Bad Buzz Burger King : faut-il assumer jusqu’au bout sa tonalité de marque ?

Épisode 554 : Peut-on tout dire quand on défend une personnalité de marque impertinente ?
Ce matin on décrypte le Bad Buzz Burger King et la journée des droits des femmes.
Et on ouvre une discussion ensemble. A quel moment la provocation et la recherche d’engagement vont trop loin ?

Pour restituer : Twitter c’est le royaume de Burger King

Contrairement à Facebook et Instagram, où les plaisanteries portent généralement sur les produits et les offres, Twitter est l’endroit où Burger King exprime les plus fortement ses opinions, balance sur ses concurrents, et bien sûr passe son audience sur le grill.

Son compte US c’est 1,9 millions d’abonnés

Son compte Twitter UK c’est 95k abonnés.

Une analyse menée par Falcon.io montre aussi l’engagement très fort de la marque sur la plateforme Twitter.

Entre le 1er juin 2019 et le 30 juin 2020.

En un an la marque a publié plus de 7500 Tweets et gagné 80k followers.

Non seulement BK tweet mais il répond de façon exhaustive aux demandes de sa communauté.

40% de ses réponses se font en moins d’une heure et le temps de réponse moyen sur un an est de 13 heures en moyenne tout au long de l’année. Dingue !

————

Et soudain Burger King fait un faux pas.

Pour célébrer la Journée internationale de la femme, Burger King a décidé de faire griller son image de marque avec un tweet de son compte au Royaume-Uni.

« La place des femmes est en cuisine. »

Publié sous forme de fil de trois tweets, il explique par la suite que la marque lance un programme de bourses pour encourager les employées à poursuivre une carrière culinaire, dans le but de corriger le ratio hommes-femmes dans l’industrie de la restauration.

Le second message :

« sSi elles le veulent bien sûr. Pourtant, seulement 20 % des chefs sont des femmes. Nous avons pour mission de changer le rapport homme-femme dans l’industrie de la restauration en donnant aux employés l’opportunité de faire une carrière culinaire. »

La bourse HER (Helping Equalize Restaurants) de la Fondation Burger King donnera à deux employées une subvention de 25 000 $ chacune à utiliser pour se former et devenir chef de restaurant.

————

La marque s’est expliqué sur Twitter en précisant qu’ils avaient imaginé cette tactique pour attirer l’attention sur leur programme de financement à l’attention des femmes dans la restauration. Seulement 20% des chefs en cuisine sont des femmes.

Les excuses et explications

L’engagement sur le tweet polémique est 500% plus fort que celui sur le programme de formation à l’attention des femmes.

————

Burger King maitrise toutes les astuces de Twitter : c’est le roi du Guerilla Marketing

Retour sur une campagne d’activation de BK en 2019 qui montre a quel point la marque maitrise les codes de Twitter.

En 2019, le compte officiel de Burger King recherchait des influenceurs de haut vol et likait systématiquement les publications datant de 2010. Ce comportement étrange a vite fait d’attirer l’attention et de susciter des commentaires sur la plateforme. Pourquoi BK like-t-il des vieux posts comme ça ? Ont il un bot mal réglé ?

Au bout de quelques semaines, Burger King a posté un tweet reveel expliquant que « comme vos vieux tweets, certaines choses de 2010 valent le coup d’être redécouvert. Avec une photo de leur funnel cake fries. »

———

Burger King et la Journée des droits des Femmes :

Là ou c’est raté

La tactique sous estime le sujet

Le titre accrocheur est simplement une tentative maladroite de transformer un cliché misogyne en blague, et sape finalement le message que la marque a l’intention de communiquer. Vous auriez du mal à trouver une marque qui, par exemple, utiliserait un commentaire raciste dépassé pour fonder son soutien à une cause antiraciste.

Ce qui marche sur un support ne marche pas forcément partout

Le tweet a été adapté d’une annonce pleine page dans le New York Times , créée par l’agence DAVID Miami pour le marché américain. Sauf que dans la version print, le titre et le contexte sont au même endroit.

———

Au final suppression et excuse

Face a la quantité de messages les accusant d’être misogyne ou alors d’avoir un temps complètement déplacé pour parler d’un sujet plutôt grave, Burger King a fini par supprimer le tweet en question et publier un message d’excuse.
Dans le quel en plus de dire qu’ils sont désolés, il rappelle que leur objectif était d’attirer l’attention sur le fait que seulement 20 % des chefs professionnels dans les cuisines britannique sont des femmes.

Et qu’il souhaitait justement en attribuant des bourses d’études culinaires, aider à combattre cette injustice.

Il précise ensuite dans un second tweet qu’ils ont décidé de supprimer le tweet original non pas à cause de ce tweet original mais parce qu’il y avait des commentaires abusif dans le fil et qu’il ne voulait pas laisser cette espace ouvert pour cela.

Doit-on s’excuser ? Doit-on supprimer son tweet ?

———

L’importance de la tonalité de marque

Votre marque n’est pas un logo, un slogan ou même un produit. Une marque est ce que les gens disent de vous lorsque vous n’êtes pas dans la pièce. C’est un sentiment, une expérience. Les marques ont une personnalité et c’est cette personnalité qui transpire dans votre tonalité de marque.

La tonalité de la marque BK : honnête, accessible et impertinente.

Pendant la crise du COVID Burger King a ajusté sa tonalité

Le slogan de Burger King, normalement placé au-dessus de la porte de leurs restaurants, «Home of the Whopper» a été changé en «Stay Home of the Whopper ».

———

Quels enseignements tirer du Bad Buzz Burger King ?

Chaque interaction sur les réseaux sociaux entre une marque et son public a le potentiel de créer une réaction négative, mais elle peut aussi être une opportunité d’apprendre et de s’adapter.

Dans le cas de BK. Il y a une prise de risque, une maladresse, et c’est parti en live. Objectivement c’est impossible à rattraper. Par contre il y a 2 enseignements à en tirer.

1 – se tenir prêt: si une entreprise prend le risque, elle doit se préparer à l’avance et décider d’un moyen de sortir des ennuis.

2 – Tirer des enseignements avec empathie et s’avoir apprendre de ses erreurs.

L’exemple de Winamax en France

Winamax Sport c’est 595k abonnés !

Bien plus familier

Winamax c’est un ton sur Twitter encore plus familier et vulgaire que ce que pourrait être Burger King.

Mais si le vocabulaire est très différent, la tonalité de la marque est dans le même esprit.

On retrouve des tweets très provocateurs envers les sportifs, les institutions, les entraîneurs, les clubs etc…

Il y a peu de temps, la marque reprenait une Punchline de PNL, l’été dernier quand le PSG et l’Olympique Lyonnais étaient en demi-finale de Coupe d’Europe. Winamax a alors tweeté :
« On prend l’Europe, on l’encule à deux »

Forcément ça a créé une grosse polémique, à tel point que l’Autorité Nationale des Jeux a quand même du sévir et rappeler à Winamax qu’en tant qu’organisme de paris il avait quelques règles à respecter.

Pour le coup, l’histoire est allée jusqu’à la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, qui avait qualifié ce tweet de « à vomir ».

Retour sur l’affaire

Interview du CM de Winamax

Compte Twitter de Gigg’s c’est 59,5K abonnés !

Une interview du CM de Winamax qui date de 2019, où il s’exprime notamment sur cette tonalité.

Hormis le fait qu’il raconte aussi un petit peu son parcours avant d’arriver chez Winamax et qu’il donne son avis sur la Ligue 1, nous parle de la communication de Winamax sur Twitter.

Il explique que cet état d’esprit et cette stratégie représente tout à fait l’entreprise Winamax, qui a eu le mérite d’adopter les codes qu’il pense être ceux des réseaux sociaux et surtout de leur cible .

Il explique d’ailleurs qu’ils n’ont pas de liberté totale non plus, mais qu’il ne se pose pas de filtre dans son travail. La seule limite quasiment est juridique.

Le ton est piquant mais ils veulent juste rire, il n’y a que de l’amour pas de haine précis Gigg’s.

Il revient d’ailleurs sur un énorme Bad Buzz qu’il avait eu avec l’olympique Lyonnais ou Jean-Michel Aulas notamment c’était insurger sur les réseaux sociaux à son encontre.

Dans tous ces cas les CM sont plutôt protégés par la marque, qui défend sa ligne éditoriale.

Lien vers l’interview

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Faut-il absolument poster un contenu différent sur toutes les plateformes ?

Épisode 553 : Faut-il absolument poster un contenu différent sur toutes les plateformes ?

C’est le grand débat ! Est-ce que je crée du contenu spécifique pour chaque plate-forme ou est-ce qu’il faut que je recycle des contenus sur toutes les plate-formes ? 

Dans l’idéal oui !

Pas les mêmes audiences / personas
Pas les mêmes usages et moments d’attention
Pas les mêmes codes ou formats

A peu près partout sur le web vous lirez qu’il ne faut surtout pas poster la même chose sur les plateformes. Ah bon ?

Ok, mais ça nécessite énormément d’énergie !

Nourrir les algorithmes des plateformes

La volumétrie idéale sur chaque plateforme est substantielle.

Instagram : 16 publications / semaine
Facebook : 3 publications / semaine
Linkedin : 3 publications / semaine
Pinterest : 4 publications / semaine
Twitter : 5 tweets / jour

Tout ça mit bout à bout ça représente une masse de publications dingue. On parle de plus d’une trentaine de contenus différents donc par semaine.

Et c’est sans compter les plateformes plus récentes : TikTok, Twitch, ClubHouse…

Difficile de rester cohérent

En postant un contenu différent sur chaque plateforme il y a aussi un risque de fragmentation de vos messages

Des tactiques court-termiste pour satisfaire les plateformes

Le plus gros problème est que notre stratégie social media tendent à s’articuler petit à petit autour d’une série de tactiques à court terme. Des tactiques plus que de la stratégie.

« Les Reels sont là, il me faut des Reels. Je confie ça au stagiaire. »
« TikTok il faut y aller. Kevin tu sais faire ? et ben vas-y ! »
« Pinterest explose on va faire de la curation ! »

Il  y a un vrai risque à multiplier les acteurs dans un organisation, à aborder chaque plateforme indepéndemment les unes des autres.

N’oublions pas que l’enjeu du social media pour la marque c’est la cohérence. Pour cela il vous faut une stratégie consolidée.

Rationalisation

Ok, alors on a qu’à tout rationaliser et publier la même chose partout !

Non plus !
Ce serait trop simple.

Déjà la fréquence de publication n’est pas la même entre Facebook et Instagram. Si je publie trop sur Facebook je vais me faire flinguer par l’algorithme.

Et puis les usages sont parfois radicalement opposés. Il y a la question des hashtags, des modes d’interactions d’une plateforme à l’autre…

Il nous faut chercher le juste milieu.

Un bon social media manager est avant tout  pragmatique !

Choisir quelle partie du contenu je recycle d’une plateforme à l’autre

Se reposer sur ses piliers de contenu et n’en travailler que certains sur certaines plateformes.

Un très bel exemple avec les comptes de La Vie Claire.

Page LinkedIn de La Vie Claire
Page Facebook de La Vie Claire
Page Instagram de La Vie Claire

En passant sur leurs comptes trop rapidement vous pouvez avoir l’impression que chaque plateforme à un contenu différent. Pourtant l’ensemble reste cohérent.

Le fait est que La vie Claire à une très belle stratégie de recyclage de contenu organisée autour des piliers.

Les sujets RSE sont déclinés sur chaque plateforme.
Les sujets recettes sont adaptés d’un compte à l’autre : en post sur Facebook, en Stories sur Instagram mais ils ne sont pas sur Linkedin.
Les posts produits sont exclusivement sur Facebook et Linkedin mais pas sur Instagram. Idem pour les posts de la fondation.

On sent que le ou la social media manager à bien bossé son programme éditorial.

La bonne stratégie : Adapter avant de chercher à créer

Savoir adapter un contenu aux formats spécifiques à chaque plateforme est devenu un art martial !

J’ai tout ces jolis contenu issus de mon dernier shooting photo. Je peux les utiliser en galerie sur Facebook, en Caroussel sur Linkedin, en Story sur Instagram, en format 9/16ème sur Pinterest…

Le même contenu mais pas les mêmes wordings

La manière dont vous anglez un contenu est primordial. Quoi de mieux que de pouvoir ajuster ou même complètement changer le wording que vous utilisez avec un contenu pour l’adapter à la plate-forme et à l’audience qui va réceptionner ce message.

Et oui le wording fait autant partie du contenu que les visuels.

Vous n’aurez donc pas la même manière de vous adresser à votre audience LinkedIn qu’à celle Facebook.

Je pense qu’un des secrets de ses adaptations passe donc par cette capacité d’écriture.

Le même contenu mais pas au même moment

C’est la stratégie développée par Brewdog.
On retrouve un certain nombre de posts communs entre Instagram et Facebook mais le jour de publication est très étudié. Il ya bien souvent un décalage d’une dizaine de jours entre les 2 plateformes.

Ce qui permet d’éviter que le même message ne parvienne à la même personne le même jour et cela permet aussi de multiplier la portée de celui-ci.

La page Instagram de Brewdog
La page Facebook de Brewdog

Brewdog s’est aussi fait une spécialité de recycler leurs nombreux contenus Youtube en IGTV ou en posts Facebook.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi c'est lundi : A New-York mystery sur TikTok, Twitter, refonte Tweetdeck, Facebook n°1 et sous-titres sur Instagram.

Episode 551 : Comme tous les lundis, on fait le tour des news Social Media. Ce matin on parle de l’histoire d’une jeune New-Yorkaise qui a explosé grâce à TikTok, on parle aussi de publicitaire Facebook, de la refonte de Tweetdeck, de Twitter qui ne crop plus vos photos, de Facebook qui dépasse les 40 millions d’utilisateurs mensuel et de Instagram qui teste les sous-titres intégrés…

A New-York Mystery sur TikTok

C’est clairement l’histoire de la semaine dernière.

Une jeune New-Yorkaise qui s’appelle Samantha Hartsoe a fait un buzz énorme sur TikTok.

Elle a sorti une histoire sur quatre vidéos sur TikTok qui a cartonné.

Pour vous raconter elle commence à expliquer qu’elle a senti de l’air froid chez elle, elle a donc cherché d’où venait cet air froid.

Ensuite, elle s’est rendu compte que l’air froid venait de son miroir dans sa salle de bain.

Elle a donc décidé de décrocher son miroir, et là, elle tombe sur un énorme trou caché derrière le miroir qui donne sur l’appartement voisin.

Elle raconte tout ça, façon film d’horreur bien sûr.

Ensuite, elle nous emmène dans cet appartement voisin et nous fait faire le tour du propriétaire c’est un appartement abandonné…

Elle appelé cette aventure « A New York City mystery »

Et l’histoire a tellement été énorme qu’elle a attiré l’attention d’abord des médias locaux.

Elle a ensuite même été interviewé dans The Ellen Show qui est juste l’émission de Ellen DeGeneres !

C’est juste énorme ! Comme quoi avec une bonne histoire, une bonne plateforme, on peut encore devenir célèbre !

Le compte TikTok de Samantha Hartsoe

##nNouvelles options publicitaires sur Facebook

En fin de semaine dernière, Facebook a annoncé un certain nombre de nouvelles options de monétisation à l’attention des créateurs de contenu.

Evidemment il est question de rapporter de la pub à peu près partout et notamment dans les contenus vidéos. Les publicités interstitielles pourront désormais apparaître au coeur des vidéos y compris celle avec un format de 1 minute seulement.

Auparavant, seules les vidéos de trois minutes ou plus pouvaient être monétisées avec des annonces InStream.

Evidemment il s’agit ici pour le Groupe Facebook de donner de l’amour aux créateurs de contenu et de les retenir dans leur fuite vers TikTok.

Dans son communiqué, Facebook précise que le contenu au format court est une priorité. A ce titre, ils arrivent avec une nouveauté qui risque de ne pas passer inaperçue.

Dans les semaines à venir, Facebook va commencer à tester la capacité des créateurs de contenu à monétiser leurs stories Facebook avec des publicités qui ressemblent à des stickers.

En gros je suis un créateur de contenu, je vais pouvoir intégrer à ma story un sticker avec le logo d’une marque et toucher des sous en fonction du nombre de personnes qui voient ou interagissent avec ma story.

Refonte de TweetDeck

En 2011, Twitter a racheté TweetDeck, une application ultra utilisée par les CM pour gérer plusieurs comptes Twitter à la fois.

Lors d’un entretien accordé à The Verge, le chef produit chez Twitter, Kavon Beykpour, a annoncé que les équipes de Twitter était en train de travailler sur une refonte en profondeur de cette application.

Il avoue notamment que Twitter a un petit peu délaissé cette application TweetDeck, et que depuis son rachat en 2011 aucun changement particulier n’avait été observé sur la plate-forme.

C’est donc 10 ans plus tard que Twitter reprend enfin cette application en main.

Les équipes de Twitter auraient repris le projet à zéro pour vraiment refaire toute l’appli.

Non seulement il va y avoir une refonte visuelle et créative mais aussi fonctionnelle, qui devrait changer drastiquement la manière dont s’articule aujourd’hui TweetDeck.

Alors cette refonte n’arrive pas non plus complètement au hasard, puisque Twitter cherche comme on l’a expliqué il y a peu de temps dans Le Super Daily, des moyens de générer de nouveaux revenus.

On peut imaginer que TweetDeck devienne aussi un outil, pour mieux gérer les abonnements Premium dont a parlé Twitter, les super follow, ou encore ces salon audio.

Source

Alléluia ! Le bug des photos sur Twitter est sur le point d’être résolu !

Qui ne s’est pas déjà agacé par la façon dont Twitter rendre nos photos.
Incroyable nous sommes en 2021, l’Homme a envoyé un robot sur Mars, on à tous un mini studio de cinéma format vertical au fond de la poche, je peux télécharger un app de deepfake et prendre la tête de Jean Castex… Mais Twitter est toujours incapable gérer correctement les images uploadées sur sa plateforme !

Aujourd’hui quand j’upload un visuel, Twitter procède à un recadrage. Un recadrage aléatoire à sa convenance et selon ses goûts. Résultats : bien souvent c’est raté !

La plateforme vient d’indiquer qu’elle va commencer à tester une nouvelle façon d’afficher les images sur le fil d’actualité. Au lieu de recadrer les images, Twitter va tout simplement garder le format original. Enfin!

C’est tout bête mais il y a des chances que cela change pas mal l’usage de Twitter.

Facebook passe les 40 millions d’utilisateurs en France

Ça y est Facebook dépasse le cap impressionnant des 40 millions d’utilisateurs en France.

On parle là d’utilisateurs mensuels de Facebook, c’est juste énorme. Il y a en France, 40 millions de personnes qui vont tous les mois se connecter sur Facebook.

Ce qui est fou, c’est qu’il y avait 39 millions d’utilisateurs en décembre 2020, Facebook a donc pris 1 million de nouveaux utilisateurs seulement sur le premier trimestre 2021.

C’est une discussion qu’on a souvent avec des clients ou même des amis utilisateurs lambdas des réseaux sociaux, où l’on se pose la question de « est-ce que Facebook est encore utile? ».

Beaucoup pense que Instagram est vraiment la plate-forme où il faut être aujourd’hui et que l’intérêt de Facebook est moindre.

Quand on se rend compte qu’il y a 40 millions utilisateurs en France sur Facebook, on peut se rappeler que c’est vraiment un mass media.

Les critiques sont toujours les mêmes : le désintérêt des générations les plus jeunes , l’ascension des plates-formes plus modernes, le peu de visibilité organique, l’exploitation des données personnelles…

Au final Facebook est le numéro 1 :
2,8 milliards de personnes utilise Facebook tous les mois dans le monde, tous les jours 1,85 milliards de personnes se connecte à Facebook.

Il existe très peu de pays où Facebook n’est pas numéro un.

Il y a la Russie avec Vkontakte, la Chine avec WeChat, mais aussi plus étonnant le Japon avec Twitter ou encore l’Iran avec Instagram !

Source

Instagram teste une nouvelle option de sous-titrage automatique pour les stories

Certains utilisateurs y ont eu accès dans leur application Instagram, mais lorsqu’ils publient un message, ils reçoivent un message d’erreur « Interne uniquement ». Instagram a confirmé que le processus est actuellement en cours de test et n’est pas censé être disponible au public pour le moment.

Instagram développe cette option depuis de mois d’août de l’année dernière. Les sous-titres automatisés ont été ajouté pour les téléchargements IGTV en septembre.

Evidemment l’ajout de sous titre à un contenu vidéo est une bonne nouvelle. Sauf que, sauf que pour l’instant le système de retranscription automatique est vraiment conçu pour les contenus en langue anglais… En français c’est la catastrophe.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi, c’est lundi ! Semi-marathon connecté, Whatsapp, TikTok, ménage sur Twitter, NFT et Lay’s

Épisode 546 : Au menu aujourd’hui, un semi-marathon sur les réseaux, Whatsapp arrive enfin en totalité sur desktop, Tiktok qui intègre une fonction questions/réponses, les twittos font du propre dans leurs anciens tweets, les NFT déboulent sur Twitter et une extension Lay’s qui détecte les bruits de chip’s.

Le Semi Marathon de paris a eu lieu… sur les réseaux !

Figure toi qu’hier j’ai participé au semi Marathon de Paris !

Ce n’est pas une surprise, tous les grands rassemblements sportifs prévus en ce début d’année ont été annulés, et notamment le semi marathon de Paris qui devait avoir lieu ce week-end ! Mais 40000 coureurs dans relies rues de paris c était impensable.
Mais, il n’a pas tout à fait été annulé. Cette année, il a eu lieu en ligne !
Pour se faire, ASO, l’organisateur a eu la géniale idée de proposer aux inscrits de le faire à distance et en duo.
Pour cela rien de plus simple, on retirait en ligne son dossard numérique puis on téléchargeait l’appli et on se lance. Aucune obligation de temps ni de lieu, le marathon

Comme l’a dit ASO, « L’essentiel est de garder le lien, le goût de l’effort en ces temps difficiles. »

Partant du concept de semi connecté, tout a bien sûr été pensé pour les réseaux.
L’appli intégrait un filtre photo finisher, lequel partagé sur les réseaux vous permettait de partager votre score et d’intégrer le classement.
En plus de ça des jeux concours ont été mis en place par des partenaires tels qu’Adidas et Garmin. Pour participer, il suffisait de poser en commentaire sa photo de finisher ! Malin comme tout.
Ces jolies photos ont également largement servi l’UGC de la page Facebook.

source

WhatsApp permet enfin les appels vocaux et vidéo via l’application desktop

Malgré le bad buzz autour du changement de sa politique de confidentialité, Whatsapp reste tout en haut des charts lorsqu’on parle de messagerie. 2 milliards d’utilisateurs dans le Monde.

Pour le réveillon du Nouvel An dernier, WhatsApp a battu le record du plus grand nombre d’appels jamais passés en une seule journée avec 1,4 milliard d’appels vocaux et vidéo.

Comme bon nombre de service de visio, WhatsApp a accéléré la sortie de bon nombre de fonctionnalités depuis un an

Comme beaucoup de services, WhatsApp s’est adapté aux nouveaux usages durant la pandémie.

WhatsApp a augmenté la limite du nombre de participants à un appel de groupe.

WhatsApp a aussi intégré les Salons, un équivalent de Zoom que Facebook a lancé en 2020, et qui permet de faire des visioconférences avec 50 personnes.

La pandémie aura marqué le retour du desktop. Alors que tout le monde imaginait la fin du desktop au profit d’un web 100% mobile, les récents évènements ont changé la donne. Les expéditions d’ordinateurs dans le monde ont augmenté de 13,1 % en 2020.

WhatsApp annonce une nouvelle fonctionnalité : la possibilité de faire des appels audio et vidéo sur ordinateur.

S’il était déjà possible d’échanger des messages via un ordinateur, jusqu’à présent, les appels n’étaient disponibles que sur mobile.

La mise à jour ne concerne pas la version Web de l’application. Les gens ne pourront passer des appels que via l’application de bureau WhatsApp dédiée, et non via les navigateurs.

TikTok intègre des questions réponses pour les créateurs

On connaissait déjà la fonctionnalité questions / réponses sur les stories du groupe Facebook et maintenant c’est à TikTok d’intégrer un outil similaire.

Pour sortir du schéma classique de commentaires et messages privés, le bébé de ByteDance a rajouté cette fonctionnalité qui ajoutera une nouvelle dimension aux échanges sur la plateforme.

Ce format sera disponible directement dans les vidéos mais aussi dans les lives.
Depuis le bouton commentaire, apparaîtra une petite box avec un « ? » et c’est là qu’il faudra cliquer.

LEs live rappelons-le sont accessibles aux utilisateurs ayant plus de 1000 abonnés.

Autre fonctionnalité parallèle qui sera ajoutée, sur le profil des créateurs concernés, sera présent un lien vers les questions / réponses déjà posées, une sorte de FAQ en gros.

source

Sur Twitter, les twittos font le ménage de leurs anciens tweets.

Le chaos de 2020 semble avoir incité de nombreuses personnes à se remettre en question et à remettre en question leurs opinions partagées.

Selon les chiffres de Tweet Deleter, l’activité de suppression de tweets a augmenté de près de 14% dans l’ensemble en 2020, la hausse la plus significative ayant eu lieu en juin, au plus fort des manifestations de Black Lives Matter.

Les données de Tweet Deleter sont basées sur l’utilisation de son application, qui a supprimé plus d’un milliard de tweets sur plus de 1,3 million de profils. Bien qu’elle n’intègre pas l’ensemble de la base d’utilisateurs de Twitter, la taille de l’échantillon fournit une bonne indication des tendances et des changements clés.

Comment expliquer la hausse notable du nombre d’anciens tweets supprimés

Les phénomène de Cancel Culture ont eu raison de bon nombre de vieux Tweets plus ou moins sauvages et embarrassants.

A moins qu’on puisse y lire un reflet positif de changements sociétaux plus larges.

NFT : au-delà du réel

J’ai découvert un truc hier, une sorte de monde parallèle caché en plein milieu des réseaux sociaux, parallèle à la réalité, parallèle aux cryptomonnaies. Les NFT
NFT. Trois lettres pour Non Fungible Token (Jeton non fongible)
« Qui se consomme ou se remplace »

Cette tendance dans le monde des cryptomonnaies permet de rendre les objets numériques uniques, et non remplaçables ou duplicables. Elle est déjà utilisée dans le monde de l’art (certification d’oeuvres uniques) ou du gaming par exemple.

Ce Vendredi, Jack Dorsey le fondateur de Twitter a publié un étrange lien qui renvoyait vers la plateforme valuable.
Et sur cette même plateforme, il proposait d’acheter les droits, la propriété de son premier tweet : je viens de créer mon compte twitter » daté de 2006.

Les enchères ont explosé et aujourd’hui, tout comme un Picasso ce tweet vaut 2,5 millions de dollars. IL paraîtrait que Jack n’a pas encore accepté d’offre !

source

Lay’s crée une extension pour lancer les sous-titres vidéo lorsque vous mangez des chips

Est-ce-ce qu’il t’ai déjà arrivé de manger des chips en regardant une vidéo sur Youtube ? C’est difficile d’entendre…

Lay’s vient de sortir une activation énorme qui prend la forme d’une extension Google Chrome. L’extension est équipée d’une IA qui détecte le son du croustillant des chips. Dés que l’extension détecte elle lance les sous-titre sur les vidéos Youtube.

source

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Twitter veut faire de la Moula avec une pluie de nouveautés !

Épisode 542 : En fin de semaine dernière, Twitter a annoncé deux grandes fonctionnalités à venir: la possibilité pour les utilisateurs de facturer à leurs abonnés l’accès à du contenu exclusif et la possibilité de créer et de rejoindre des groupes en fonction d’intérêts spécifiques.

Youpi, c'est lundi ! Linkedin Marketplace, Twitter en audio, Lives Insta multi participants, Twitter 25×25, Le fisc sur les réseaux et Le syndicat des créateurs

Linkedin Marketplace pout les freelance

LinkedIn développe une nouvelle plateforme pour faciliter de nouvelles opportunités de marché freelance.

Cette plateforme indépendante appelle « marketplace » permettra aux entreprises de trouver, de se connecter et de payer des pigistes présents sur la plate-forme.
On connaissait déjà le concept de mise en relation entreprises / Freelance, avec des sites comme malt, codeur.com, free-lance ou encore kicklocks et bien cette fois c’est un géant de l’emploi qui s’y colle.

Le projet comprendrait également le développement d’un portefeuille numérique, ce qui faciliterait les paiements sur la plate-forme. Cela aiderait également LinkedIn pour inciter les créateurs de contenu à continuer à publier sur la plate-forme.

LinkedIn dispose déjà d’un outil de connexion freelance/entreprises indépendant «ProFinder», qui permet de rechercher des free-lances pertinents par sujet et de se connecter avec eux pour des projets. Avec marketplace, tout sera au même endroit, de la sélection à la paye.
De plus, lier les deux pourrait permettre également de partager directement l’offre d’un Freelance, ou la réussite d’un projet commun, ou même de mettre des avis sur son travail.

source

Twitter lance une fonctionnalité de messages vocaux dans les DM

La fonctionnalité permet aux utilisateurs d’enregistrer un audio qui peut ensuite être envoyé sous forme de message.

La fonction ressemble beaucoup au tweets audio apparus il y a quelques semaines et dont on entend déjà plus parlé…

Les DM Audio offre par contre un vrai intérêt en matière d’accessibilité et notamment aux déficients visuels.

Twitter souligne aussi que ces DM audio sont un autre moyen proposé pour aider à réduire les barrières linguistiques dans les régions multilingues, car il peut parfois être plus facile de parler une langue que de l’écrire.

Avec un angle plus marque, on peut aussi imaginer des usages malins, avec par exemple l’enregistrement de petites séquences audio amusantes ou informatives pouvant être utilisées pour répondre aux requêtes courantes des clients.

Twitter entreprise qui se veut plus inclusive

Le Pacte 25×25

Le 18 février, Twitter a fait une déclaration dans laquelle l’entreprise s’engage à ce qu’au moins un quart de ses cadres soient issus des minorités sous-représentées d’ici 2025. Un engagement baptisé « pacte 25X25 » auquel plusieurs entreprises ont décidé d’adhérer dans le but de devenir des entreprises multiculturelles et inclusives.

Selon Dalana Brand, responsable de la diversité chez Twitter : 

« ce pacte permet de dévoiler au grand jour notre vision audacieuse d’une représentation multiculturelle de nos équipes. Nous nous engageons à accélérer le développement des programmes d’inclusion ».

En 2025 donc, dans ces entreprises signataires, 25% des cadres seront issus des minorités sous-représentées et 50% des effectifs totaux seront des femmes.

C’est le Silicon Valley Leadership Group qui est à l’initiative. L’objectif affiché est très clair : inciter les entreprises à accroître la diversité au sein de leurs équipes dans la région de San Francisco et plus globalement dans l’ensemble des États-Unis.

Une réaction a une enquête Amnesty international
Cela fait plusieurs années que Twitter est pointé du doigt par Amnesty International de ne pas protéger les femmes des abus en ligne.
Menaces de mort ou de viol, propos sexistes, racistes, transphobes ou homophobes…
Une enquête de 77 pages publiée en 2018 pointait du doigt les faiblesses du réseau social à prévenir les contenus hostiles envers les femmes.
LA roue tourne !

source

Instagram devrait lancer ses Lives multi participants courant du mois de Mars !

Alors que l’audio en direct est en plein boom, Instagram continue de son côté à travailler sur ses directs à lui. Au format 9:16ème et en vidéo.

Adam Mosseri, le chef d’Instagram, vient d’annoncer l’arrivée de vidéos IG Live à plusieurs participants dans les prochaines semaines.

Les screen captures qui circulent montrent un écran de live Instagram partagé en 4 fenêtres ce qui laisse à penser que nous erons en mesure d’inviter 3 co-hosts.

Instagram travaille sur cette fonctionnalité depuis près d’un an et des tests ont commencé en Inde dés décembre.

Le fisc sur les reseaux

Le 13 Février, Le gouvernement a fait publier au journal officiel un décret autorisant le lancement d’une expérimentation visant à surveiller automatiquement certains sites web, afin de repérer d’éventuels fraudeurs. C’est l’application de cette fameuse loi finance 2020 dont on parlait d’ans l’épisode 265 du super daily avec Adjan.

Le 13 Février, le Parlement a validé un dispositif expérimental issu de cette loi finance 2020, pour lutter contre la fraude, qui ouvre la voie à la surveillance de certains sites web. Ce décret n’autorise pas toute la loi finance 2020, il s’agit d’un dispositif expérimental et provisoire, puisqu’il est annoncé que ce test est prévu pour trois ans dans un périmètre est relativement restreint.

L’expérimentation vise spécifiquement les opérateurs de plateforme numériques de mise en relation, et leurs utilisateurs.
On retrouve donc les sites de petites annonces comme Le Bon Coin, Airbnb, BlaBlaCar ou bien la marketplace de Facebook.

À noter que seuls les contenus «  librement accessibles sur les sites internet des opérateurs de plateforme en ligne [et] manifestement rendus publics par leurs utilisateurs » sont pris pour cible, non ceux qui sont privés. 

Et ce sont des algorithmes et des bots qui vont s’y coller
On lit dans le décret, que les outils s’appuieront sur des « indicateurs qui ne sont pas des données à caractère personnel, tels que des mots-clés, des ratios ou encore des indications de dates et de lieux, caractérisant les manquements et infractions recherchés ». Le décret évoque aussi des « modélisations de détection des activités frauduleuses », selon l’analyse et la corrélation de différentes informations.

source

Aux Etats Unis les TikTokeurs, Instagrameurs et Twitcheurs ont désormais la possibilité de se syndiquer !

Qui a dit que ce n’était pas un vrai métier ?

« Créateur de contenu » c’est le métier numéro un en haut de la liste de souhait des GenZ et pourtant jusqu’à aujourd’hui c’est clairement le Far West. Quels sont vos droits, vos devoirs, qui vous protège en cas d’abus…

Aux États-Unis, c’est la fin de la récrée. Tiktokeurs, Instagrammeurs et Twitcheurs peuvent désormais adhérer au syndicat SAG-AFTRA.

Le syndicat SAG-AFTRA c’est en fait le sybdicat des artistes aux Etats-Unis. Il compte déjà 160k membres.

Le syndicat vient d’autoriser tous les créateurs de contenus en ligne à y adhérer – moyennant des frais d’inscription de 3 000$, ainsi qu’une cotisation annuelle et 1,5% de leurs revenus.

L’adhésion permettra aux créateurs de contenu d’avoir accès à une couverture maladie ainsi que d’autres prestations sociales.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Winter Session : Republigram, TikTok, Twitter payant, Instagram, Social Commerce !

Épisode 534 : Comme pour chaque période de vacances scolaires, on passe en mode hebdomadaire. Dans cette Winter Session on parle du phénomène Republigram, des catégories TikTok, de Twitter qui réfléchit à des fonctionnalités payantes, des stories et des reels Instagram, et de Social Commerce.

Republigram : générateur de memes présidentiels.

On a souvent parlé de la culture meme dans Le Super Daily.

C’est un format qui est de plus en plus en vogue sur les réseaux, et qui est ultra viral.

Dans cette histoire de Républigram tout a démarré par un post d’Emmanuel Macron.

Nous sommes le 6 février 2021 lorsque cette histoire commence, ce jour là l’équipe de communication du Président décide de publier 4 posts afin d’informer sur les bons gestes à suivre pour lutter contre le virus du COVID-19.

La créa est très simple, une photo d’Emmanuel Macron en train par exemple de mettre son masque et un petit texte ajouté sur la photo.
Avec le verbe en écriture bâton et en dessous le complément dans une typo style « écrit à la main ».

Sur ce premier post par exemple : il est écrit « porter le masque ».

Jusque-là quelque chose de très simple qui aurait pu passer complètement inaperçu.

Mais parfois les bonheurs du Web viennent d’un instant que nous n’attendions plus.

Ces 4 postes sont devenus complètement viraux.

Et certains petits malins ont commencé à détourner ses images pour changer ce qui est écrit dessus ou carrément pour prendre une autre photo du Président en train de faire autre chose.

S’en vient alors le site Républigram.

C’est tout simplement un générateur de meme avec ce format là spécifique.

Vous entrez le verbe que vous souhaitez voir en écriture bâton, le complément d’objet direct avec la typo manuscrite et l’image que vous voulez voir dans le fond !Vous lancer le générateur et vous avez votre meme personnalisé !

Le site est un énorme succès, puisque depuis quatre jours il a déjà généré plus de 166 000 memes !

C’est juste monstrueux.

Vous avez sûrement dû voir passer ces memes là sur Twitter puisque le réseau en raffolent.

Ce générateur de poste à la Emmanuel Macron est un véritable carton !

Alors derrière tout ça, il y a un petit malin qui s’appelle Martin Le Hénand ! C’est lui qui a monté ce générateur de memes fantastiques !

Le gars est quand même D.A. en agence et maîtrise un peu son sujet mais là on le retrouve maintenant carrément faisant une petite apparition sur BFM !

Voilà en tout cas cette histoire un peu folle qui part d’une petite envie créa du côté de l’Élysée.

Les typologies de contenus les plus populaires sur TikTok

TikTok vient tout juste de dévoiler un rapport qui souligne les thématiques qui ont été au top des tendances en 2020 sur la plateforme.

TikTok a dressé un classement des catégories de contenu les plus populaire en France et à l’échelle monde.

Et surprise, il n’y a pas de danse dans le TOP10.

Tout en haut de la liste on retrouve les vlogs. Des vidéos Face Caméra qui ont vraiment pris le dessus en terme de popularité. La catégorie humour est deuxième et juste derrière on retrouve les contenus gaming.

Le rapport montre aussi les catégories de contenu qui ont connu les plus fortes croissances en matière de popularité

En France 3 tendances auront explosé en 2020 su TikTok.

Le gaming avec une croissance de +115%.
Les vidéos les plus visionnées dans le thème gaming sont des mèmes, des clips souvent issus de live Twitch, ou des parodies humoristiques.

Les contenus atour de l’univers du makeup ont eux aussi explosés avec une augmentation de +90 % en France entre Janvier et Novembre 2020.

Troisième tendance en hausse notable, la mode. Tu sais les vidéos d’outfit ou les gens font défiler leur garde robe. On constate une croissance de 76 % entre janvier et novembre.

Twitter : TweetDeck payant ?

Twitter réfléchit déjà depuis plusieurs années à comment être moins dépendant de ses revenus publicitaires, ce sont les principaux revenus de n’importe quelles plate-formes.

Twitter réfléchit donc à d’autres moyens de générer des revenus.

Et une des pistes étudiées pourrait être de rendre la fonctionnalité TweetDeck payante.

TweetDeck c’est une application qui permet de gérer plusieurs comptes sur Twitter plus facilement.

C’est notamment une application très utilisée par tous les CM.

Ce sont donc plutôt des personnes qui ont une utilisation pro de la plate-forme qui sont amenées à utiliser cette application TweetDeck.

D’où l’idée de se dire qu’ils ont les moyens de pouvoir se payer un abonnement pour pouvoir continuer à utiliser cette application.

Twitter réfléchit à d’autres solutions :

– Un flux sans publicité
– Vidéo de meilleure qualité
– Badge de vérification pour les entreprises
– Données analytiques plus détaillées
– Personnalisation des profils utilisateurs

Ce sont que des fonctionnalités qui pourraient être accessibles moyennant un abonnement par exemple.

Ce ne sont pour l’instant que des pistes de réflexion, mais Twitter réfléchit vraiment à comment diversifier ses revenus.

Les Reels Instagram avec le filigrane TikTok ne sont plus mis en avant

Quand on vous dit que c’est la guerre ! Instagram ne veut plus voir le logo de TikTOk dans sa plateforme.

Si vous aviez pris l’habitude d’extraire vos meilleures vidéos TikTok et de les balancer sur Instagram, il va falloir faire différemment.

Instagram vient tout juste de modifier son algorithme afin de pénaliser les utilisateurs qui publient des vidéos provenant de TikTok.

Plus de mise en avant dans Explore et sans doute moins de portée organique pour vos contenus recyclés.

Switch vertical en story Insta

C’est une info sur laquelle j’aimerais qu’on puisse réfléchir tous ensemble.

C’est un certain Jérémy qui a attiré notre attention sur Twitter, il est Content Manager chez Rip Curl Europe et il nous a partagé une news intéressante.

Alors c’est une news qu’il faut aller vérifier, et sur laquelle il faut sûrement creuser encore un peu.

Mais Alessandro Paluzzi, qui est Mobile Développeur, a partagé sur Twitter un screenshot montrant que Instagram travaillerait sur un défilement des Stories de haut en bas.

Alors justement comme c’est un peu léger, je me suis dit qu’on pourrait peut-être demander à toute la communauté du Super Daily de se renseigner un petit peu sur cette news, histoire de savoir si on arrive tous ensemble à collecter plus d’infos !

On en reparle bientôt !

Lien vers le screenshot

Article de Tech Crunch sur le sujet

Ça fait penser à TikTok un peu quand même !

Social Commerce, on y est presque !

Shopify vient d’annoncer une nouvelle intégration avec Facebook qui permettra aux utilisateurs de Shopify d’acheter des articles via son système de paiement Shopify Pay directement dans Instagram et Facebook.

Shopify Pay est une solution de paiement accéléré, qui permet aux clients Shopify d’enregistrer leur adresse e-mail, leur carte de crédit et leurs informations d’expédition et de facturation dans l’application afin qu’ils puissent effectuer leurs transactions plus rapidement.

Dans son communiqué, Shopify propose une série de screenshots.

Le nouveau processus ajoutera Shopify Pay comme option de paiement dans le processus de paiement sur Facebook et Instagram. Toutes les infos perso étant ensuite basculées au site marchand.

Facebook continue de développer son option e paiement maison Facebook Pay, mais craint que certains utilisateurs soient frileux à l’idée de partager leurs infos bancaires à la plateforme.

En proposant des systèmes de paiement alternatifs et fiables pour faciliter les achats, cela pourrait entraîner beaucoup plus d’activités d’achat dans ses applications.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Twitter x Revue : du SMS au contenu long format

Épisode 529 : Un tweet, c’est simple comme 140 caractères, c’est simple comme un sms, comme un sifflement d’oiseau… ce sont les promesses initiales de Twitter et elles vont bientôt évoluer vers des formats plus longs avec le rachat de Revue.

L’une des spécificités de Twitter réside dans la limitation de la taille des statuts texte. 280 caractères max. C’est un héritage historique datant de la création de la plate-forme il ya une quinzaine d’années. A l’époque les utilisateurs se connectaient et tweetaient via sms. La plateforme avait donc fixé la limite de caractère disponible à 140.

Bien qu’il s’agisse ici et de loin de la poussée la plus agressive de Twitter vers le contenu long, Twitter avait déjà fait évoluer ses limitation.

En 2016 notamment, la limitation est passée à 280 caractères pour offrir plus de liberté à ses Twittos.

Twitter rachète Revue une plateforme de contenus long format, des newsletters plus exactement.
C’est dans un article de sa newsroom intitulé « Faire de Twitter un monde meilleur pour les écrivains » que le petit oiseau bleu a parlé de ce projet

Un épisode du Super Daily sur les newsletters.

——

Avec le rachat de Revue Twitter fait un move inattendu vers le long format, voir même le très long format !

En fin de semaine dernière, Twitter a annoncé l’acquisition de Revue, un service qui permet aux auteurs de publier des articles via des newsletters et même de gagner de l’argent grâce à ces publications.

——

Twitter souhaite offrir un canal additionnel aux créateurs de contenu

« De nombreux écrivains et éditeurs bien établis ont construit leur marque sur Twitter, rassemblant un public qui a soif du prochain article ou de la perspective qu’ils tweetent. Notre objectif est de leur permettre de se connecter facilement avec leurs abonnés. »

L’intégration progressive de Revue à Twitter

Twitter a l’intention d’intégrer doucement Revue à la plateforme avec des fonctionnalités très intéressantes comme s’inscrire à la newsletter ou même discuter avec les abonnés.

Il semble que «Newsletters» sera bientôt le dernier ajout à la navigation de la barre latérale de Twitter, aux côtés des signets et des publicités Twitter.

——

Revue une toute petite boite qui se fait racheter par un géant

Bien que les conditions de l’accord n’aient pas été divulguées, Twitter n’a vraisemblablement pas cassé la banque pour acquérir Revue.

Revue est une entreprise hollandaise qui existe depuis cinq ans et ne compte que 6 employés. L’entreprise n’a effectuée qu’une seule levé de fonds pour 318 000 dollars environ.

A noter que Twitter avait déjà essayé d’acheter Substack il ya quelques temps.

 Twitter devrait bientôt proposer la possibilité de composer et de planifier des newsletters, d’intégrer des tweets, d’importer des listes de diffusion

——

Les prix de Revue à la baisse

Parmi les changements, citons la gratuité des fonctionnalités de Revue Pro pour tous les utilisateurs . 

 Twitter a abaissé sa commission sur les newsletter par abonnement payant à 5% pour mieux rivaliser avec ses concurrents. Des frais moins élevés rendront la pareille en aidant les écrivains à tirer des bénéfices plus importants de leurs abonnés. 

Twitter prendra 5% de commissions sur les revenus tirés des abonnements. Le développement de ce modèle économique permettra au réseau social de gagner d’autres revenus étant donné que pour le moment, sa principale source provient de la publicité. 

Revue prend une longueur d’avance sur la concurrence et notamment substack

Une opportunité de monétisation pour les gros twittos et influenceurs.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi c’est lundi : micro vidéo Youtube, Snapchat AI, board Instagram, l’Italie interdit TikTok aux moins de 13 ans et Twitter lance Birdwatch.

Épisode 528 : Comme tous les lundis, on fait le tour de l’actualité social média. Aucune nouveauté des réseaux sociaux ne peut vous échapper ! Ce matin on parle du nouveau format de micro vidéo sur Youtube, de Snapchat qui rachète une entreprise d’intelligence artificielle au service de la réalité augmentée, d’un nouveau board Instagram, d’un drame en Italie qui pourrait changer beaucoup de choses sur le contrôle des moins de 13 ans sur TikTok et de Twitter qui lance Birdwatch.

Youtube pense de plus en plus micro format vidéo

Youtube souhaite ne pas rater le train des vidéos courtes.

Après le lancement de shorts courant 2020, la plate-forme a commencé à tester une nouvelle fonctionnalité permettant aux utilisateurs et aux créateurs de partager des courts extraits d’une vidéo.

Ça s’appelle « Clips » et comme son nom l’indique cette fonctionnalité permet de partager des extrais très court de 5 à 60 secondes.

Ces clips sont partageables sur la chaine du créateur. Particulièrement utile pour les chaine de gaming avec des vidéos de live très longue. Elles permettront de faire comme Twitch et extraire juste un highlight ou 2.

Ce qui est ici intéressant c’est qu’il s’agit de clips aussi partageables en externe à YouTube. La fonctionnalité marche exactement comment la fonction de partage habituelle d’une vidéo Youtube. Vous choisissez votre morceau de vidéo et ensuite vous pouvez l’embed dans un site, la partager sur un RS (Twitter, Facebook)…

La fonctionnalité Clips est actuellement disponible en version alpha limitée. Elle n’est activée que sur un nombre limité de chaînes.

Lien pour en savoir plus

Snapchat achète l’entreprise Ariel AI

On le sait Snapchat est une plate-forme innovante. C’est souvent le réseau social qui lance les modes de demain.

Ces dernières années Snapchat investit beaucoup sur la réalité augmentée.

La plate-forme a des filtres en réalité augmentée de qualité et souvent bien plus variés que ce qu’on peut trouver aujourd’hui sur d’autres plates-formes.

Maintenant Snapchat s’attaque à l’intelligence artificielle au service de la réalité augmentée.

En effet CBNC, la maison-mère de Snapchat a annoncé le rachat d’une entreprise britannique Ariel AI spécialisée en intelligence artificielle.

Snapchat continue donc sur sa lancée.
En décembre dernier la plate-forme avait annoncé la création d’un fond de 3,5 millions de dollars pour la réalité augmentée.

L’entreprise rachetée, Ariel AI, a été fondé à Londres en 2018 par des anciens de Google et Facebook.

L’entreprise par exemple développe une technologie de modèle 3D d’une personne afin de l’utiliser pour des essais de vêtements ! C’est l’avenir du shop en ligne.

La plate-forme Snapchat veut continuer de développer les liens entre des données de localisation notamment avec le rachat de l’entreprise Street Scred et l’amélioration de sa réalité augmentée.

On se souvient déjà de la fonctionnalité locale Lenses qui vient d’être lancé et qui permet de peindre virtuellement des murs d’une rue.

Instagram vient de lancer un nouveau tableau de bord professionnel

Instagram souhaite offrir une vue d’ensemble plus simple et didactique de ses différents outils dédiés aux comptes professionnels et créateurs.

Depuis quelques jours vous pouvez accéder à un Dashboard professionnel qui réunit les différentes fonctionnalités disponibles.

Vous pouvez accéder à ce tableau de bord depuis votre compte avec un petit bouton situé en haut de l’écran.

Pas de grosses nouveautés sur les informations disponibles mais par contre c’est vrai que c’est beaucoup plus lisible.

Analyse de vos performances

On voit une courbe du nombre de comptes atteints sur les 30 derniers jours. Quand vous cliquez dessus vous pouvez accéder à une vue plus détaillée de vos performances statistique.

Des outils pour développer votre business

Gestion de publicités, les outils d’approbation de contenu de marques, la gestion des réponses enregistrés… Et puis en fonction des typologies de comptes vous avez accès à votre configuration d’Instagram Shopping et des fonctions commande de repas.

Des ressources dédiés aux professionnels

Suivre @instagramforbusiness et un lien sortant vers les ressources de Facebook.

TikTok interdit aux moins de 13 ans en Italie

Les réseaux sociaux en France par exemple sont interdits aux moins de 13 ans.

Mais on le sait, il est souvent très compliqué d’empêcher des enfants de moins de 13 ans de se créer un compte sur les réseaux sociaux.

Il n’y a que les parents qui puissent surveiller ça.

Il existe donc un flou sur la responsabilité d’une plate-forme si un enfant de 10 ans se créé un compte sur celle-ci.

Un drame en Italie vient peut-être de faire bouger les choses.

En Sicile une fille de 10 ans est morte asphyxiée en participant au jeu du foulard sur TikTok.

Elle avait pu se créer un compte.

Au-delà de ce drame c’est surtout les choses qui risquent de changer en Italie qui sont intéressantes.

Le gouvernement italien a dû réagir très vite, car cet incident a suscité une forte émotion chez nos voisins transalpins.

Et l’Italie annonce avoir provisoirement bloqué l’accès de TikTok aux utilisateurs qui ne sont pas en mesure de prouver qu’ils ont l’âge minimal requis pour pouvoir s’inscrire sur l’application.

En gros ce que ça pourrait changer, c’est que au lieu aujourd’hui de seulement déclarer l’âge qu’on a, il faudrait maintenant pouvoir le prouver pour pouvoir s’inscrire.

TikTok a rappelé que la sécurité de sa communauté était sa priorité absolue et qu’elle était à disposition des autorités italiennes pour l’enquête.

C’est peut-être un vrai changement dans la manière d’appréhender l’âge limite sur les réseaux sociaux, et l’utilisation que les mineurs peuvent faire de ses plates-formes.

Reste à savoir comment on peut justifier de son âge auprès d’une entreprise privée. Est-ce qu’il faudra photocopier ou scanner ses papiers identités ?

Twitter lance Birdwatch : son collectif anti fake news

Depuis plusieurs mois, Twitter est en guerre contre les fake-news. Après avoir supprimé des milliers de comptes, dégagé Donald Trump, la plateforme propose aujourd’hui une approche participative pour responsabiliser ses utilisateurs contre la propagation de fausses informations sur sa plateforme.

Avec BirdWatch, les Twittos ont la possibilité d’identifier les Tweets qu’ils jugent trompeurs et de soumettre à la communauté un ensemble de contre arguments étayés.

Si le tweet est signalé plusieurs fois et qu’il y a un consensus de la communauté Birdwatch, les tweets originaux seront annotés comme étant faux ou trompeurs et une liste de contre arguments sera disponible en dessous de chaque fake news.

Après la suppression du compte Twitter de Donald Trump la plateforme s’était retrouvée embarquée dans une polémique soulignant le caractère unilatérale et autoritaire de la décision.

Aujourd’hui Twitter semple vouloir commencer à déléguer une partie de la responsabilité à ses communautés.

Birdwatch est né d’une consultation large auprès de plusieurs centaines de Twittos. Le réseau social a mené « plus de 100 entretiens qualitatifs avec des personnes de tous les horizons politiques », afin de connaître leurs feedbacks et récolter leur soutien au sujet de Birdwatch.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Ego Marketing : Non, vous n'êtes pas l'audience cible !

Épisode 526 : Thérapie de groupe ce matin :

On va tous respirer profondément et répéter ensemble : « Non, Je ne suis pas mon audience cible. » « Non, je ne suis pas mon audience cible. » Félicitations, vous avez franchi l’une des premières et les plus importantes étapes du social media marketing. Vous avez admis que vous n’êtes pas votre propre client. Que vos goûts, vos usages, vos habitudes sur les réseaux sociaux ne sont pas ceux de votre audience cible.

Ce n’est pas parce que vous n’utilisez pas Facebook ou Twitter, par exemple, que votre public cible ne le fait pas. 

Combien de fois entend-on : « mais plus personne n’utilise Facebook en 2021 ! » pourtant Facebook est le réseau social numéro 1 en France. Combien de fois a-t-on entendu « Perso, je ne regarde jamais de Live sur Instagram. Je vois pas l’intérêt. » Pourtant, les Iives ne se sont jamais aussi bien portés.

La manière dont nous utilisons les RS, nos goûts, nos préférences, nos habitudes n’ont aucun intérêt. Seule compte ce qui se passe du côté de nos audiences cibles.

Gare à l’ethnocentrisme !

Voir le monde et sa diversité à travers le prisme privilégié et plus ou moins exclusif des idées, des intérêts et des archétypes de notre communauté d’origine.

Aujourd’hui on va faire un petit peu d’ethnologie ou d’anthropologie puisque penser que les pratiques de tout le monde sont les mêmes que les siennes c’est être un petit peu être ethnocentré.

L’ethnocentrisme a été introduit par le sociologue William Graham Sumner, il fut le premier professeur de sociologie de l’université de Yale.

Il a introduit le concept d’ethnocentrisme. Pour lui c’est : « voir le monde et sa diversité à travers le prisme privilégié et plus ou moins exclusif des idées, des intérêts et des archétypes de notre communauté d’origine, sans regard critique sur celle-ci ».

En gros ce qu’il veut dire c’est qu’on a tendance à voir le monde à travers un prisme. Et on imagine le reste du monde par rapport à nos habitudes, nos pratiques ou celle de ceux qui nous ressemblent.

Et c’est très souvent ça aussi en marketing !

Ça pousse d’après lui à : « Surestimé le groupe raciale, géographique ou national auquel on appartient, aboutissant parfois à des préjugés en ce qui concerne les autres peuples. »

Effectivement on peut reporter ça au marketing, puisqu’on a tendance à penser que notre manière de faire et celle de tout le monde.

On pense que si ça nous parle à nous ça parlera aux autres.

Ce concept est quasi universel et il a été repris par de nombreux anthropologue sociologue comme par exemple Claude Lévi-Strauss dans ses recherches.

Donc pas de panique c’est un premier réflexe normal pour la plupart des êtres humains.

Maintenant on peut se poser la question de comment éviter cet écueil ?

Les dangers de l’ego marketing

L’ego marketing peut être expliqué très simplement : lorsque vos efforts marketing concernent davantage vous-même, votre marque ou même vos produits que les personnes à qui vous essayez de les vendre. 

Définir ses personas social media

Créer un persona vous permet de comprendre la logique de vos consommateurs et de vos audiences cibles. Identifier avec précision leurs problématiques, leurs freins, leurs habitudes de consommations, leurs usages des réseaux sociaux et leur mode de pensée…

Il s’agit ici de définir l’identité type de votre persona marketing. Concrètement, vous allez ici rédiger un véritable portrait robot de votre persona marketing en répondant aux questions suivantes :

⁃    Nom, Age, lieu, profession⁃    Quels sont ses besoins ? Quelles sont ses frustrations ?⁃    Quel est son usage des réseaux sociaux ? Sur quelles plateformes ? A quelle fréquence ? 

Laisser de la place à l’empathie

L’une des erreurs les plus courantes que l’on commet lors de l’identification d’un public cible est de supposer que nous sommes le groupe démographique. C’est faux !

L’empathie est tout simplement la capacité à se mettre à la place de l’autre afin de comprendre son mode de fonctionnement, ses pensées et ses émotions

Comment concevoir ses audiences cibles en social media

Questionnez vos clients

L’un des moyens les plus efficaces pour définir vos personas est d’écouter vos clients actuels.

Parlez avec vos équipes internes

Interrogez vos équipes commerciales ! Ce sont probablement les plus aptes à vous donner des informations sur vos personas. En effet, ce sont elles qui sont en contact direct avec les prospects et clients. Les forces de vente ont donc une connaissance précise des freins et motivations de vos personas.

Appuyez-vous sur la data !

Utilisez les outils digitaux pour créer vos personas ! Si vous avez déjà des clients, développer vos personas sera beaucoup plus simple. Vous pouvez vous appuyer sur les données que vous avez déjà concernant leurs informations démographiques, leurs habitudes de consommation et les retours clients afin d’identifier les similarités et construire vos profils types de clientèle.

Apprendre à connaitre ses cibles dans la durée

Ecouter avant de dire

Poser la question à vos audiences

Test and Learn

Pour en revenir aux usages social media…

Formats, fonctionnalité et créa

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !