Stories : Plonger dans les stats pour un meilleur contenu

Épisode 596 : Impossible d’envisager une stratégie social media n’intégrant pas de stories Instagram. C’est simple c’est aujourd’hui le format dominant sur Instagram. Un format qui s’est imposé comme un canal de prise de parole direct et qui continue à proposer des portées organiques très intéressantes.
Une fois qu’on a dit ça, il faut se rendre à l’évidence. Aujourd’hui on fait tous un peu au doigt mouillé quand on parle de stories.
Il va falloir hausser le niveau de jeu en matière d’analyse de stats sur les stories.

Les stats pour les stories Instagram

Accessibles depuis l’application mais aussi depuis Facebook Creator Studio. Les datas mis à disposition se sont nettement améliorées.

——

La spécificité des stories Instagram c’est qu’elles fonctionnent en séquence

Je publie rarement une seule slide en story.

Il convient d’analyser les stats en prenant en compte ce point spécifique.

——

La portée : combien de personnes j’ai touché avec ma story Instagram

Combien de personnes unique j’ai touché. On appelle ça aussi la couverture : le nombre de personnes uniques qui ont vu la story.

Il serait tentant de faire la somme des portées de mes stories pour un moment donné mais c’est un peu périlleux et approximatif.

Attention à ne pas réfléchir en somme mais bien en moyenne. Pourquoi pas en moyenne quotidienne. Chaque jour, mes stories touchent X personnes uniques.

——

Pourquoi les impressions et la couverture sont-elles des métriques différentes ?

La différence vient du fait qu’une même personne peut voir votre histoire plusieurs fois. Donc, s’ils regardent l’histoire 5 fois, vous obtiendrez 5 impressions supplémentaires.

Et en ce qui concerne la métrique de portée, elle représente le nombre de personnes uniques qui ont vu la story, en fonction du nombre de fois qu’elles ont vu l’histoire.

——

La taux de complétion : mes stories Instagram intéressent-elles mon audience jusqu’au bout ?

Le taux de complétion

On va calculer la portée de la dernière slide sur la portée de la première slide. Ainsi on va savoir quelle pourcentage de notre audience est allé au bout de notre contenu story.

Ça va déjà nous permettre de savoir si nos story sont trop longues. On va pouvoir ajuster.
Il faut tester aussi en fonction du format de la story (face cam, créa pure, photo, vidéo…) et en fonction du sujet qu’on aborde (RSE, brand utility, inspiration…)

Le taux d’abandon

On peut même aller plus loin et surveiller la portée de chaque slide de story. Ainsi on va pouvoir savoir à quelle slide notre audience décroche le plus.

Et fait un rapport entre la portée d’une slide et celle de la précédente.

Attention on étudie donc la valeur de la précédente.

On va essayer alors de comprendre ce qui à pousser les gens à partir.

Plus en détail
On a aussi un détail encore plus interessant à aller chercher, on peut savoir :

le nombre de personnes qui ont cliqué sur la story pour passer à « la slide suivante ».
le nombre de personnes qui sont passées à la story suivante, qui sont donc restés sur le format story mais qui en on eu vraiment marre de vous et qui ont voulu voir des story d’autres utilisateurs.
Puis tout simplement le nombre de personnes qui ont « abandonné » et quitté le format story ou carrément l’application Instagram !

——

Mesurer l’engagement sur mes stories Instagram

Il y a beaucoup de metrics différentes au niveau de l’engagement qui permettent de voir si notre contenu intéresse nos audiences, ou du moins si on arrive à la rendre intéressant.

Pourquoi mesurer le Taux d’engagement de vos stories n’est pas forcément la bonne option ?

On peut calculer grossièrement un taux d’engagement en prenant en compte toutes les interactions sur une slide de story en rapport avec sa portée.

Mais je trouve ça très peu interessant. Parce qu’un engagement en story n’est pas forcément positifs : Cliquer sur la story suivante, ou abandonner, c’est plutôt négatifs.

Donc plutôt que d’appliquer bêtement ce qu’on fait souvent en post in feed, il va falloir s’adapter !

Il faut savoir quelle KPI se fixer en fonction de l’objectif de votre story

Pour créer du lien

Nombre de réponses

À moins que vous ayez réglés votre compte Instagram différemment, vos audiences peuvent répondre à votre story par un message en privé.
Compter le nombre de réponses provoquer par une story est un très bon indicateur pour savoir si son contenu est pertinent.

Taux d’interaction spécifiques

Vous aurez aussi tous les taux d’engagement spécifiques.
Si vous utilisez des stickers d’interactions, le nombre de participant à ces stickers sera intéressant à étudier en rapport avec la portée de la slide séléctionnée.

Attention il faut être lucide aussi sur le niveau d’engagement qu’implique une stickers !
Une jauge, un sondage, un quizz, ou stickers question ça n’implique pas un engagement égale. Il faudra donc pondérer son taux en fonction.

Pour driver du trafic extérieur

Clic sur un stickers

Si vous souhaitez mesurer le trafic généré vers un autre compte Instagram. L’application vous donne maintenant la stats.

On peut penser que ça peut être très utile lors de campagne d’influence par exemple. Si l’objectif est de recruter.

On peut savoir combien de personne ont cliqué sur votre @ dans la story de l’influenceur.
Et si il y a plusieurs compte, on peut savoir combien de clique par compte !
C’est assez nouveau et c’est très cool !

Clic sur un lien

On peut mesurer le lien sortant vers un site extérieur, ou une vidéo IGTV.

En gros on peut mesurer son taux de clics, si son objectif est d’emmener l’audience hors d’Instagram ou sur IGTV.

Le Swipe Up est dispo pour tout le monde vers IGTV.

Clic sur le lien du site web

Ce sont des personnes qui vont aller depuis cette slide de story visiter votre profil puis cliquer sur le site que vous avez choisi d’afficher dans votre profil. Un cheminement intéressant aussi pour aller sur un site extérieur.

Pour recruter

Visite de profil

On a bien sûr la possibilité de créer des stories qui vont créer du trafic vers notre profil.
Mais avec des Stories qui ont une portée organique c’est dur de recruter des personnes de driver des personnes qui ne sont pas déjà fan.

Nombre d’abonnement

Cette Statistique est un peu dur, en tout cas ça nous parait compliquer de recruter avec de la story directement.

En tout pour Supernatifs c’est 0 recrutement à partir d’une story sur les 30 derniers jours.
Je pense qu’il est possible de recruter que indirectement par Story. En marquant quelqu’un qui partage notre story à son audience et qui augmentent notre découvrabilité.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Exister sans publier sur les réseaux sociaux ?

Épisode 595 : Ce matin on vous invite à un exercice de réflexion. On vous propose de regarder votre stratégie social media sous un angle différent.
On dit souvent que de la contrainte nait la créativité. Et bien ce matin on vous propose de brainstormer ensemble avec

Et si, vous n’aviez plus le droit de poster sur les réseaux sociaux. Plus rien, plus un post.

Qu’est-ce qu’il se passerait si je ne postais plus rien sur les comptes de ma marque.

Une marque peut-elle réussir sur les réseaux sociaux sans poster ?

Sortez les post-it !

——

Il existe des marques qui ne postent jamais sur les réseaux sociaux

2 exemples notables : Apple & Tesla.

Alors là, vous vous dites oui mais, ces marques elles sont tellement puissantes qu’elles n’ont pas besoin de d’être sur les réseaux. Et bien ce n’est pas tout à fait ça.

En réalité, Apple et Tesla sont tous les jours sur les réseaux. Elles font même partis des marques les plus socialisés et les plus mentionnées en ligne.

Comment ? Si elles ne publient jamais elles travaillent très activement de nombreux autres relais de visibilité : l’influence marketing, l’expérience utilisateur, le publicitaire… Elles réussissent à exister sans publier.

——

L’influence marketing : un moyen de laisser les autres parler à la place de ma marque

Au moment de réfléchir à cet exercice redoutable, c’est le premier réflexe qui a été le miens.

L’influence marketing. C’est assez logiquement la stratégie déjà employée par de nombreuses marques lorsqu’elles souhaitent exister sur une plateforme social media nouvelle sur laquelle elles se sentent peu légitime.

Un exemple avec Lipton France.

Pour promouvoir une nouvelle bouteille fabriquée à partir de plastique recyclé, Lipton a lancé #LiptonGenerationTri avec des créateurs populaires de la plateforme comme @joyca, @safir, @hectorlevrai ou encore @tonydsts. Tous ont appelé leur communauté à interpréter créativement leur vision du recyclage et du tri des déchets.

Dark Social

Le Dark Social, c’est aussi l’une des grosses alternatives auxquelles on ne pense pas toujours. Un moyen de communiquer avec ses audiences, avec ses fans et ses consos sans pour autant être présent en front sur les plateformes classiques.

Ces plateformes offrent un autre type de relation. Plus intimiste, plus efficace peut-être.

En 2019, une étude  We Are Social et GlobalWebIndex aux US et UK démontrait que 63% des échanges s’effectuent via les canaux de messagerie.
source

Travailler son Community management de façon pro active

Généralement, la manière dont les marques se connectent avec leurs clients sur les réseaux sociaux est avant tout réactive. Ils attendent que les clients brisent la glace. Soit pour se plaindre, soit pour faire l’éloge de la marque et ensuite elles y répondent.

Bien souvent aussi nous attendons que ses interactions nous parviennent par le biais de nos comptes de marque. Pourtant nos clients et prospects ne parlent pas forcément de nous sur nos comptes. Ca c’est une lecture brand centric.

On peut clairement envisager une stratégie social media plus customer centric. Une stratégie de communie management passant par l’interaction pro active en dehors des comptes de marque.

Un outil d’écoute de bruit : Brandswatch, Talkwalker

##Proposer une expérience instagrammable et misez sur l’UGC

Et si vous n’aviez pas à poster et que vos clients le faisaient pour vous.

La marque Ricard sur Instagram

Plus aucune publication depuis un an mais 44k followers sur Instagram

La raison de cette absence de posts. Ricard n’a pas besoin poster, ses clients le font à sa place.

#ricard = 110k publications

Et pour que ça marche rien ne vaut une bonne expérience client.

Un joli packaging

Quel est le point commun entre une Love Brand, une marque très forte, une marque toute jeune et prometteuse avec un produit 100% incroyable, (ou une marque associée à un évènement) ?

Et bien globalement si tu ne créées pas de contenu toi-même, les consommateurs, les utilisateurs vont en créer pour toi.

2 chiffres sur l’UGC pour rappel :

  • 70% des consommateurs font plus confiance à l’UGC qu’au contenu de marque
  • 79% des personnes déclarent que l’UGC a un impact important sur leurs décisions d’achat

Une[ étude Forrester de 2020 disait](Ce sont les consommateurs, et non les entreprises, qui définiront les marques sur les médias sociaux)

Après, bien sûr la marque peut faire le choix de repartager l’UGC sur son compte et ou en Story ou alors de ne pas publier du tout.

LE SMA comme outil de pointe

Une marque qui ne souhaiterai pas de présence social media, qui ne souhaiterai pas subir la contrainte d’une fréquence de publication ou d’un Community management trop fatiguant, peut aussi très bien opter pour des stratégies dark post / SMA.

  • On peut à peu près pousser tous types de contenus en Dark POst, même des concours, de l’incitation à de l’UGC et donc on peut être visible auprès de qui on veut.
  • L’impact de preuve sociale sera peut-être moins puissant, mais comme un panneau d’affichage Géant, i sera possible de toucher les gens qui passent dans une certaines rue chaque jour.
  • Le SMA c’est le moyen de s’affranchir de la modération, de retirer le lien Humain tout en performant dans les chiffres

C’est le cas des marques du groupe LU.

Quel est le point commun entre Petit écolier, Pépito, Granny, Figolu ?

Ces marques ne postent jamais sur les réseaux sociaux. Elles n’ont d’ailleurs même pas de comptes sur Instagram ou Facebook. Pourtant, elles investissent fortement pour y être visible.
Sur La Facebook Ads Library on retrouve les pubs du Groupe Lu

Sur Instagram le Hashtag #petitsecoliers est énorme.

C’est aussi le cas d’apple

63 millions d’abonnés sur le compte Twitter de la marque. Et pourtant aucune publication organique.

Une Grille statique de 9 et 100% story

On peut aussi tout miser sur le design Instagram et ne publier en Post que lors de grands évènements (voire même supprimer après)
Une belle grille pour une belle marque et rien de plus, le reste se joue en story ou en MP.

La grille de Lipton Ice Tea Fr

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Youpi c’est lundi : Compteur de Like, Spaces sur Desktop, Fake news, Gendarmerie, Boost Linkedin et Censure Insta

Épisode 594 : Youpi c’est lundi : des compteurs de like qui disparaissent, des contenus pro-palestine censurés, des boosts simplifiés sur Linkedin, Twitter spaces qui débarque sur Desktop, des fake news pénalisées et le CM de l’année est un Gendarme !

Il sera bientôt possible de masquer le compteur de likes sur Instagram et Facebook

C’est tout frais et ça a été annoncé sur Twitter par Adam Mosseri, le chef d’Instagram, nous allons désormais pouvoir masquer le nombre de likes sur Instagram et sur Facebook !

Cela fait plusieurs mois, voire même année qu’on parle d’une telle fonctionnalité et cela fait plusieurs mois qu’Instagram expérimente véritablement ses nouveautés autour de la visibilité des likes.

Les premières captures d’écran sont sorties et nous dévoilent 2 choses :

  • Il sera possible de masquer le compteur de likes sous ses propres publications, au moment de publier ou à postériori avec une option supplémentaire dans le processus de publication / modification.
  • Il sera possible de masquer le compteur de like sur les comptes que l’on suit.

Ce déploiement est également au menu chez Facebook et devrait suivre celui d’Instagram.

Alors pourquoi vouloir masquer les compteurs de likes ?

Selon Adam, cet indicateur peut avoir un effet de gêne, de découragement même sur des auteurs, gênés de montrer un post peu d’engageant.
Ce compteur peut aussi avoir un impact sur la perception que les audiences ont de notre contenu, de sa pertinence, de son intérêt. Notre vision va se focaliser sur le nombre de likes et réduire l’intérêt de la personne à quelques chiffres.

En soit, Adam précise que

« ce « contrôle supplémentaire de l’expérience  devrait permettre aux utilisateurs de se sentir plus à l’aise lorsqu’ils passent du temps sur Instagram et sur Facebook. »

source et captures d’écran

Les Boosts simplifiés sur Linkedin

C’est une option super intéressante qui va faire son apparition sur Linkedin : Les boosts de Posts directement depuis votre page entreprise.

Aujourd’hui ce système existe déjà depuis très longtemps sur Facebook et permet aux PME par exemple de booster leurs publications sans entrer dans la complexité du campain manager L’opportunité là est de pouvoir booster certains contenus plus facilement pour démocratiser le concept et surtout rendre le publicitaire plus accessible.

Le bouton « BOOST » bouton se situera en haut de chaque post, Il faudra simplement cliquer dessus puis suivre les quelques étapes telles que l’objectif de la campagne, le ciblage et le budget souhaité.

En parallèle, Linkedin lance aussi nouveau format d’annonce : Event Ads.
Comme son nom l’indique, il s’agit d’annonces autour d’évènement
Pour d’aider les entreprises à les promouvoir en ligne dans un contexte de relance post / semi post / pandémie.
Ce format d’annonce apparaîtra directement dans le feed LinkedIn et vous permettra de mettre en évidence les informations clés de votre event : date, heure et moyen pour rejoindre l’évènement.

Idem aux options de boots Facebook existant pour promouvoir les pages évènements.

Un gendarmes vosgien, héros des Réseaux sociaux

Hier soir, je suis tombé sur cette actu qui m’a décroché un gros sourire là où je ne l’attendais pas.
J’ai découvert une nouvelle pépite, un concurrent sérieux à Yann le CM de chez Décathlon, j’ai nommé Brice Mangou le Cm de la Gendarmerie des Vosges.

Le compte Twitter de la gendarmerie des Vosges @Gendarmerie_088 compte actuellement 74 k abonnés et c’est en partie à son CM.

Le colonel Brice Mangou est commandant du groupement départemental de la gendarmerie des Vosges et désormais il est aussi « community manager » .
Lui et ses adjoints ont fait un constat : la communication institutionnelle ne fonctionne pas, alors il convenait de trouver une nouvelle approche.

Comme il le dit,

« On a alors institué des messages plus décalés, ça a cartonné », Monde . À Paris, la direction valide cette démarche. Un groupe WhatsApp a même été créé pour « coordonner » toute cette communication et pour que chacun puisse exposer ses idées. «  

Un article du monde sur le colonel titrait d’ailleurs Dans les Vosges, les farces de l’ordre

Au milieu de publications tout à fait sérieuses et graves comme des avis de recherches ou des affaires en cours on retrouve régulièrement une grosse pointe d’humour avec des tweets dignes parfois du premier Avril. Du gif au mème, on passe par tous les styles avec un but premier, recréer du lien avec la population et adoucir l’image des gendarmes.

Hier on pouvait lire

 » Saviez-vous que la fête des mères serait le jour de l’année avec le moins de crimes et délits !

Cela signifie une chose : les mamans sont de dangereuses criminelles toute l’année mais trop occupées le jour de leur fête pour commettre leurs méfaits.
Ps: Bonne fête maman »

source

Twitter Spaces arrive sur Desktop

Il est désormais possible de rejoindre une conversation audio avec Twitter Spaces directement depuis desktop.

La possibilité d’accéder aux spaces sur desktop est une avancée significative, car elle ouvre la possibilité à encore plus d’utilisateurs.

A terme elle permettra aussi aux hôtes d’utiliser les configurations audio de leur PC on peut donc espérer des sessions audio de meilleure qualité.

Spaces sur Desktop fonctionne comme sur mobile. Vous continuez à pouvoir parcourir Twitter en même temps que vous participez à un salon audio.

Aucun doute que Twitter souhaite ajouter encore davantage de pression à Clubhouse, qui vient tout juste de terminer le déploiement de son application Android.

Rappelons que Clubhouse fonctionne toujours sur invitation, tandis que Twitter Spaces est désormais disponible pour tout le monde avec plus de 600 abonnés dans l’application.

Facebook va pénaliser les comptes qui partagent des fake news

Selon Pew Research, environ 71% des gens s’informent désormais quasi uniquement depuis les plateformes de médias sociaux, Facebook en tête.

https://www.socialmediatoday.com/news/new-research-shows-that-71-of-americans-now-get-news-content-via-social-pl/593255/

Facebook franchit une nouvelle étape dans sa volonté renouvelée de réduire la propagation de la désinformation.

Tout d’abord, Facebook lance une nouvelle fenêtre contextuelle pour alerter les visiteurs des pages Facebook qui se sont révélées à plusieurs reprises partageant de fausses informations

La nouvelle fenêtre contextuelle indiquera clairement que cette page a partagé un contenu douteux dans le passé.

En plus de cela, Facebook augmente également les sanctions pour les personnes qui diffusent de la désinformation.

Si un compte partage à plusieurs reprises des contenus faux, la portée de toutes ses publications sera impacté à la baisse. On appelle ça du shadow ban.

Facebook prend cette décisison alors que les diverses campagnes de vaccination mondiales sont encore et toujours chahutées par les complotantes anti-vax.

Instagram a apporté des modifications à son algorithme après avoir été accusé de censurer le contenu pro-palestinien

Depuis plusieurs semaines, les plateformes sociales et plus spécifiquement Facebook et Instagram sont accusés de censurer les contenus pro-palestiniens.

Le sujet a pris une telle ampleur qu’un certain nombre d’employé.e.s de Facebook se sont exprimés publiquement sur le sujet. Un groupe d’une trentaine d’employés a déposé des recours internes afin de restaurer le contenu sur Facebook et Instagram qui, selon eux, avait été bloqué ou supprimé de manière inappropriée.

Un ingénieur logiciel Facebook égyptien a écrit une note ouverte à ses collègues avec un avertissement: «Facebook perd la confiance des utilisateurs arabes.» Selon lui, Facebook a été une «aide formidable» pour les militants qui l’ont utilisé pour communiquer pendant le printemps arabe de 2011 mais depuis la défiance est palpable.

Alors Instagram censure-t-elle le contenu pro palestinien ?

Instagram s’est exprimé publiquement sur le sujet et a fini par s’excuser après que de nombreux comptes aient été incapables de publier du contenu lié à la Palestine.

« Nous voulons être vraiment clairs – il n’y a pas de censure. ». La plateforme parle de bug algorithmique.

Depuis quelques mois Instagram privilégie les stories originale et réduit la portée des contenus repartagés en stories.

« Les stories qui repartagent les publications du fil n’obtiennent pas la portée que les gens attendent d’elles ». Instagram a donc décidé de corriger son algorithme en remettant à un même niveau les contenus originaux et repartagés.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

#Local : Ces marques Françaises qui se la jouent « du coin » !

Épisode 593 : Jouer la carte du local pour une marque c’est le moyen d’illustrer des valeurs fondamentales et bien françaises de partage de proximité et de simplicité et sur les réseaux c’est l’occasion de séduire de nouveaux publics.

Dans l’épisode 414 du Super Daily, on parlait de marques patrimoniales fortes, aujourd’hui on va un peu plus loin avec des marques Françaises qui communiquent fort sur leur ancrage Local.

Le futur sera local

C’est en tout ce que semble penser les consommateurs.

La tendance des consommateurs à privilégier des produits avec une origine territoriale s’est encore affirmée en 2020. Les confinements n’y sont pas pour rien.

Selon une Etude Kantar, 69 % des Français déclarent préférer acheter des produits fabriqués dans leur région ou proche de chez eux.

Alors que les grandes marques agro-alimentaires mondialisées doivent redoubler d’efforts pour rassurer on assiste à un changement de paradigme.

Les marques locales donnent l’occasion de savoir, d’accéder à plus de transparence. Consommer local c’est aussi un moyen de savoir d’où vient mon produit et d’avoir des gages de qualité et de sécurité bien supérieurs. Consommer local c’est ausis pour de nombreux consommateurs un façon de répondre aussi à des enjeux environnementaux.

Bref, ça bouge, et les marques de food françaises appuient plus que jamais sur leur ancrage local.

Aujourd’hui on vous propose un Tour d’horizon de ces marques de food français qui se la jouent du coin !

source Etude Kantar

Brasserie Pietra

Sur Instagram > 12k abonnés

La Pietra, c’est cette bière bien Corse à la chataîgne qui fait du bien par où ça passe quand la chaleur se fait sentir 🙂
C’est aussi la première Brasserie Corse montée en 1992 par ses créateurs sur le simple constat qu’il n’y avait pas de Bière Corse à l’époque !

Sur Instagram, la marque met fortement en valeur son ancrage Corse avec notamment des #locaux très présents comme
#soifdecorse (très bien trouvé)
#cicampemu (bon moment en corse)

Sous les posts, on retrouve bien sur tous les # indispensables. #corse #corsica mais aussi de nombreux mots tout simples traduits en Corse.
#Muntanacorsa #bieracorsa #paradisu

Au delà du travail sur les hashtags, la ligne éditoriale est très fortement ancrée dans la Corse et particulièrement avec de l’UGC. On dit souvent que l’UGC fait plus vrai, plus authentique et bien on voit aussi clairement qu’il renforce aussi le local.
De jolies photos de bières postées dans de beaux paysages Corses, pour la brasserie, ces contenus sont une aubaine !

Ces contenus sont aussi réunis sous le # et la Highlight #Soif de Corse

Notamment une collaboration (ou une forte amitié) avec le compte (@la corseautrement](https://www.instagram.com/lacorseautrement/] qui emporte des bières un peu partout en corse. pour de magnifiques photos

Alpina Savoie

ALPINA SAVOIE appartient au club très fermé des entreprises plus que centenaires : elle a vu le jour en 1844 !

La marque fabrique des pâtes à partir de blé exclusivement français mais aussi des crozets , une spécialité locale.

Comme son nom l’indique la marque est installée à Chambery, la Capitale de la Savoie.

Difficile de faire plus local qu’Alpina Savoie.

En 1844, Antoine Chiron donne naissance à la marque.

A l’époque la Savoie n’était pas française. Elle appartenait au Royaume de Piemont Sardaigne.

L’entrepreneur implante son moulin à Chambéry. Alpina Savoie a conservé son moulin de blé dur et le savoir-faire propre à cette production (il ne reste aujourd’hui plus que 5 moulins de ce type en France).

Sur Instagram > 3600 abonnés

Les highlights stories sont utilisées pour rendre compte des processus de fabrication, de l’ancrage historique de la marque à Chambéry. On y parle aussi de filière agricole et même de packaging.

Au milieu des très jolies photos de recettes et de produits, on trouve quelques carrousels Instagram bien pensés . « Chez nous on ne lésigne pas sur le savoir-faire et le goût »

Son ancrage local et le travail entrepris depuis des années autour des filières française aura vraiment été un atout pour la marque sur l’année 2020. Avec le confinement, son activité à presque doublée.

Les matière premières (le blé, le riz et le Quinoa) sont françaises.

Mêmes les packagings. Le fabricant de carton est en Savoie et celui de films plastiques en Rhône-Alpes.

engagements pour nourrir demain

La Belle Iloise

Instagram

Un savoir-faire français.
Le plaisir de bien manger depuis près de 90 ans.
Des boîtes aux designs intemporels.

La belle Iloise, c’est cette marque de conserves haut de gamme et colorées que l’on retrouve aujourd’hui dans toutes les grandes villes Françaises et sur tout le territoire Breton.

La Conserverie la belle-iloise a été créée en 1932 dans le Morbihan à côté de Quiberon. Un accès direct à la mer et un gage de qualité pour travailler le poisson frais tout juste débarqué…
Dans les années 60 l’histoire des grandes conserveries Françaises est chamboulée par l’arrivée de la grande distribution – automatisation des processus, réduction des coûts humains…

En 67 Georges Hilliet son fondateur décide de s’affranchir de ce joug pour vendre ses conserves en direct au consommateur et ou 1re sa première boutique.

Après plusieurs générations de Hilliet, la célèbre conserverie passe à des designs innovant et transforment les conserves en un produit haut de gamme ou en core un souvenir que l’on a envie de rapporter de vacances; Aujourd’hui toutes les côtes Françaises et les grandes villes possèdent leur magasin.

Leur compte Instagram reflète bien tous ces aspects de la marque et son passé. On retrouve bien sûr des recettes et des belles photos de dégustation. Mais on entre aussi dans le quotidien des pêcheurs. Par exemple tout une série de posts nous ont emmené à Roscoff suivre le travail des pêcheurs d’Algues.

On met aussi en avant les conserveries et les employés qui préparent ces belles conserves et évidemment de beaux paysages de bord de mer !

Paté Henaff

Sur Instagram

Hénaff c’est une marque familiale fondée en 1907 par Jean Hénaff. La société Hénaff est située à Pouldreuzic, en Bretagne.

Le raté Henaff c’est mythique. Avec sa petite boite bleu iconique on a l’impression u’elle a toujours été dans notre paysage.

C’est tellement bien ce que fait Henaff sur les réseaux sociaux.

Aller jeter un coup d’oeil à leur compte Instagram.

L’ancrage local est bossé avec une vraie autenticité. On retrouve fréquemment des photos de plages Bretonnes et puis évidemment le siège social de la société. Chez Hénaff, la salle de réunion est une ancienne laiterie. Le Château d’Eau de la vielle de Pouldreuzic est aux couleurs de la marque.

L’autre astuce d’Hénaff c’est d’utiliser leur mythique boite de conserve bleu et jaune comme un cheval de Troie.

Tout est fait maison et Local même la musique de Pub

Et puis il y a cette webserie très cool et là ausis très ancrée : « Jirai dormir chez moi ».

Le pitch : plutôt que courir au bout du monde, de joyeux surfeurs finistériens ont profité de la parenthèse entre les deux #confinement pour faire un surf trip… Chez eux.

En une semaine et moins de 100 km, ils démontrent que le bonheur est souvent devant notre porte 😍

Henaff c’est une marque Bretonne mais aussi une marque Astro-alimentaire !

Thomas Pesquet mange du Hénaff. Lors de leur séjour dans l’espace, l’astronaute français et son équipe vont manger des plats cuisinés notamment par le chef Thierry Marx et conditionnés par Hénaff.

Après 10 ans de production de petits plats de fête pour la Station Spatiale Internationale, la marque travaille sérieusement depuis 2019 aussi avec le CNES sur l’alimentation du futur pour les voyages spatiaux lointains (Lune, Mars ?)

La Trinitaine

Sur Instagram
La célèbre Biscuiterie Bretonne originaire du Morbihan
En 1955, dans son échoppe de La Trinité, Lucien Petit invente par hasard la recette de la cigarette pur beurre, ce biscuit pur beurre roulé en forme de cigare. Depuis, C’est 46 boutiques en France et plus de 11 tonnes de biscuits vendus chaque année !

Sur son compte Instagram, la marque joue le côté local avec de belles photos de la Bretagne. En étant implanté un peu partout sur la côté, publier des photos de paysages Bretons est aussi l’occasion de mettre en avant des boutiques locales et pourquoi pas les ouvertures.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

En vrai, c’est quoi le ROI du social media ?

Épisode 592 : C’est la question ! La question qu’on entend le plus souvent.
C’est quoi le ROI des réseaux sociaux ?
« Est ce que ça m’aide à vendre plus ? »
« On a créé tout ça de contenu mais est-ce qu’on a vendu plus ? »
Ce matin on met les pieds dans le plat et on répond à LA question : Quel est le ROI du social media !

C’est quoi le ROI ?

C’est le retour sur investissement, on va le définir. Il désigne la somme de toutes les actions chiffrées qui apporte une valeur à votre entreprise. On parle donc d’oseille.

Parce que même si le retour sur investissement peut être le chiffre d’affaires, mais aussi la croissance de votre notoriété, ou encore l’amélioration de la satisfaction client… Quand on nous parle retour sur investissement en général on nous parle surtout de vente. Et donc de CA.

Le ROI c’est le gouvernail du Marketeur

Il semblerait que le moyen le plus simple de se concentrer sur le retour sur investissement des médias sociaux soit de rechercher des conversions. En tout cas c’est le premier réflexe.

Les marques et les entreprises ont à leur disposition de nombreuses options marketing: SEO / SEM, print, radio, TV, mail, affiliation, marketing de contenu, réseaux sociaux… La liste est longue.

Pour bien des marketeurs, l’objectif est de trouver un canal d’acquisition rentable avec bien souvent un investissement aussi petit que possible.

Et si on arrêtait une bonne fois pour toute de penser que le ROI du social media est a chercher du côté des conversions

Trouver ce canal d’acquisition nécessite de nombreux tests. Et les cycles d’itération rapide ont tendance à se situer systématiquement au bas de l’entonnoir, lorsque les clients potentiels sont quasiment au point d’achat.

On peaufine sa stratégie d’acquisition publicitaire, ses CTA, ses Landing pages. Bref on fait du marketing direct sur les réseaux sociaux. C’est bien, c’est mesurable, peu couteux et efficace… efficace… dans une certaine mesure.

Ces canaux peuvent offrir un peu de volume et peuvent permettre à une entreprise de se développer à une certaine échelle.

Mais au fur et à mesure (très logiquement) le ROI de ces stratégies d’acquisition baisse. Il faut remonter plus haut dans l’entonnoir de conversion, là où la marque est moins identifiée… il faut commencer à faire du branding.

Et là les formules de conversion changent. Et tout devient plus complexe.

——

Le social media ce n’est pas un outil de conversion direct

Malheureusement, il y a encore de nombreuses entreprises qui ont une vision totalement fausse du processus de conversion en ligne.

Etape 1 : Je produit un contenu

Etape 2 : Ma cible clic dessus

Etape 3 : Elle achète

Ce n’est pas comme ça que ça marche, c’est bien plus complexe :

Etape 1 : Je produit un contenu

Etape 2 : Ma cible clic dessus

Etape 3 : Si la cible a trouvé ça bien elle mémorise

Etape 4 : Peut-être que dans le temps elle va voir d’autre contenu que je lui propose

Dans la durée je crée du lien, de la confiance et de la préférence de marque

Quand il aura vraiment besoin de moi ou de mon produit, ma cible pensera à moi et convertira.

Et là d’un coup, mesurer un Roi sonnant et trébuchant dévient véritablement impossible. Pourtant c’est bien comme ça que les choses se passent.

——

Ce n’est pas un outil de conversion direct.

Mais attention le social commerce arrive !

Et si on parlait du RONI.

Risk On non Investment

Qui aujourd’hui peut se targuer de n’avoir pas saisi la vague de l’internet ? Qui peut dire : Je n’ai pas investi dans le digitale t j’avais raison ?

Peut-on prendre le risque de ne pas y aller ?

Après les confinements, peut-on encore être sceptique ?

Le ROI du Social Media dépend des objectifs que vous vous fixez

Et ses objectifs peuvent être bien différent :

Il y a le haut du tunnel avec l’accroissement de sa visibilité de sa notoriété.

Il y a l’acquisition de Lead
Il y a tout simplement la gestion de son e réputation. Souvent si vous ne prenez pas la parole vous-même pour parler de votre marque d’autres sur Internet le fond à votre place.

L’amélioration de l’expérience client, avec la possibilité de découvrir plus de choses sur votre marque.
L’optimisation du service client. Avec peut-être de SAV plus précise et avec plus de proximité !

Plus globalement il peut y avoir l’envie de créer plus de liens avec ses clients de le renforcer, de créer une communauté et même pourquoi pas une love brand.

Et la bonne news c’est que tout ça peut être mesurable.

——

Définir ces KPI

Derrière tous ses objectifs il faut placer des éléments pour pouvoir les mesurer. Et ce n’est pas forcément le retour sur investissement.

Ainsi on pourrait avoir :
La portée
L’engagement de nos abonnés
Le trafic sur votre site
Les inscriptions un formulaire…

——

Le retour sur investissement dépend incroyablement de l’utilisateur

Il y a tellement de facteurs qui entrent en jeu dans le retour sur investissement, que bien souvent la réponse à «Quel est le retour sur investissement de X, Y et Z» se résume à «cela dépend».

Comme vous pouvez l’imaginer, il est difficile de mesurer «cela dépend».

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Pourquoi on partage des trucs sur les réseaux sociaux ?

Épisode 587 : Pourquoi on partage des trucs sur les réseaux sociaux ?
C’est absolument ce que l’on cherche quand on met une marque, c’est de la viralité, qui est quand même principalement dû au partage de posts.
C’est donc ce qui intéresse tout le monde, pourquoi les utilisateurs des réseaux sociaux partage-t-il des choses sur les réseaux sociaux.
C’est un épisode vraiment très psychologique et on va essayer de s’intéresser à savoir pourquoi on se comporte comme ça et pourquoi on partage sur les réseaux sociaux.

Youpi c’est lundi : TikTok e-commerce, Pinterest Live, Instagram kids, abo Twitter, Short Youtube et Facebook Fake News.

Épisode 585 : Comme tous les lundis on fait le tour de l’actualité Social Media ! Dans cet épisode, on parle de TikTok qui avance sur le Social Commerce, de Pinterest qui se lance dans le live stream, des difficultés du groupe Facebook pour lancer Instagram Kids, des abonnements payants sur Twitter, des Short Youtube et de nouvelles options de Facebook pour lutter contre les Fake News.

On a testé Spaces, l'audio à la sauce Twitter

Épisode 584 : On a testé Twitter spaces la copie conforme de Clubhouse, ouverte à tous et directement implantée dans Twitter.

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon : https://supernatifs.com/. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Les seniors en force sur les réseaux sociaux !

Épisode 583 : Il y a 2 ans encore elle n’y connaissait rien. Elle se disait complètement larguée. Aujourd’hui elle passe sa journée en ligne. Elle a ouvert un compte Facebook pour papoter avec ses copines, un compte Instagram pour stalker ce que fait son grand fils. Et puis même dernièrement un compte TikTok pour regarder les vidéos de la petite fille.
Elle c’est ma grande tante.
Elle s’appelle Marie-Paule, elle a 65 ans et c’est le persona social media que nous avons tous oublié. Elle arrive en force et crée la surprise en ce début 2021.

Le confinement comme un déclic à marche forcée

Les seniors : Ces nouveaux cyber acheteurs comme les autres

De nouveaux cyberacheteurs seniors depuis mars 2020.

Une Etude Nielsen explique qu’1,2 million de nouveaux foyers sont passés à l’e-commerce pendant la première semaine du premier confinement.

Parmi eux, 500 000 étaient des retraités.

Un tsunami de senior à pris d’assaut les acteurs historiques du e-commerce.

La clientèle senior est habituellement une clientèle avec des modes d’achat ritualisés et une grande fidélité aux enseignes physiques. Le confinement à changé la donne.

Les enseignes en ligne comme La Redoute et Maison du Monde ont littéralement explosé sous les demandes de ces nouvelles clientèles.

De l’autre côté, les hypermarchés connaissent une baisse historique de la fréquentation des seniors. Selon Kantar, les dépenses des septuagénaires et plus ont baissé de 17,2% et celles des sexagénaires ont baissé de 14,8%

——

Les seniors aussi aiment binge watcher sur Netflix !

Pendant le 1er confinement, Netflix a gagné 16 millions de nouveau x abonnés. Parmi eux, une part nos négligeable de seniors.

Une étude comparative du ministère de la Culture publiée en décembre 2020 constate que 48 % des 60 ans et plus ont regardé des vidéos en ligne, contre 18 % en 2018. 34 % ont joué aux jeux vidéo, contre 17 % deux ans plus tôt.

L’ennui du premier confinement a incité les seniors à massivement souscrire à des abonnements Netflix et Canal Série.

——

Les applications de visio sont entrés dans le quotidien des seniors

Pour tous les seniors, le confinement a été un moment propice aux découvertes numériques. 77% des plus de 50 ans ont commencé à utiliser au moins un nouvel outil digital.

A la faveur du confinement, les seniors ont investi les outils de visio pour garder le lien avec leurs proches.

Selon l’observatoire des Seniors, 46% des seniors ont utilisé WhatsApp pour la première fois pendant le confinement.

Source

——

Les seniors déboulent sur les réseaux sociaux

Selon une thèse d’Anne Jonchery « Pratiques culturelles en temps de confinement »

Source

Les catégories de population qui ont le plus augmenté leur visionage de vidéos sur Internet sont aussi celles qui ont le plus accru leur consultation des réseaux sociaux : il s’agit des personnes âgées de 60 ans et plus (+ 30 points pour le visionage de vidéos en ligne, + 45 points pour l’utilisation des réseaux sociaux)

Source

Un peu de data

Merci le Mouvement Chrétien des Retraités.

2,4 millions de seniors Français sont actifs sur Facebook

Cinq cents 20 000 seniors sont actifs sur Twitter

30 % des internautes en France sont âgés de plus de 50 ans.

Source

. . .

Le Super Daily est le podcast quotidien sur les réseaux sociaux. Il est fabriqué avec une pluie d’amour par les équipes de Supernatifs.

Nous sommes une agence social media basée à Lyon. Nous aidons les entreprises à créer des relations durables et rentables avec leurs audiences. Nous inventons, produisons et diffusons des contenus qui engagent vos collaborateurs, vos prospects et vos consommateurs.

Juste un truc avant de partir...

Abonne-toi à la newsletter et reçois tous les 15  jours l'actualité social media directement dans ta boîte mail. Rien de spammy, que du bon. Promesse !