.

Patréon et Tipee

2 plateformes au fonctionnement identique ou presque.

Les créateurs de contenus qui s’inscrivent dessus proposent à leur communauté différents paliers de soutien pouvant aller du micro-don de quelques euros à un soutien mensuel conséquent.

Les plateformes se rémunèrent en prenant une commission de +/- 5%.

La plateforme Tipee, sert de moyen de financement à des créateurs dont le contenu est déjà public et gratuit sur le web. A ce titre Tipee est utilisé par une bonne partie du Youtube Game français comme Thinkerview ou Dirtybiology.

Patréon offre en plus un statut plus exclusif aux contributeurs qui peuvent voir sur la plateforme des créations qui ne sont pas disponibles autrement. On y trouve des profs de musique, des podcasteurs, des musiciens…

Les gens qui sont sur Patreon ne veulent pas financer un projet ou bien juste donner un pourboire. Ils sont là pour financer des personnes. Sur Patréon, ont le sentiment que les créateurs développent une relation privilégiée avec leur communauté.

La semaine dernière, Patron a annoncé un partenariat avec la plateforme de podcasting achats. L’objectif : En un seul clic, donnez aux auditeurs un accès facile à des épisodes premium exclusifs.

Aujourd’hui Patréon revendique 200 000 créateurs inscrits et plus de 6 millions de « patrons ».

Substack : la plateforme de newsletters payantes (ou gratuites)

Onlyfans et Mym Creators, des réseaux sociaux privés et premiums

OnlyFans est un site d’abonnement qui permet aux créateurs de contenu de monétiser leur influence.

OnlyFans est une plateforme anglaise créée en 2016. À l’aide d’abonnements payants allant de 5 à 50 dollars par mois, des fans peuvent accéder à des photos et vidéos exclusives de la part de leurs comptes favoris.

OnlyFans a une réputation qui lui colle à la peau. Pourtant, ce n’est pas une plateforme phonographique.

On y trouve de tout, mais sa grande tolérance pour la monétisation de contenus érotiques a fait sa renommée

Avec le confinement et la chute des partenariats, les créateurs se ruent sur Onlyfans

En mai 2020, le PDG Tim Stokely a révélé qu’OnlyFans avait vu environ 200 000 nouveaux utilisateurs toutes les 24 heures et 6 000 à 8 000 nouveaux créateurs

Les abonnements ont également augmenté de 50% en avril dernier.

Aujourd’hui, Onlyfans affiche environ 30 millions d’utilisateurs et 450 000 créateurs.

Qui utilise OnlyFans?

Modèles, musiciens, acteurs, coach sportifs et influenceurs utilisent tous OnlyFans pour générer des revenus. Ils peuvent recevoir de l’argent directement des fans sur une base mensuelle ou des pourboires. Il ya aussi des formules de paiement à la séance.

L’actrice Bella Thorne a récemment affirmé avoir gagné plus de 2 millions de dollars sur OnlyFans en une semaine.

Dans la même lignée que Onlyfans, Mym permet de partager avec ses fans des contenus privés et exclusifs et pour ça il faut s’y abonner.
Dans les qualités intrinsèques du réseau, on ne parle pas de chasse aux fake news ou de qualité visuelle mais de protection juridique et d’un algorithme d’utilisation des revenus.
Avant de se connecter, il est possible d’estimer ses revenus. Avec 5000 followers, je peux gagner entre 450 et 2250€/ mois. A 100000 abonnés, on me promet entre 9000 et 45000 € Le tout basé sur un taux d’abonnement de 1à5% de votre communauté, car là les fans payent à l’abonnement

Du contenu exclusif sur twitch

Les utilisateurs de Twitch ont aussi la possibilité de souscrire à un abonnement payant pour suivre leur star favorite de plus près. Comptez tout de même 5 dollars par mois. Sur cette somme, la plateforme reverse 50% aux streameurs et peut même passer à 70% à partir du moment où la communauté dépasse les 10 000 abonnés.

En plus des abonnements, les streameurs peuvent aussi compter sur les tips faits par les internautes.

source

——

Un changement de modèle qui fait tomber un certain nombre de tabous

Le principe qui consiste à demander à sa communauté de contribuer à son activité ou sa passion ne va pas toujours de soi. Notamment en France.

Jusqu’à il y a peu les créateurs gagnaient leur via grâce à des partenariats de marque, des aides du CNC pour les youtubeurs et évidemment le modèle publicitaire. Mais le modèle à depuis longtemps créé des dérives, obligeant les créateurs à des partenariats contre nature et à produire de plus en plus de contenu à la qualité discutable.

Aussi, ces plateformes permettent elles aux créateurs d’entretenir des espaces safe, loin des trolls et des dramas du YouTube game.

Qui dit loin des algorithmes, dit challenge sur la découvrabilité

Soyons clair, si vous n’avez pas déjà une proposition de valeur forte et identifiée, des audiences solides et fidèles il n’y a aucune chance pour vous de gagner votre vie via ces plateformes de financement.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Emotion et répétition : comment concevoir des campagnes SMA mémorisables ?

Il y a 3 facteurs importants à prendre en compte pour des campagnes publicitaires réussies sur les médias sociaux.

  • La portée (le nombre de personnes touchées)
  • La qualité de l’annonce
  • La répétition (le nombre de fois que l’audience voit l’annonce)

Avoir une bonne communication publicitaire sur Facebook passe par du contenu intéressant, créatif et posté au bon moment. Mais ne négligez pas une variable très importante : La fréquence.

Des dépenses publicitaires en hausse au 3ème trimestre 2020

Que ceux qui font de la publicité en ligne ne s’inquiètent pas si les performances sont un peu moins bonnes en ce moment, tout le monde fait de la pub !
En effet sur le troisième trimestre les dépenses ont repris leur rythme pré-covid, soit une augmentation de 56% par rapport au trimestre 2.
Hormis cette comparaison intra covid, les dépenses ont augmenté de 27 % par rapport au 3ème trimestre 2019

Le Coût par Clic mondial n’a jamais été aussi haut avec une hausse de 43 % par rapport au trimestre 2
Pour l’ouest, cela représente une augmentation de 30%

La bonne nouvelle, c’est quel taux de clics, lui est resté stable

Dans notre cas, on a ressenti et anticipé cette augmentation depuis début Mars.
Pour certains clients, les coûts publicitaires étaient 3x moins élevés pendant les mois d’Avril, Mai et Juin puis ils sont revenus à leur niveau de Février au mois de Juillet et à présent on sent cette légère augmentation.

L’importance de la fréquence de répétition publicitaire sur Facebook

Il est capital d’exposer votre cible à une fréquence adéquate. Annoncer à une fréquence trop basse ou à l’inverse, faire du matraquage publicitaire peut-être néfaste pour votre marque.

Chacun pilote ses campagnes à sa sauce et parfois on privilégie la quantité plutôt que la qualité.
Par exemple, avoir des objectifs de portée très élevés sur une cible très précise peut être risqué : si l’on a beaucoup beaucoup de budget, on va en effet réussir à atteindre notre objectif mais pour cela il faudra toucher, retoucher et re re re toucher certaines personnes jusqu’à ce qu’enfin elles interagissent avec votre contenu.

La question est, jusqu’à quel moment peut-on augmenter la fréquence sans obtenir d’effets néfastes ? Et oui, au bout d’un moment, trop de fréquence tue la fréquence, l’internaute se lasse de votre annonce (et peut-être même de votre marque).

Souvenez-vous « si je vais bien c’est Juvamine ».

Quel est la fréquence optimale d’une publicité Facebook ?

En télévision comme en digital, le « capping » optimal – le nombre maximal de fois où un individu sera exposé à un même message – est à prendre en compte : inutile de sur-exposer sa cible à une campagne, au risque de dépenser son budget média en pure perte, voire de susciter le rejet à cause d’une pression publicitaire trop importante.

Fin Octobre, Facebook a publié une étude sur le publicitaire dont le but est de de tirer des enseignements quantitatifs et qualitatifs.
L’étude a été menée sur 2400 campagnes publicitaires sur une durée de 6 mois avant que le covid ne vienne tout bousculer (de novembre 2019 à Mars 2020)
En Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, en Amérique latine et en Amérique du Nord.

Facebook a cherché à analyser les interactions avec les campagnes pour les recroiser avec le nombre de fois où l’utilisateur a vu la campagne avant d’interagir avec elle.
Cela leur a permis de mesuré un « taux de réponse souhaité ».

L’étude suggère que passé 5 répétions les marques bénéficient de moins en moins de toucher la même personne.

source

Privilégiez une fréquence de réplétion élevée quand :

  • 1er : Votre marque est nouvelle
  • 2ème : Votre marque a peu de parts de marché (pour l’instant)
  • 3ème : Votre campagne sera courte (diffusion accélérée par exemple)

Plus l’émotion générée est forte, plus la mémorisation du message est élevée.

Selon une étude de L’IPA dataBANK. (La fédération des professionnels de la publicité en Grande Bretagne) les contenus basés sur l’émotion marchent nettement mieux.

Une analyse d’environ 1400 campagnes publicitaires a révélé que les campagnes avec un contenu entièrement émotionnel étaient deux fois plus performantes que celles avec un contenu rationnel . Lorsque vous pimentez vos campagnes d’émotion et d’enthousiasme, vous pouvez capturer l’esprit et le cœur de votre public.

——

Les réseaux sociaux intègrent une autre dynamique, la guerre à l’attention

Les défis des marques pour capter l’attention sont plus nombreux que jamais.

La capacité de mémorisation n’est pas la même en fonction du media

Autre élément à prendre en compte : tous les médias n’ont pas le même impact sur la mémorisation. Dans les années quatre-vingt, Armand Morgensztern présentait le « bêta » de mémorisation qui porte son nom.

En 2018, le département Business Intelligence de Dentsu Aegis Network le mettait à jour : celui-ci fixe à 18,4 % le bêta pour la télévision. Ce taux traduit le pourcentage d’individus qui, en moyenne, après avoir été exposé une seule fois au message à la télévision, a mémorisé le message de la marque. Pour la vidéo en ligne, ce bêta actualisé est de 5,7 % (contre 4,3 % en 2008), mais il peut monter jusqu’à 18 %, pour certaines campagnes optimisant le taux de visibilité et les qualités créatives du message. Les marques qui veulent maximiser leur taux de mémorisation doivent miser sur la qualité de la création et de la diffusion.

Quelles recommandations pour une meilleur mémorisation de marque dans les publicités SMA ?

  • le contenu capture-t-il l’attention dès les premières secondes ?
  • le message clé est-il compréhensible sans le son ? »
  • la création est-elle adaptée au format mobile ? »
  • le message de la marque est-il bien véhiculé ?

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi, c’est lundi : la fin de Donald, Stop the steal, des modérateurs Whatsapp, Insta stories, effets d’image sur Facebook et news Linkedin

Épisode 479 : Youpi c’est lundi ! Aujourd’hui au programme; fin de la suprématie Trump sur Twitter, Facebook ferme le groupe Stop the steal, bientôt des modérateurs sur Whatsapp ?, nouveautés sur les stories Insta, nouveaux effets d’image sur Facebook et nouveautés autour de Linkedin.

Plus de pitié pour Donald sur Twitter

Élections américaines et alertes sur les tweets de Donald

Ce n’est pas la première fois que Twitter masque des posts de Donald et là, alors qu’il perdait les élections, sa fougue habituelle s’est vite retrouvée dans les radars .

« Les observateurs n’ont pas été acceptés dans les salles de comptage. J’ai remporté l’élection, j’ai obtenu 71 000 000 de votes légaux. De mauvaises choses sont arrivées et nos observateurs n’ont pas pu les constater. Cela n’était jamais arrivé avant. « 

La véracité des propos de ce tweet étant controversée, twitter a affiché un avertissement indiquant que cette allégation de fraude était controversée. En lien un article pour éviter toute propagation de fake news.

« La fraude électorale de toute nature est extrêmement rare aux États-Unis, confirment les experts électoraux.Alors que le dépouillement se poursuit … les experts et les responsables affirment qu’il n’y a eu aucune preuve de fraude électorale lors des élections américaines de 2020. Le processus électoral est sécurisé et la fraude électorale de tout type est incroyablement rare selon l’Associated Press et Reuters.»

Un autre tweet Samedi après-midi

J’ai gagné cette élection avec beaucoup d’avance
a également été pointé du doigt par Twitter

Après sa défaite, le musée de Madame Tussaud’s à Londres a rhabillé Donald en golfeur.

Le traitement spécial de Trump sur Twitter n’est pas encore terminé, car il est toujours en fonction jusqu’en janvier. En tant que leader mondial, cela signifie que Twitter ne supprimera pas ses tweets, ni ne suspendra son compte.

Twitter himself troll Donald

Maintenant que Trump n’est plus protégé par son statut, Twitter se fait un plaisir de le troller.

Lorsque vous chercher « loser » dans Twitter, la première suggestion faite par la plateforme est le compte de Donald Trump. Oui oui !

Par contre, dés que Biden sera investi Trump ne bénéficier a de plus aucune protection particulière et Twitter se reservera le droit de supprimer son compte sans pitié.

——

Facebook ferme un groupe « stop the steal »

« Stop the Steal » est devenu en quelques heures le cri de ralliement des complotistes et autres soutiens ultimes de Donald Trump.

Stop the Steal comme arrêtez le vol !

Sur Facebook un groupe s’est créé Mercredi, soir de l’élection.
Le groupe Stop the Steal, a très vite été rempli de posts accusant les démocrates de comploter pour voler l’élection présidentielle de 2020 au président Donald Trump.

Le groupe a accumulé plus de 300 000 membres en moins de 48 heures avant que Facebook ne le supprime jeudi après-midi.

« Conformément aux mesures exceptionnelles que nous prenons pendant cette période de tension accrue, nous avons supprimé le groupe. »

« Le groupe était organisé autour de la délégitimation du processus électoral, et nous avons vu des appels inquiétants à la violence de la part des membres »

Avant que Facebook ne supprime le groupe jeudi, les publications encourageaient les utilisateurs à visiter StolenElection.us. Là, les utilisateurs ont été invités à ajouter leurs noms à ce qui semblait être une liste de diffusion au cas où le groupe Facebook serait supprimé. Prévoyants les gars !

Whatsapp : Bientôt des modérateurs pourraient lire vos conversations

La confidentialité est l’un des meilleurs arguments de WhatsApp grâce à son système de chiffrement de bout en bout, soit disant infaillible.

Récemment, il semblerait que WhatsApp cherche à renforcer son système de signalement des comportements inappropriés. Aujourd’hui, lorsqu’un utilisateur est victime de spam, de harcèlement, ou d’autres comportements inappropriés, il peut signaler son interlocuteur.
Cela a pour effet de supprimer la discussion et de bloquer le profil signalé. Mais WhatsApp souhaiterait aller plus loin et renforcer ses mesures contre les personnes ayant un comportement inapproprié sur sa plateforme.

En cas de signalement, les messages les plus récents seront transférés sur les serveurs de WhatsApp, afin qu’ils soient lus par des modérateurs. Ces derniers pourront alors évaluer si le signalement est légitime et si un bannissement est nécessaire.

C’est encore en phase de test mais les contours se dessinent.

Combien de « messages récents » seront transférés aux modérateurs de WhatsApp ? Jusqu’où pourront-ils remonter dans la conversation pour statuer sur le comportement des utilisateurs ? Seuls les messages du profil signalé seront transférés aux modérateurs ou est-ce que l’ensemble de la conversation sera transmise ?
Une chose est sûre, la confidentialité de WhatsApp ne pourra plus être entièrement assurée. Et cela pourrait coûter cher à l’app, même si c’est pour une bonne raison.

source

Instagram teste une nouvelle façon de réagir aux stories sans envoyer de DM

Aujourd’hui lorsque je parcours mes stories, je peux interagir sous la forme d’un message privé ou en utilisant des émoticones. Celles-ci crée une petite animation très cool sur l’écran de la story mais pas que. Lorsque je répond à une story avec un émoticone cela crée aussi un message privé.

Sympa mais dans le cas de comptes instagram extrêmement actifs, la situation peut vite se compliquer et générer un embouteillage dans Instagram DM et du côté de vos notifications.

La plateforme travaille donc en ce moment à reformuler ces micro interactions en les retirant des DMs. cela prendrait la forme de ce qu’on peut trouver dans les lives. Des interactions qui apparaissent directement sur la story et pas dans votre boite de messagerie.

Facebook teste de nouvelles options d’effets visuels pour les images publiées sur le News Feed.

La première fonctionnalité concerne les publications multi images.

En complément de la version classique « galerie » vous aurez désormais le choix entre 3 autres mises en page, l’un avec une image en forme de bannière et les 2 autres ressemble à des sortes de galeries massonery.

La deuxième option, propose des effets d’animation à rapporter à une image. Lorsque vous appliquez une option de mouvement, elle crée alors un nouveau type d’image, qui effectue un zoom ou fait la mise au point comme une vidéo.

Evidemment tout ça est en cours de test et n’est disponible que pour une petite partie des utilisateurs Facebook.

L’année de tous les records pour Linkedin

Avec la crise de l’emploi liée à la pandémie de Covid-19, le réseau social a vu son nombre d’utilisateurs croître fortement ces derniers temps ; passant de 675 à 722 millions d’utilisateurs dans le monde.
Selon Microsoft, sa plateforme a enregistré des « niveaux record d’engagement » avec une hausse de 31% au cours du trimestre passé.
Les revenus publicitaires en hausse de 16% par rapport à l’an dernier

source

Pfp maker : Un outil pour faire de jolies photos de profil

Pas toujours facile de réaliser une jolie photo de profil pour ses comptes social media quand on est pas un crac sous photoshop.

PFP Maker permet justement de créer un visuel de profil parfait. Il intègre une fonctionnalité de détourage automatique et permet d’intégrer ds centains de fonds de couleur ou avec motifs en arrière plan de sa photo de profil. Plutot cool !

lien vers l’outil
. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Les réseaux sociaux au centre de l’Élection Présidentielle Américaine 2020

Episode 477 : L’élection américaine vient d’avoir lieu, on en parle depuis des semaines et notamment sur les réseaux sociaux ainsi que dans Le Super Daily.
Et oui car les réseaux sociaux ont encore joué un rôle central dans cette élection américaine. Alors que nous attendons toujours les résultats définitifs pour savoir qui de Joe Biden ou Donald Trump sera le prochain Président des États-Unis, nous allons essayer de décrypter un petit peu ce qui s’est passé sur les réseaux sociaux durant cette élection américaine.

Un scrutin pas comme les autres

Pas comme les autres par ce qu’il fait suite à 5 ans de déchirements et de de clivage aux Etats-Unis.

Pas comme les autres par ce que bien sure il y a Donald Trump, l’incontrôlable, le maléfique, Le Donald.

ET puis aussi il y a cette histoire de pandémie. En raison d’un énorme pic du vote par correspondance lié à la pandémie, les résultats devraient être plus ambigus le soir des élections en 2020 que les années précédentes, et jusqu’à présent, cela s’est avéré vrai.

Hantées par les élections de 2016

Des élections toujours hantées par le fantôme de 2016 et les scandales de manipulation.

On en a parlé dans le dernier Youpi C’est Lundi, les trois grands patrons de Facebook, Twitter et Google étaient convoqués devant le Sénat la semaine dernière.

Il a été question de modération et de savoir qui est responsable des propos tenus sur une plate-forme. Est-ce que la plate-forme doit être responsable du contenu qui se trouve à l’intérieur de celle-ci ?

Mais la réunion a vite tourné en un débat politique entre démocrates et républicains.

Les républicains souhaitent que les plates-formes arrêtent de censurer Trump et d’autres élus républicains, et les démocrates aimeraient qu’il y ait plus de modération de la part des plates-formes pour lutter contre les fake News et les messages qu’ils considèrent comme des messages d’incitation à la haine.

On sent bien que derrière toute cette crispation, il y a surtout le souvenir d’une élection 2016 où Donald Trump est sorti vainqueur, et qui avait été plus ou moins influencée par des pays étrangers.

On se rappelle du scandale de Cambridge Analytica et les fortes présomptions sur le fait que la Russie avait notamment par l’achat d’espace publicitaire et par la création de groupe sur Facebook essayé d’attiser la haine et l’opposition entre certaines minorités américaines. En pensant qu’en mettant ces sujets là au centre du calendrier politique cela serait bénéfique à Donald Trump.

Twitter au centre de l’élection

Plus de 9,7 millions de messages ont été échangés pendant la nuit de l’élection.

Selon une étude de Visibrain, le jour du scrutin a généré une activité social media hors du commun.

Entre le 3 novembre et le 4 novembre, presque 10 millions de tweets.

De manière plus large, l’élection américaine a produit plus de 573 millions de messages en l’espace d’un an, soit un taux six fois supérieur à l’élection de 2016

Les médias sociaux sur la brèche depuis plusieurs mois

Les médias sociaux ont commencé à élaborer de nouvelles politiques pour les circonstances inhabituelles de l’élection de 2020 et son écosystème de désinformation inquiétant dans les mois précédant novembre.

Twitter avait annoncé la couleur dés le mois de Septembre

Twitter a également déclaré dans une annonce politique de septembre qu’il supprimerait ou étiquetterait tous les tweets incitant à une activité illégale et menaçant un «transfert pacifique du pouvoir ou une succession ordonnée». Alors que les tweets que Twitter restreint restent en ligne, ils sont placés derrière un message d’avertissement sur lequel les utilisateurs doivent d’abord cliquer pour afficher leur contenu. Les tweets restreints ont également leurs retweets, likes et commentaires désactivés, ce qui réduit leur portée.

Facebook avait précédemment déclaré qu’il prévoyait d’étiqueter tous les messages revendiquant une victoire prématurée avec un message d’information indiquant aux utilisateurs les résultats officiels des élections. Mais la portée n’est en rien stoppée ou freinée sur la platefrome.

La polémique des votes par correspondance

Au coeur de la polémique le dépouillement des bulletins par correspondance

Depuis plusieurs semaines déjà le président Trump sème le doute et parle ouvertement de risque de fraude massif lié au dépouillement des bulletins par correspondance.

Alors que le candidat républicain à appelé les électeurs à se déplacer pour aller voter, les démocrates les ont enjoint d’user de ce dispositif en raison de la pandémie de coronavirus.

Trump annonce sa victoire et crie au complot

Acter sa victoire avant l’heure. Une communication qu’a choisi de mener Donald Trump face à la crainte du résultat de la prise en compte des votes par correspondances ou anticipés.

Un discours confus, retransmis en direct par des chaînes de télévision, et notamment NBC, qui a choisi d’interrompre le président candidat à sa réélection pour reprendre l’antenne.

Sur Fox News, chaîne de télévision habituellement favorable au président des Etats-Unis, le journaliste Chris Wallace a réagi au terme de la prise de parole, qualifiant la situation d' »extrêmement inflammable ». « Le président vient de jeter une allumette au milieu », a-t-il ajouté.

Les rumeurs de fraudes explosent

Ecrit en majuscule, parfois sous la forme d’un mot-clé (#stopthesteal), le mot d’ordre a agrégé des témoignages censés démonter que des fraudes électorales ont eu lieu au bénéfice de Joe Biden. Une vidéo présentée comme étant tournée en Arizona, affirmant sans preuves que les bulletins républicains ont été marqués en amont pour ne pas être comptabilisés, a été vue plusieurs centaines de milliers de fois sur différents réseaux sociaux.

En réaction, le bureau du commissaire de la ville de Philadelphie a choisi de mettre en place la diffusion en direct du depouillement. Dans ce qui est peut-être le live le plus pénible au monde, on peut voir des dizaines de travailleurs masqués, gantés vêtus de gilets jaune et orange vif et triant les bulletins de vote.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Les tendances Social Media 2021

Épisode 475 : Hubspot et Talkwalker ont sorti un gros dossier de plus de 50 pages sur les tendances qui vont animer les réseaux sociaux en 2021.
On a décidé de mettre le nez dedans et d’essayer de vous en sortir ce qui était le plus important. On vous donne bien sûr accès via ce lien à cette étude
Cette étude revient d’abord sur l’année 2020 qui était extrêmement particulière sur les réseaux sociaux aussi dû à la pandémie du COVID-19.
Cette pandémie a initié de nouvelles manières de communiquer, et surtout un niveau de transparence encore jamais atteint par les entreprises sur les réseaux sociaux.

L’engagement des marques

C’est la tendance numéro un pour 2021 que met en avant ce rapport, les entreprises doivent s’engager pour faire la différence.

Malgré les clichés qui peuvent exister sur les plus jeunes, les génération (comme les génération Z ou Alpha) et on l’avait déjà vu dans le passé dans Le Super Daily, ce sont des générations qui sont engagées autour de thématiques de fond et ce sont elles qui décident des tendances de demain.

Ces jeunes génération n’hésitent pas à s’engager autour de sujets politiques, comme l’égalité, l’éducation ou encore la santé mentale….

Ne pas négliger L’impact de la génération Alpha, la génération socialement responsable

Selon cette étude et les clusters de conversations observés cette année, on observe une forte implication des jeunes générations sur les sujets sociaux.

Pour rentrer dans ce moule, les entreprises devront aborder davantage de sujets de société comme la santé mentale, l’éducation, l’évolution des tendances alimentaires, l’inclusivité et la justice sociale, sans quoi elles pourraient perdre en utilité vis a vis de leurs consommateurs.

Ces sujets sont indispensables aux yeux de cette génération Alpha mais aussi de la génération Z qui les précèdent. Cette génération qui a vu ses proches perdre leur emploi pendant le covid ou avoir eux-même des difficultés à trouver un premier emploi. Et il y a de fortes chances qu’ils haussent le ton sur ces sujets dans les années à venir

Ces audiences ont été mobilisées sur les réseaux par leurs youtubeurs préférés notamment avec le mouvement écolo / Eco responsable #onestprêts, on peut parler aussi de greta thumberg. Ils se sont aussi questionnés sur les gilets jaunes, intéressés au mouvement Adama Traoré et bien sûr ils avaient un carré noir au milieu de leur grille insta.

Cependant attention, aller sur ce terrain implique de s’engager, les mots perdent de leur sens si la marque ne s’engage pas.

Exemple de marque : dans la foulée du mouvement Black Lives Matter, Nike a directement embrayé sur sa campagne #UntilWeAllWin et n’hésite pas à se positionner sur les sujets de justice sociale.

L’utilisateur au centre

L’étude relève tout d’abord quelque chose de nouveau. Le remixing, c’est le fait que certaines personnes de votre audience récupère des contenus que vous avez généré pour les réutiliser à sa sauce. (Gif, Filtre en réalité virtuelle)

C’est notamment une plate-forme comme TikTok qui a aussi lancé cette tendance. Puisque sur la plate-forme TikTok il y a quand même un principe de reproduire le contenu de quelqu’un d’autre.

Il faut donc en tant que marque penser à mettre à disposition du contenu et encourager la créativité de ses utilisateurs.

L’étude nous dit notamment : « les contenus générés par l’utilisateur suscite 28 % d’interactions supplémentaires par rapport au contenu de marque classique ».

Il faut donc remettre l’utilisateur au centre de sa stratégie de communication.

Mettre l’utilisateur au centre de sa communication c’est aussi accepter que le conversationnel sur les réseaux sociaux est indispensable.

Vous le savez chez Supernatifs depuis le début on défend cette idée que sur les réseaux les consommateurs et les marques sont sur un pied d’égalité. Ce n’est plus une communication top Down mais une communication où on échange véritablement avec ses clients.

Ainsi 2021 plus que jamais sera aussi l’année du conversationnel.

Les memes

Ce contenu vieux comme le net, est toujours d’actualité et performe encore plus en 2020 et devrait continuer en 2021.

55 % des 13 à 35 ans envoient des memes au moins une fois par semaine ! C’est juste énorme.

Pas toujours facile d’intégrer ce format à sa communication de marque, mais il est possible de se servir des créations de ses utilisateurs et de les partager en Story ou en retweet sur Twitter.

On a déjà parlé des memes ici

La nostalgie

C’est peut-être lié à ce qu’on vit durant l’année 2020 et aux souvenirs qu’on a de l’année 2019 qui était meilleur puisque le Covid n’était pas encore arrivé, mais la nostalgie apparaît comme un thème dominant dans la communication d’aujourd’hui et de l’année prochaine.

L’étude nous précise que l’utilisation de mots-clés liés à la nostalgie a doublé quasiment depuis la fin du confinement.

On voit d’ailleurs un exemple assez criant avec Netflix qui se sert beaucoup de la nostalgie dans sa communication sur les réseaux sociaux.

On retrouve parfois des créas avec du rétro Gaming ou même avec des choses évoquant un passé plus heureux.

Le succès d’une série comme Stranger Things, qui respire à plein nez cette nostalgie des années 80 et séduit une large audience en est l’exemple parfait.

C’est simple, la nostalgie a été mentionné 157 700 fois en lien avec la marque Netflix cette année.

Le Social Gaming

C’est une tendance qui monte déjà depuis quelques temps, nous en avions déjà parlé avec Fred Cavazza dans un ancien épisode il y a plus d’un an.

Le Social Gaming c’est exactement ce qu’on retrouve dans Fortnite, qui est à la base un jeu en ligne autour duquel se développe un nombre d’interactions sociales très important.

Aujourd’hui, les plus jeunes qui jouent à Fortnite se retrouvent sur le jeu pour discuter, échanger, parfois sans même jouer.

On sait aussi que Facebook horizon devrait arriver et déclencher de nouvelles choses, amener le Social Gaming dans une plus grande dimension encore.

On en a déjà beaucoup parlé, mais des plate-formes comme Twitch prennent de plus en plus de place, notamment avec le confinement. Mais on voit aussi YouTube se positionner fortement sur le streaming de jeu vidéo, notamment pour toutes les interactions sociales qui peuvent exister autour.

L’essor des fake news

Les fake news, on en entend parler tous les jours dans les actualités et elles ont même dépassé le stade des réseaux sociaux. Aujourd’hui, c’est d’ailleurs une date anniversaire puisqu’on est en pleine campagne présidentielle Américaine. Le monde traverse une période de précarité sociale et environnementale et il n’en faut pas plus à la désinformation pour s’installer.

On a fait parlé de ce phénomène il y a quelques mois suite à une étude sur le sujet, et les résultats sont dingues.

Des personnes ayant étées exposées longtemps à des fake news les ont jugé plus dignes d’être repartagées même en sachant pertinemment que l’information est fausse.

Aujourd’hui, 28 % des adultes aux États-Unis sont convaincus qu’un vaccin potentiel contre la COVID-19 sera utilisé pour implanter des micro-puces aux citoyens.

Exemple de marque : En décembre 2016, Vinci est victime d’une fausse information et son cours de bourse perd en quelques minutes près de 20 % de sa valeur. L’information, relayée sur les réseaux sociaux et par une agence de presse est fausse, mais fait partie d’une opération plus large allant même jusqu’à la publication d’un faux démenti.

Le retour d’une communication pertinente à l’ancienne

Les techniques de communication sont comme de bonnes recettes de cuisine, celles qui marchent reviennent au goût du jour et c’est ce que l’on voit aujourd’hui. Là où l’on était il y a quelques mois encore dans une évolution du web marketing vers du 100% digital, on a tendance aujourd’hui à rappliquer de bonnes vieilles méthodes et à utiliser de bons vieux outils.
Et là, c’est avec grand plaisir que cette étude souligne fortement un regain d’intérêt pour les newsletters, le podcast et les SMS . Des formats éprouvés depuis un ou plusieurs dizaines d’années.

En 2020, les podcasts natifs représentent 9,2 millions d’écoutes, les mentions de newsletters ont augmenté de 14% pendant le confinement. Et tiens toi bien : le retour de la VOIX ! Aujourd’hui 68% des personnes communiquent par SMS avec leur mobile, mais l’heure est à la recherche vocale, les tweets vocaux et même les appels..

Contrairement à d’autres méthodes de communication, l’optimisation de l’expérience utilisateur ne vient pas de la façon dont le contenu est partagé, mais de sa qualité et son accessibilité.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi c’est lundi : Insta Live, Career explorer, Boom chez Pinterest et Whatsapp, #onlytheyoung et passage au Sénat

Épisode 474 : Au programme de ce lundi matin, des nouveautés pour Instagram Live, une nouvelle fonction de recrutement pour Linkedin, Pinterest et Whatsapp en plein boom, #onlytheyoung la chanson politique de TailorSwift et passage au sénat pour Google Twitter et Facebook.

Instagram live

Instagram sort de nouvelles fonctionnalités autour de la possibilité de faire un live.

On sait que les lives durant le premier confinement ont vraiment été très utilisés par tout le monde.

Et en prévision de ce second confinement planétaire Instagram a décidé d’apporter des nouveautés autour de ce contenu

C’est simple par rapport à avant le premier confinement aux États-Unis l’utilisation des lives a augmenté de 70 %.

Les live sont venus remplacer des événements qui était parfois annulés et ont permis à certaines personnes comme les enseignants, les musiciens, les hommes politiques, ou encore bien d’autres de pouvoir communiquer ultra simplement et rapidement avec leurs audiences.

Cependant, si vous avez utilisé les lives durant le premier confinement, vous avez dû vous rendre compte qu’il y avait certaines limites. Par exemple le fait d’être bloqué au bout d’une heure. C’est pour ça qu’aujourd’hui Instagram propose pour tous les comptes créateurs de pouvoir réaliser des live de 4h maximum.

Cela réduit un petit peu la différence avec ce qui est déjà possible sur Facebook, puisque sur Facebook il est possible de réaliser des lives de 8h sur son ordinateur.

On a aussi vu que beaucoup avaient des problèmes pour enregistrer leur live. Instagram propose donc aujourd’hui un nouveau système d’archivage.

Ainsi les live sont maintenant automatiquement sauvegarder 30 jours avant d’être définitivement supprimé. Ce qui permet de pouvoir récupérer son contenu afin de le partager sur d’autres plates-formes ou de le réutiliser en venant couper des extraits à l’intérieur.

Autre nouveauté une fonctionnalité « live now » est maintenant existantes, ce qui permet depuis IGTV et la barre de recherche de trouver des directs.

Linkedin Career explorer

Actuellement, Linkedin, c’est 722 millions d’utilisateurs dans le monde et son activité principale est de mettre en relation les chercheurs d’emploi et les recruteurs et justement en pleine zone covid internationale les chômeurs sont plus nombreux que jamais.

Selon une étude, TechCrunch et l’Organisation internationale du travail , ce sont 12,6 millions d’américains et 245 millions de personnes dans le monde qui ont perdu leur emploi à cause de la pandémie.

Face à ce constat, LinkedIn a lancé un nouvel outil : Career Explorer, pour aider les chercheurs d’emplois à se trouver de nouveaux emplois sur la base de leurs compétences.

Le module consiste à faire correspondre vos compétences avec des emplois pour lesquels vous n’auriez pas postulé auparavant mais dont vous possédez les compétences requises. L’outil aiderait également les chercheurs d’emplois à acquérir de nouvelles compétences pour correspondre aux profils que les employeurs recherchent le plus actuellement.

Career Explorer sera une extension de l’outil de l’évaluation des compétences que LinkedIn a lancé en 2019 et qui permet aux chercheurs d’emplois de passer des tests pour faire un point sur les compétences qu’ils possèdent et celles qu’ils doivent acquérir pour postuler à un emploi .

Career Explorer est actuellement disponible en version bêta et en anglais, mais Linkedin a déclaré que d’autres langues s’ajouteront bientôt à cet outil. 

L’activité de Pinterest explose

Depuis le début de cette crise sanitaire que nous vivons autour de la pandémie du COVID-19, Pinterest vois son activité fortement augmenter, notamment son engagement et ses revenus.

D’après Pinterest, ses revenus du troisième trimestre de l’année 2020 ont augmenté de 58% par rapport à ceux de 2019 ! Ainsi ils ont atteint 443 millions de dollars contre une prévision initialement estimé à 383 millions de dollars.

La première explication de cette augmentation de revenus viendrait du boycotte de Facebook. Les budgets publicitaires qui n’ont pas été dépensés sur Facebook aurait été dépensé en partie sur la plate-forme Pinterest.

Pinterest déclare avoir atteint 442 millions d’utilisateurs.

Pinterest propose de plus en plus de nouvelles possibilités de contenu. Nous avons vu apparaître le format Story par exemple.

Pour finir de vous convaincre, Pinterest a vu aussi ses actions décoller de 28 % sur le bilan annuel.

#onlytheyoung

Depuis quelques jours, le #onlytheyoung est en trending topic sur Twitter; En cause une publicité politique du parti démocrate Américain qui utilise la chanson Only The Young de Tailor Swift.
Cette chanson sortie en janvier à l’occasion d’un reportage Netflix sur la chanteuse était déjà à l’époque qualifiée d’hymne politique. Aujourd’hui elle vient appuyer le discours électoral des démocrate en direction… des jeunes.

Sans approuver de candidat en particulier, la publicité est clairement pro-Biden et anti-Trump.

Les première paroles «  Pourquoi y a t’il autant de personnes si puissantes qui essayent de rendre le vote si difficile pour nous? » Vous l’aurez compris le sens caché de cette chanson est de faire réaliser aux jeunes l’importance de leurs votes.

Ce qui est très fort médiatiquement, c’est que la publicité fait beaucoup parler d’elle et l’on sait que publicité et campagne électorale américaine font polémique ces dernières années.

Et pourtant, un très faible budget média aurait été dédié à pousser cette publicité partant du principe que le partage social par les fans de Swift et des élus démocrates accumulerait beaucoup plus de valeur médiatique en l’absence d’emplacements rémunérés.

Lien vers la pub >

WhatsApp passe des caps

Il y a quelques jours, WhatsApp passait la barre des 100 milliards de messages quotidiens échangés sur la plateforme !
Ce volume de messages avait déjà été atteint lors du dernier réveillon du Nouvel an. Mais c’était un record, alors que maintenant, il s’agit d’une vitesse de croisière.

Quand l’application a été rachetée par Facebook en 2014, elle comptait 500 millions d’utilisateurs.
A cette époque, 50 milliards de messages étaient échangés au quotidien. Six ans plus tard, ce sont 4 fois plus de personnes qui utilisent la messagerie soit 2 milliards d’utilisateurs et deux fois plus de messages.

Will Cathcart, le PDG de WhatsApp, a relayé la bonne nouvelle sur Twitter en rappelant que cette année avait été particulière et que

« Nous nous sommes tous appuyés plus que jamais sur la messagerie pour rester en contact avec nos proches et travailler »

Google Twitter et Facebook devant le Sénat américain

Six jours avant l’élection présidentielle américaine les patrons de Google Twitter et Facebook ont été auditionné devant une commission spéciale du Sénat.

On a donc retrouvé Mark Zuckerberg pour Facebook, Sundar Pichai pour Google, et Jack Dorsey pour Twitter.

Le débat a porté sur un important texte de loi qui devrait encadrer la responsabilité légale des plates-formes par rapport aux propos qui sont diffusés à l’intérieur de celle-ci.

Les positions étaient assez claires, les républicains se sont plaint auprès des différents patrons que les plates-formes censuraient trop leur candidat Donald Trump, et les démocrates dénoncaient la volonté de tordre le bras des plates-formes sociales à une semaine des élections présidentielles.

Une phrase de Mark Zuckerberg résume bien la situation : « les démocrates nous accuse de ne pas modérer assez, les républicains de trop modérer. »

On le voit la manière dont cette élection présidentielle est traité sur les réseaux sociaux reste au cœur de la campagne.

On se souvient de la dernière élection présidentielle aux États-Unis et de toutes les influences qui ont pu avoir lieu sur les réseaux.

Il se peut qu’à l’avenir, au-delà de cette élection présidentielle, et du texte de loi proposé par les républicains, certaines questions soient discutées devant le Sénat comme celle de la vie privée sur les réseaux sociaux ou de la desinformations sur ces plates-formes.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Fall session 2 : Raz de marée de nouveautés Facebook, Whatsapp shopping, la transformation de Snapchat et Donald Hacké

Vous êtes peut-être en vacances scolaires ou au musée avec vos enfants, alors pendant cette période, nous vous proposons une veille social media condensée et efficace. Au menu aujourd’hui : beaucoup de nouveautés chez Facebook, Whatsapp shopping dans les tracks, Snapchat en pleine transformation et Donald qui se fait hacker à quelques jours des élections.

Fall Session : WhatsApp, Messenger, Giphy x Gucci, ZEvent et Influence Instagram !

Pour les vacances d’automne, nous vous proposons un épisode avec toutes les news du moment : WhatsApp se développe, Messenger débarque sur Instagram, Gucci s’allie avec Giphy, ZEvent retourne les réseaux sociaux le temps d’un week-end et Instagram sévit un peu sur les publicités en partenariat avec les influenceurs.

#ZumbaCafew : C’est pas la capitale c’est Marseille bébé !

Épisode 471 : C’est la tendance de la fin de l’été, dans cet épisode on vous parle de « Bande Organisée », single de diamant en 38 jours : record dans l’histoire de la musique en France

Le single de Jul, SCH, Solda, Soso Maness, Elams, Houari, Kofs et Naps vient d’obtenir un record en devenant le single de diamant le plus vite obtenu en France.

On tente de comprendre comment ce projet est un raz de marée sur les réseaux sociaux, comment il s’inscrit dans la culture web et dans la culture française.

Le single Bande Organisée

Après un teasing, un leak, et pas mal de théories, le morceau Bande Organisée a débarqué sur les plateformes de streaming, quelques heures avant que le clip ne soit lui aussi publié sur Youtube.

Quelques heures après sa sortie le 15 août, le morceau atteignait facilement la première place de tous les classement d’écoute en France, jusqu’à même concurrencer les plus gros mastodontes de la musique dans les charts mondiaux..

4 jours après la lancement du titre sur Spotify, il rentre dans le top 200 Spotify Monde.

En seulement 38 jours, le titre Bande Organisée a été certifié single de diamant avec plus de 50 millions d’écoutes.

Il s’agit d’une première dans l’histoire de la musique en France.

Aujourd’hui sur YouTube, le clip du single Bande Organisée culmine à 127 millions de vues.

Album 100% marsaillais

Dans la foulée lancement surprise d’un album 100% marseillais le 9 octobre

Gros casting Jul, SCH ou Soso Maness, 13 Organisé réunit également Akhenaton, L’Algerino, Alonzo, Soprano ou Keny Arkana.

Jul a réuni pour cet album pas moins de cinquante rappeurs marseillais.

Les morceaux carburent au vocodeur, à la boîte à rythme ou la guitare gitane. Une véritable ode à Marseille, qui parle des quartiers Nord, de trafic, d’argent, de réussite, mais aussi de Covid et de Chloroquine (« Yeah, yeah, à Marseille, ça vend du shit et d’la chloroquine »).

Jul n’a jamais eu besoin des médias pour promouvoir sa musique. 13’Organisé en est une nouvelle fois la preuve. Avant le 15 août, date de sortie du premier extrait de l’album, rien n’avait filtré. L’existence du disque n’était encore qu’une rumeur persistante, sur les réseaux sociaux. En ce 9 octobre, date de sortie de l’album, aucune interview, aucun article dans les médias généralistes.

Sur les réseaux sociaux

Sur Instagram

Le #BandeOrganisée : c’est quasiment 5000 publications

Le #ZumbaCafew : c’est 2000 publications.

Le #13Organisé : c’est 2400 publications

C’est aussi une vague sur Twitter on retrouve énormément de publication sous les mêmes #.

C’est vraiment un raz de marée sur la culture Marseillaise et Française !

Lien entre Sport et 13’Organisé

Il existe un lien évident entre « 13 organisé » et le sport

Qui a besoin de publicité, quand on a les joueurs de l’OM comme porte-voix ?

Dimitri Payet a ainsi été filmé en train de chanter à tue-tête dans les vestiaires, « Nique ta mère sur la Canebière », un couplet de Bande organisée, à l’issue d’une victoire face au PSG, en septembre dernier. Les joueurs ont adopté les punchlines du morceau, contribuant sans doute à sa viralité.

Soso Maness à qui l’on doit le passage en pseudo-brésilien « Et ça fait, zumba, caféw, caféw, carnaval » (à 3’10 dans le clip) devenu un gimmick lui aussi déjà entré au patrimoine du vocabulaire des footeux, repris par les Marseillais sur la pelouse du Parc, et qui devrait ponctuer de nombreux petits ponts et autres reprises de volée sur tous les city-stades dans les années à venir.

Un label pour l’OM

Le 24 septembre l’OM annonçait le lancement du label OM Records

L’Olympique de Marseille va devenir le premier club au monde à avoir son propre label de rap.

« Marseille est un berceau du rap et du hip hop français. Le club rayonne bien au-delà des terrains, et notamment auprès de la jeunesse marseillaise ».déclare le président Jacques-Henri Eyraud.

Les parodies

Là où on voit que c’est un succès qui dépasse les frontières marseillaises et s’étend à toute la France, c’est quand on remarque le nombre de parodies sorties sur les réseaux sociaux du morceau bande organisée du 15 août.

On retrouve la notamment le FC Touroude qui sort « bande désorganisée », pour la version parisienne. C’est vraiment bien fait ! Et c’est quand même 990 commentaires sur Facebook et Watch donc la vidéo est très solide.

On a aussi vu une version lyonnaise, s’appelant pas très organisés.
C’est quand même 250 000 vues sur YouTube en moins de deux semaines.


Voilà autant vous dire que c’est un morceau qui est rentré dans la culture de manière générale, et qui est en train de devenir l’hymne de Marseille.

Jul le catalyseur


C’est Jul qui est au centre de ce projet. C’est lui qui a réuni tous les autres rappeurs sur le projet bande organisée.

Et c’est intéressant de revenir sur la carrière de JUL pour comprendre comment ce projet d’album commun avec quasiment tout Marseille a explosé !

Jul au départ c’est quelqu’un qui n’est pas vraiment supporter par les médias traditionnels. Il arrive avec une musique particulière, presque un nouveau genre dans le rap, qu’on appelle aujourd’hui « de la JUL ».

C’est fort parce qu’il invente quelque chose de nouveau et qui n’est pas inspiré du rap américain. Et il fait tout, tout seul. La musique, les paroles, toute la production. Et c’est encore le cas aujourd’hui, il est complètement indépendant. Il sous traite seulement la distribution de sa musique à Believe.

D’ailleurs on vous invite à écouté l’interview du créateur de Believe qui raconte sa collaboration avec Jul

Donc JUL a pris d’autres chemins, et notamment celui des réseaux sociaux où il s’est formé une communauté ultra active.

Sur Facebook c’est plus d’Un millions de fans !

Sur Instagram c’est 2,3 millions de follower !

Sur Twitter c’est 1,5 millions de personnes

Sur Youtube c’est 4,9 millions d’abonnés

Jul il est à la fois artiste et Community Manager de son propre personal Branding.

C’est bien souvent lui qui se cache derrière chaque publication et ça se voit au nombre de fautes d’orthographe. Une signature garante de l’authenticité de ses prises de parole.

Jul passe sa vie en studio et la documente abondamment sur Snap et Instagram. « Il diffuse souvent en story un morceau fraîchement réalisé pour demander l’avis de ses fans »

Clivant sans le vouloir

On sait que c’est ce qui fonctionne sur les réseaux sociaux : le clivage.

Et Jul c’est le mec trop cool, trop gentil, qui fait son truc dans son coin, sans clasher personne, ultra humble alors que c’est le plus gros vendeur de disque de l’histoire de la musique en France.

Et pourtant il est clivant. Il est clivant parce que son style ne plait pas à tout le monde. Ça se calme avec le temps, mais il y avait beaucoup de haters, qui l’attaquait très frontalement sur les réseaux.
Ce qui a aussi développé un grosse communauté s’opposant et défendant JUL, le héros marseillais.

La team JUL

Sa communauté de fans s’appelle la « Team Jul »

Sur Instagram c’est 60k publication sous le #TeamJul c’est énorme !

Si tu tape le hashtag sur Twitter c’est énorme aussi !

Et je ne dénombre pas les comptes fans qui existe seulement pour parler de l’artiste !

C’est même eux qui font la pochette du dernier l’album de Jul

Pour son album « La machine » Jul a invité ses audiences à proposer des créas de pochettes et il en a choisi 2 pour faire la couverture et le dos de l’album.

JUL ne joue pas la carte du secret et confie ses plans à ses fans. En début d’année, il va jusqu’à publier son planning avec le concept de deux albums gratuits pour deux albums payants. JUL joue le jeu la transparence.

Le signe Jul

Le fameux signe de mains de Jul. Tellement visuel et tellement viral.

Le signe Jul a même fait l’objet d’une pétition sur le site Change.org où plus de 27 000 personnes appelaient à la création d’un emoji signe Jul.

S’il n’a pas obtenu l’aval du consortium Unicode, seul habilité à valider la création de nouveaux emojis, l’artiste a profité de la sortie de son application pour y intégrer un clavier Jul permettant, après l’avoir téléchargé, d’utiliser des images baptisées « Julmojis ».

Placement de produit

Jul c’est un media à lui tout seul avec une force d’influence énorme qu’il met à profit de partenariats de marque

Le clip Bande Organisée est blindé de placements de produit.

Et côté marque de sape, c’est Décathlon qui tire le gros lot. Pas un clip ou un concert de JUL sans un référence à Quechua ou Décathlon. Pas de placement de produit juste un kiffe de l’artiste qui en place à toutes les sauces.

Dans l’histoire du rap, il est arrivé fréquemment que des artistes adoptent une marque à la base à mille lieux de leur univers. A l’époque NTM était devenu l’égérie de la très sérieuse marque de vêtements de voile Helly Hansen.

La fréquence des déclarations d’amour était tellement soutenu que Yan le fameux CM de Décathlon ne pouvait passer à côté. De temps en temps, la marque relai une punchline, un bout de clip ou même fait un post pour souhaiter un joyeux anniversaire au rappeur.

Tiens et sinon tu savais qu’il y avait maintenant un vrai café torréfié « Zumba cafew ». C’est la marque Hayuca qui a lancé en clin d’œil au single bande organisée un café torréfié

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !